Soutenez 2 femmes ordinaires qui jouent aux femmes d'exception un mois par an en Inde : offrez- vous des reporters sur des sujets brûlants !

Large_couverture

Présentation détaillée du projet

Couverture

Nous jouons aux reporters depuis quelques années. Aujourd'hui nous avons envie de partager nos joies de la découverte avec vous. Un-pays-l_inde

Nous parcourons ce pays depuis quelques années, il ne finit pas de nous surprendre. Rien ne laisse indifférent, ici tout semble possible. Quelque chose nous choque plus que tout : peu de femmes dans les rues, aucune ne tenant un commerce. Et il y a les regards des hommes sur nous les blanches. Nous séjournons dans le Rajasthan et là le manque de femmes est encore plus présent. En tant que femmes ça nous pose question. La restriction de liberté ici touche tout le monde : hommes, femmes, enfants, ça nous l'avons compris au cours de nos pérégrinations mais pour ce voyage en 2014 nous avons décidé de nous intéresser surtout aux femmes.

Vous restez chez vous et nous vous emmenons en voyage ! Si vous nous soutenez nous serons vos reporters auprès de ces femmes...  

Hum_y_n-ka-maqbar_.645-copie Quelques photos et quelques anecdotes pour que vous nous connaissiez mieux. Tout a commencé par une rencontre dans un festival et un premier départ pour l'Inde.

 

2008 Les massages ayurvédiques

 

2008

Un commerce touristique ahurissant autour d'une pratique ancestrale. Nous testons des dizaines de "centres" à Kovallam avant de trouver un masseur travaillant en liaison avec un médecin comme l'exige la tradition de ces massages.

 

2009 L'aide humanitaire

 

2009

Une action-éclair avec l'association "Plantons des arbres" nous questionne sur l'aide humanitaire en général, l'écologie et...

les agressions sexuelles en Inde (eh oui, les moines aussi ont la main baladeuse).

 

2010 Les castes

 Hatiok.252_copie

Les Indiens peuvent-ils ou veulent-ils sortir de ce système définissant les gens par leur naissance ?

 

2011 Minorité religieuse : les bishnoïs, minorité sexuelle : les hijras  

         L'esclavage des enfants

 

2011-okcopie

Les bishnoïs sont connus du grand public par leurs femmes nourrissant les gazelles au sein mais qui sont-ils réellement ?

Les hijras, "ni hommes ni femmes" comme on les appelle, ont-elles d'autres solutions de vie que la prostitution ?

Les enfants-esclaves libérés peuvent-ils se reconstruire dans cet orphelinat ouvert (rarissime en Inde) ?

Toutes ces rencontres passionnantes nous bousculent.

 

2012 Luxe et pauvreté

 

2012-luxe-pauvret_

Les enfants-mendiants qui nous tapent quand notre ricksha s'arrête aux feux tricolores, une femme-enfant qui pince un bébé pour le faire hurler et obtenir de l'argent, les enfants-recycleurs parcourant la ville après leur matinée à l'école...

un monde de pauvreté qui côtoie

les tours d'hôtels 5 étoiles, les centres commerciaux luxueux et modernes, les téléphones portables dans la poche de chaque Indien, les 4x4...

un monde de nantis qui fait la charité quand l'astrologie le leur recommande.

 

2013 Inde, pays du yoga et de la méditation

 2013

Hier ou aujourd'hui ? Spiritualité ou superstition ? Comme pour la médecine ayurvédique une longue enquête nous fait rencontrer charlatans et enseignants.

 

2014 La condition des femmes

 

Tous les endroits où nous sommes allées expérimenter la vie des Indiens nous ont passionnées. Cette année nous avons envie de partager nos aventures d'où l'idée de ce moyen de financement pour pouvoir réaliser un vrai reportage et le diffuser.

1_violence_conj_les-femmes-interrog_es

Nous allons porter notre loupe de détective et notre micro de reporters (si vous nous l'offrez !) sur la condition des femmes. C'est un sujet brûlant encore de nos jours dans tous les pays du monde.

La "disparition" de milliers de bébés-filles et les crimes sexuels braquent aujourd'hui les projecteurs sur la société indienne.

Comment et pourquoi une culture, des traditions peuvent amener à tant de violence conjugale, à l'agression sexuelle, au meurtre ?

Nous allons rencontrer pour tenter de comprendre :

des anciennes femmes battues membres du "gang en rose" (gulabi gang),

Zoé une française vivant à Jaipur mariée à un Indien,

les 4 femmes de la prison ouverte de Sanganer.

 

 

Autre fait de société qui fait polémique en occident et qui ici est légal : les mères-porteuses.

M_res_porteuses

Comment et pourquoi des femmes prêtent leur ventre et donnent 9 mois de leur vie pour "couver" le bébé d'un autre couple...

Nous vous emmènerons dans une clinique du Gujarat et dans la maison qu'habitent pendant 9 mois ces mères-porteuses.

 

 

Vous pourrez si vous soutenez notre projet poser VOS questions à ces femmes. Une question par tranche de 5 euros donnés !

Connaitre, ressentir, comprendre... pour savoir s'il faut aider, intervenir et comment le faire ou s'il faut juste admirer et "en prendre de la graine"...

Nous réaliserons un web docu, photos et entretiens avec chacune de ces femmes d'exception.

Nous éditerons un petit journal papier traitant de ces sujets. Les traductions sont faites par Varun, le mari de Zoé, les femmes interviewées parlant hindi pas anglais.

Nous voulons présenter ce documentaire en salle dans notre région mais aussi dans les régions qui souhaiteront notre venue, la vôtre si vous voulez...

Si notre projet arrive à ses fins, nous attendons vos questions sur la page facebook Voyage-Autrement.

 

 

À quoi servira la collecte ?

Nous vous demandons 2000 euros

 

Pour réaliser les interviews et filmer les femmes nous avons choisi un petit caméscope facilement transportable avec une bonne capacité audio

le Canon Legria mini X                                   400 euros (avec carte)

 

les visas                                                           200 euros

 

les voyages intérieurs                                 1 100 euros

(pour 3 personnes puisqu'il nous faut un traducteur)

Départ de Delhi

Rajasthan : Sanganer où se trouve la prison,

Jaipur où habite Zoé Uttar-Pradesh pour trouver les membres du Gulabi gang

Gujarat pour la clinique et la maison des mères porteuses

 

 

l'hébergement                                                 300 euros

 

 

Nous prenons à notre charge environ 2000 euros

 

2 trajets-avion Toulouse-Delhi

l'achat et l'envoi des contre-parties

les frais de réalisation du journal-papier et du webdocu (traduction...)

notre nourriture

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                     

Thumb_sylviejanine
sylvettejanine

Deux femmes ordinaires qui jouent aux femmes d'exception un mois par an en Inde !