Récit sensuel et déchirant d'une passion photographiée au jour le jour: un livre sans équivalent...

Large_image_pre_sentation

Présentation détaillée du projet

Le livre

 

286jours_3d

 

De Pétrarque à André Breton, l’amour fou n’a jamais cessé de redéfinir l’imaginaire du couple. 286 jours s’inscrit dans cette grande lignée, tout en la renouvelant de façon brûlante et radicale. Car ici la rencontre entre l’homme et la femme prend la forme d’une œuvre à quatre mains où les désirs, les voix et les regards s’échangent et se confondent, pour finalement se heurter et se disjoindre. C’est le journal croisé d’une passion amoureuse et sexuelle, aussi brève qu’intense, photographiée en même temps qu’elle se vit. 286 jours explore un nouveau langage pour faire ressentir tous les moments et toutes les nuances de l’intimité d’une relation. Cru, sensuel, bouleversant, 286 jours déborde tous les genres, comme si le regard croisé des amants brouillait jusqu’aux limites de soi et du monde.

 

286 jours est l’aboutissement d’une démarche commencée par Frédéric Boilet il y a vingt-cinq ans avec 36 15 Alexia et prolongée il y a douze ans avec L’Épinard de Yukiko, sur le thème du désir, du sentiment amoureux, du don réciproque entre l’artiste et son modèle. C’est la chronique sur le vif de l’histoire d’amour vécue avec Laia Canada, une jeune artiste espagnole, de la première rencontre à la séparation, de la passion érotique des premiers jours aux dernières crises de larmes. C’est un film de papier, un reportage en caméra subjective, un journal photographique très intime où le regard de l’homme et celui de la femme ne cessent de s’échanger, jusqu’à parfois se confondre. C’est aussi une déchirante déclaration d’amour où chaque lectrice, chaque lecteur retrouvera quelque chose de ce qu’il a vécu ou de ce qu’il aurait aimé vivre. Avec une audace un peu folle, 286 jours cherche à saisir l’impossible : le bonheur de l’instant, la fièvre des corps, la fragilité de la relation et finalement son mystère. Si le livre est cru, il est surtout d’une infinie délicatesse, au-delà de l’impudeur, et d’une invention formelle qui ne cesse de surprendre.

 

La couverture

 

286jours_couvcomple_te

 

Quelques photos...

 

286jours_1

 

286jours_2

 

286jours_3

 

286jours_4

 

286jours_5

 

286jours_6

 

Découvrez un extrait du livre en cliquant ici !

 

Frédéric Boilet présente 286 jours

 

 

Les auteurs

 

Frédéric Boilet est né le 16 janvier 1960 à Épinal. Avec le Rayon vert paru en 1987, il expérimente une méthode de travail qui est encore la sienne aujourd’hui, et pour laquelle il recourt quasi exclusivement à la photo et la vidéo. 36 15 Alexia applique cette méthode à un récit d’inspiration autobiographique. Sa rencontre avec Benoît Peeters oriente son travail vers des récits quotidiens teintés d’humour : Love HotelTôkyô est mon jardin et Demi-tour. En 2001, il publie L’Épinard de Yukiko, aujourd’hui traduit en neuf langues. Suivront Mariko Parade (en collaboration avec Kan Takahama, 2003), L’Apprenti Japonais (2006) et Elles (2007). Après avoir joué une dizaine d’années durant un rôle de passeur entre le monde des mangas et celui de la bande dessinée, Frédéric Boilet quitte le Japon fin 2008 et s’installe dans les Vosges. Vivi des Vosges, un ouvrage pour enfants réalisé en collaboration avec Aurélia Aurita, est paru en 2011.

 

Laia Canada est née à Mataró, le 6 septembre 1992. Elle est étudiante à l’Universitat de Barcelona. 286 jours est son premier livre.

 

Le court-métrage de Laia Canada Nothing's missing

 

"When there's nothing to say, there's always something to see indeed. That's what I want to keep when I close my eyes : how beautiful is life around you." (Laia Canada)

 

Les détails techniques de l'ouvrage

 

- 544 pages + gardes

- format (à l’italienne) : 21,6 x 15,4 cm

- genre : récit photographique

- papier : Condat Silk 130 g

- présentation : album cartonné, en couleurs

- tirage : 2000 exemplaires (dont 100 exemplaires de luxe, numérotés de 1 à 100, accompagnés d’un ex-libris signé par les auteurs)

- parution : janvier 2014 (l’envoi aux souscripteurs sera effectué en primeur, dès le mois de décembre)

 

Consultez la page du livre sur Facebook et sur le site internet des Impressions Nouvelles !

À quoi servira la collecte ?

286 jours est un projet exceptionnel. Il s’agit d’un livre coûteux et complexe qui doit être imprimé sur du beau papier. 286 jours sera un album cartonné de 544 pages, tout en couleur, difficile à faire subsidier par les créneaux classiques en raison de ses audaces, impossible à financer par les seules ventes en librairie sous peine de devoir le vendre plus de 50 €. Nous avons donc impérativement besoin de votre soutien pour mener à bien ce projet et arriver à le proposer à un prix de vente raisonnable.

 

Les sommes récoltées sur le site KissKissBankBank serviront à financer essentiellement la réalisation technique et matérielle de l’ouvrage. Une partie des fonds collectés servira également à promouvoir le livre auprès des journalistes et des lecteurs.

 

Voici le détail des différents postes à pourvoir :

- réalisation de la maquette = 1500 €

- impression et reliure du livre = 13 000 €

- service de presse et actions promotionnelles = 4000 €

- impression des cartes postales, signets et ex-libris = 700 €

- envois postaux des contreparties à travers le monde = 800 €

TOTAL : 20 000 €

 

Si la campagne de crowdfunding fonctionne bien et que nous dépassons, par chance, les 6 000 € indispensables, nous investirons l’excédent dans des campagnes promotionnelles visant à accroître davantage la visibilité de ce superbe récit photographique…

Thumb_logoin
Les Impressions Nouvelles

Maison d’édition située à Bruxelles, mais dont le catalogue a une vocation clairement internationale, Les Impressions Nouvelles sont principalement actives dans les domaines de la littérature, de l'essai et de la bande dessinée. L'ambition de la maison est d'éditer en toute indépendance des ouvrages novateurs, exigeants et lisibles, en mettant l’accent... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_plg_by_pascal_small
Merci pour ce beau projet photographique
Thumb_default
Frédéric nous livre une nouvelle oeuvre en coopération avec une charmante artiste. Que de plaisir depuis que nous vous avions accueilli à Colmar pour le Salon du Livre. Au plaisir de se revoir. Sébastien.
Thumb_default
Merci Monsieur Boilet. J'ai découvert l'épinard de Yukiko quand j'avais 13 ans c'est mon livre de chevet depuis. Merci mille merci. Camille