Soutenez Les Nuits Mauves, notre court-métrage sur l’homosexualité, l’idendité et le masque !

Large_affiche

Présentation détaillée du projet

« Les Nuits Mauves » est un court-métrage de fiction narrative en deux parties racontant l’histoire de Camille, jeune adulte en couple avec Prune, qui devient obsédé par un personnage masqué ne semblant apparaître que sous ses yeux. Ce personnage s’avère être la représentation de son homosexualité, son phantasme, F. Le film est entrecoupé de scènes hors du temps où les personnages sont nus et masqués, dans des positions représentatives de leur avancement dans l’intrigue.

 

Camille_et_prune

 

Camille quitte alors Prune pour poursuivre ses pulsions homosexuelles. F. l'accompagne constamment et le gêne. Il comprend qu'il doit accepter sa présence et donc celle de son homosexualité pour pouvoir avancer.

 

Nous avons déjà tourné la première partie, et avons besoin de vous pour la deuxième !

 

Camille_et_f_2

Le visage – et l’identité – de F. est révélé à la fin du film lors d'une soirée chez des amis du couple. F. invite Camille à danser, leur relation est sexualisée lors de cette scène, dans une lueur violette.

 

 

INTENTION

 

Le thème de l’identité, de l’homosexualité et du double est cher à mes yeux. Par cette histoire, je voudrais montrer une partie de la quête de l'identité intérieure, une sorte d'introspection. Par tout ce qui peut nous arriver dans la vie, il ne faut pas perdre de vue qui on est vraiment.

 

Ce court-métrage est divisé en deux parties de 9 minutes chacune, pour montrer deux phases distinctes de la vie de Camille : la découverte de soi et son acceptation. Les deux parties constituent un tout, complet mais peuvent aussi être vues indépendamment sans gêner la compréhension de l’intrigue. 

 

Dans la deuxième partie, Camille vit sa sexualité en couchant avec beaucoup d'hommes, mais n'apprécie pas. Il le fait pour chercher la satisfaction immédiate et physique, pensant que ça pourrait lui apporter moins de solitude.

Il croise son ami Simon avec qui il n'a pas eu beaucoup de rapports entre les deux parties du film, leur relation est gênée.

Tous ces événements montrent comme Camille fait des choses qu'il n'a pas forcément envie de faire, poussé par son identité sexuelle qui a changée brusquement.

Finalement, F. parvient à lui expliquer que ce n'est pas en le rejetant mais en l'acceptant complètement qu'il réussira à se passer de sa présence, et l'intérioriser. F. est simplement une partie de la sexualité de Camille.

 

Camille_et_prune_2

Camille ne parvient pas à dormir, dans cette séquence éclairée par la lueur jaune du lampadaire qui projette sur lui une ombre en strilles l’emprisonnant dans ses pensées, loin de Prune qui dort.

 

ESTHETIQUE

 

Chaque partie a son esthétique bien définie. 

Dans la première partie, les couleurs sont très présentes, même dans les plans les plus basiques. Des lampions de couleurs à l’arrière plan montrent le monde de Camille et Prune.

La deuxième partie se concentre sur la noirceur que traverse Camille, désormais seul. L’image est très contrastée entre noirs et lumières blanches et vives face caméra. Les lumières frontales seront déformées par un halo horizontal symbolique de la distorsion de la vie et de la réalité de Camille.

 

Le mauve est très présent et représente le personnage de F., généralement baigné dans ce halo pour montrer sa portée symbolique et aussi le fait qu'il n'existe pas réellement.

 

Le film offre des plans « tableaux », où seuls l’image représente un état précis des personnages, hors du temps. De plus, deux pastiches de tableaux de Magritte sont réalisés, dans chaque volet : « La reproduction interdite » où Camille voit dans la glace non pas son propre reflet mais celui de F., son homosexualité. C’est donc par cette vision de son double où le spectateur comprend que ce personnage fait partie de lui, et absorbe complètement son identité. Car nous sommes entre autre définis par notre sexualité.

 

Clio-team-1937-magritte-la-reproduction-interdite-81x65-cmPastiche_magriite

 

Le deuxième est « Les Amants », représentant Camille et Prune, apparemment unis mais pourtant séparés par un tissu sur leur visage, représentant d’une part le thème de l’identité masquée mais aussi leur séparation – et leur impossibilité même à être ensemble.

 

D27786db0eb876763673a00d5dc72b5f

 

 

Le format adopté, 2:35:1, permet d’obtenir un panorama complet du personnage et son environnement : Camille vit son homosexualité de manière sociale, au travers des séquences de carnaval, de soirée ou de club.

 

L’ÉQUIPE

 

Coriolan Verchezer – Scénario, réalisation, montage

 

Coriolan

 

Passionné d'image, je réalise des courts-métrages et clips vidéos. Je suis fondateur de l'association Le Delirium et souhaite passer à l'étape supérieure en produisant ce court-métrage. 

 

Alexandre Tyl – Chef opérateur, cadreur

 

Alex_2

 

Alexandre a travaillé sur plus de 200 films en tant qu’assistant opérateur – notemment sur la filmographie des Inconnus, Marc Espositio... Il devient chef opérateur.

 

 

Laura Madar – Chargée de production

 

1452070_10152036105344257_1183010538_n

 

Laura est comédienne et diplômée d’une école de communication, elle participe activement à la pré-production surtout en ce qui concerne les castings, ainsi que l’organisation de la régie.

 

 

Marianne Knecht – 1ère assistante réalisation

 

72905_10200300053411371_2032893766_n

 

Née en Alsace, Marianne développe sa cinéphilie au collège et s'oriente ensuite naturellement vers un lycée spécialisé par un enseignement de l'audiovisuel et des arts plastiques. Enrichie par ses années d'études en Alsace, elle entre à l'Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle (ESRA), à Paris et aspire au métier d'assistante de réalisation.

 

 

Antonin Delom – Camille

 

Antonin

 

Antonin commence sa formation au Théâtre du Ballon Rouge (La Rochelle) avec lequel il participe au Festival International du Théâtre d'Enfants (Maroc). Il connait sa première expérience professionnelle en 2008, sous la direction de Dany Martinez dans Bagnards. En 2011, il intègre le Conservatoire Hector Berlioz (Paris 10ème).

 

Sébastien Harquet – F.

Sebastien

 

Sébastien Harquet a grandi à Tahiti. Formé au Cours Florent et au Conservatoire Hector Berlioz à Paris, il multiplie les expériences au théâtre comme au cinéma et aime se surprendre dans de nouveaux registres. Né un 21 juin et tahitien de cœur, s'il était une couleur, il serait jaune...

 

 

Alexandra Breznaÿ – Prune

 

 

Sans_titre

Alexandra est une comédienne qui a vécu trois ans à New York. Après des études en gestion culturelle, elle a suivi des cours au sein de plusieurs écoles de théâtre dont Herbert Berghof Studio et l'école Auvray Nauroy. Elle est aussi photographe, diplômée de l'International Center of Photography et elle poursuit ses deux passions à Paris.

 

 

Et bien sur Enzo Pepe, ingénieur du son, Thibaut Gaudinat, perchiste, Jean-Baptiste Colas, chef costumier, Baptiste Objois, compositeur de la musique originale, Elsa Nizard, maquilleuse, Milena Mathieu, consultante scénario, Simon Bracquemart, chef électro, Théo Madar, making-of et photos du tournage.

 

 

 

INFLUENCES

 

La séquence d'ouverture de The Hunger de Tony Scott, avec Catherine Deneuve et David Bowie plongés dans un club psychédélique.

 

Laurence-anyways-rain

L'irréalité de certaines scènes des films de Xavier Dolan, ici Laurence Anyways (2012)

 

Persona1

Les relations des personnages de Persona, d'Ingmar Bergman (1966)

 

Melancholia-tableau-1

Les plans-tableaux de Melancholia, de Lars von Trier (2011)

 

Happy_together_blu-ray4-600x337

Le rapport amoureux du couple de Happy Together de Wong Kar-Wai (1997)

 

La musique électro "Miura" de Metro-Area

À quoi servira la collecte ?

Nous avons besoin de la somme de 1000€ pour financer les postes suivants :

 

IMAGE

Pour réaliser l’esthétique désirée, il nous faut différentes optiques pour notre Canon 7D. Il est important d’avoir une focale faible pour se concentrer sur les personnages et isoler le reste de l’image. 

- Moniteur z-Finder : 20€

- 2 cartes compact flash : 20€

- 1 batterie 5€

- Optique 17-55 f2/8 : 50€

- Optique 24-70 f2/8 : 50€

Coût total : 165€

 

MACHINERIE

Location d’un chariot de travelling.

Coût total : 60 €

 

SON

Location de micro-cravates pour la scène de plan séquence.

- Enregistreur + micro + perche : 66,47€

- 2x micro cravate + transmetteur HF : 44€

COÛT TOTAL : 100€

 

DECORS

La séquence du club gay nécessite d’investir un grand lieu, et de le remplir de figurants. Nous avons besoin d’une gratification pour tous les figurants bénévoles.

Coût total : 160€

 

RÉGIE

Bien sur, une équipe qui mange bien est une équipe heureuse ! Aidez-nous à motiver les troupes en offrant les 3 repas nécessaires, ainsi que café et gâteaux.

Il faut bien sur aussi transporter le matériel d’un endroit à l’autre avec une camionnette.

Coût total : 100 €

 

Nous allons utiliser la somme restante pour rembourser les investissements faits pour la partie 1 (achat de masques, location d’un studio et du matériel, régie)

Coût total : 450€

Thumb_1921088_10203776338227861_1046319659148923045_o
Coriolan Verchezer

Passionné d'image, je réalise des courts-métrages et clips vidéos. Je suis fondateur de l'association Le Delirium et souhaite passer à l'étape supérieure en produisant ce court-métrage avec votre aide.

Derniers commentaires

Thumb_default
14 jours
Une toute petite contribution pour un beau projet - levée de masque au petit jour.
Thumb_filmosaure_dents_trans-06-06
environ 1 mois
Une maigre participation, mais je compte bien investir davantage en action ;) Bisous ! Oh toi qui lit mon message, fais comme moi: apportes une contribution.