Hexagones est un nouveau site d’information national implanté en région. Venez participer à l'aventure du nouveau journalisme !

Large_building-hexagones-visu-8

The project

HEXAGONES, l’aventure du nouveau journalisme

 

La révolution numérique bouleverse la façon dont nous, journalistes, avons de travailler, d’échanger et de vous informer. Cela nécessite d’adapter notre pratique professionnelle pour captiver à nouveau les lecteurs. C’est ce que nous appelons « le nouveau journalisme », nous créons un nouveau site d’information qui veut :

 

1/ Prendre le temps de révéler la France telle qu’elle est et permettre de mieux décrypter les enjeux à venir.

 

2/ S’adresser à tout le monde. Arpenter tous les territoires de la République.

 

3/ investir les nouveaux lieux de création et de travail collaboratifs pour rester agile et favoriser le développement du contenu.

 

4/ Vivre avec les réseaux sociaux et fonder une communauté de lecteurs en symbiose avec la ligne éditoriale.

 

5/ Proposer de nouveaux supports, des webdocumentaires, des podcasts, des lives.

 

 

Nos Soutiens

 

Jean-Luc Touly est un homme politique et écrivain français, spécialiste de la corruption et de la gestion de l'eau.

 

 

 

Miguel Benasayag, né à Buenos Aires est un philosophe, psychanalyste, chercheur en épistémologie et ancien résistant guévariste franco-argentin. Il est proche du courant libertaire.

 

 

 

LE PROJET

 

Hexagones est un site d’information national implanté en régions, payant et sans publicité. Hexagones propose de l’investigation, des enquêtes et des reportages aux citoyens pour révéler la France telle qu’elle est, et mieux décrypter les enjeux à venir.

 

Hexagones est un site d’information national implanté en régions

L’un des reproches les plus courants faits aux médias est de ne s’intéresser qu’à l’actualité nationale. L’actualité régionale est trop souvent réduite à quelques faits divers. Hexagones considère qu’il n’y a pas deux catégories d’informations, suivant l’endroit d’où elles proviennent. La vie ne s’arrête pas aux centres des grandes villes. Pour concrétiser cet engagement, notre rédaction se compose de journalistes installés dans toute la France qui nous aiderons à mieux comprendre les enjeux régionaux. Hexagones a aussi passé des accords (et continuera de développer ce type d’accords) avec des médias régionaux indépendants, avec qui nous collaborerons étroitement.

 

Payant et sans publicité

Le modèle économique du site est basé sur votre contribution financière directe, sous la forme d’un abonnement. Nous ne sommes pas contre la publicité. Mais le lien de dépendance financière qui se crée entre un média et ses annonceurs peut se traduire par une tentation à la censure ou l’autocensure préjudiciable à la qualité de l’information produite. Produire de l’information a un coût que seul l’abonné peut financer, cela garantit notre indépendance éditoriale. En vous engageant à nous soutenir par votre abonnement, vous nous aidez aussi à tenir notre promesse éditoriale. Et nous prenons ainsi l’engagement de rendre des comptes qu’à nos seuls abonnés.

 

Hexagones propose de l’investigation, des enquêtes et des reportages

Hexagones s’insurge contre l’information spectacle (infotainment) ou anecdotique, nous ne participerons pas à la course aux faux scoops, nous ne servirons pas de tremplin pour la promotion de la star du moment. Il existe déjà suffisamment de médias qui se prêtent à ce jeu mortel pour notre profession. Nous considérons, en revanche que nous devons lire entre les lignes des plans de communication, donner la parole à des intellectuels et à des acteurs de la société civile, mettre en lumière les petits ou grands arrangements qui affaiblissent notre démocratie. C’est la raison pour laquelle Hexagones a choisi de proposer un contenu enrichi par des enquêtes et des reportages pour donner un sens à l’information. Ce contenu sera aussi enrichi par le multimédia : écrit, audio, vidéo. Enfin, Hexagones n’est pas un site militant : ce n’est pas le rôle d’un journaliste professionnel de dire le bien et le mal. Notre métier est d’aller sur le terrain, de poser des questions, y compris (et surtout) celles qui gênent, et de les rapporter le plus honnêtement possible. À vous ensuite de vous faire votre propre opinion.

 

Aux citoyens

Oui, vous êtes d’abord des citoyens, bien avant d’être des consommateurs ou des salariés ... Dans une démocratie représentative comme la France, vous, individuellement et collectivement, avez un rôle essentiel puisque par votre bulletin de vote (ou par votre refus d’aller voter) vous choisissez ceux qui nous gouvernent. Mais pour pouvoir exercer votre droit de vote (ou d’abstention), nous les journalistes, nous devons vous apporter une information de qualité qui vous permettra de faire un choix en toute connaissance de cause. En affirmant que nous nous adressons aux citoyens, Hexagones prend l’engagement de proposer cette information de qualité qui concourt à la vie démocratique.

 

Révéler la France telle qu’elle est, et mieux décrypter les enjeux à venir

La France vit une période trouble, car elle traverse une crise profonde au moment même où un monde nouveau, rendu possible par les technologies numériques ou vertes, est en train d’apparaître. Il est plus que jamais nécessaire pour nous, journalistes, d'aller sur le terrain afin d’enquêter et de rapporter les différentes réalités qui coexistent en France (d’où le « s » à Hexagones). Raconter non seulement les dysfonctionnements, mais aussi ce qui marche. Des scandales politico-financiers, qui continuent de polluer la vie publique, aux initiatives locales, qui changent la vie, Hexagones enquête partout et ne s’interdit rien. Si le site est centré sur la France, Hexagones n’oublie pas que la France n’est pas une île isolée. Nous proposerons, une fois par semaine, du grand reportage international, car s’ouvrir sur le monde qui nous entoure nous permettra de mieux comprendre le nôtre.

 

Building-hexagones-visu-10

 

 

Articles publiés pour la campagne

 

Kerviel, le système et l’opinion

Décryptages le 19 mai 2014 par Thierry Lévêque

Les faits de l'affaire Kerviel et les décisions judiciaires rendues infirment l'image de victime qu'il s'est créée, défendue par certains dirigeants politiques et qui a convaincu une partie de l'opinion.

 

La mode de l’«externalisation» des plans sociaux

Économie le 23 mai 2014 par Henri Bessières

Après les fonctions de support, certaines entreprises se sont mises à sous-traiter leurs plans sociaux à des partenaires au profil souvent controversé, voire en contournant des accords d’entreprise…

 

À Budapest, la jeunesse d’Europe danse dans les ruines

Vues du monde le 02 juin 2014, par Thierry Lévêque 

Le quartier juif de Budapest, resté délabré bien après l’Holocauste et la Seconde guerre mondiale, est devenu un haut lieu de la jeunesse européenne qui vient y faire la fête.

 

À Calais, le « curé des migrants » lance un appel à la grève des bénévoles

Témoignage le 04 juin 2014, Par Luc Chatel

Découvrez notre entretien exclusif avec Jean Pierre Boutoille.

 

Le futur golf met en colère les paysans de Sangatte

Equête le 11 juin 2014, Par Luc Chatel et Nina Robert

À l’endroit même où se trouvait le centre d’accueil des migrants, à Sangatte, Eurotunnel va créer un golf 18 trous. Et exproprier des agriculteurs, qui n’ont pas l’intention de se laisser faire.

 

 

On parle de nous

Petite sélection des articles publiés en ligne à propos de notre opération.

 

Hexagones veut réinventer le journalisme , La Plume d'Aliocha

Hexagones, futur site national implanté en région , Libération, Écrans

Hexagones, un média pour raconter la France , Les influences

 

 

 

*** Nouvelle contrepartie exclusive de Denis Robert ***

 

Krac, œuvre numérique par Denis Robert

 

Krac-hexagones-540

 

Soutien historique d’Hexagones, Denis Robert a réalisé une édition limitée de son œuvre numérique Krac, actuellement exposée à la Galerie W à Paris, pour la campagne de crowdfunding d’Hexagones.

 

KRAC est une œuvre plastique, numérique et politique.

Why fund it?

Nous vous demandons de contribuer à notre financement à hauteur de 15 000 euros, mais comment allons-nous utiliser votre argent ?

 

Votre contribution est vitale pour notre entreprise. Notre site est déjà opérationnel, la rédaction est mobilisée, l’ensemble des sommes récoltées sera donc dédié aux contenus et à la prise en charge des frais induits par notre travail. Hexagones a pu financer, sur ses propres fonds, la création du site mais nos moyens ne sont pas suffisants pour développer un contenu de qualité.

 

C’est la raison pour laquelle nous organisons cette opération de crowdfunding. 

 

Dès le lancement du site, c’est-à-dire le lendemain de la campagne de financement participatif, nous publierons une édition par jour. L’idée n’étant pas de vous noyer sous l’information ou de reprendre des dépêches légèrement réécrites, mais de vous proposer des enquêtes ou des reportages qui vous seront utiles pour comprendre la France telle qu’elle est et décrypter les enjeux à venir.

 

Votre soutien nous est essentiel pour financer des reportages et des enquêtes pointus.

 

Nous allons aussi pouvoir mettre en chantier au moins un premier webdoc et un premier livre numérique. Nous réfléchissons aussi à la création d’un podcast car nous sommes certains que ces différents moyens d’expression sont complémentaires et vous permettront d’appréhender l’actualité avec un regard neuf et pétillant. Un tiers de la somme récoltée sera utilisé pour développer ces projets.

 

Pour résumer, votre argent sera exclusivement utilisé pour faire vivre Hexagones et faire de notre site un média que vous aurez plaisir à lire, regarder et écouter. En participant dès maintenant à notre financement, vous nous aidez à faire vivre et grandir cette aventure. Vous devenez aussi des membres à part entière de la famille Hexagones, ce qui vous donnera accès à des informations privilégiées sur le développement du site et de ses projets.

 

Les différents niveaux de financement que nous vous proposons au cours de cette opération sont aussi très incitatifs : une fois le site ouvert, les tarifs d’abonnement seront de 6 euros par mois, ou de 60 euros pour un an…

 

Participez dès aujourd’hui à l’aventure du nouveau journalisme !

 

Le site est prêt à démarrer ! Dès que nous aurons franchi notre palier de financement, nous l’ouvrirons à tous les "KissBankers" : ils pourront découvrir les premiers contenus que la rédaction a préparés.

 

 

Hexagones-mockup3d

 

Maquette de la une d’Hexagones. Nous avons opté pour une mise en page fluide, laissant uniquement la place aux derniers articles.

 

 

NOTRE LIGNE ÉDITORIALE

 

Définir une ligne éditoriale et la résumer en un slogan est une chose assez facile à réaliser. En revanche, il ne suffit pas de dire que nous allons faire de l’investigation, de l’enquête et du reportage pour l’expliquer. Pour rendre visible cette ligne éditoriale, nous avons décidé de structurer notre travail autour de quelques thématiques :

 

1/ La chronique des affaires

Malgré les lois sur le financement des partis politiques, les affaires politico-judiciaires continuent de polluer la vie publique. Ces entorses graves à l’éthique sont une menace pour notre démocratie. Nous sommes dans notre rôle en les dévoilant.

 

2/ Les coulisses de l’industrie

Le langage économique s’est aseptisé et toutes les entreprises affirment adhérer à des valeurs. La réalité est bien plus dure et complexe. C’est la raison   pour laquelle nous souhaitons raconter les luttes sociales et décrypter la réalité de la vie des entreprises.

 

3/ Produire en France

Si la désindustrialisation est un phénomène réel, dans tous les secteurs d’activité des entreprises françaises tentent de résister et y parviennent. Ces exemples montrent qu’il n’y a aucune fatalité.

 

4/ L’Etat en chantier

Depuis une trentaine d’années, la réforme de l’Etat et des administrations publiques constitue un débat permanent. Une rénovation nécessaire mais qui s’est souvent traduite par des décisions contradictoires par rapport à l’objectif recherché.

 

5/ Passer au vert

L’écologie et la protection de l’environnement sont devenues des urgences. Pas seulement parce que le climat est menacé, mais aussi en raison de l’impact des pollutions sur notre santé.

 

6/ Vivre autrement

La désaffection des citoyens envers les élections ne traduit pas, seulement, une forme de résignation. Partout en France, des initiatives locales commencent à changer, en l’améliorant, la vie quotidienne. C’est l’un des multiples visages du pays qui montre qu’il est encore possible d’agir.

 

7/ Dans l’ombre

Mettre la lumière sur une personnalité, une entreprise ou une association méconnues mais qui jouent un rôle particulier.

 

Cette liste n’est pas exhaustive. Notre travail nous amènera à définir d’autres thématiques en fonction des enquêtes et reportages que nous réaliserons ou des sujets que vous pourrez nous proposer.

 

 

Graphs-hexagones-1

La presse papier meurt à petit feu, mais un vent nouveau souffle sur internet, comme le démontre la tendance actuelle.

 

 

LES ORIGINES

 

Hexagones est le résultat d’un long processus. Une aventure de sept années qui a commencé au début de 2007 par un déjeuner organisé à Metz par Denis Robert. Il voulait savoir ce que je pensais du site de son ami Marcel Gay, un site lorrain d’informations régionales dont ils voulaient dupliquer le modèle dans les 22 régions métropolitaines. À l’époque, l’information locale en ligne était presque inexistante et tout était à créer. Tout semblait donc possible.

 

Au début de l’année 2008, nous étions à deux doigts de réussir. Nous étions partis sur un site gratuit tirant ses revenus de la publicité, à l'époque, même si ce modèle économique était imparfait, il semblait être le seul à pouvoir fonctionner. Nous avions trouvé un investisseur pour nous aider à démarrer, mais malheureusement, durant l’été, la crise financière a éclaté et il a dû se retirer.

 

Entre-temps, l’environnement a évolué en profondeur. L’information en ligne est devenue banale, le modèle économique de financement par la publicité a montré ses limites et Médiapart a démontré la validité de son modèle innovateur, basé uniquement sur les abonnements.

 

Dès le second semestre 2012, nous avons commencé à modifier le modèle économique pour nous tourner vers un site payant. Nous avons aussi décidé de travailler avec un réseau de journalistes, plutôt qu'avec des pôles régionaux. Ces profonds changements, trop éloignés de l’idée de départ, ont eu raison de notre première association. J’ai donc décidé de partir seul à l’aventure avec le soutien bienveillant de Denis Robert.

 

C’est un ami, Emmanuel Lemieux, le directeur des Editions Nouvelles François Bourin et du site lesinfluences.fr, qui m’a incité, fin septembre 2013, à redéfinir un projet de site d’informations national implanté en régions. Dès la mi-octobre, le projet éditorial était finalisé et le titre trouvé : Hexagones. Avec un « s » pour évoquer cette France multiple, communautarisée et qui se parle de moins en moins.

 

Fin 2013, Olivier Kautz et Jérôme Poslednik, deux excellents webmasters messins aux compétences complémentaires m’ont conseillé sur la mise en œuvre graphique et technique du site. Leur compréhension du Nouveau Monde numérique et leur connaissance de la stratégie « lean » pour lancer une start-up dans les meilleures conditions ont été cruciales pour permettre au projet d’avancer. L’équipe de journalistes s’est progressivement étoffée et s’est mise au travail dès le mois de février 2014.

 

Les outils sont maintenant prêts, l’équipe est au complet, le projet éditorial est affiné. Ce site est une idée de journalistes pour vous proposer de l’information qui redonne un sens à l’actualité et vous aidera, futur lecteur, nous l’espérons, à exercer votre rôle de citoyen.

 

Votre soutien financier nous est maintenant essentiel pour faire vivre et grandir Hexagones.

 

Thierry Gadault

Directeur de la publication et rédacteur en chef

 

Thumb_logo-icon-square
hexagones

Hexagones est un site d’information national implanté en région, payant et sans publicité. Hexagones propose de l'investigation, des enquêtes, des reportages aux citoyens pour comprendre la France telle qu'elle est, et mieux décrypter les enjeux à venir.

Last comments

Thumb_default
5 months
Bonne route... ou bonnes routes! Amitiés
Thumb_default
5 months
Bonne chance à vous, j'espère de tout cœur la réussite de votre projet et que cette aventure puisse durer le plus longtemps possible. J'espère qu'il vous sera possible de prouver qu'un journalisme numérique est possible.
Thumb_default
5 months
BON COURAGE