Une épopée poétique et lyrique franco-italo-bollywoodienne.

Large_indusbandits

Présentation détaillée du projet

2

 

Une épopée poétique et lyrique franco-italo-bollywoodienne.

 

 

Fantazio, improvisateur sauvage, a été enlevé par les Tamouls Kavitha Gopi et Paul Jacob, son mentor, punks indiens puisant dans les chants et poèmes de l’Inde ancienne pour nourrir une musique traditionnelle et d'avant-garde.

Après des années de quête tumultueuse, il se retrouve enfin domestiqué, dressé par ces deux Tamouls pour enregistrer un nouvel album qui unira la culture punk, l’hindouisme ancien, le rockabilly, le hip-hop et le burlesque.

Fantazio et Francesco Pastacaldi, duo free-punk-disco court-circuitant les réseaux musicaux français, sont vite atteints par le syndrome de Stockholm, et rejoignent l’équipée musicale sauvage des deux bandits indiens pour former un quatuor, créer une passerelle entre les joyaux des différentes disciplines segmentées, volées et cachées par les démons des mondes modernes occidentaux.

Leur collaboration née à Chennai en Inde du Sud et dans le Berry - pays des rebouteux et des sorcières - ambitionne de parcourir les routes d’Europe et d’Inde pour réveiller les consciences engluées dans des délires cartésiens de catégorisations.

Des petits films, vignettes vidéos et sons-messages rendront compte de leurs aventures en Europe et en Inde, sous forme d’épopépisodes.

 

 

La genèse

En février 2013, Fantazio mène une première série d'interventions en Inde dans les écoles, les universités, les orphelinats, inscrites dans un projet porté par l'association Emmetrop/Astrolab/Bandits-Mages.

Il nourrit avec Erik Noulette et Frédérique Marciniak un film et un blog mis en place par Isabelle Carlier.

http://musical-india.com/

À Chennaï (ex-Madras) a lieu la première rencontre entre Fantazio, Paul Jacob et Kavitha Gopi.

En octobre 2013, Paul et Kavitha viennent en France pour une mini-tournée et une résidence, déterminantes pour la suite du projet : Bourges, Orléans et Paris ont ressenti la buena onda du quatuor international.

Sur scène c'est un encastrement de voix, de sonorités, de transe, de sauvageries enfantines sur fond de groove diabolique.

Cette deuxième rencontre confirme une curiosité mutuelle et la convergence naturelle joyeuse de leurs recherches musicales et de leurs questionnements philosophiques.

 

Après un concert parisien, Paul Jacob dit à Fantazio : « J'ai déjà vécu cette scène en rêve. »

 

20

with the Artwork of Kashink

 

Une quête musicale continue

Une résidence en Inde aura lieu en février/mars 2014, assortie d'une tournée (Bangalore, Chennaï, Pondichéry, Goa) évitant les pièges carnassiers du syndrome bobollywoodien.

Ils poursuivront l'enregistrement de l’album en Inde et en France et éditeront un EP de 5 morceaux en juillet 2014.

Des vignettes vidéos seront réalisées et postées chaque mois sur Internet : Kavitha montrant du doigt les maisons de retraite d'Île-de-France, et jurant, l'œil cruel, que grâce à son armée psychique intime et aux forces de Pârvati, elle éradiquera le rapport étouffé à la mort et à la vieillesse en Europe.

En échange de ce service, Fantazio promet que l’industrie bollywoodienne lâchera son monopole pour devenir une petite boîte modeste de films d’arts et d’essais dans le Finistère.

Paul, sur un rocher de banlieue, lit des pages du Ramahyana qui viennent nous éclairer sur les troubles collectifs et intimes du monde moderne et s'exclame : « Que cessent cet isolement forcené et cette insupportable distance entre vos activités et vos quêtes personnelles! Faites de vous une nouvelle race d'agriculteurs fiers et solidaires! »

Mais Oui, il a raison :

l’Europe vit dans la peur, ravagée par l'accumulation de connaissances et de références qui la paralyse et qui nous isolent les uns des autres, et chacun dans son un, et chacun sans son autre!

Francesco les regarde et murmure avec son accent toscan : RIEN N'EST PERDOU. DOU DéJà-VOU PEUT-ÊtRE MA DOU JAMAIS-FAIT SOÛREMENT!

 

C'est décidé, leur mission sera de décongeler les cœurs somnolents de nos mornes consciences par de la transe védique punk-rockabilly électrique et des poèmes anciens.

 

Retour du groupe en France en juin/juillet 2014 pour une résidence et une série de concerts à la Dynamo-Banlieues Bleues, point de départ d'une nouvelle tournée.

Pour cette fin d'année, un album-livre-dvd verra le jour, il contiendra :

Des textes de Fantazio et d'Erik Noulette

Des dessins, gravures, tampons

Une dizaine de morceaux

Un film/documentaire qui mettra en scène ces personnages

 

2

Retournement de situation, la créature mord la main du maître

 

52

Envoûtement de la créature Fantazio par les forces dépressives gothiques de la Région Centre

 

Fantazio ?

Contrebassiste, chanteur-performer polyglotte, passé par Pékin (1992), la Colombie (1994), Berlin (1995-2000), Paris, Londres, Tokyo et France (1993-2013), Fantazio possède un style unique nourri par des années de performances solo, par du blues originel minimaliste, du jazz expérimental de mauvais garçons, de l’improvisation et de la musique électronique.

Ce nomade urbain assure sa formation sur la ligne 6 du métro de la capitale (1989), écume les salles parisiennes, européennes, les galeries, les théâtres, les cabarets, les prairies… et y défend l’improvisation humaine avec des gens d’horizons différents. Son style se façonne et se transforme au rythme de ses rencontres.

En 18 ans, environ 2500 concerts seul, puis en duo, trio ou accompagné du Fantazio Gang, il se promène, déjouant les codes établis en jouant les passe-murailles.

Il chante des petites et grandes histoires d’errance qui peuvent débuter en anglais, se prolonger en français, pour se terminer en espagnol ou en italien.

À l’ère du formatage sonore, Fantazio est un extraterrestre fantasque et malicieux.

Ateliers, concerts, interventions, actions s'enchainent en France à l'étranger avec des dizaines de musiciens. Denis Charolles, Akosh S, Joëlle Léandre, René Lacaille, Benjamin Colin, pour n'en citer que quelques uns, ont croisé Fantazio sur leur route. De 19997 à 2005, l'univers graphique de Fantazio est assuré par Popay

https://www.facebook.com/1popay : 50 tracts tous uniques, affiches de concerts, pochettes de disque.

18

 

Kavitha Gopi ?

Pun est le nom originel qui définit l'art musical de la culture ancienne tamoul sangam (Inde du Sud). La musique bakhti, à l'origine des traditions sufi, baul et de beaucoup d'autres formes ésotériques, trouve ses racines dans cette littérature tamoul sangam.

De grandes poétesses qui ont su rompre le système patriarcal des castes à travers leur musique étaient elles-mêmes issues de cette culture : Avvaiyaar, Andal et KP Sundarambal entre autres.

Miss Kay G, d'abord connue comme Kavitha Gopi, est aujourd'hui la voix de cette tradition bhakti. Dès sa première apparition sur scène, Kavitha éblouit par son talent directement hérité de ses parents et grands-parents, eux-mêmes pionniers de la danse et du théâtre classiques tamoul.

Son premier album solo, Pun, est un recueil de poèmes philosophiques tamoul qui construit un pont encore jamais établi entre la musique traditionnelle bakhti, le jazz, le blues, le reggae et le hip-hop.

10

 

Paul Jacob ?

Paul Jacob, producteur et bassiste, possède son propre label Bodhimuzzik.

Il a, ces 15 dernières années, mis une puissante énergie à produire et promouvoir des musiques originales avec une sensibilité rare.

Il débute avec des groupes rock indiens tel Nemesis avenue qui accueille en son sein le grand musicien A.R. Rahman.

Il collabore ensuite avec différents musiciens folk et classiques à travers toute l'Inde, les faisant se mêler à des artistes et producteurs internationaux comme Susheela Raman, Yogeswaran Manickam (UK), Thione Seck (Sénégal), François Bréant, Matthias Duplessy (France), Lisa Paterson (Canada) et le Laya Project dans beaucoup de pays.

Il a produit la musique de plus de 3000 films documentaires et publicitaires, parmi lesquels Dance of the Gods, The Art of Forgetting ou encore Oikyotaan (www.oikyotaan.com).

Son projet Kumaravel est le principal moteur du festival annuel Chennai Sangamam (www.chennaisangamam.com) qui, pendant cinq ans, a eu lieu dans chaque parc et coin de rue de Chennai.

Ses propres compositions intègrent à la fois la musique populaire indienne et des formes plus classiques et contemporaines, maintenant la scène musicale indienne vivante.

5

 

Qui est Francesco Pastacaldi ?

Musicien aventurier et réceptif, Francesco Pastacaldi est né à Florence (Italie) en 1978. Formé d'abord à l'harmonie municipale du village natale, il se rapproche rapidement des musiques improvisées en côtoyant des talentueux musiciens de la scène jazz transalpine et en fréquentant les stages de Siena Jazz et de la Manhattan school of music à Castelfranco Veneto. Il s'installe à Paris à l'âge de 21 ans. En 2003 est l'un des deux batteur à être admis au département Jazz du CNSM de Paris. Il multiplie pendant ses premières années en France les expériences dans différents domaines allant de l'improvisation totale avec Marc Baron à la musique d'orchestre avec le Wip Nonet de Benoit Alziary (jouant un arrangement du Sacre du printemps de Stravinsky) en passant par une collaboration avec Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff  sur la musique des film de Jacques Tati. En quête d'un son plus radical il monte avec Aymeric Avice et Joachim Florent le groupe JEAN LOUIS. L'approche brutale du son n'empêche pas le trio de gagner le deuxième prix de groupe au concours de Jazz à la Défense en 2007 et à Francesco de décrocher un troisième prix d'instrumentiste. En sept ans le groupe enregistre 3 albums, se produit en France, en Europe et aux Etats Unis (Jazz à la Villette à Paris, King's place à Londres pour BBC Radio, Vilnius Jazz Festival, Vision Festival à New York) et collabore avec des artiste de la scène improvisée, comme le saxophoniste hongrois Akosh S, ou l'ensemble de musique contemporaine Quatuor Béla. Actif aussi dans le milieu de la chanson libre et décomplexée, Francesco se produit régulièrement avec Fantazio et a participé aux 2 derniers albums du groupe punk-garage Cheveu. Il s'enrichit au fil des années de rencontres éphémères qui donnent lieu en 2011 à une tournée au Japon avec  Daisuke Takaoka et Hiroshi Funato. Francesco fait partie du quintette de la flutiste syrienne Naïssam Jalal,  dont l'enregistrement du premier album et un concert dans le cadre du festival Sons d'hiver sont prévus pour 2014.

17

À quoi servira la collecte ?

- La production de vidéo-tracts : performances musicales, politiques et burlesques tournées en Inde.

- L'enregistrement de 5 morceaux de musique et l’édition d’un EP (Extended Play), sortie prévue en juillet 2014.

 

Les EP seront fabriqués à 500 exemplaires, pochettes carton kraft, tamponnées avec une gravure de de Jacques Chauchat http://jacqueschauchat.free.fr/tout/jac/stock/gravuresetdessins/gravures/

 

Dans un deuxième temps, un livre-disque-DVD sera édité aux éditions Le Monte En l'Air http://lemontenlair.free.fr/ et contiendra des illustrations de dessinateurs reconnus dans l'underground français dont Moolinex http://artpute.over-blog.com/, et FREDOX http://www.pastis.org/jade/cgi-bin/reframe.pl?http://www.pastis.org/jade/av01/Fredox.htm

Le graphisme du livre disque sera réalisé par David Poulard.

Textes d'Erik Noulette, Adrienne Cadiot et Fantazio ; réflexions d'ordre philosophiques et poétiques

Textes de chansons tamoul traduites en français.

Réalisation des vidéos Isabelle Carlier et Fantazio, post-production Bandits-Mages http://www.bandits-mages.com

Sortie prévue début 2015.

Thumb_158_105_bandits-mages
Bandits-Mages

BANDITS-MAGES Depuis sa création en 1991 par la volonté d'un groupe d'étudiants des Beaux-Arts de Bourges, BANDITS-MAGES organise un Festival, origine et coeur de l'association. Elle devient en même temps un organe de soutien de la création et de la recherche dans le domaine de l'image en mouvement et des arts médiatiques. En 2013, le festival... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
8 mois
L'elefantazio en Inde, c'est cohérent… J'ai hâte d'entendre et de voir ça, bonne route!
Thumb_default
8 mois
Fantazmathématiques : Encore 4 958€ à récolter soit (4 x1 240€) ou (8 x 620€) ou (20 x 250€) ou encore (90 x 55,088888€) Nous sommes 90 kissbankers! Nous avons tous 2 ou 3 kissbankers potentiels autour de nous non encore sollicités! Allez! A J-14! On y va! Perso j'y vais!
Thumb_default
8 mois
Cool ce nouveau projet!!! des bises -aurélie (Madame Suzie- Nantes)