Large_banniere_kisskiss

The project

Lacrise

 

Victor, 30 ans, décide de tout plaquer et de partir plusieurs mois faire le tour du monde. Seul, avec un sac à dos, un peu comme dans les livres. Mais pour cela, il va devoir préparer son voyage, annoncer la nouvelle à ses amis, sa famille, son employeur, sa nouvelle copine... Bref, Victor n'est pas encore parti.  

 

Le film se penche, par le biais de la comédie, sur ces trentenaires qui ont suivi une voie précise après leurs études et qui sont pris d'un doute : ont-ils fait le bon choix ? Ne sont-ils pas passés à côté de l'essentiel ? N'est-il pas encore temps de tout arrêter et de repartir à zéro ? Ce fantasme de tout laisser derrière soi, est-il encore viable quand on a trente ans ? Le film va donc confronter le désir de Victor à la réalité qu'il a lui-même bâtie : va-t-il réussir à partir ?

 

 

Partiretfilmer

 

Après plusieurs courts-métrages et documentaires produits par un biais plus "classique" (société de production, régions, chaînes de télé…) et tous diffusés en festivals, l'envie est de réaliser VICTOR IRAIT BIEN À BERLIN rapidement, avec un minimum d'argent, sans contrainte de financements dont l'inertie reporterait le tournage de plusieurs longs mois. Victor veut partir vite, je veux filmer vite : avec une équipe légère, en partant dans l'aventure avec des comédiens et des techniciens avec qui j'ai déjà travaillé. Une méthode plus libre, pour un film sur le désir de liberté d'un jeune trentenaire.

 

Lespersonnages

 

Perso_victor

 

Perso_alexis

 

Perso_parents

 

Perso_helene

 

Perso_william

 

 

Avec aussi : Marie Seux (conseillère Pôle Emploi), Vincent Aguesse (le patron de Victor), Laurent Cyr (le collègue de Victor), Thomas Drelon et Liam Engle (les amis de Victor)...

 

Equipe

 

L'équipe est en train de se constituer petit à petit :

 

Scénario et réalisation : Sylvain Pioutaz

Directeur de la photographie : Benoît Pain

Ingénieur du son : Emmanuel Bonnat

1ere assistante mise en scène : Lucile Jacques

Chef décoratrice : Justine Louvel

Scripte : Margot Seban

Montage image : Cécile Perlès

 

 

 

References

 

On ne cache pas notre goût pour les films de Cédric Klapisch sur la jeunesse (L'auberge espagnole, Le péril jeune, Chacun cherche son chat...), ainsi que pour ceux de Noah Baumbach (Les Bergmann se séparent, Greenberg) pour cette touche à la fois drôle et mélancolique qu'ils dégagent. Nous aimons au cinéma les personnages qui sentent le réel, avec seulement quelques traits un peu poussés, sans jamais tomber dans la grosse caricature.  

 

 

Lespartenaire

 

Un grand merci à nos partenaires, qui nous ont généreusement offert les contre-parties de cette opération de crowdfunding !

Partenaires

Why fund it?

La plus grande partie de l'argent nécessaire au tournage environs 5 000 €, vient de fonds propres. Cela ne suffira pas à finir le film, et la collecte servira donc à financer ce qu'il reste pour le tournage, et la post-production du film. Le minimum a récolter est donc de 4 000 euros, tout surplus trouvera évidemment sa place dans la production du film :

 

- Location caméra (Red Scarlet + optiques)                                                   1000 €

- Location matériel son (Cantar X, couple stéréo, micros Schoeps, etc)         500 €

- Montage son et montage image (achats disques durs, défraiment salle)     600 €

- Mixage son (location d'une salle)                                                                  1000 €

- Master numérique DCP                                                                                  400 €

- Etalonnage                                                                                                      500 €

 

De très bons prix ont d’ors et déjà été obtenus pour la location du matériel chez différents prestataires, image, son, lumière.

 

Thumb_logo_victor5
Sylvain Pioutaz

VICTOR IRAIT BIEN À BERLIN sera mon 4e court-métrage, après Demain la veille (2006), La nuit revient (2008) et À la longue (2011). Ces premiers courts ont totalisé près d’une cinquantaine de sélections dans des festivals, en France et à l'étranger, ont été diffusés en télévision (France et étranger) Je réalise parallèlement des web-documentaires, comme... See more

Last comments

Thumb_default
11 months
On les aura!
Thumb_default
11 months
J'aurais aimé contribuer plus, connaissant tes travaux précédents je suis sûr que je vais aimer ce "Victor irait bien à Berlin", mais pour l'instant c'est chaud financièrement. J'ai hâte de voir tout ça
Thumb_default
12 months
Bravo Sylvain, c'est un super projet! bisous Noémie et Olivier de Suisse