Une expo photo tirée d'un webdocumentaire, c'est la tête à l'envers ? Non, c'est complémentaire. Mais tout dépend de vous.

Large_grand_ecart_expo

Présentation détaillée du projet

 

Le Grand Ecart est un webdocumentaire réalisé par Moïse GOMIS sur des trajectoires de vie de migrants qui sont passés, ou restés, dans des foyers de travailleurs. Photographe et cadreur vidéo du projet, Jean-Pierre Sageot vous propose une exposition photo au cœur du Rouen historique dans le cadre du Festival Regards des cinémas du monde du 25 janvier au 2 février 2013.

 

Depuis maintenant 9 mois, il participe activement au Grand Ecart, un projet de  webdocumentaire de Moïse GOMIS, homme de radio et fils d’immigrés, qui a pour objectif de poser un regard sur des trajectoires de vie de migrants qui sont passés, ou restés, dans un foyer de travailleurs. Le point de départ est Rouen, avec des  portraits d'anciens et d'actuels résidents des foyer El Hadj Oumar et foyer Moïse. Avec une mise en lumière d’une population invisible, laborieuse, silencieuse et vieillissante originaire du Sénégal et de la Mauritanie. 

 

 

Ambiance_foyer-9418

 

 

Son travail (photos et vidéos) s’est construit à partir et autour de leurs témoignages en France, et celui de de leurs proches lors d’un voyage l’été dernier au Sénégal et en Mauritanie. Avec ce projet, il a découvert l’intimité de ces hommes invisibles dans l’espace public ici, de leur famille restée là-bas. Depuis 9 mois, il s’est patiemment fait accepter, déconstruisant aussi ses propres représentations. Les images prennent ainsi une vraie force, porteuses de sens.

 

Ce Grand Ecart  est une correspondance entre des villages le long du fleuve Sénégal, d’où viennent ces aventuriers consciencieux, et des cités industrielles de la vallée de la Seine, où leur destinée s’est accomplie.  En majorité sexagénaire, ces hommes dignes ont travaillé dans des métiers pénibles de l'industrie (fonderie, textile, chimie, automobile), de service (nettoyage, gardiennage) ou du bâtiment et des travaux publics, leurs parents ont combattu en Indochine pour le drapeau tricolore, ils vivent 6 mois là bas au pays d'origine et reviennent 6 mois en France pour ne pas perdre leur droits sociaux ou suivre un traitement médical, ils sont élus de la République française, ou de la République du Sénégal ou de la République islamique de Mauritanie... Certains ont fait le choix de regrouper, de fonder leur famille en Haute Normandie, et ont donc quitter le foyer. Tandis que d'autres au contraire, ont fait le choix de vivre jusqu'au bout  dans un monde parallèle...  

 

 

 

Saghe_diery-4138

 

 

 

Et ce sont donc ces individus singuliers que nous voulons sortir de l’ombre, mettre à l’honneur à travers une expo photo au cœur du Rouen historique, au sein d’une galerie marchande très passante. Cette exposition insolite se fera dans le cadre du festival Regards sur les cinémas du monde qui se déroule du 25 janvier au 2 février prochain. Un festival à échelle humaine, porté par des bénévoles, sans grand moyen qui nous a sollicité pour participer l’édition 2013. Il était inconcevable de leur dire non, en dépit d’un budget a minima, 500€ en tout et pour tout… Et exposer 20 photos en grand format (au regard du lieu) représente un budget de 2.500 €.

 

Les fonds que nous sollicitons sont nécessaires pour réaliser une exposition de qualité racontant ces parcours de vie. Qualité à la hauteur du respect qu’ils méritent. 

À quoi servira la collecte ?

L'objectif de la collecte est de financer le tirage des photographies qui seront exposées dans le cadre du festival Regards sur le cinéma du monde.

 

Le budget prévisionnel se décompose en 2.400 € de tirages photos et 100 € de matériel d'accrochage

Sont prévues :

 

- 2 zones images de 1m10 sur 1m65 incluant des diptiques et des images plein cadre

- 1 zone image de 1m/1,5m

- 2 zones images de 1,3m sur 2m de long

- 9 tirages 60/90cm :

 

L'exposition bénéficie déjà d'un apport de 500 € de cinema du monde

 

Si le montant est dépassé, nous envisageons d'augmenter le nombre de photographies présentées, voir de tirer un certain nombre d'exemplaires d'un catalogue de l'exposition.

Thumb_jean-pierre_sageot
JPS

Photographe monomaniaque de l’humain sous toutes ses formes, partage son temps entre des commandes institutionnelles, le suivi de l’actu politique et sociale pour la presse nationale via l’agence Signatures et des sujets à long terme selon 2 axes : l’être humain en lutte, et des sujets plus intimistes ou oniriques.

Derniers commentaires

Thumb_default
presque 2 ans
On arrive au bout !!! Merci à tous les donateurs !!
Thumb_default
presque 2 ans
Mbada Collectif Xavier Argelier + Pierre Lemarchand + Moussasouko,
Thumb_default
presque 2 ans
Un beau projet comme celui-là nous rapproche les uns les autres ... merci pour ça, et à très bientôt pour l'expo à Rouen ! Comme quoi, les gens viennent la voir depuis plusieurs continents ! ;) - Stradefi