Un film documentaire d’Aurore Laurent & Adrien Viel - 80 minutes - Vidéo Full HD - Au cœur des collines himalayennes, les chamans voyagent dans l’immatériel. Leurs âmes explorent le monde des ancêtres et des esprits pour soulager les peines des vivants. 
A chacun sa méthode : 3 chamans, 3 cérémonies, 3 portraits.

Large_3c-affiche-kkbb2

Présentation détaillée du projet

Epicerie films

Présente

3 CHAMANS

Un film documentaire d’Aurore Laurent & Adrien Viel

80 minutes - Vidéo Full HD

 

 

Portraits

Parfois savant, parfois fou, parfois poète, les chamans se révèlent dans ces caractéristiques et chacun figure l’une ou l’autre. 3 Chamans suit trois hommes issus de groupes ethniques et de régions différentes, trois hommes marquants autant par leurs personnalités singulières que par leurs intégrités. 

Raconter leur histoire, c’est ressentir les pulsations, les corps en mouvement, la transe. Au-delà des rituels et des plumes, les chamans révèlent leur humanité par leur lutte, leur rêve. Au travers de ces portraits, nous découvrons la présence de cet autre monde, celui des esprits, qui imprègnent leur quotidien. Le film guide le spectateur vers cette réalité poétique.

 

 

Chamanisme

Le chamanisme Népalais est peu connu en France contrairement à d’autres chamanismes (Sibérie, Afrique, Amérique Latine), alors qu’il est extrêmement présent au Népal et ce dans la plupart des nombreux groupes ethniques du pays. Rambahadur, Rasbahadur et Prembahadur sont issus respectivement de l’ethnie Tamang, Gurung et Chepang. Les deux premiers sont bouddhistes, le dernier est hindou. Les chamans sont les media d’entre deux mondes : grâce à ce pouvoir inné ou bien acquis de communiquer avec les dieux et les ancêtres, ils soulagent les hommes de leur souffrance physique ou mentale, ils chassent les mauvais esprits et parfois même ils les aident à retrouver leur âme perdue. Médecins, mages ou psychologues, il sont un pilier sur lequel les villageois se reposent.

Accompagnés de leurs tambours, les chamans sonnent le rythme et nous guident au coeur de l‘expérience chamanique. C’est au travers de la transe qu’ils dévoilent des signes de l’autre monde, par la possession ou la parole. A ces instants, leurs visages se métamorphosent, habités par une grâce étrange. De l’Homme à la sur-nature, les rituels s’exécutent et les chamans donnent vie à un espace-temps jusqu’ici invisible. Au cours du film, avec la complicité des chamans, ces espaces deviennent visibles, signifiants.

 

 

Omniscience

3 Chamans laisse place à la nature, aux éléments qui se révèlent en eux-mêmes comme des personnages omniscients, qui pourraient s’ils le voulaient, prendre eux aussi la parole. Le vent qui souffle, la rivière qui vibre, la nuit morte : au sein même de cette nature puissante et mystique, le spectateur se sent comme entouré par le monde des esprits ; les chamans en sont les gardiens. Tandis que leur âme y vagabonde, leur corps est présent parmi celui des vivants.

Le film utilise les éléments du réel comme porte vers l’imaginaire, les donne à voir comme objet de fiction pure, en les traitant dans une forme de persistance animique. Dans un monde réincarné, chaque élément contient en lui une tension dramatique, une histoire dont la mémoire résonne. 3 Chamans est un film animiste tout comme ses protagonistes, un film où la chèvre, les rochers, la bougie ont autant leur légitimité que les chamans eux-mêmes.

 

 

Quotidien

Le Népal est un pays d’agriculteur ; les chamans le sont aussi. Le film s’adapte à l’authenticité du temps qui définit leur vie au village. Le temps népalais s’inscrit dans une fluidité harmonieuse, presque insouciante. En tant que gens de la terre, ces villageois ont une réelle relation au temps présent, jamais ils ne l’évitent. Entre statisme et labeur, ils semblent regarder défiler des jours sans lendemain.

A travers ces histoires une autre réalité apparaît : celle du Népal, de la pauvreté et parfois de l’impuissance. Certains visages sont remplis d’espoir, d’autres de fatalité. Dans le film, les corps encrés dans la nature et leur destin, soulignent la relation des népalais au monde : dans l’ordre universel des choses ils font partis d’un tout.

À quoi servira la collecte ?

Le tournage du film s’est terminé fin 2011. Le film comprenant 3 langues (le Tamang, le Chepang et le Gurung), les traductions des rushs à distance étaient, pour diverses raisons, très lentes. C’est pourquoi les auteurs sont retournés au Népal pour les finaliser.

Le film est co-financé, à part égale, par les auteurs et la société de production.

 

Le budget peut être résumé de la manière suivante :

Préparation                                              800 euros

Tournage                                                7000 euros

Traduction                                              3000 euros

Post-production                                      4500 euros

 

La collecte servira donc à financer les traductions. C'est à dire le salaire des traducteurs népalais pour la traduction de 3 fois  20 dvds de rush (du Tamang, du Chepang et du Gurung à l'anglais).

Si l’objectif est dépassé, le reste des fonds collectés servira à couvrir une partie de la fin de post production.

 

Le film a besoin de votre aide pour exister !

Pour participer au projet, cliquez sur une contrepartie ou sur le rond bleu " soutenir ce projet ".

 

Thumb_ef
Epicerie Films

Aurore Laurent et Adrien Viel se sont formés à l’école supérieure de réalisation audiovisuelle (ESRA), elle en image et lui en réalisation. Tous deux influencés par l’anthropologie et les voyages, leurs films proposent un autre regard sur le monde à la rencontre de ces vies d’hommes si éloignées de notre culture. Ils envisagent le documentaire comme... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
De la part de Régisse "PIKATCHU" pour le tapis rouge; de Phillipe, d'Agnès et Nadège. Que la force soit avec vous! !
Thumb_default
Allez les créateurs
Thumb_default
bon courage pour ce projet.