Soutenez une vision nouvelle des Bonnes ; musique, chant, théâtre pour s'interroger sur les pulsions meurtrières et l'asservissement.

Large_affiche-1436952656-1436952664

Présentation détaillée du projet

À Coups de Ciseaux de Couture 

du 8 au 19 septembre 2015 à 20h30

au café-théâtre de la Samaritaine 

 

16, rue de la Samaritaine 

1000, Bruxelles 

réservations: samaritaine@skynet.be ou 02.511.33.95

 

 

10295959_547424255367592_600381572122263293_o-1436698727Il s’agit d’une création autour des bonnes à tout faire, de la folie meurtrière et des pulsions engendrées par l’asservissement. La plus grande partie du spectacle est composée d’extraits choisis des « Bonnes » de Jean Genet. Des textes et chansons d’auteurs tels que Brecht, Cocteau, Juliette… s’imbriquent dans la progression de la pièce. Une importance primordiale est accordée à la musique puisque une composition musicale alternative accompagne les comédiens.

Nous assistons à une cérémonie célébrée par deux bonnes visant à répéter l’assassinat de leur maîtresse, ponctuée par le regard de témoins. Asservies, humiliées par leur condition, ces deux sœurs sont chacune leur propre miroir, engendrant un dégoût mutuel pour l’autre et pour elles-mêmes. Ainsi, veulent-elles vraiment tuer Madame, où se libérer en s’entre-tuant ?

Découpées en plusieurs étapes, la pièce est ponctuée de textes et chansons choisis pour chaque étape : d’abord, il y a l’humiliation de l’asservissement. Puis, la pulsion de meurtre. Ensuite, la haine aveuglante. Et finalement, la libération.

 

 

Genèse du projet

 

 

10357635_547423878700963_4193472323367798164_o-1436698759

C’est déjà en 2012 que fleurit dans la tête du metteur en scène l’idée d’adapter Les Bonnes et de créer un récital de texte autour de l’asservissement et de la folie meurtrière. Le spectacle verra finalement le jour au Festival Courants d’Airs 2014.

Il s’agissait de s’interroger sur les causes et les conséquences de l’asservissement d’un être humain par d’autres êtres humains en choisissant méticuleusement des textes, chansons et extraits des Bonnes ; choix significatifs pour une progression élaborée. Que se passe-t-il dans la tête de quelqu’un qui se tait ?

 

 

Création, Mise en scène, interprétation :

 

10264120_547424378700913_3755458160716412521_o-1436698789Lucy Mattot : Née 1993 à Liège, Lucy entre au Conservatoire Royal de Bruxelles en Théâtre et Art de la Parole en 2011, après avoir fréquenté l’Académie César Franck (Visé) en art dramatique, déclamation et musique (violon et chant lyrique). Elle a participé à plusieurs projets artistiques dont « Le Cancan de Liza », création de Karin Giuliani, comme comédienne, chanteuse, musicienne et danseuse. C’est en entrant au Conservatoire qu’elle se découvre une passion pour la mise en scène et commencera de travailler sur le projet « A Coups de Ciseaux de Couture » en 2013, et dont la création sera jouée au Festival Courants d’Airs en avril 2014. En 2015, elle monte la comédie musicale jazz inédite de Boris Vian, « La Reine des Garces ».

 

 

 

Interprétation :

10285759_547424105367607_9047572361551837693_o-1436698833Bretrand Daine : Le parcours de Bertrand Daine est très classique: licence en droit et en notariat, trois ans en tant que juriste dans le notariat, puis près de sept ans dans le secteur bancaire, ... Et ensuite tout naturellement il entre au conservatoire de théâtre de Bruxelles, à 33 ans.En fait c'est dès l'enfance que le virus du theatre le prend. A 14 ans il rentre dans la troupe amateur du Theatre du Clin d'Oeil, où il participera à de nombreux pièces de theatre. Il y jouera notamment le rôle principal de "L'amuse-gueule" de Gérard Lauzier, "Dans les griffes de dragon" de Frédéric Latin, ou "Piège pour un homme seul" de Robert Thomas. Il est également invité dans d'autres troupes, et a l'occasion de travailler ou de suivre des stages sous la houlette de metteurs en scène professionnels tels que Robert Roanne, Claude Enuset, Victor Scheffer, Emmanuel Deconnicnk, Nathalie Stas ou Cecile Florin.Mais l'envie de jouer toujours d'avantage et de progresser le pousse à franchir le pas et à tenter l'aventure professionnelle, c'est ainsi qu'il rentre au conservatoire en 2011, ou il termine actuellement sa troisième année de bac.Il s'essaye également avec enthousiasme à l'improvisation théâtrale, qu'il pratique actuellement comme improvisateur, coach et arbitre au sein de la troupe de l'impr'Os ou dans l'association Arrêt Culture.Depuis son entrée au conservatoire, il a eu l'occasion de prendre part à plusieurs spectacles dans le cadre du festival Courant d'airs ("Dernier printemps", "Panic", "La Parade" (Commedia dell arte), et "A coups de ciseaux de couture"), et de faire ses premiers pas sur les scènes professionnelles ("A la vie... A l'amour!" et "La mélodie du bonheur").Ce touche-à-tout pratique également le dessin, l'accordéon, le chant, l'escrime théâtrale,...

 

Lucie De Grom :

 

1553430_547423805367637_2333499564663351424_o-1436698955Lucie De Grom est née le 31 octobre 1993 à Bruxelles.

En 2011 elle entre au Conservatoire Royal de Bruxelles après avoir suivi ses humanités artistiques à Rixensart. Lucie prend goût au théâtre en participant à plusieurs comédies musicales avec la compagnie "L'Enfant des Etoiles" dès son plus jeune âge. La danse fait partie de son quotidien depuis l'âge de 5 ans et c'est en 2007 qu'elle commencera le doublage de voix (films, téléfilms, dessins animés, séries). Elle figure dans la production « Médée » d’Euripide au Théâtre de la place des Martyrs, dans une mise en scène de Daniel Scahaise, en début de saison 2014-2015. Ensuite, elle tiendra le premier rôle dans la comédie musicale jazz « La Reine des Garces » mis en scène par Lucy Mattot.                                                                               

 

 

 

 

 

Julie Dieu :

 

1415380_547423742034310_4480414167617628167_o-1436698984Julie Dieu est née le 10 septembre 1991 à Ottignies et vient de la campagne de Chaumont-Gistoux. Elle parle le français et le néerlandais.

Elle prend goût pour le théâtre vers l’âge de 10 ans, dans la troupe du « Théâtre des 4 Mains » à Beauvechain, où elle restera 3 ans. Elle continuera sur sa lancée au sein de l’ASBL Bas-les-Masques, à Mont-Saint-Guibert, où elle restera 3 ans également et où elle touchera un peu à la danse et au chant. Dans le cadre d’un projet, elle part 2 semaines au Festival d’Avignon en 2008, 2 semaines durant lesquelles elle jouera dans les rues d’Avignon. Dès Septembre 2013, Julie rejoint le staff de Bas-les-Masques en assurant les activités des groupes Créascène et Boute-en-Scène (enfants de 4 à 7 ans), en éveil artistique.Elle commence par faire des études d’Institutrice maternelle à l’ENCBW (Ecole Normale Catholique du Brabant Wallon), qu’elle terminera en 2012. Son cursus lui permis de partir 4 mois au Sénégal, afin d’enseigner et terminer sa formationEnsuite, elle se lance au Conservatoire Royal de Bruxelles, où elle est actuellement étudiante en 2ème. Elle commence son parcours avec Xavier Percy et continuera auprès de Jacqueline Bollen, Hélène Theunissen et Jean-Claude Idée. En 2014, elle participe au Festival Courant d’air, sous la direction de Lucy Mattot, dans le projet « A coups de Ciseaux de Couture », une création inspirée des « Bonnes » de Jean Genet. Elle tiendra le rôle de Lavinia dans « Anatomie Titus » sous la direction de Nathalie Huysmann au festival Courants d’Airs 2015, puis intégrera l’équipe de « La Reine des Garces » pour la reprise du spectacle.

 

 

 1973234_547423755367642_2394623879705057749_o-1436699012Alicia Duquesne :

Née le 31 mai 1989, Alicia Duquesne est originaire d'un petit village du Hainaut dans lequel elle a grandi et suivi ses études sans entrave dans l'enseignement général. Après quelques essais dans le cinéma dans quelques courts-métrages (dont un directement appelé "Alicia") et la photo, mais de l'autre côté de l'objectif, cette fois, elle entre au conservatoire où elle poursuit actuellement un cursus en art dramatique au conservatoire royal de Bruxelles. Mais de nature à s'intéresser à tout type de forme d'expression, elle a à son actif plusieurs lectures de textes à la "maison des écrivains belges" au musée Lemonnier, des projets en cours d'écriture dans le théâtre pour enfants, la musique etc. 

 

Zoé Henne :

 

10339409_547423935367624_2442852989232183198_o-1436699028Née le 26 novembre 1992 à Bruxelles. Quittant la capitale pour habiter sur une péniche à la campagne, elle suit depuis ses 8 ans des cours de déclamation et d’art dramatique à l’académie de Nivelles. Après de nombreux spectacles, petits concours, etc., elle décide de poursuivre en parallèle des études artistiques à Court Saint Etienne, où elle touchera un peu au chant et à la danse contemporaine. Une fois son diplôme en poche, elle rentre au Conservatoire Royal de Bruxelles en 2011. Elle figure en 2014 dans « Médée » sous la direction de Daniel Scahaise, puis dans « Don Juan » au théâtre Royal du Parc, mis en scène par Thierry Debroux. Au festival Courants d’Airs 2015, elle tient le rôle principal de « Une Journée quelconque » de Dario Fo.

 

Romina Palmeri :

 

10348788_547424008700950_5579359637614917337_o-1436699043Née un 29 mars à Bruxelles et d'origine Italienne. Elle commence ses premiers pas sur scène avec la danse classique ensuite se tourne vers le Hip-Hop. Elle participe à des spectacles de danse Hip-Hop avec son école de danse le NSJ au Cirque Royal pendant 8 ans et par la suite au centre culturel de Woluwé St-Pierre. Elle est également chanteuse, choriste pour divers chanteurs (Francesco Palmeri, Frédéric François..) Romina a aussi toujours eu le goût de jouer. C'est ainsi qu'elle commence à suivre des cours de music-hall dans son école de danse et se voit recevoir des rôles à défendre sur scène mais se rend compte qu'il lui manque quelque chose de primordial : la parole vocale! Elle décide donc, après ses études secondaires qu'elle termine en sport, de prendre le chemin du théâtre au Conservatoire royal de Bruxelles. . .

 

Musique :

 

Quentin Meurisse :

 

Né en 1990, il commence le piano dès l'âge de 8 ans. Suite à des études musicales aux CRR de Boulogne Billancourt et Saint Maur des Fossés, et des études universitaires à la Sorbonne où il obtint une licence de Musique et Musicologie, il part suivre ses études musicales supérieures au conservatoire royal de Bruxelles. Il obtient son Bachelor de piano en 2013 avec distinction. Il participe activement au festival du clavier contemporain, depuis 2008, et à des événements tels Cantus Formus (en 2013), à Paris, ou encore le festival Courants d'Airs de Bruxelles (en 2014). Il a été finaliste du concours Présences Féminines à Toulon en 2013 et lauréat du concours Borys Lyatoshynsky (CFRPM) en 2014. Il s'est également illustré comme compositeur (musique du ballet « Ephémère » de la compagnie Macha, carte blanche au festival du clavier contemporain, composition pour le théâtre …).

Il compose l’entièreté des chansons de la comédie musicale jazz « La Reine des Garces » lors de la saison 2014-2015.

 

 

Photographie: Simon Paco

À quoi servira la collecte ?

Les fonds récoltés serviront principalement pour payer les droits d'auteur!

En effet, la pièce est un récital de textes, chansons, extraits de pièces... Il y a donc plusieurs auteurs dont nous devons payer les droits, mais aussi les droits d'adaptation! 

La plus grosse partie du budget nous permettra de les rembourser. En comptant 180€ par soir, nous jouons 10 soirs, il nous coûteront 1800€ à peu près.

 

Ensuite, nous prévoyons une partie pour les costumes, car la plupart des costumes ont été emprunté lors de la création et nous devons à présent acheter certains éléments que nous ne pouvons plus emprunter. Etant donné que la plupart des robes sont achetées, mais que ce sont principalement les accessoires que nous devons acquérir, nous comptons +- 150 € pour les costumes et leurs retouches éventuelles.

Un budget est aussi prévu pour le maquillage de scène et le décor, qui était prêté par le Conservatoire Royal de Bruxelles et le Festival Courants d'Airs lors de la création, il est donc impératif de nous procurer une scénographie nouvelle. Pour cela, nous comptons 300€.

Non seulement nous devons acheter des meubles et éléments de décors, mais aussi du matériel pour fabriquer nous même notre scénographie, car elle s'adapte en fonction du lieu dans lequel nous jouons. Ainsi, nos petites mains devront travailler dur pour accomplir un décor aussi impressionnant que possible, mais pour cela, il nous faut des matières premières! Pour cela, nous comptons 100€.

 

Evidemment, la dernière partie de notre budget sera consacré à la promotion du spectacle, c'est à dire les 150€ restants.

Thumb_visuel_rdg-1456908195
Ekwa Compagnie

Jeune troupe de théâtre professionnelle bruxelloise, la Ekwa Compagnie se forme suite à la création du spectacle A Coups de Ciseaux de Couture, la compagnie est axée sur le théâtre mais aussi (voire surtout) sur le théâtre pluridisciplinaire, notamment la musique.

Derniers commentaires

Thumb_img_9434-1439206141
Bravo les copains. Encore un petit coup de pouce de dernière minute!! Gros bisous
Thumb_default
En vous souhaitant beaucoup de succès dans cette entreprise !
Thumb_default
Plein de petits et de grands moments de bonheur partagé pour votre super projet