Gold of Bengal vise à developper au Bangladesh l'utilisation d'un nouvel écomatériau à base de fibre de jute. Cet "agrocomposite" bâptisé le "Pàt" est une solution à une urgence écologique globale: la nécessité de trouver une alternative à la fibre de verre. En même temps, il répond à un besoin économique et social local: la revalorisation de l'industrie du jute au Bangladesh. Notre projet actuel est de construire un bateau en Pat afin de realiser un prototype de grande taille qui servira à la promotion de ce nouvel écomateriau.

Large_sampan_gob_kkbb2

Présentation détaillée du projet

 

Blog_cover

 

 

Quoi_stencil

 

Gold of Bengal est un programme de recherche de l'association Watever, basé au Bangladesh. Il vise le développement d'un nouvel eco-matériau à base de fibre de jute. (http://www.watever.org/)

 

Watever

 

En 2009 Corentin de Chatelperron s’est rendu au Bangladesh pour travailler pour le chantier naval TaraTari. Il est témoin de deux problématiques :

 

- L’utilisation de plus en plus étendue de la fibre de verre dans la construction des bateaux, alors que ce composite polluant n’est pas recyclable.

 

- Le déclin de l’industrie du jute au Bangladesh, de laquelle dépend 40 millions de personnes, malgré les nombreuses propriétés de cette fibre naturelle.

 

Corentin a une intuition et commence ses recherches sur un composite à base de jute. Il arrive à un premier matériau, et pour prouver son efficacité, il réalise un bateau intégrant 40% de jute. Sur ce bateau il reliera le Bangladesh à la France en 6 mois.

(un livre est disponible: L'aventure de Tara Tari aux éditions de la Découvrance

http://ladecouvrance.izibookstore.com/produit/99/9782842657024/Laventure%20de%20Tara%20Tari)

Revenu au Bangladesh il continue les recherches avec Ary (ingénieur textile).

Ensemble ils mettent au point le « Pàt », un nouveau matériau composite pouvant remplacer la fibre de verre dans de nombreuses applications.

 

Les rejoignent ensuite en mars 2012 Pierre-Alain (ingénieur) pour lancer la production du tissu technique en jute, et Elaine (EDHEC) pour travailler sur la gestion et le développement du projet avec Corentin. Octobre 2012 marque l’arrivée d’Arthur (ingénieur) et Louis-Marie (Commerce et Dévelopement) en renfort.

 

 

 

Pourquoi_stencil

         

Notre projet actuel est de construire un premier bateau en « Pàt ».

 

Premier bateau réalisé en infusion au Bangladesh – Plus grosse infusion de jute du monde, ce bateau constitue un moyen de faire avancer nos recherches sur le matériau et de communiquer sur ses potentialités.

 

Parrainé par Roland Jourdain, ce bateau va permettre:

 

D'un point de vue technique:

 

 

- De faire avancer nos recherches sur le matériau.

- De tester la construction d'objets de grande taille en "Pàt" (composite en jute ).

- De tester le vieillissement du matériau en milieu aqueux.

- De chiffrer l'avantage écologique et économique de l'utilisation du jute en remplacement de la fibre de verre.

 

 

D'un point de vue promotionnel:

 

 

- De communiquer sur les potentialités de la fibre de jute et des fibres naturelles en général comme alternative à la fibre de verre.

- De convaincre de futurs partenaires de s'investir dans le projet.

 

 

Mini_serie

 

Tous les lundis, Gold of Bengal vous invite à découvrir une partie de la fabrication du bateau :

de l’idée a la mise à l’eau, vous verrez les coulisses de cette aventure humaine, écologique et sociale.

 

A chaque nouvel épisode vous en apprendrez un peu plus sur la production de « Gold of Bengal » et ferez la connaissance des acteurs qui y partipent.

 

Episode 1 : L'idée

 

 

Episode 2: Le Pàt

 

 

Episode 3: L'Infusion

 

 

 

Episode 4 : Watever

 

 

 

Episode 5 : La Voile

 

 

 

Episode 6 : Le Sampan

 

 

 

Episode 7 : Le Chantier

 

 

 

Episode 8 : La Recette

 

 

À quoi servira la collecte ?

 Intervenez_stencil

         

 Participez à une première mondiale ! La construction du premier bateau en fibre de jute !

     

La construction du bateau a déjà commencé. Des partenaires nous aident déjà à financer la main d’œuvre, les infrastructures… 

 

         

 Nous comptons donc sur votre aide pour financer le matériel nécessaire à la construction du bateau (Matières premières, équipements…).

 

Ainsi « Gold of Bengal » ne sera pas le bateau d’un projet, mais bel et bien l’ambassadeur d’un nouveau mode de construction navale et de toute une communauté de personnes qui pensent que la technologie et le respect de l’environnement peuvent s'accorder.

 

Nous souhaitons en effet créer une communauté autour de ce bateau. « Gold of Bengal » est un moyen, un outil pour éveiller les consciences et montrer au monde qu’une alternative à la fibre de verre existe.

 

Coût du Matériel :

 (ce qui reste correspond aux frais Kiss Kiss Bank Bank)

 

 L'investissement est important, mais nous comptons sur tous les dons, ce n'est pas la taille qui compte (on ne le répétera jamais assez) !

 

Rappelez vous que c'est en assemblant des millions de fibres de jute liées par de la résine que l'on peut faire un bateau. Alors soyez les fibres, nous serons la résine.

 

 

 

 

 

Qui_stenci

 

Team

 

Gold of Bengal c'est une équipe de 6 jeunes en permanence au Bangaldesh ainsi qu'une constellation de personnes qui travaillent avec nous de France ou passent nous aider sur le terrain.

 

Au Bangladesh il y a :

 

"Utopiste en chef ":

 

Corentin de Chatelperron 

Porteur du projet depuis ses débuts, Corentin est un ingénieur généraliste (ICAM). Après avoir travaillé 3 ans dans l’éolien et la création de projets d’écotourisme, il part début 2009 au Bangladesh pour aider Yves Marre à monter le chantier naval TaraTari. Il découvre très vite les avantages de développer un composite à base de fibre de jute. Convaincu qu’il faut mettre les compétences scientifiques de l’Occident au service des pays pauvres pour les aider dans un développement durable, il décide de monter le projet de recherche sur le jute.

 

 

 

 

 

 

Les "Ingés" :

 

Ary Pauget

Ingénieur de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries du Textile, Ary a rejoint le projet début 2011. Sa passion pour les bateaux et sa formation technique dans le domaine du textile lui ont permis de se spécialiser dans la conception de tissu de jute pour la construction navale. 

     

Pierre-Alain Lévêque     Ingénieur généraliste de l’ICAM, Pierre-Alain a rejoint le projet en mars 2012.  Ses compétences en matériaux   et mécanique sont une aide précieuse pour la conception des machines et du procédé de fabrication du nouveau tissu technique de jute.        

Arthur Pénet   Ingénieur généralistede l'ICAM, Arthur a rejoint le projet en octobre 2012. Il arrive en soutien de Pierre-Alain et va s'occuper de l'amélioration de la production. Sa passion pour la voile et son intérêt pour le projet l'ont poussé à rejoindre l'aventure Gold of Bengal.    

 

Les "Cols blancs":

 

Elaine

Elaine Le Floch

             

Jeune diplômée de l’EDHEC Business School, Elaine a rejoint le projet en mai 2012. Ses cheveux sont de la même couleur que le jute, coïncidence?

Lm

Louis-Marie de Certaines

 

Fraichement sorti de l'ESCD 3A (Commerce et Developpement) il rejoint le projet en octobre 2012. Il avait déjà effectué un stage au Bangladesh. Gold of Bengal l'a motivé à revenir, un exploit?

 

Tout deux passionnés d'entrepreneuriat social, ils sont en charge de la gestion du projet, de la communication et de la recherche de fonds. (le crowdfunding, c'est nous ! ah!)

 

 

 

PRIX ET RECOMPENSES :

 

Le projet a été élu grand lauréat du prix de la fondation Latécoère pour l'innovation solidaire 2012 ainsi que le premier prix de la bourse du rêve pour l'entrepreneuriat social.

 

ON PARLE DE NOUS :

Terraeco :                   

http://www.terraeco.net/Loup-de-mer-solidaire-juste-du,44817.html

 

Jeune-dirigeant.fr :

http://www.jeune-dirigeant.fr/011-693-Gold-of-Bengal-Concilier-environnemental-social-et-   economique.html

 

Chef d'entreprise.com :  

http://www.chefdentreprise.com/Breves/Les-laureats-de-la-Bourse-du-reve-de-l-entrepreneuriat-sont-47257.htm?iPageNum=1&TrierPar=2_DESC&FldRech=bangladesh&RadioExpression=&RadioTitreArticle=ARTICLE&DateDebMois=11&DateDebAnnee=2010&DateFinMois=11&DateFinAnnee=2012&Univers=CEM

 

 

PLUS D'INFORMATIONS SUR :

 

FACEBOOK "Gold of Bengal"https://www.facebook.com/jutedoit

Site internethttp://www.goldofbengal.org/

http://www.watever.org/

Thumb_logo_gob
Gold of Bengal

En 2009 Corentin de Chatelperron se rend au Bangladesh pour travailler sur le chantier naval TaraTari. Il découvre la fibre de jute et réalise également le besoin environnemental d'une alternative à la fibre de verre. Il a alors l'intuition de développer un nouveau matériau composite à base de fibre de jute. Il construit un premier bateau incorporant... Voir la suite

Derniers commentaires

Assets
plus de 1 an
Virgin, arrête les bâteau et revient en France, t'as une 4L à retaper !
Assets
plus de 1 an
Bravo pour votre projet, c'est génial ! Merci de nous faire participer avec vos super films ! Blandine G. (à SFX avec Pierre)
Assets
plus de 1 an
Pfiou! au dernier moment! :p Bon courage à vous, on suit tout ça de près... Morgane et Adrien