Je ne m’appelle pas Henri mais je voudrais bien réussir ma vie aussi. Pour cela, j’ai décidé de produire un CD 6 titres (slam/folk). Je fais donc appel à votre soutien pour m’aider à financer ce 1er objet discographique. Mais pas de manière gratuite ! Selon votre don, vous pourrez en échange obtenir une chouette contrepartie à tirage limité.

Large_hdw_kiss_kiss3.1

Présentation détaillée du projet

Soutenez HDW !

 

Le but de cette collecte auprès de vous est de donner vie à un répertoire de 6 morceaux en gestation depuis le mois de mars 2009

Evidemment, ce projet va participer à ma professionnalisation dans le métier de la musique.  

 

La modeste publication de trois ouvrages dans une petite maison d’édition parisienne m’a déjà apporté une certaine maturité en matière de production. Maintenant, le CD constitue une initiation à son pendant musical, m’obligeant à me concentrer sur chaque étape de son élaboration afin, dans les années à venir, de pouvoir reproduire la même chose sur un projet de plus grande envergure (12 morceaux).

 

Pour cela, je serais accompagné par la structure de développement artistique Urban Music Tour qui mettra à ma disposition les ressources techniques et logistiques nécessaires. Une véritable plus-value à l’ère du numérique où foisonnent les albums à demi-travaillés.

           Soutenez HDW !

Cependant, ma démarche n’est pas bassement matériel mais s’appuie également sur des valeurs qui me sont chères telles que la liberté d’expression ou la connaissance, héritées du milieu slam et de l’enseignement littéraire. Il s’agit avant tout de tirer l’auditeur vers le haut avec des textes mûrement réfléchi, oscillant entre rap et grande poésie puis de l’amener à considérer une scène alternative digne d’intérêt mais dont les médias se font rarement l’écho.

 

Le titre du CD, "Lyricanthropy", donne lui-même le ton, c'est un mot-valise associé à la lune, symbole du changement.

 

 

HDW et Abd Al Malik

 

HDW en atelier d'écriture

Qui suis-je ?

 

Comme à la radio : Au micro de Sophie Elie sur France Bleu. 

C’est 5 minutes d’interview + 1 slam inédit.

 

 

Entretien H.D.W (Jour 3) – Radio France Bleu Maine by H-D-W

 

 

Je m’appelle Alexandre Sepré dit « HDW », 23 ans, je suis étudiant en 3ème année de Lettres Supérieures. J’ai découvert le slam en 2009 à travers le collectif manceau « Slam Inspir’ » avant de partager la scène avec Grand Corps Malade au Trabendo à Paris en 2010 et de remporter le troisième prix du tournoi européen des Premières Rencontres Franco-Allemandes de Slam en 2011 à Offenburg.

 

En tant que journaliste (Vitavi, Le Maine Libre, Le Monde, Radio Alpa), j’ai eu la chance d’interviewer divers artistes tels qu’Hocus Pocus, Abd Al Malik, Lilly Wood & the Prick ou encore Rocé.

 

Je tourne actuellement avec ma formation de 3 musiciens et donne des ateliers d’écriture de manière hebdomadaire dans des quartiers dits « sensibles ».

 

Je suis quelqu’un de passionné, rigoureux et que le travail n’effraie pas...

 

 

BIENVENUE DANS MON UNIVERS !


 

        Soutenez HDW !

À quoi servira la collecte ?

 

Vous avez eu l’occasion de me voir sur scène, de m’entendre à la radio ou de me lire dans le journal ? Alors vous savez que ma démarche est ambitieuse mais pas arbitraire. Elle s’est construite au fil du temps avec l’envie de cristalliser différentes expériences scéniques.

 

Si vous approuvez cela, faites-le moi savoir : ce CD sera aussi le votre !

 

Mes caisses seront incomplètes pour les étapes de production et de diffusion.

Ainsi votre appui me sera vital pour la naissance de ce CD...

 

1) Enregistrement en studio: 400 €

 

2) Pressage des CDs: 600 €

 

3) Création d’une identité visuelle: 300 €

 

4) Réalisation vidéo: 600 €

 

5) Promotion (flyers, affiches): 100 €

 

 

Représentent un budget global de 2000 €

 

 

Soutenez HDW !

Thumb_3
hdw

Je m’appelle HDW, j’ai 24 ans et j’habite le Mans. Dans la vie, j’ai eu l’occasion de faire des choses extraordinaires : slamer dans un cinéma, dans une école, à la FNAC, slamer en Allemagne et au Québec, slamer au micro d’Hocus Pocus devant 2000 personnes, écrire pour le Monde, interviewer Orelsan et me faire tatouer. Le pire ? C’est que c’est vrai.

Derniers commentaires

Thumb_default
Coucou mon "Grand" filleul ! Je suis super fière de toi et te souhaite beaucoup de succés dans cette grande aventure musicale... je t'embrasse fort. Fabie