Il s'agit de fournir des moyens à des développeurs talentueux pour réaliser un "Jeu" très particulier, une sorte de "cyber mandala" à la construction duquel tout le monde pourra participer depuis son mobile et qui pourra être projeté dans la ville...

Large_paris2

The project

> English version, click HERE

 

Générateur Poïétique, derrière ce nom étrange se cache en effet une expérience collective et très enrichissante pour les enfants de 7 à 77 ans. Le Générateur Poïétique propose simplement de dessiner en temps réel à plusieurs sur une même image. Oui, mais pas n'importe comment : les règles minimales du Générateur Poïétique permettent qu'un dessin global s'auto organise effectivement petit à petit avec des dizaines ou des centaines de participants comme l'ont déjà montré des premières expériences menées sur différents réseaux ... depuis 1986. (GLOUPS, oui vous avez bien lu : 1986, l'idée du GP ne date pas d'hier! C'est même une oeuvre pionnière du "NetArt", au point d'occuper le dernier chapitre du "Que Sais-je" sur ce sujet (Voir <ICI>).

 

Grâce à vous, c'est peut-être des milliers de personnes à l'oeuvre qu'il nous sera donné de contempler sur une même image qui pourrait être projetée en juin pour la première fois quelque part dans Paris dans le cadre de <FUTUR EN SEINE> (fête de la ville numérique) si les organisateurs de cette manifestations rendent cela possible.

Vous pouvez tester la version actuelle du Générateur Poïétique <ICI>

 

Une "recherche-action". Le Générateur Poïétique est une sorte de modèle des "réseaux sociaux" que nous pratiquons tous de plus en plus (Facebook, Twitter, etc.). Il s'en démarque, d'une part, parce qu'il n'il n'a aucune vocation commerciale, d'autre part parce qu'il donne à voir à tous comment ces réseaux fonctionnent... Cela explique pourquoi le Générateur Poïétique est la base d'une "recherche-action" au long court, à caractère à la fois artistique et scientifique. Vous pouvez avoir un aperçu sur ce <document> (PDF).

 

Comment sera utilisé l'argent collecté ? Evolutions ? Dans un premier temps, avec un groupe d'amis développeurs, nous réaliserons les bases de l'application mobile, à savoir un serveur et une interface universelle en HTML5 compatible web, Iphone et Android. Les logiciels réalisés grâce à vous seront publiés sur une plate forme de développement communautaire de type <github> dans le but de favoriser des évolutions ultérieures par tous les développeurs intéressés, notamment dans le sens d'une architecture distribuée P2P, Mesh, etc. Des liens pourraient aussi se tisser avec des projets développés dans le même esprit (<FreedomBox>, <Telehash>, etc.).

 

Vous pouvez obtenir les sources JAVA et C++ de la version actuelle en bas de cette page <LA>

 

Une Zone d'Autonomie Permanente. L'ensemble du projet est développé sous couvert de la Licence <Art Libre>. En cela, non seulement, chacun peut y participer, mais l'autorisation est donnée de copier, de diffuser et de transformer librement l'oeuvre (les images mais aussi le logiciel) dans le respect des droits d'auteur. Par exemple, chacun peut utiliser l'image comme bon lui semble, pour l'étudier ou pour la projeter chez soi ou dans la ville, mais personne n'en aura l'exclusivité, pas même nous... En tout, vous l'aurez compris, le Générateur Poïétique propose de tester les conditions d'existence d'une "utopie concrète" : un code libre et une image libre sur un réseau libre!

 

NOTA BENE : pour ceux que ça intéresse, le générateur Poïétique étant une oeuvre d'art, les dons sont considérés comme du mécénat et peuvent faire l'objet de déductions fiscales suivant les termes de <la loi en la matière>. Quand on y réfléchit bien, ce n'est que justice puisqu'il s'agit d'art public, non pas d'art spéculatif destiné à Sotheby's...

Qui suis-je ?

Olivier Auber est un type normal, du genre père de famille qui fait ce qu'il peut.

Mon CV n'a pas vraiment d'importance, mais pour ceux que ça intéresse, il est <LA>.
Voir aussi cet <article de la Technology Review, MIT, 03 2008> (PDF).

Thumb_olivier_auber
OlivierAuber

Bricoleur théorique, théoricien du bricolage (mais professionnel, hein)