LUS est un projet de participation citoyenne qui a pour vocation de concevoir et installer des fours solaires collectifs sur l'espace public

Large_photo_1_

The project

LUS est un projet participatif citoyen de conception et d'installation de deux fours solaires de quartier dans la commune de Saint-Martin-d'Hères.

 

Le premier four solaire et son Ecrin (nom donné à l'abri spécialement conçu pour permettre au four de rester de manière permanente sur l'espace public) seront inaugurés à la maison de quartier Texier le vendredi 23 mai 2014 !

 

 

Un reportage réalisé par les journalistes de la rubrique "Entre nous" de France 3 Alpes :

 

 

 

Gregory Guillard, coordinateur du projet LUS, revient en détail sur le projet d'installation de deux fours solaires collectifs sur l'espace public de Saint-Martin d'Hères :

 

 

 

Jak De Jesus, animateur à la MJC Pont du Sonnant, revient sur le potentiel éducatif de l'installation de deux fours solaires sur l'espace public de St-Martin-d'Hères.

 

 

 

Trois étudiants de l'IUT Génie Electrique et Informatique Industrielle de l'Université Joseph Fourier de Grenoble ont développé un concept inédit. Ils ont mis au point un moteur à guidée GPS pour que les fours solaires puissent suivre la course du Soleil et obtenir de meilleurs rendements pour la cuisson des aliments.

 

 

 

Sarah Laporte-Daube, conseillère municipale déléguée à l'Environnement pour la commune de Saint-Martin-d'Hères revient sur l'engagement de la mairie auprès du projet LUS pour sa dimension écologique, sociale et novatrice : 

 

 

 

Guy Tallandier, habitant de Saint-Martin-d'Hères et membre de l'Union de Quartier Sud, revient sur le plan de financement du projet LUS :

 

 

 

Selon Clémentine Fillon, habitante de Saint-Martin-d'Hères et membre de l'Union de Quartier Péri, le rôle des habitants est primordial dans le projet de construction de deux fours solaires à usage collectif :

 

 

 

 

 

DES FOURS SOLAIRES UTILISANT LA SEULE ENERGIE DU SOLEIL COMME MODE DE CUISSON

 

Le réchauffement du climat est sans équivoque. Dans son dernier rapport de septembre 2013, le GIEC, groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, conclut que la Terre continue de se réchauffer. Les émissions de CO2 ont augmenté de 46% depuis 1990, principalement à cause des activités humaines. D'où la nécessité encore plus urgente aujourd'hui de rappeler l'importance de poursuivre les économies d'énergie par le développement des énergies renouvelables.

 

Le projet des fours solaires de quartier s'inscrit parfaitement dans cette démarche. Face au défi que représente le changement climatique, le Collectif LUS (Les Unités Solaires) souhaite en effet montrer que par des initiatives citoyennes locales, chacun peut décider de rompre avec une logique de gaspillage des ressources.

 

A

 

Fo3b

 

 

LA CUISSON SOLAIRE, UN PARI FOU DANS NOS RÉGIONS ?

 

Si elle nécessite bien sûr un temps ensoleillé, la cuisson solaire peut très bien, dans nos climats, remplacer ponctuellement l'utilisation d'un four électrique ou d'une plaque de cuisson au gaz.

 

Le four solaire fonctionne par la transformation en chaleur des rayonnements lumineux émis par le soleil. Il permet donc de cuire les aliments avec une énergie renouvelable, gratuite et 100% écologique. Cette cuisson réduit notre consommation d'énergies fossiles et n'engendre aucun rejet de CO2.

 

A Grenoble, le temps d'ensoleillement est en moyenne de 2000 heures par an. Les fours de quartier seront utilisables toute l'année : au printemps et en automne, ils pourront atteindre des températures proches de 200°C par des jours de bon ensoleillement. En été, c'est une température bien supérieure qui pourra être mesurée, mais celle-ci sera facilement régulable.

 

 

SENSIBILISATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

 

Le cuiseur solaire permet de cuisiner de nombreux plats en 2 à 3 heures. Lente et douce, la cuisson solaire préserve mieux les vitamines et nutriments des aliments, ainsi que leur goût. Les deux fours solaires qui seront installés dans les quartiers sont conçus pour permettre la cuisson de 4 grandes pizzas en même temps.

 

De quoi permettre aux habitants de s'approprier ces espaces conviviaux pour des utilisations ponctuelles lors d'événements, de fêtes de quartiers, etc. Ces espaces deviendront aussi des lieux de sensibilisation aux énergies vertes. Des animations seront menées régulièrement notamment auprès du jeune public (animations avec les enfants des écoles et centres de loisirs, expositions, expérimentations...).

 

Fo1

 

 

DES FOURS SOLAIRES UNIQUES

 

La cuisson solaire fonctionne sur le principe de l'effet de serre : les rayonnements lumineux émis par le Soleil sont captés par des miroirs, appelés réflecteurs, et pénètrent dans une enceinte au travers de vitres. Les rayons solaires sont alors absorbés par les parois intérieures noires de l'enceinte qui les transforment en énergie calorifique. Cette chaleur est ensuite radiée sous la forme de rayons infrarouges qui ne peuvent pas repasser à travers la vitre, et se retrouvent donc emprisonnés dans le four. La chaleur au sein de celui-ci augmente alors progressivement.

 

 

 

 

AVANCÉES TECHNIQUES DANS LA CUISSON SOLAIRE

 

Grâce aux partenariats établis avec des IUT (Instituts Universitaires Technologiques) pour la conception technique des fours, le projet participe à une avancée de la recherche en matière de cuisson solaire. Les deux fours qui seront installés dans les quartiers seront uniques, spécialement conçus pour un fonctionnement optimal dans nos régions. Les étudiants ont en effet travaillé à mettre en oeuvre les fours les plus efficaces possible :

 

- Les fours seront constitués d'une enceinte en inox thermiquement isolée sur ses faces latérales. Les parois supérieure et inférieure, en verre double vitrage, reçoivent le rayonnement solaire et permettent d'obtenir une température homogène à l'intérieur de l'enceinte et pouvant atteindre 200°C. Deux réflecteurs permettront de concentrer le rayonnement solaire.

 

- Pour un meilleur rendement, un dispositif électronique permettra de suivre automatiquement la course du soleil. Trois moteurs, programmés par un micro-contrôleur et un logiciel spécialement conçu, orienteront les deux réflecteurs et l'enceinte en fonction de la position du soleil. Un panneau photovoltaïque permettra d'alimenter les moteurs du dispositif électronique, rendant les fours autonomes énergétiquement.

 

Dessin_four

 

 

FOURS SOLAIRES DE QUARTIER : UNE INITIATIVE CITOYENNE

 

Le projet des fours solaires de quartier est né en décembre 2012 du souhait des habitants de Saint-Martin-d'Hères de créer du lien dans les quartiers et de développer des espaces conviviaux et de rencontre. C'est de ce constat que le collectif LUS, composé de 6 associations, a vu le jour et porte depuis ce projet d'investissement de l'espace public par la réalisation de fours solaires de quartier.

 

Aujourd'hui, ce ne sont pas moins de 90 personnes, issues de 16 organisations, qui travaillent à la réalisation de ce projet collectif. Tout a été à inventer dans ce projet, et cela a été rendu possible en associant largement des habitants, des associations locales, des services municipaux, mais également des élèves ingénieurs ou architectes.

 

Fo3

 

Porteurs

 

 

LES CITOYENS AU CŒUR DU PROJET

 

Pour engager un processus de concertation et mettre chaque citoyen au cœur du projet, aussi bien dans sa définition que dans sa mise en œuvre, le collectif LUS a souhaité mettre en place de nouvelles méthodes de gestion de projet participatif. Cette démarche de démocratie participative où chacun devient acteur de son environnement est favorisée par l'organisation de forums ouverts tous les trois mois. Ce sont des temps d'échanges ouverts à tous et au cours desquels les participants choisissent eux-mêmes les sujets de discussion à partir de questions, pistes de réflexion ou idées, faisant ainsi évoluer et avancer le projet. L'implication des habitants se fait pour la phase d'étude, de conception, de construction des fours solaires, et dans la démarche d'éducation à l'environnement et de développement durable.

 

Fo2

 

Groupe_lus

 

 

LES PARTENAIRES TECHNIQUES DU PROJET

 

Le comité de pilotage s'entoure de partenaires pour acquérir de nouvelles compétences et moyens nécessaires à la mise en oeuvre du projet. Tous ces partenaires travaillent conjointement, et dans la complémentarité.

 

Part._tech.

 

 

Site

 

 

ILS EN ONT PARLÉ

 

1

                                             Dauphiné Libéré - 26 février 2013 

 

 

2

                                          Isère Nature - Été 2013

 

 

3

                            Dauphiné Libéré - 2 octobre 2013

 

 

4

                                      SMH Mensuel - Décembre 2013

 

 

5

                                            Dauphiné Libéré - 17 décembre 2013

Why fund it?

Le budget global du projet LUS est de 70.000 €.

 

Le projet est déjà soutenu par le Conseil Régional Rhône-Alpes, la Fondation de France, la Communauté d'Agglomération Grenoble-Alpes-Métropole (la Métro) et la Ville de Saint-Martin-d'Hères, qui ont répondu favorablement dans le cadre d'appels à projets.

 

 

 

 

Financeurs

 

 

Dans la mesure où ce projet a pour vocation de créer un mobilier urbain disponible et utilisable par tous, le collectif LUS souhaite faire appel à la générosité des citoyens qui portent également les valeurs d'éducation et de préservation à l'environnement, et d'action collective.

 

La collecte de fonds (les 12.000 € nécessaires pour équilibrer le budget) permettra au collectif LUS d'acheter le matériel nécessaire pour :

 

- la construction du prototype de four solaire (qui par la suite sera mobile et naviguera entre établissements scolaires et équipements de quartier pour présenter le projet et la démarche),

- la construction du dispositif électronique de suivi de la course du Soleil,

- la construction des deux fours qui seront installés dans les quartiers,

- la construction des deux "écrins" conçus spécialement par une agence d'architecture & design qui abriteront les fours solaires.

 

Si l'objectif de 12.000 € est dépassé, la somme supplémentaire permettra de développer des ateliers d'éducation à l'environnement : expériences et manipulations pour comprendre les énergies renouvelables et l'autonomie énergétique, ateliers de construction de fours solaires individuels...

 

Objectif_et_plus

 

Thumb_profil
Collectif LUS

Le collectif LUS est composé de six associations de loi 1901 de la commune de Saint-Martin-d'Hères : les MJC Pont du Sonnant, les Roseaux, Village et les Union de Quartier Portail-Rouge, Sud et Péri. Pour plus d'informations : gregory.guillard.mjc@gmail.com / 06.61.87.77.97

FAQ Questions about the project

+ Que pourra t-on faire cuire dans les fours solaires ?

Les fours solaires tels qu'ils sont conçus permettront de faire cuire à peu près tout ce que l'on veut : pains, pizzas, quiches, gâteaux, cakes, mais aussi gratins, ratatouilles...

Ce sont de véritables fours, qui atteindront des températures de l'ordre de 200°C, mais qui utilisent la seule énergie solaire comme mode de cuisson.

+ Combien de temps durera la cuisson ?

Les fours sont conçus pour atteindre des températures de l'ordre de 200°C : le temps de cuisson des plats ne différera donc pas d'une cuisson dans un four traditionnel.

En cas de températures inférieures, gardons à l'esprit qu'une cuisson lente permet de garder les qualités nutritives et le goût des aliments !

+ Quels sont les avantages de la cuisson solaire ?

- Il s'agit d'un plaisir, qui peut donner une satisfaction particulière,
- les plats ainsi préparés sont riches en nutriments et vitamines, ils ont meilleurs goût,
- c'est une activité qui se pratique à l'air libre,
- cuire avec le Soleil apprend à observer et apprécier le temps qu'il fait,
- la cuisson solaire ne consomme pas d'énergie fossile, et apporte donc sa petite contribution à la protection de l'environnement.

+ Qui pourra utiliser ces fours solaires ?

Les fours solaires de quartier ont pour vocation à être utilisés par tout le monde (petits et grands, martinérois et non martinérois). Néanmoins l'utilisation collective des fours sera privilégiée.

+ Est-ce que ce sera gratuit ?

A l'image de l'énergie solaire, l'utilisation des fours de quartier sera gratuite !

+ Est-ce que je pourrai faire venir ces fours solaires dans mon établissement scolaire ou équipement de quartier ?

Le prototype de four solaire sera mobile, c'est à dire qu'à la demande, celui-ci pourra naviguer entre établissements scolaires et équipements de quartier pour présenter la démarche du projet LUS.

+ Est-ce que je pourrai reproduire ces fours solaires chez moi ?

Le projet n'a aucune vocation commerciale.

Nous encourageons donc quiconque ayant envie de reproduire ce type de projet chez lui en partageant nos connaissances.

Last comments

Thumb_profil
4 months
L'électronique nous permet d'asservir les réflecteurs et optimiser les performances du four. Ce n'est pas complètement indispensable, mais le système a été spécialement conçu pour remplir cette tâche, n'est-ce pas aussi ça participer à la recherche sur le solaire =) ? Rappelons aussi que le dispositif sera alimenté par un panneau photovoltaïque et sera donc complètement autonome énergétiquement. Une autre manière de valoriser l'énergie solaire ! Quoi qu'il en soit merci pour vos contributions et vos retours sur la construction, toute critique est bonne à prendre et je vous rejoins sur le fais que le Soleil perdurera bien plus que l'électronique ! Est-ce que ça vous donne de nouvelles idées, de nouvelles choses à développer ? Au plaisir de partager un repas ou apéro solaire à SMH ou ailleurs avec vous !
Thumb_default
4 months
Cool Projet: je vote pas besoin d'électronique pour être vraiment "vert"!
Thumb_default
4 months
Excellente initiative! Je ne pouvais qu'encourager... Même si je ne suis pas certain que l'électronique durera aussi longtemps que le soleil :) [je suis électronicien] ni que la technologie avait besoin de s'imposer sur ce projet: le soleil ne tourne pas SI vite que ça après tout... Enfin... Bon courage!