Holà a todos ! Nous sommes dix jeunes scouts de 17-24ans préparant un projet de solidarité internationale. Prêt à découvrir une nouvelle culture?

Large_capture_d__cran_2017-07-31___16.41.29-1501512140-1501512149

Présentation détaillée du projet

Voici quelques pistes retraçant notre projet. Nous vous invitons de tout coeur à les picorer, les déguster, ou les lire en entier selon votre disponibilité ! 

Mais avant tout, voici deux derniers outils pour en savoir plus :

Notre blog : Cliquez ici

Nous contacter : bau1999devalence@gmail.com

 

Résumé de notre projet :

 

De quoi s’agit-il ?

 

Il s’agit d’un projet de solidarité internationale de notre initiative, réalisé avec l’ensemble de notre équipe composé de huit jeunes de 17 à 18 ans et de deux jeunes adultes de 24 ans. Ce projet est l’aboutissement de nos années au sein des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes. Il s’agit ici de passer des convictions à l’action. Nous avons échangé nos convictions et ce qui nous motivait pour établir un tel projet.

Notre projet consiste à partir en Équateur dans un cadre de solidarité internationale au sein la communauté Achuars sur laquelle nous réaliserons un film documentaire grâce à l'échange culturel. Sur place, nous participerons au quotidien de la tribu. Au-delà de ce déplacement, nous travaillerons, grâce à nos actions en Amazonie, à différents types de témoignages en France afin de créer un lien de coopération durable entre les deux communautés.

 

 

Carte Interactive indiquant la position géographique de la Communauté Achuar de Wachirpas

 

Quels sont les buts?

 

Le but premier de notre projet est d'agir de manière solidaire dans une communauté totalement différente de la notre en ayant une nouvelle culture à découvrir à travers l’aide apportée aux tâches quotidiennes ou les échanges suscités par des animations mises en place. Nous voulons aussi découvrir la vie en autosuffisance, dans un milieu hostile à l'homme tel que la forêt amazonienne, avec des contacts au monde extérieur limités. L’objectif au retour est la transmission de notre expérience via différents procédés de témoignages pour partager une culture différente et promouvoir la tolérance, la solidarité internationale et la sensibilisation à la cause environnementale. Le but réel est également de proposer par notre retour des pistes de solutions concrètes à la société française actuelle pour nous construire en citoyens plus responsables, pour une société meilleure.

 

Comment l’idée nous est-elle venue?

 

L'idée de départ était d’agir pour la lutte contre la déforestation amazonienne. Nous avons commencé à trouver, par nos recherches, des contacts en Équateur nous permettant de rencontrer une tribu grâce a l'association ARUTAM. Mais pour cela, nous nous avons dû reconsidérer notre projet en échange culturel avec cette tribu Amazonienne, tout en incluant néanmoins toujours la sensibilisation à la sauvegarde de leur environnement via la découverte de leurs traditions. Tout cela peut à présent se concrétiser puisque nous pouvons aller à leur rencontre et donc nous retrouver au cœur de leur culture pour ainsi échanger avec eux la nôtre.

 

Comment nous impliquons-nous dans le projet?

 

Ce projet est essentiellement porté par les jeunes de l’équipe. Ils en sont le moteur central, si ce n’est la raison d'être. Responsabilité est le maître mot, couplé à coopération. D’abord, le jeunes sont responsables de l’état du projet, s’ils peuvent être conseillés, ce sont eux les acteurs. Responsabilité financière également : l'autofinancement s'élève à près de 80% du coût total du projet. Si les jeunes participent directement à la cotisation (200 à 300 euros par personne), ce sont les actions qu'ils ont menées en abondance et sans interruption tout au long des trois ans, qui permettent de financer la part la plus large du coût total. La responsabilité des jeunes a donc été financière, matérielle ainsi que vis à vis de l'organisation. La coopération est également un enjeu majeur : en plus de s'être réparti des rôles au sein de l'équipe pour plus d'efficacité, les jeunes se répartissent également les différentes tâches selon leurs compétences, leur préférences, leur disponibilité... c'est cela aussi la solidarité incarnée par le projet.

Quelles furent les différentes étapes ?

 

Comme tous les projets aînés dans le cadre des EEUdF, notre projet de trois ans a évolué en trois temps, d'une année chacuns. La première année est celle de la construction sociale et humaine de l'équipe pour renforcer la cohérence, la cohésion et la solidarité des membres via la découverte et le respect d'autrui. La deuxième année est celle de la construction d'un projet : du financement aux partenariat, de la recherche d'information à la communication, de l'écriture d'un projet de solidarité internationale au déplacement sur le terrain, tout a sa place et son importance. Enfin la troisième et dernière année correspond au témoignage de l’expérience vécu, c'est-à-dire tout d'abord à la rétrospection sur soi même mais également à travers l'équipe, puis, fondamentalement, l'ouverture aux autres, la transmission de nos apprentissages pour faire profiter à la société dans sa totalité la plus diverse, ce que nous avons appris par ce projet. Une transmission de valeur, qui, dans la modestie de sa portée, peut être considérée comme un petit pas de plus, une tendance, vers un monde plus juste, solidaire, concerné par les enjeux d'intérêt général comme l'environnement. 

 

Quels partenaires pour ce projet?

 

Les partenaires sont divers. Au niveau pédagogique nous avons eu une formation organisée par le mouvement EEUdF qui nous a aidés et informés en vue d'un voyage a l'étranger (administratif, budget , sécurité, santé...). Notre groupe local nous a également notamment soutenu par l'intermédiaire de nos deux répondants. De plus, au niveau matériel et financier, nous multiplions les démarches pour obtenir des moyens permettant de réduire le montant financier du projet (entreprise Tentsile pour obtenir une ou deux tentes, différentes compagnies aériennes concernées par notre destination pour négocier des tarifs) ou obtenir des financements via des subventions (via l’Appel Jeunes de la CAF, le BIP PROJET de la ville de Romans ou la municipalité de Valence) ou un système de crowdfounding (Ulule et Kisskissbankbank). Enfin, en moyens humains, nous avons contacté une association d’Équateur, ARUTAM, avec qui nous avons établi le projet à réaliser sur place 

Bau-1499457810

 

 

Debout de gauche à droite:

 

 

- Paul: J'ai 17 ans, j'aime bien la musique, les mangas, le feu et le sport. Je pratique le Parkour et la Capoeira. J'étudie l'architecture.

 

- Grégoire: Je m'appelle Grégoire Beringer j'ai 17 ans je suis passionné de musique et j'adore la guitare, je vais faire mes études en musicologie et je meurs d'envie de voyager !

 

- Romain: Moi, je suis le responsable de la BA, je suis moi-même parti au Népal avec mon équipe. Ça fait maintenant 16 ans que je fais parti des EEUdF, et 6 que je suis ce groupe de gars!  Je suis étudiant en master dans le domaine des sciences. A mon tour de leur donner cette chance!

 

- Lucile, 24 ans, je suis l'autre responsable de la BA, je suis assistante sociale fan de jeux, musiques et animaux.  J'apprécie pouvoir accompagner ces jeunes dans ce projet qui leur tiens à cœur.

 

En bas de gauche à droite:

 

- Bonjour ! Moi c'est Tim. Ce qui m'importe c'est de vivre mes convictions. Sauver notre climat, agir pour remettre le vivant au coeur de nos société... J'espère que vous nous permettrez de réaliser ce projet qui contribuera à nous former un peu plus, comme des citoyens conscients. Merci ! 

 

- Je m'appelle Pierre. J'ai 17 ans. Je fais des études de tailleur de pierre. Je suis fan de dessin et de jeux vidéo.

 

- Je m'appelle Antonin, j'ai 17 ans j'adooooore la musique et la moto. L'année prochaine, je fais mes études avec les compagnons en menuiserie

 

- Je m'appelle Théo, j'ai 18 ans Je kiffe le sport, basket en général en ce moment ( curry ) J'envisage d'étudier dans le commerce, spécialisées dans le sport et sinon vive la musique

- Je me nomme Thomas, j'ai 18ans, le basket? C'est ma vie,la musique? Mon énergie , le ski ? Mon oxygène, le voyage? Mon inspiration.  J'envisage des études dans le génie civil, plus pour mon génie que pour mon civil 

- Je m'appelle Loui ! J'ai 18 ans, mes passions qui me tiennent le plus au coeur sont le sport l'art urbain ainsi que les voyages !! les découvertes, l'échange et le partage sont mes raisons de vivre !!!!

À quoi servira la collecte ?

 

La plupart des dons seront utilisés afin d'acheter du matériel nous permettant de mettre en place notre projet, notamment:

 

- Pied de caméra

- Chargeur solaire

- Matériels pédagogique pour les activités sur place (feuille, stylo, ballons...)

- Dictaphone

- Petite formation de montage pour le film

Mais aussi, cela va nous aider à finir de financer les billets d'avion internes pour rejoindre la tribu. En gros, sans vous, on ne quitte pas l'aéroport!

 

Un éventuel excédent de don qui dépasserait les coûts du projets sera reversé intégralement à la communauté indigène et aux associations qui travaillent avec.

 

Calendrier Provisoire 

Juillet 2015-Juillet 2017 : travail d'arrache-pied pour des particuliers pour financernnotre projet

Juin - Juillet 2017 : lancement du financement Kisskissbankbank 

Août 2017 : déplacements en Équateur 

Septembre 2017 : envoie des contreparties

Novembre 2017 - Juin 2018 : témoignages en France de notre aventure en Amérique du Sud

Juillet 2018 : premier engagement des jeunes de l’équipe pour encadrer bénévolement des générations encore plus jeunes  

 

Fb_img_1498480588951-1498481118

Fb_img_1498480609517-1498481106

Transport : billets d'avion (France-Équateur), billet d'avion (Quito-tribu), billets de bus sur place

Matériel nécessaire : batteries, location de caméra, location de trépied, tentes

Témoignage : impression de photos, déplacements, location de salle, achat de nourriture, location d'enceintes, petit matériel (scotch, papier, impressions...)

Thumb_logo_eeudf.svg-1497188984
BAU99

Scouts E.E.U.D.F. depuis nos 8 ans, nous avons entre 17 et 24 ans et sommes actuellement aînés de l'unité de Valence.

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo pour ce projet, bon voyage !
Thumb_default
BIG SPIDER
Thumb_default
Toutes nos pensées vous accompagnent, spécialement celles d'un aîné qui est allé à la rencontre des indiens d'Equateur il y a plus de 20 ans !! Belle aventure à vous. Benji et Aurélie