Musashi présente

Ysme

Vidéo mise en musique, dont la trame est un voyage en avion de tourisme sur le point de devenir son propre reflet.

Large_visuel_kkbb

Présentation détaillée du projet

Préambule :

 

   Je m’appelle Florian Doidy. Je suis compositeur, pianiste, « chercheur de son » et pilote privé. Parallèlement, une passion pour la vidéo est née au cours de ces dernières années. Je vous invite à visiter mon site www.floriandoidy.com si vous souhaitez en apprendre davantage sur mon parcours et sur mon travail. Disons, pour faire simple, que la créativité guide mes pas.

   Mon projet actuel est une composition visuelle et sonore, sous la forme d’une vidéo entremêlant des prises de vue d’avion réelles et virtuelles. L’idée est née à la fois d’une brûlante curiosité, celle de travailler ce mélange réel/virtuel, appliqué au vol de loisir, et du désir d’écrire une nouvelle musique à partir d’un support façonné sur mesure (à contrario d’une commande extérieure).

   Ce projet n’a pas de vocation commerciale ou lucrative. La vidéo finale sera en libre consultation et je ne prévois pas de rémunérer  mon propre travail. C’est un projet spécial, qui me tient à cœur, une exploration dans laquelle je suis prêt à mettre du travail, de l’énergie, et des finances, mais qui toutefois ne pourra être mené à bien qu’avec votre soutien. Voilà pourquoi je vous remercie très chaleureusement par avance !

 

Knightm_air540

 

 

Synopsis artistique :

 

   Il existe une zone, 90 kilomètres environ après avoir quitté la France en direction de la Corse, où le continent disparait derrière soi et les crêtes au loin ne sont pas encore visibles. La Terre ne nous surveille plus. La mer. Et le ciel. Partout. On dit même que parfois de là-haut, on peut confondre les deux…L’image s’inverse comme sur la rétine de l’œil, et l’on perçoit presque le ralentissement du monde.

   C’est à ce point, de temps et d’espace « zéro », que la réalité va diverger.  Pas dans l’avion, non…Lui, il continuera son chemin en ligne droite, sans même un imperceptible changement dans les commandes. Mais dans la musique. Pour commencer.

   Comme un Triangle des Bermudes sonore. Tout s’abîme, tout devient énigmatique, les valeurs jusque là stables deviennent erratiques, différentes…La confusion mer et ciel devient palpable dans la matière des sons. L’effet mirage dans le miroir va dorénavant s’étendre au visuel. Images réelles et artificielles fonctionnent maintenant parallèlement, et nos points de repères sont brouillés, nos sensations curieuses, indistinctes. De toute façon, on est si haut maintenant…

   Peut-être qu’au retour, en repassant par cette « Route de Bimini », les choses redeviendront ce qu’elles étaient. Ou pas.

 

Trajet540

 

 

Aéronautique & digital :

           

   L’avion de tourisme est bien plus qu’un moyen de transport. C’est le rêve de voler, humain et inhumain à la fois, qui a porté nombre de pilotes vers cette passion. Mais pour beaucoup d’entre nous, de part les contingences actuelles des aéroclubs, les petits vols locaux « routiniers » effacent inexorablement ces rêves, cette soif d’aventure et de sensations fortes qui sont au cœur de cette passion, et que permet l’aviation de loisir ; l’adrénaline du voyage en milieu constamment évolutif. Et au-delà de cette sensibilisation à l’inconnu dont nous avons tous besoin pour être adaptatifs, il y a peut-être une perception encore plus large, plus artistique du vol, qui attise ma curiosité.

   Très souvent, on ignore à quel point l’aviation « informatique », à côté de sa grande sœur « réelle », peut elle aussi être une source de plaisir, d’apprentissage, de réalisme visuel et intellectuel, de partage, de sécurité, et d’imagination.

   La préparation d’une navigation, avec les outils dont nous disposons actuellement, fournit une image mentale du voyage d’une précision insoupçonnée. Ces outils sont évidement à l’honneur dans mon projet. Ils ne s’opposent toutefois aucunement au vol parfaitement libre, contemplatif. Bien au contraire…

   Le vol en réseau communautaire offre un ciel de partage, les décors commencent à nous faire reconnaître notre région, le mistral soulève l’aile droite en même temps que les branches de l’arbre que l’on aperçoit de chez nous par la fenêtre, et, avec un peu de projection, le sentiment du voyage est déjà là.

   Pourtant, les deux mondes se côtoient de loin, s’admirent parfois ou se méprisent, mais rarement se complètent. J’ai constaté que très peu de parallèles étaient entrepris sur le net ou en dehors, en vidéos, en discussions…

 

Concmap540

 

 

Office de tourisme :

 

   Notre brochure a toutes ses chances de vous séduire. Dans les grandes lignes : Nîmes…Le Petit Rhône et ses étangs…Saintes Maries de la Mer…Les Dunes de Beauduc…Les Salins de Giraud…L’embouchure du Rhône…Les Calanques de Marseille…Le Mont Caume…Les vallées de La Mole…St Tropez…La Méditerranée bien sûr. Et puis La Corse, rien que ça…Presque toute la découpe de la côte ouest, et les flancs du massif montagneux dont la Paglia Orba, à même hauteur…

   Pourquoi ce trajet ? Il y a plusieurs raisons. Tout d’abord, chez beaucoup de pilotes privés français, la Corse (et sa traversée maritime) demeure la destination par excellence procurant une intense sensation de grand voyage et d’aventure, tout en restant financièrement abordable. Pour avoir déjà pratiqué cette traversée, j’ai même cru pendant un instant être aux commandes d’un avion de ligne tellement l’horizon s’élargit…

   Particulièrement en habitant Nîmes (et oui, un détenteur de la licence PPL se doit de louer un avion du club auquel il est affilié ; Nîmes pour moi en l’occurrence), on se sent presque « face la Corse ». De surcroit, ce tracé offre objectivement une impressionnante variété de paysages.

   La piste d’arrivée de Propriù, pour ceux qui ne connaissent pas, constitue quasiment l’arrivée de rêve : une piste qui tombe dans l’eau, une plage qui a fait fondre mon cœur plusieurs fois, un arrière pays ouvert mais élevé, tout en restant une plateforme intime, presque perdue du point de vue d’un aviateur. On se sent…loin.

   Enfin, dans mon simulateur, c’est un des rares trajets d’envergure - sinon le seul que je puisse réellement entreprendre depuis mon aéroclub - qui offre des paysages suffisamment détaillés pour qu’on les reconnaisse. C’était un choix arbitraire lors de l’achat de paysages complémentaires il y a quelques années.

 

H_lice540

 

 

Techniquement :

 

PREPARATION : A partir de mi-Mai, dès réception de l’ensemble du matériel, un vol d’essai (vol local) succédera aux diverses mises en place techniques, pour valider la parfaite faisabilité et maitrise technique de chaque aspect. Ce « mini-projet » sera conduit de manière similaire à son « grand frère » jusqu’à la phase comparative des différentes sources vidéos, et leur ajustement.

 

ETAPE 1 : Au mois de Juin idéalement, un vol en Robin DR400-180 est entrepris de Nîmes à destination de Propriano (Corse), aller-retour dans la journée (environ 5h et quelques de vol en 5 branches). A bord, trois caméras embarquées (cadrage frontal & latéral sous les ailes, et cockpit) ainsi qu’un GPS aviation. Prises de vue additionnelles au caméscope quand l’équipe est au sol. Des escales sont prévues à Cuers et Figari pour le carburant.

 

ETAPE 2 : Reconstruction exacte du vol et de ses cadrages caméras en simulation (Flight Simulator), avec l’aide de la trace GPS, des infos cockpit et des vidéos récupérées. Reconstruction du vol également sur divers autres supports incluant Google Earth, Navigation, etc. qui participeront à la « matière visuelle ».

 

ETAPE 3 : Montage vidéo de l’ensemble, selon la dramaturgie décrite plus haut dans le « synopsis artistique ».

 

ETAPE 4 : Composition musicale sur mesure, incluant captations sonores réalistes, instrumentations et sound design. Une dualité évidente entre électronique poussée et acoustique orchestrale prendra toute sa place pour épauler, voire diriger « l’histoire ».

 

ETAPE FINALE : Mise en ligne de la création sur le site Vimeo.

 

Piano540

 

 

Timing :

 

   La durée de la vidéo finale, je n’en sais encore rien. Tout sera possible jusqu’à la fin du montage. J’aime pouvoir garder cette liberté. C’est l’aventure qui dictera le dynamisme, soyez-en certains !

   Sur le timing général du projet…là encore, difficile de s’avancer. Comme vous l’avez lu, le vol doit être effectué au mois de Juin, avec les jours les plus longs et les températures encore agréables sous la verrière du cockpit. Mais au besoin, ce vol peut encore être entrepris sous conditions en Juillet ou en Aout. Ensuite, il faudra plusieurs semaines pour le montage, plusieurs autres pour la création musicale…

   Je vous tiendrai au courant régulièrement, bien entendu, c’est une des règles du jeu. Peut-être pour Noël, peut-être avant, qui sait…Par ailleurs, pendant la collecte, je m’engage à vous tenir au courant toutes les semaines de chaque avancée, dans ses moindres détails. De toute façon le projet vivra jusqu’à son accomplissement !

 

Es540

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

Vol (forfait location / carburant & taxes)= 1335 €

 

·         Navigation                                         1300 €

(600 à l’aller  + 700 au retour, cause double escale nécessaire. Tarif calculé sur une base de 2,63€ par minute de vol, et incluant les marges de sécurité règlementaires ainsi que les aléas « classiques »)

·         Taxes d’atterrissages                         35 €

 

Caméras embarquées et accessoires = 1040 €

 

·         GoPro HD3 silver *2                         700 €

·         LCD touch bacpac                            100 €

·         Battery bacpac *2                              130 €

·         Cartes SD 32Go *2                             70 €

·         USB multichargeur *2                         40 €

 

Matériel de capture vidéo = 150 €

 

·         Hauppauge HD PVR 2                      150 €

 

TOTAL REQUIS :              2525 €

TOTAL COLLECTE         2777 €

 

Pourquoi 2777 ? Il y a la commission de KissKissBankBank, certes…mais surtout, ne trouvez-vous pas que c’est un sacré beau chiffre pour ce projet… ? Cela me laisse exactement 30€ de marge à l’arrivée pour quelques bouteilles de Cap Corse, comme salaire de compositeur… ;]

 

Ce que j’apporte personnellement :

 

·         Le budget complet pour le vol d’essai.

·         Le budget nécessaire aux contreparties.

 

Ce que je possède déjà :

 

·         Une licence PPL (Private Pilot License)

·         L’accès au DR400-180 de l’aéroclub du Gard

·         1 PC quad core équipé pour la simulation.

·         1 PC quad core pour la capture vidéo.

·         1 PC portable dual core pour vidage des données caméras à Propriano.

·         Camescope Sony HDR-SR11E Full HD pour les prises additionnelles.

·         GoPro Hero HD pour captation vidéo des infos cockpit.

·         GPS aviation avec traceur de route, et batterie supplémentaire.

·         Tous les logiciels nécessaires au projet, ainsi que leur maitrise.

·         Expérience de 120h de vol réel, 2000h en simulation.

·         Expérience des caméras embarquées.

·         Toutes les autorisations d’exploitation d’images tierces.

Thumb_musashi_sign
Musashi

Compositeur & pianiste. Pilote & vidéaste.

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Comment me contacter pour me poser des questions ?

fdoidy@free.fr

+ Qu’est-ce que veut dire « Ysme » ?

Ah mais qu’est-ce que c’est que cette manie de toujours vouloir savoir ce que ça veut dire, les choses ! ;] « Ysme » provient directement de « isthme ». Je lui ai juste donné une forme plus artistique et plus lisible. L’image est celle d’une « route » dématérialisée, tracée par l’avion entre la France et la Corse.

+ A quoi serviront les fonds au-delà de 100% si cela arrive ?

Bah...d’autres bouteilles de Cap Corse ! Non, dans l'ordre de priorité ; l'achat des versions supérieures des caméras embarquées, et l'amortissement des contreparties (déjà 300€ environ à ce jour).

+ Dans quel style suis-je compositeur ?

Un peu le même que « Ysme ». Pas tout à fait non plus.

+ Est-il possible de découvrir mes œuvres antérieures ?

Et comment ! Sur www.floriandoidy.com principalement. Mais vous trouverez également mes vidéos de vols et de voyages sur https://vimeo.com/atolls/videos (ou cherchez « Florian Doidy »). Vous pouvez notamment tomber sur « Tribute to Concorde & Flight Simulation », qui est sûrement la création se rapprochant le plus du projet actuel, même si ce n’est que pure simulation, et que la vidéo ait été montée sur la musique déjà existante, non l’inverse.

+ Qu’est-ce que le « Triangle des Bermudes » ?

Si seulement on le savait…

+ Qu’est-ce qu’un Robin DR400-180 ?

C’est un avion de tourisme de marque française, disposant de 4 places dont le pilote, croisant à 250km/h environ, et capable d’atterrir.

+ Quelle est la formule de la portance, déjà ?

F=1/2ρV²SC

+ Quels seront les attributs techniques de la vidéo finale ?

MP4 progressive FullHD 16 :9 25fps 26Mbps VRB / AAC 320Kbps 44Khz, avec condensation atto-photonique offerte. Téléchargeable, bien entendu.

+ Est-ce que la vidéo sera exactement, précisément, exhaustivement ce que je décris sur cette page ?

Non, je suis un artiste.

+ Qu’y a-t-il vraiment dans le Cap Corse ?

Pas tant d’alcool que ça.

Derniers commentaires

Thumb_tom_piano
plus de 1 an
Content de voir que ça avance bien, hâte de voir le résultat ! Bravo pour avoir réussi à trouver le temps d'avancer malgré toutes les petites difficultés, go on !
Thumb_default
plus de 1 an
ça marche
Thumb_default
plus de 1 an
Prothos à poste! Plein gaz!!!