Un festival jeune, nomade et créatif autour des nouvelles écritures cinématographiques /15-24 novembre 2013

Large_untitled-1

The project

Belleville en Vue(s) s'engage de nouveau, pour cette 3ème édition du Festival des Nouveaux Cinémas Documentaires, du côté des nouvelles créations cinématographiques.  En construisant une programmation autour des écritures documentaires contemporaines - cinémas documentaires d'Afrique, nouveaux formats, court-métrage, films d’animation africains – Belleville en Vue(s) continue de soutenir comme elle le fait depuis 10 ans, les auteurs, réalisateurs, producteurs et diffuseurs dont la démarche et l'énergie créative réinventent un genre de plus en plus hybride.

 

En s’attachant à promouvoir les cinématographies du Sud et les écritures cinématographiques innovantes, le festival entend favoriser l’émergence de nouveaux talents venus d’ici et d’ailleurs dont les œuvres restent encore trop souvent méconnues du grand public.

 

Le Festival des Nouveaux Cinémas Documentaires encourage la créativité des cinéastes engagés pour la liberté d'expression. Travaillant dans une démarche partenariale et de coopération locale et internationale afin de proposer une programmation qui traverse les frontières entre les genres, les pays et les formes, nous avons le plaisir d'inviter cette année les festivals Encounters basé à Capte Town en Afrique du Sud, BeninDocs (Porto Novo, Bénin) et l'association ASIFA (La Caire, Egypte).

 

Pour cette troisième édition qui aura lieu du 15 au 24 novembre 2013 dans le cadre de la manifestation nationale du Mois du Film Documentaire, seront proposées des projections, des rencontres et débats dans différents lieux à Paris : Ateliers Varan, Espace Khiasma, Maison des Métallos, Centre Emmaüs Louvel-Tessier, le Pavillon Carrée de Baudouin. Une projection hors les murs aura également lieu à Porto Novo  dans le cadre d’une carte blanche offerte à Belleville en Vue(s) dans le cadre de son partenariat avec l'association Africadoc Bénin.

 

Le programme artistique du festival est riche d'une sélection de films documentaires, une émission de radio en direct, un "journal du festival" et des actions culturelles (parcours cinéma en festivals pour le jeune public, le public en apprentissage du français, les personnes en situation d' insertion et un jury jeune).

 

 

>>> Cinémas d’Afrique / Décoloniser les imaginaires : la fabrique du réel dans les cinémas documentaires africains

 

Le relatif effacement des cinémas d’Afrique sur scène ne saurait masquer l’émergence d’une nouvelle génération de documentaristes sur le continent. Ces profondes ruptures à l’oeuvre donnent naissance à un nouveau rapport au réel, une nouvelle recherche esthétique, l’émergence d’un cinéma décomplexé en dialogue avec le monde.

En présence des réalisateurs invités, nous reviendrons tout au long des projections et de la rencontre professionnelle, sur cette nouvelle vague “qui innove face à l’enfermement identitaire et sort des fixations victimaires”

 

5 séances de projections et une rencontre professionnelle modérées par Thierno Ibrahima Dia (critique de cinéma spécialiste des cinémas post-coloniaux)

 

Réalisateurs et professionnels invités (sous réserve) : Sani Magori (réalisateur et producteur nigérien), Alassane Diago (réalisateur sénégalais), Lamine Ammar Khodja (réalisateur algérien), Africadoc Benin (Association de diffusion et de formation au Bénin), Faissol Fahad Gnonlonfin (réalisateur et producteur béninois), Kaïna Cinéma (Association de formation et de diffusion en Algérie), Lumières du monde (Association de coproducteurs Nord/Sud basée en France), Kiripi Katembo (producteur congolais), Samir Benchikh (réalisateur)

 

Demande_a_ton_ombre

Demande à ton ombre, Lamine Ammar-Khodja

 

Diago

La vie n'est pas immobile, Alassane Diago

 

>>> Docs 2.0 / Le documentaire à l’épreuve d’internet

 

De plus en plus de collectifs et de  producteurs s'engagent dans la réalisation et la production de nouveaux formats webdocumentaires.  Les structures de formation au cinéma documentaire à l'instar des ateliers Varan et des associations et collectifs d'éducation à l'image emboîtent le pas en mettant en place des sessions consacrées aux nouveaux formats (webdocumentaire, POM, Haïku).

Que permettent ces formats dans la création documentaire contemporaine en termes d'esthétique et de narration ?  Quelle est la place de l’auteur dans ces nouveaux dispositifs ? Quelles pratiques de diffusion ces objets initialement prévus pour un usage individuel inventent-ils ?

 

Retrouvez 3 séances de projection et une table-ronde élaborées en partenariat avec le Blog Documentaire

 

Réalisateurs et professionnels invités : Céline Dréan (réalisatrice), studio Hans Lucas, le collectif Tribudom (école du webdocumentaire Pointvue), Arte Web, Darjeeling (société de production), Les Ateliers Varan (école de réalisation)

 

Casbah

Dans les murs de la Casbah, Céline Dréan

 

 

>>> Docs en Court

Retrouvez une sélection de courts métrages documentaires réalisés par des étudiants des écoles de La Fémis et de Big Fish (Afrique du Sud)

 

>>> Jeune public

Retrouvez pour la 1ere fois en France, une sélection de films d’animation africains proposée par Mohamed Ghazala, Président de l’ASIFA (Africa and Arabia’s chapter or The International Association of Animation Filmmakers)

 

Ebele-okoye__0004_slide_essence_003

The Essence, Ebele Okoye

 

 

>>> Actions culturelles

Sont proposés dans le cadre du festival deux types d'actions culturelles :

- un parcours Jeune : parcours de cinéma en festival, jury Jeune, séance jeune public

- des séances pour les publics en apprentissage du français et en direction des résidents d’un centre d’hébergement Emmaüs

 

>>> REC, la WebRadio du festival

Radio En Chantier (REC)  est la webradio des foyers dont le fonctionnement est géré par les résidents du foyer Bisson (Paris 20eme) et les membres de l’association Attention Chantier.

A l'occasion du festival, la radio des foyers installe son studio dans les lieux du festival pour animer des émissions en direct et réaliser des entretiens avec les cinéastes et les intervenants.

 

>>> Le Journal du Festival

Un journal du festival compilant une sélection d'articles et un fascicule en “français facile” a destination des publics en apprentissage du français sera disponible.

 

 

>>> Partenaires du Festival

Le Blog Documentaire /  Africultures / Le Mois du film documentaire / Images en Bibliothèques / La Maison des Métallos / Espace Khiasma / REC - La radio des Foyers / Africadoc Bénin / La région Île de France / La Mairie de Paris / La Mairie du XXè Arrondissement / Centre National du Cinéma et de l'image animé (CNC) / Emmaüs / Hans Lucas

Why fund it?

La collecte permettra de financer les postes budgétaires suivants :

 

- Droits d’auteur sur les films : 1 000 euros

- Frais de déplacements et d’hébergements des réalisateurs pendant le festival : 1600 euros

- Location salles de projection :1 200 euros

- Frais de support communication (affiches, flyers, catalogue, programme, journal) : 700 euros

 

Thumb_297242_200567886675375_1684707519_n
Belleville en vue(s)

Créée en 2004, l’objectif initial de l’association était la création d’un cinéma de quartier à Belleville. Après avoir pensé construire une salle, aménager un bâtiment existant,réhabiliter une ruine, fabriquer un ciné kit... Belleville en Vue(s) qui pratique un nomadisme de quartier, n’a toujours pas posé ses valises, mais grâce à cette itinérance, ... See more

Last comments

Thumb_default
6 months
ALLEZ ALLEZ ! ÇA VA LE FAIRE !
Thumb_tumblr_mlgkyz0zau1qdl9q3o1_500
7 months
J'espère vraiment que ce projet va aboutir !! Très riche et intéressant humainement. Petit plus, j'ai adoré la Forge au temps du squat que j'ai bien connu dans les années 90 et Wesh-Wesh est sans conteste le film qui m'a le plus marqué sur la double-peine, aussi par la qualité du scénario, l'esthétisme et les couleurs de certaines scènes, la BO, un premier film sans concessions sur les relations entre certaines communautés, le débat à Aubervilliers après la projection en présence des réalisateurs. Bourrés de talents !! Ce projet doit exister pour ce quartier et sera forcément une réussite artistique et humaine.
Thumb_default
7 months
Et hop 25%!