Créons ensemble le 1er supermarché collaboratif de Paris et commençons (enfin) à bien manger, des produits de qualité et pas chers.

Large_large_kisskissbank_lalouve.6

Présentation détaillée du projet

Nous n’étions pas très satisfaits de l’offre alimentaire qui nous était proposée.

Alors nous nous sommes dit : Nous allons créer notre propre supermarché tous seuls. Pas une petite boutique… un éblouissant supermarché. We can do it.

 

Qui sommes « nous » ?

 

1) D’humbles résidents de la région parisienne qui croient qu’ils peuvent faire mieux quand il s’agit d'inventer un lieu qui reflète leurs idéaux en matière d’alimentation, d’agriculture et de commerce.

 

2) Vous, on espère.

 

Petit Historique :

 

2010 : deux américains à Paris, Tom Boothe et Brian Horihan, gastronomes et attentifs à la qualité et au prix de ce qu’ils mangent, se lancent dans le projet un peu fou de la Louve : une coopérative alimentaire d’un genre nouveau en France soutenue et inspirée par la Park Slope Food Coop à Brooklyn (qui a déjà 16 000 adhérents).

 

Closing_18

 

Voici un petit film qui la présente :

 

 

Printemps 2011 : Parlant à droite à gauche de leur projet, ils sont rejoints les deux années suivantes par de nombreuses personnes qui ont les mêmes préoccupations. Ils créent alors le groupement d’achats et l’association Les Amis de la Louve qui a pour objet la création du Supermarché Collaboratif La Louve.

 

2012-2013 : Le projet grandit, les meutes s’organisent et la Louve est de plus en plus soutenue, notamment par la Mairie du 18ème arrondissement et par la Mairie de la Ville de Paris.

 

Décembre 2013 : le groupement d’achats quittera Bagnolet pour investir un beau local d’une soixantaine de m2 dans le 18e arrondissement, un premier pas dans le futur quartier du supermarché.

 

Ladder_front_9

 

Profession de foi :

 

Garantissant l’excellence des produits sélectionnés grâce à une exigence gustative, nutritionnelle et sanitaire élevée, la Louve soutient des producteurs qui s’inscrivent dans une démarche éthique et respectueuse de l’environnement.

 

Association à but non lucratif, la Louve recherche la transparence dans tous ses actes d’achat, de vente, de gestion et d’administration. Elle est gérée et gouvernée par ses membres, lesquels assurent bénévolement – aux cotés de quelques salariés – la totalité des tâches nécessaires à son bon fonctionnement.

 

Concrètement, cela signifie que les membres doivent travailler 3h tous les 3 mois pour le groupement d’achats, puis 2h45 toutes les 4 semaines dès l’ouverture du Supermarché en 2015 (cf FAQ).

 

 

Morning_workers_3

 

 

Ce modèle d’autogestion nous permet de définir des marges basses tout en payant un prix juste aux producteurs, ce qui garantit à ses membres des produits à des prix très raisonnables. Manger mieux, moins cher, tout en respectant les producteurs et l’environnement est un souhait partagé par tous.

 

C’est pourquoi La Louve s’engage à rendre la coopérative accessible à tous, l’une de nos missions premières étant de répondre aux besoins et choix alimentaires de la population de l’arrondissement et au-delà.

 

La Louve sera également :

 

- un lieu de sensibilisation aux enjeux alimentaires actuels

 

- un lieu d’échange et de partage autour de la nourriture

 

Louve_seule_hd

 

Ils nous accompagnent et nous conseillent jusqu’ici :

 

Notre groupe approvisionnement approfondit ses recherches de produits, visitant des fermes et rencontrant des producteurs et reçoit les conseils d'experts dans leurs domaines respectifs.

 

Nous tenons ainsi particulièrement à remercier Antoine Jacobsohn, le responsable du Potager du Roi – Ecole Nationale Supérieure de Paysage, à Versailles, qui nous conseille dans le choix des fruits et légumes, ainsi que Xavier Thuret, sacré meilleur ouvrier de France, qui nous accompagne dans la sélection des fromages. Pour les vins, notre expert n’est autre que Tom Boothe, co-fondateur de la Louve.

 

Des rencontres se nouent régulièrement, et grâce à l’irrésistibilité du projet, d’autres gens très experimentés dans leurs domaines rejoindront bientôt notre précieux “conseil de sages”.

 

À quoi servira la collecte ?

Grâce à vous la Louve deviendra grande et forte !

 

Logo_louvetter

 

Voici la situation : Le soutien vif de plusieurs acteurs municipaux et institutionnels nous donne la possibilité d’établir, relativement vite et à grande échelle, le Supermarché collaboratif de nos rêves. Des ressources importantes, notamment l’accès à de beaux et grands espaces, nous tendent les bras.

 

MAIS… cela à condition que nous réussissons à mobiliser un apport conséquent en termes de développement du projet et… d’argent.

 

La route qui mène à notre Supermarché passe donc par notre groupement d’achats…un projet déjà existant via lequel les membres de la Louve commandent ensemble des produits qui reflètent leurs idéaux, et qui deviendra progressivement le Supermarché Collaboratif La Louve.

 

Ce groupement d’achats sert de laboratoire pour tester des produits, de pôle de recrutement et d’intégration progressive des nouveaux membres et de base pour nous permettre d’emmagasiner les compétences et les équipements qui seront nécessaires à notre Supermarché.

 

Louve_vrac_gr

 

Cette collecte nous servira à préparer dans les meilleures conditions la très ambitieuse aventure du Supermarché en constituant un investissement de départ essentiel.

 

Concrètement, vos contributions nous permettront de:

 

- Acheter des équipements : 2 réfrigérateurs / congélateurs professionnels, une balance professionnelle, un ordinateur, …

 

- Salarier de manière temporaire une personne qui coordonnera les chantiers grandissants du développement du projet et qui assurera le montage du dossier complet à présenter aux institutions en 2014.

 

- Disposer dans le 18ème d’un premier lieu d’accueil des membres et sympathisants, où se passeront les distributions pour le groupement d’achats, les réunions et animations.

 

Parallèlement, et c’est très important, le montant des contributions ainsi que le nombre de contributeurs montreront aux banques et aux bailleurs la force de mobilisation de notre projet…élément essentiel pour sa réussite.

 

Happy_louve

 

Nous n’avons rien contre le fait de dépasser…et de loin!…l’objectif de notre collecte. Nous pourrions alors :

 

- Financer l’achat d’une camionnette et d’autres équipements.

 

- Développer le site web sophistiqué dont nous rêvons pour notre Supermarché et où les membres pourront voir la disponibilité en “live” des produits et se renseigner sur leurs origines et profil éthique.

 

- Augmenter la fréquence des distributions et diversifier plus rapidement la gamme de produits.

 

- Editer des supports pédagogiques sur le Supermarché et plus largement sur l’alimentation.

 

- Mettre en forme les ressources et mobiliser des personnes prêtes à accompagner ceux, qui, dans les autres régions françaises (et ailleurs!) souhaiteront créer leur propre Supermarché du même modèle…La Loutre, Le Triton du Peuple, La Taupe Gourmande…

 

C’est ça, en fin de compte l’objectif de tout ce travail!

 

Louve_frise

Thumb_louve_seule_hd
La Louve

Tom Boothe, né dans l’Ohio aux Etats-Unis, est cinéaste et a été pendant 15 ans acheteur de vin pour un grand supermarché Bio-Gourmet dans son pays natal. Il a été l’élève de John Ronsheim “père” du American Institute of Wine and Food et pionnier de la démocratisation des plaisirs de la table et de l’éducation populaire associée. Brian Horihan,... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ A quoi sert l’association les Amis de La Louve ?

Elle a été créée pour donner un cadre juridique intermédiaire avant l’ouverture du supermarché La Louve, et mettre en place tout ce qui est nécessaire à sa création. Elle a devant elle une somme de travail considérable et des tâches variées à répartir. De quoi créer une très belle équipe !

+ Quels sont les principes qui guident le travail de l’association ?

Pour l’association comme pour le futur supermarché, les principes directeurs relèvent à la fois du mouvement coopératif et de l’expérience menée depuis 20 ans à la Coopérative de Park Slope, à Brooklyn. Ils sont présentés dans ce document : http://www.cooplalouve.fr/wp-content/uploads/2012/12/LaLouve-Intro.pdf.

+ Qui sont les membres de l’association aujourd’hui ?

Tom Boothe et Brian Horihan, américains tous les deux, sont les porteurs du projet. Ils ont été rejoints en 2013 par une vingtaine de membres actifs, et bientôt beaucoup plus. Tous les membres sont bénévoles, les profils et les disponibilités sont très variés, mais la motivation et l’adhésion aux principes sont communes. Les membres sont réunis en assemblée générale tous les mois.

+ Puis-je devenir membre et combien coûte l’adhésion ?

Oui, si vous partagez les principes directeurs et êtes intéressés par l’aventure, les Amis de la Louve ont besoin de vous ! L’adhésion coûte 25 euros par an. Elle vous permet d’acheter des produits par le groupement d’achat dès à présent, de recevoir la newsletter interne, de participer aux AG, ou de vous investir dans un groupe de travail. Vous pouvez aussi participer à la campagne de financement ouverte sur KissKissBankBank jusqu’en décembre 2013 !

+ Comment le travail est-il organisé ?

Les chantiers sont multiples : recherche de financement, communication, vie du groupement d’achat, aménagement du local provisoire, recherche des produits, recrutement des membres, réflexion sur l’étiquetage, la livraison, les services associés au magasin… Aujourd’hui six groupes de travail, coordonnés par un Comité de Pilotage sont en place. Certains ont besoin de se renforcer et d’autres groupes seront créés grâce à votre concours.

+ Dois-je posséder une compétence particulière pour être un membre actif ?

Toutes les compétences sont bienvenues. Nous avons besoin particulièrement de personnes ayant une expérience de la distribution, mais aussi de fiscalistes, de spécialistes du droit du travail, de l’informatique, tout autant que de renfort pour le groupement d’achat et les travaux du local provisoire de la Goutte d’Or. Si certains viennent mettre en œuvre leurs compétences professionnelles, d’autres viennent surtout pour faire autre chose !

+ Comment le supermarché sera-t-il financé ?

Le financement à trouver vise à permettre l’ouverture de La Louve en juin 2015. Les sources de financement comportent l’adhésion des membres, des souscriptions publiques qui ont lieu à partir de maintenant (sur KKBB par exemple) mais aussi un indispensable apport bancaire. Les dossiers seront déposés au printemps 2014 auprès de divers organismes. Une fois lancé, le supermarché vise l’équilibre financier, et restera une organisation sans but lucratif.

+ A quoi servira le financement lancé sur la plate-forme KissKissBankBank ?

Nous avons besoin d’un premier collaborateur salarié pour rédiger les dossiers de recherche de fond, et assurer une bonne coordination du travail. Nous avons aussi besoin d’aménager le local du groupement d’achat provisoire situé dans le quartier de la Goutte d’Or. Et surtout, plus le montant de cette souscription publique sera élevé, meilleur sera l’apport bancaire ! Nous devons en effet rassurer les prêteurs sur notre capacité à disposer de fonds propres.

+ Puis-je rester au courant des activités sans adhérer ?

Oui, il est possible de rejoindre la liste des « personnes intéressées ». Vous recevrez la Newsletter publique.

+ Dois-je adhérer à l’association pour pouvoir participer au groupement d’achats ?

Oui, l’adhésion de 25 euros par an est nécessaire.

+ Dois-je obligatoirement acheter des produits pour rester membre ?

Non, le groupement d’achats est surtout un laboratoire pour tester les produits et l’ensemble des procédures. Mais votre participation et vos avis sont bienvenus. Donnez-nous des conseils pour rendre les commandes et la distribution plus pratiques, suggérez-nous de nouveaux produits et producteurs !

+ Quels types de produits sont vendus aujourd’hui ?

Aujourd’hui ce sont surtout des produits non périssables : uniquement d’excellents éléments, dont huiles, graines, bières et vins. Brian et l’équipe du groupement d’achats ont commencé à visiter les fermes d’Ile de France pour nouer des relations de qualité avec les producteurs et augmenter progressivement la liste de produits.

+ A quel endroit et comment les produits sont-ils distribués ?

Un local intermédiaire pour le groupement d’achats est en cours d’installation dans le quartier de la Goutte d’Or. Il nécessite quelques travaux d’aménagement, nous espérons qu’il sera prêt fin novembre 2013. A partir de cette date, il sera le rendez-vous pour le retrait des marchandises mais aussi pour des séances de dégustation et pour les réunions des groupes de travail.

+ Quand le supermarché va t’il ouvrir ?

Nous prévoyons une ouverture en juin 2015.

+ Où sera-t-il situé ?

La Ville de Paris et la Mairie du 18ème soutiennent notre initiative et vont nous aider à accéder à un magnifique local tout neuf. Nos premières enquêtes de terrain confirment l’intérêt de la population locale pour le principe de La Louve.

+ Quels produits y trouvera-t-on ?

Il doit représenter une solution pratique pour tous: on y trouvera donc l’essentiel des produits alimentaires, d’entretien, d’hygiène, de petit bricolage, qui permettent de faire la plupart de ses courses dans un même lieu. Les produits proposés devront convenir, en nature et en prix, à toutes les familles qui habitent au voisinage. Le choix sera donc fonction des enquêtes de proximité, et de la participation des riverains aux groupes de travail.

+ Est-ce que tous les produits seront biologiques ?

Les produits seront au maximum biologiques. Mais leur choix résultera d’une équation plus complexe qui prendra en compte la disponibilité du produit, son prix de revient, et l’intérêt des consommateurs. La seule décision ferme est de bannir les OGM et certains additifs chimiques. Les assemblées générales des membres seront le lieu où ces décisions seront prises.

+ Est-ce que tous les produits seront locaux et de saison ?

La fraîcheur des produits, et notre volonté de travailler avec des producteurs locaux est un principe de base pour le projet. Mais il faut là aussi composer avec le prix de revient, et l’impossibilité de trouver tous les produits en île de France. Les produits exotiques devront par exemple figurer dans nos rayons, avec une réflexion particulière sur les filières d’approvisionnement.

+ Aurais-je réellement à la fois des prix bas et des produits de qualité ?

Les membres de Park Slope assurent eux-mêmes 75% de la main-d’œuvre du magasin. C’est ce système de fonctionnement qui distingue la PSFC de la plupart des autres Coopératives alimentaires et qui lui permet de maintenir des prix très bas tout en payant un prix juste aux fermiers. Nous appliquerons à La Louve exactement le même principe.

+ Est-ce que je devrai investir de l’argent pour être membre de la coopérative ?

Nous n’avons pas encore fixé les principes de fonctionnement du supermarché. Mais si nous calquons le fonctionnement de La Louve sur la Coopérative de Brooklyn, un investissement de 100 euros devrait être demandé à l’adhésion (une fois pour toute). Cet investissement est intégralement remboursé quand les adhérents quittent l’association. Pour les personnes aux revenus limités, l’investissement d’entrée pourra être réduit comme à Brooklyn, les règles associées étant encore à définir.

+ Quel droit me donnera le fait d’être membre de La Louve ?

D’abord le droit d’y travailler ! Ce qui distingue la Louve des autres coopératives est en effet le principe du travail bénévole pour presque toutes les tâches du magasin. Seuls 25% des équivalents de travail en plein temps sont remplis par des collaborateurs salariés. La réalisation d’une vacation de travail par mois vous donnera le droit de faire vos courses, mais aussi de participer aux assemblées générales et donc au fonctionnement du supermarché. Ce magasin sera le vôtre !

+ Combien de temps dureront les vacations de travail ?

A Park Slope elles sont de 2H45 toutes les quatre semaines. Cela reste à adapter en fonction des heures d’ouverture et de la gamme de produits et de services que nous souhaiterons assurer. Mais c’est probablement du même ordre.

+ Est-ce que le bénévolat est légal en France pour des activités de ce type ?

C’est une bonne question ! Elle a nécessité deux ans de travail pour débrouiller une situation juridique inédite. La réponse obtenue par Marco, l’avocat de La Louve est positive. Le projet appartient à la sphère de l’économie sociale et solidaire, qui est en train de se structurer sur le plan légal. La Louve est emblématique d’une nouvelle façon de produire et de consommer, qui est soutenue par les pouvoirs publics.

+ Est-ce que je serai vraiment obligé d’y travailler pour pouvoir y faire mes courses ?

Eh oui ! Personne ne doit déroger à ce principe. Si nous ne voulons pas rapidement ressembler à un magasin classique, chacun d’entre nous doit s’impliquer au même niveau et très régulièrement. C’est aussi un nouveau modèle de société qui est porté par La Louve. Nous serons attentifs bien sûr aux cas particuliers et aux aménagements nécessaires. Mais nous sommes certains que vous apprécierez rapidement l’ambiance et le travail d’équipe dans un contexte aussi inhabituel !

+ En étant bénévole, est-ce que je prends le travail salarié d’une autre personne ?

Nous nous sommes posés la même question … La réponse est non. D’abord parce que la zone d’implantation du supermarché est vide de petits commerces. Ensuite parce que si certains métiers sont occupés en effet par des bénévoles (la plupart du fonctionnement du magasin), notre action donne du travail aux producteurs d’Ile de France et d’ailleurs, qui seront rémunérés de façon juste.

+ Comment puis-je récupérer mes contreparties physiques ?

Si vous vivez à Paris ou que vous y passez prochainement, vous pouvez venir chercher vos contre-parties dans le local du Groupement d’Achats, dès qu’il sera ouvert, c’est-à-dire à partir de décembre.
Si vous vivez en Province, nous vous enverrons vos contreparties directement chez vous!
Si vous vivez à l’étranger, pour vos contreparties, il faut vous référer aux contreparties de la page anglophone du projet. Les contre-parties sont un peu différentes, mais tout aussi sympathiques. Et vous serez bien sûr le bienvenu quand vous serez de passage à Paris!

+ Et quand bénéficierai-je de mes contreparties immatérielles ?

Si vous bénéficiez de l’adhésion offerte au Groupement d’Achats pour 2014, alors dès le 1er janvier 2014. Pour les contreparties liées au Supermarché (investissement, votre nom sur un panier ou un caddie, …), il faudra patienter un tout petit peu plus, jusqu’à son ouverture en 2015!
Les cours d’oenologie et les dégustations des contributions à plus de 1000 et 2000€ seront fixées avec vous selon vos disponibilités et celles des intervenants après la fin de la campagne.

+ Et si je ne vis pas à Paris et que j’ai l’adhésion au Groupement d’Achats ou l’investissement d’entrée à la Louve dans mes contreparties, puis-je l’offrir à quelqu’un d’autre?

Oui, c’est tout à fait possible!

Derniers commentaires

Thumb_default
8 mois
Je rêvais qu'un tel projet se monte à Paris depuis que j'ai eu la chance de visiter Park Slope Food Coop. Je suis vraiment ravie que cela se passe dans le 18ème et très fière de pouvoir y contribuer... I'm in Louve!
Thumb_default
8 mois
You have a beautiful project, i think collaborative ( in his large sens) is the futur of business. keep it up !
Thumb_default
8 mois
C'est une fabuleuse initiative dont je rêvais et vous l'avez mis en œuvre, échapper à la dictature de la grande distribution, reprendre notre rôle de citoyen est encore plus nécessaire aujourd'hui que jamais. Mille mercis et un grand respect.