Réaliser un long métrage cinématographique intitulé "À L'Ouest" : un film poético-fantastique.

Large_photo_facebook

Présentation détaillée du projet

 

FILM LONG MÉTRAGE CINÉMATOGRAPHIQUE

 

À L'OUEST

L'Aventure extraordinaire de Markus Petit

 

LE PROJET

Produire et réaliser un film long métrage cinématographique intitulé « À L'Ouest ». Post-produire le film jusqu'à un produit fini de qualité. Diffuser le film vers les Festivals et les marchés du film. Trouver un distributeur pour diffuser le film en salle de cinéma, en France et à l'étranger.

 

DATE SOUHAITÉE DE TOURNAGE

Durant les mois de mars, avril et mai 2014

 

L'INITIATEUR / RÉALISATEUR / MOTIVATION

Après la réalisation de documentaires de voyage, plusieurs fois diffusés à la télévision, je souhaite mener à bien l'écriture et la réalisation d'un film long métrage cinématographique intitulé « À l'Ouest ». J'ai choisi comme thème une aventure en canoë et un genre fantastique. Certains ne seront pas étonnés par ce choix car ils savent que j'ai beaucoup ramé dans ma vie. J'ai en effet traversé en canoë la Sibérie, le Canada, le Montana, le nord et le sud du Dakota, effectué près de 15 000 kilomètres à la rame. La fiction sera une quintessence de mes expériences de navigation à travers le monde. 

 

"Philippe Sauve est un habitué des films documentaires

et il a un projet de film fiction. Depuis 1972 et Délivrance de John Boorman,

le film fiction canoë ne s'est pas beaucoup renouvelé, il y a de quoi faire !"

CKM avril 2013 ( Canoë Kayak Magazine)

 

01

En canoë sur le fleuve Lena, durant ma traversée solitaire de la Sibérie.

 

Clip monté avec des images de mon voyage en Sibérie, qui rend hommage à la chanteuse Lisa Gerrard du groupe Dead Can Dance. Une chanteuse qui a fortement inspiré mon oeuvre.

 

 

Photo_facebook

 

BANDE ANNONCE.

Une première bande annonce du film est en cours de préparation. Elle sera bientôt mise en ligne.

 

PITCH / PETIT RÉSUMÉ DE L'HISTOIRE DU FILM

200 000 visiteurs arpentent chaque année la rivière Ardèche. L'un d'entre eux, Markus Petit entreprend la descente en canoë. Au fil des jours, la confiance le gagne, il devient distrait et un accident se produit après le passage de l'arche naturelle marquant son entrée dans les gorges. Eprouvé, il poursuit malgré tout son aventure, mais dans un décor devenu étrange, sinistrement désert. Deux journées sont normalement nécessaires pour atteindre le village du Pont Saint Esprit, les jours passent et rien n'apparait. Aucune trace humaine ni sentiers ni camping. Markus Petit dérive seul, sans trouver d'issu.

 

 

Imag1366

 

L'arche naturelle du Vallon Pont d'Arc, en Ardèche, où seront tournées de scènes importantes du film. Philippe Sauve en repérage en mars 2013.

 

SYNOPSIS

Markus Petit est un jeune homme intrépide qui entreprend, en solitaire, un long voyage en canoë. Sa famille est présente à son départ sur les rivages de la rivière Chassezac, dans le département de l'Ardèche. Son but est d'atteindre la mer, en Camargue, après avoir franchi les Gorges de l'Ardèche et le fleuve Rhône.

Armé d'une caméra, il filme son aventure et veut donner l'illusion qu'une équipe de tournage l'accompagne. Son objectif est la réalisation d'un film qu'il présentera à son retour de voyage à des Festivals. Ainsi, il invente différents procédés pour se filmer sur le canoë, s'interviewer... Accrochée à un arbre ou placée à l'avant de l'embarcation, la caméra enregistre toutes les étapes de la progression : la faune, la flore, les rencontres avec les villageois, les campements, les difficultés de la rivière... Markus Petit se livre aussi face à la caméra, il évoque sa passion pour la navigation, les sensations que lui procurent la nature grandiose, la peur de la solitude et du danger de ne jamais revenir, mais aussi les rapports conflictuels qu'il entretient avec son père. Au départ sur les rivages, son père s'est fâché pour des raisons futiles et les deux hommes ne se sont pas embrassés, ni même dit au-revoir.

Au fil des jours, malgré des événements qui pourraient le mettre en doute s'il était superstitieux : un miroir trouvé sur la berge se brise à ses pieds, il a installé dans le mauvais sens, à la proue de son bateau, un fer à cheval, un chat noir marche sur les pierres d'un pont tandis qu'il passe sous celui-ci, Markus Petit gagne en confiance, se sent fort, invincible. À son aise sur l'embarcation, serein, il commence à prendre des risques. Il néglige son gilet de sauvetage, s'éloigne des rivages et pagaie à la tombée de la nuit.

Parvenu à un site remarquable où se profile une arche de pierre surplombant la rivière, aussi nommée les « portes d'entrée naturelles », point géographique qui lui indique son entrée dans les gorges, un accident se produit. C'est la chute dans l'eau glaciale.

Il se réveille, groggy, rassemble son équipement éparpillé et, après un long repos, reprend la progression. Il a dépassé l'arche et pénètre dans les gorges avec appréhension. Sa carte lui indique les différents points qui le relient à la civilisation : les campings, les routes, les sentiers de randonnées. Deux journées sont nécessaires pour sortir des gorges et atteindre le village du Pont Saint Esprit, mais les jours passent et rien n'apparait. Aucune trace humaine ni sentiers ni camping. Tout est sinistrement désert. Les semaines s'enchaînent et la rivière demeure sans fin. Il constate qu'il ne mange plus, ne dors plus... Les animaux autour de lui sont hostiles, essaie de le mordre, l'attaquent. Au sommet d'un colline qu'il a gravi à pied s'étend autour de lui, vers tous les horizons, une forêt insondable. Il s'éloigne des gorges en étant sûr qu'il finira bien par tomber sur une route, une habitation, mais en dévalant le flanc d'une colline, il se retrouve nez à nez avec la rivière. A-t-il marché en rond ? Il doit se résoudre à remonter sur le canoë. Après des mois de luttes et d'incompréhension, il perd espoir, baisse les bras et se laisser dériver.

Au bout de sa dérive se produit l'impossible, l'arche de pierre où s'était produit son accident réapparait devant la proue de son bateau. Comment Markus a-t-il pu revenir à ce point de départ ?

La dérive continue. Des personnages énigmatiques apparaissent. Markus les poursuit pour les questionner. Ce sont des silhouettes effrayantes qui le fuient ou des individus énigmatiques qui lui indiquent, de façon étrange, la nécessité de continuer à avancer. Ophelia (issue de l'oeuvre de Shakespeare) surgit aussi parfois, rapide et singulière. Parmi ces rencontres, Markus Petit se lie d'amitié avec Pénélope, une jeune enfant orpheline qui lui explique, de manière détournée, la réalité de sa situation. Pénélope sait comment se libérer du piège de la rivière. Elle sait que pour s'en sortir, Markus Petit devra se réconcilier avec son père.

 

68261_1562279175339_355944_n

 

Ophelia, huile sur toile de Sir John Everett Millais

 

EXTRAIT DU SCÉNARIO

 

22 – EXTERIEUR / JOUR / CANYON

Dans le brouillard, une lumière scintille. Le soleil. Markus pénètre la brume qui se dissipe. Dans le flou blanc apparaît la silhouette longiligne d'un homme debout sur la berge, qui porte un sac à son épaule. La silhouette lève la main en guise de salut. Le décor s'ouvre, une plage, de la végétation. Le canoë accélère et s'échoue sur le sable, devant l'homme devenu distinct (Un jeune métis souriant, habillé en citadin). Markus sort de l'embarcation et se place devant l'inconnu.

         

MARKUS          

Vous savez où nous sommes ?​

L'INCONNU (Étonné)

C'est évident. Sur l'Ardèche. Pourquoi, où croyez-vous être ?

MARKUS (En baissant la tête, l'air de réfléchir)​          

Je ne sais pas...​

L'INCONNU           

Vous êtes venu attendre le bateau ? Vous voulez monter vous aussi ?​​

MARKUS (En relevant la tête brusquement)​           

Un bateau ? Il y a un bateau qui va passer ?​​

L'INCONNU  

Oui, un bateau de passager. Il va venir. Je l'attends. Voulez-vous le prendre ?​

MARKUS (Agacé)

Je vois pas de quoi vous parler. Aucun bateau ne prend de passagers sur l'Ardèche. Il y a des canoës, des kayaks, des rafts, des bateaux de gendarmes, mais pas de bateaux de passagers.

​​

L'INCONNU (En s'asseyant sur un rocher)

​Je peux vous faire passer, si vous voulez, vous savez. Il y aura de la place.

MARKUS (Avec insistance)​          

De la place pour aller où ?​

L'INCONNU (En pointant son doigt dans la direction où coule la rivière)          

À​ la mer ! C'est évident. C'est là-bas que vous allez, non. Où peut-on aller si ce n'est à la mer !

 

MARKUS (En marmonnant et en retournant s'asseoir dans le canoë)

Il y a vraiment un truc qui m'échappe. (Puis en reprenant sa pagaie pour partir) Merci pour l'invitation, mais je repars. Vous voyez là-haut. (Markus montre le sommet des collines, l'inconnu regarde vers les sommets) Hé bien ! Là-haut, il y a la route, des belvédères, des sentier, la civilisation quoi ! Et c'est là-bas que je vais.

    

Markus propulse le canoë vers l'arrière.

 

 

L'INTÉRÊT DE SITUER L'HISTOIRE EN ARDÈCHE.

Les gorges de l'Ardèche apporterait au film différents points positifs : le lieu est très connu, 200 000 visiteurs arpentent chaque années les sentiers ou la rivière en canoë. Que penseraient-ils après avoir vu le film ? « Nous allons peut-être rencontrer Markus Petit, le héros du film « À l'Ouest » ? » Créer un mythe, une histoire que l'on se racontera, et qui rendra fantastique un lieu commun. Les gorges de l'Ardèche sont aussi une réserve naturelle où la nature reprend ses droits après l'été, et où le décor grandiose se prêtera à une impression de grand voyage.

 

Photo_1_blog

 

Je prépare le canoë qui servira au voyage du personnage principal du film.

 

FORMAT

J'ai choisi de tourner le film avec un appareil photographique Canon 5D mark ii. Ce même appareil a servi à la réalisation du dernier film d'animation de Tim Burton et à certaines images du film "Black Swam". La qualité sera au rendez-vous.

 

Redrock1 Le Canon eos 5D mark ii avec des accessoires.

 

MUSIQUE ORIGINALE

Waveland orchestré par Alexandre Caelles réalisera la musique originale du film. Écoutez l'ambiance de ce compositeur sur son site : SITE

 

MONTAGE DU FILM

Jean-Baptiste Warluzel, documentariste, participera à l'aventure. Nous serons deux dans la phase cruciale du montage du film. Regardez une partie de son oeuvre visuelle sur son site : SITE

 

DISTRIBUTION

Tous amateurs et très motivés, les acteurs sont prêts à s'immerger dans l'aventure, et spécialement le rôle principale qui devra donner beaucoup de lui dans son interprétation.

Bernard Deniaud alias Bernard Koh-Lanta, demi-finaliste de l'émission Koh-Lanta 2013, jouera un rôle important dans le film. Il sera le père du rôle principal.

 

Bernard-de-koh-lanta-12_107281_w460 Bernard Deniaud

( Plus d'informations ci-dessous sur la rencontre avec Bernard Deniaud)

 

P1010471 Anthony Sauve

 

F_vrier_2010_066_l_et_a3 Laura Uccellini

 

Philippe_rainglet2_-_copie Philippe Rainglet

 

Essaie David Spaillier

 

 

 

LA PARTICIPATION DE BERNARD DENIAUD

Le rôle que j'ai proposé de jouer à Bernard Deniaud dans le film est le père de Markus Petit, le héros. Ce rôle va à l'encontre de sa personnalité naturelle et aventureuse. En effet, le père de Markus Petit n'accepte pas l'idée que son fils s'engage en solitaire sur une rivière, il ne comprend pas l'utilité du voyage ni son intérêt. Il ira jusqu'à se disputer avec son fils sur la berge, le jour du départ. Bernard Deniaud sera donc méconnaissable dans son personnage. Il a même spontanément proposé de se couper les cheveux si nécessaire, soucieux d'interpréter le plus justement possible son rôle. « Quelqu'un qui n'aime pas le voyage ne peut pas avoir mon look !» m'a-t-il fait remarqué.

Bernard est un acteur amateur comme tous les autres acteurs qui joueront dans le film. C'est un choix délibéré. J'essaie de constituer une équipe d'interprètes dont je pressens les dispositions à jouer les scènes imaginées et écrites dans le scénario. Le temps sera pris pour que chacun se sente habité par son personnage et que les scènes filmées soient à la hauteur de mes attentes cinématographiques.

Bernard Deniaud a participé en tant que figurant et conseiller technique au tournage du film « Les Eaux Dormantes », produit par les Films Molières et réalisé par Jacques Trefouel.

 

 

À quoi servira la collecte ?

VOTRE PARTICIPATION PRÉCIEUSE,

QUI DONNERA DU SENS ET DE LA SOLIDARITÉ AU PROJET,

SERVIRA AU FRAIS DU TOURNAGE.

Si NOUS OBTENONS LA COLLECTE DES 15 000 EUROS, LE DEBUT DU TOURNAGE EN MARS 2014 SERA ASSURÉ.

 

SITUATION

Le budget global du projet s'élève à 140 000 euros.

 

J'ai créé une société de production nommée Slava Production ( de statut auto-entreprise. Son code ape est 5911C et son N° de siret : 521 470 922 000 19 ). Grâce à elle et à des premiers partenaires ( essentiellement des donateurs particuliers) j'ai pu déjà réunir 28 946 euros.

 

J'ai créé le site internet du projet. SITE

Et j'ai entrepris (avant de connaître l'existence de KissKissBankBank) de collecter des fonds venant d'internautes. 28 participants se sont ralliés au projet. Le site internet créé manque de visibilité et le projet à besoin d'ouverture. Une plateforme tel que KissKissBankBank peut lui donner cette chance. Votre participation est essentielle. J'ai invité les 28 participants à se rallier aux KissBankers.

 

Les contreparties proposées sur la plateforme KissKissBankBank sont exclusivement destinés à vous.

 

NOTE SUR LE BUDGET

Beaucoup diront que 140 000 euros est un très petit budget pour la réalisation d'un long métrage. À quoi je leur répondrai :" Combien ont coûté les films "Blair Witch" ou encore "Paranormal Activité", à peine environ 10 000 euros." Tout est donc possible lorsque sont réduits les cachets importants des acteurs connus et la mise en place d'une lourde logistique.  

 

TOUT EST POSSIBLE QUAND ON SUIT SES RÊVES

Il est possible aujourd'hui, avec une équipe de tournage réduite, grâce au progrès des technologies numériques, de réaliser des films courts ou longs d'une qualité cinématographique suffisante pour être exploités en salle de cinéma.

 

VOICI COMMENT SE COMPOSE LE BUDGET PRÉVISIONNEL

 

DROIT ARTISTIQUE..............................................8000 EUROS

PERSONNEL / TECHNICIEN............................44900 EUROS

INTERPRÉTATION / ACTEUR..........................13026 EUROS

CHARGE SOCIALE.............................................31548 EUROS

DÉCOR ET COSTUME.........................................4000 EUROS

TRANSPORT/RÉGIE.............................................8000 EUROS

MOYENS TECHNIQUES....................................12876 EUROS

LABORATOIRE.......................................................2650 EUROS

ASSURANCE..........................................................1000 EUROS

FRAIS FINANCIER.................................................2000 EUROS

FRAIS GÉNÉRAUX................................................6000 EUROS

IMPRÉVU.................................................................6000 EUROS

TOTAL..................................................................140000 EUROS

 

Ce budget pourrait être réduit car certains techniciens engagés dans le projet, ainsi que certains acteurs seraient prêts à sacrifier leur salaire, (donc à réduire les charges sociales), ou à remplacer leur salaire par des % sur les R.N.P.P. futures qu'engendrera l'exploitation du film. Comme "tout travail mérite salaire", j'exclue pour le moment cette idée, et travaille d'arrache-pied pour trouver le budget nécessaire.

 

COLLECTE SUR KISSKISSBANKBANK = 15000 EUROS

PART DU BUDGET DÉJÀ TROUVÉ = 28946 EUROS

 

DEMANDE D'AIDE EN COURS

LE PROJET PASSERA À LA COMMISSION DE SEPTEMBRE 2013 POUR L'AIDE À L'ÉCRITURE DE SCÉNARIO DU CNC.

LE PROJET A ÉTÉ PRÉSÉLECTIONNÉ À LA BOURSE "BROUILLON D'UN RÊVE" DE LA SCAM

(réponse en mars 2014)

LE PROJET PASSERA À LA COMMISSION DU FILM DE LA RÉGION PACA EN OCTOBRE 2013.

D'autres partenaires sont actuellement contactés...

 

DURANT TOUT LE DÉVELOPPEMENT DU FILM 

Je suis à la recherche de co-producteurs et de distributeurs.

 

Une fois que nous aurons terminé la post production du film, celui-ci sera diffusé vers les Festivals. L'objectif premier étant de trouver un distributeur afin de permettre une large diffusion du film. Je souhaite qu'au fil du développement du film se grefferont des co-producteurs de qualité qui apporteront leur savoir et nous aideront à communiquer avec les distributeurs. Dans tous les cas, l'équipe de Slava Production et moi-même mettront tout en œuvre pour diffuser le plus largement possible le film avec ou sans distributeur.  

Thumb_portrait_1
Philippe

Né le 10 janvier 1974, Philippe Sauve développe depuis 1992 une œuvre littéraire et vidéographique, basée sur l’analyse de l’individu et d’une réalité au bord du fantastique. Membre de la Société des Explorateurs Français, il est aussi conférencier. C'est à 18 ans, en juin 1992, après avoir démissionné de son emploi d’électricien à l’Arsenal de Toulon,... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Avec mes plus sincères encouragements pour que le projet aboutisse. Ah, mais c'est que j'y ai des intérêts placés maintenant, moi aussi !... Donc 'faudrait voir à ce que tout le monde se bouge si on veut obtenir les 140 000 € nécessaires, parce que ce n'est pas à coup de misérables 50, 100 et 200 € dans notre style qu'on va y arriver aisément !!!... Allez, on y croit, on y croit, mon bon Philippe ! Courage ! J-J / "W. I. T. H. ?"