Soutenez une web-série pleines d'aventures visant la reconstruction d'une école au Népal

Large_image4-1480358956-1480358982

Présentation détaillée du projet

 

Projet de reconstruction de l’école KALIKA au Népal

 

 

 

 N_pal_les_classes_actuelles_novembre_2016-1480600747

 

Ce que vous pouvez observer sur l’image ci-dessus, c’est une des 9 classes de l’école népalaise KALIKA. Des conditions précaires et des fonds inexistants pour la scolarisation de centaines d’enfants. Navrant, n’est ce pas ? Cette dernière a été détruite par le tremblement de terre d'Avril 2014 laissant près de 200 enfants sans installation, avant d’utiliser des moyens de fortune.

 

 

Cependant, ce n’est pas une situation irrémédiable.

Le Lions Club de la localité "Boën pays d'Urfé" ainsi que trois autres clubs français (Roanne, Le Forez, Le puy) ont construit un projet en collaboration avec l'association Népalaise NAMASTE KALIKA pour la reconstruction parasismique de cette école.

 

 

 

 

Sa réédification nécessite un budget total de 105 000 euros. Pour le moment les 5 clubs partenaires ainsi que les mécènes associés ont réussi à collecter  70 000 euros. Une très belle somme certes, mais encore insuffisante pour enclencher le processus de construction. Ainsi, pour essayer de combler les 30 % manquant à la réalisation de ce beau projet, j'ai accepté, avec grand plaisir et beaucoup d'honneur, de devenir l'ambassadeur en Australie du Lions club de ma localité (Boën pays d’Urfé). J'aurai ainsi pour mission d'expliquer en détails les tenants de cette action dans chaque Lions Club où je passerai (entre Melbourne et Cairns) pour essayer trouver de nouveaux partenaires mais également de sensibiliser de nouveaux mécènes par le biais d’une web-série ayant une portée internationale.

 

 

 

 

Alors un petit mot sur moi ?

 

 

 

Clipboard01-1482601054

 

Mon nom est Florian, j’ai 24 ans et je viens de la Loire (France). Je viens juste de terminer un master Nutrition et Neurosciences à l’université de Bordeaux. Grand fan de sports, de voyages et de musiques. A mes heures, j’essaie également de développer mes qualités artistiques et de guitariste (certes sans grand succès, mais je garde confiance ;))

 

 

Avant de m’engager dans un doctorat, je  veux expérimenter d’autres choses que mes capacités scientifiques, m’investir dans une association à visée communautaire et découvrir le monde.

 

 

Petit-fils d’un ancien président du Lions club de la localité « Boën pays d’Urfé », j’ai rapidement eu vent des actions philanthropiques de l’association, en particulier au niveau du handicap. Ma grande sœur, Manon, est touchée par le syndrome de Wolf Hirschhorn, un handicap très grave touchant absolument toutes ses capacités. Pour améliorer la relation soigneur-soigné et le développement des sens des personnes atteintes par ce handicap, le Lions club a décidé de financer une salle Snoezelen à son institut médico-éducatif (Loire).

 

 

Au cours de mes études, j’ai eu l’occasion d’en apprendre plus encore sur le Lions Clubs et la portée internationale de ses actions en rencontrant certains de ses membres provenant de différents pays. C’est ainsi que tout naturellement je souhaite m’affilier, moi aussi, à un LEO club (Lions Clubs pour jeunes). Afin de les aider dans leur développement et leur recherche de financements, j’ai pris la décision de monter un projet de levée de fonds en Australie via une web-série. Par ce biais, je vais essayer de toucher différents mécènes pour aider à la finalisation de l’école parasismique KALIKA, d’engager de nouvelles personnes à s’investir dans une association communautaire et de vous faire découvrir l’Australie ainsi que sa culture.

 

 

 

 

Pourquoi l’Australie ?

 

 

 

De part la proximité des relations diplomatiques mais également commerciales et migratoires entre l’Australie et le Népal depuis presque 60 ans, ce choix s’avérait être une décision logique pour une meilleure participation.

 

 

De plus, c’est un pays possédant un nombre impressionnant de clubs communautaires ou humanitaires, en particulier sur la côte Est qui concentre une grande partie de la population. C’est pour cette raison que j’ai choisi d’emprunter un chemin allant de Melbourne à Cairns. Cela me permettra de démarcher une plus grande quantité de clubs pour compléter le financement de la construction de l’école KALIKA.  

 

 

Ensuite, c’est aussi un pays dont la culture et le relief me passionnent. Je souhaite pouvoir le découvrir tout en le partageant avec vous.

 

 

 

Pourquoi moi, plutôt qu’un autre ?

 

 

 

C’est vrai, c’est une question que vous pouvez légitimement vous posez. D’ailleurs, pourquoi ne pas, finalement, verser cet argent directement à la reconstruction de l’école népalaise KALIKA ? Cela aurait un impact plus direct, non ?

 

 

Tout d’abord, c’est un projet qui a une portée de diffusion restreinte (si je ne vous avais pas parlé de cette école, en auriez vous déjà eu vent ?). Ainsi, le financement individuel d’un particulier reste extrêmement louable mais avec une portée minime en comparaison de la somme totale à atteindre.

 

 

Pour palier ce problème, je vais aller démarcher des clubs de plusieurs centaines de personnes ayant une vocation communautaire impliquant logiquement nettement plus d’impact.

 

 

De plus vous aurez grâce à la web-série une manière de me suivre mais aussi de découvrir la culture Australienne car dans chaque épisode, en plus de mon parcours, je vous ferai découvrir une spécialité locale (voir section « la web série »).   

 

 

 

 

 

Le Lions Clubs qu’est ce que c’est ?

 

 

 

Logo_lci_coul_h303px-1482601147

 

C’est en 1917 que l’américain Melvin Johns créé un club humaniste qui deviendra plus tard le plus grand club philanthropique du monde : Le Lions Clubs (1,36 millions de membres). Présent dans plus de 200 pays et dont la devise est « We serve », le Lions Clubs prône la générosité et l’ouverture d’esprit au bénéfice de l’homme quelque soit sa couleur, sa nationalité, sa religion, ou sa philosophie.

 

 

Parmi les activités du Lions Clubs on peut noter le support à la recherche médicale pour lutter conte la cécité, les maladies orphelines, le cancer et bien d’autres encore, l’aides aux malades ainsi que l’aide aux familles.

 

 

Mais le Lions Clubs, c’est également l’engagement social, le partage de différentes générations (Leo Clubs pour les jeunes), l’apprentissage culturel (grâce aux échanges de la filière Lions Internationale), et le développement artistique. Une association bénéfique à bien des niveaux.

 

 

 

Le LEO (Leadership, Experience, Opportunity) club est une filière du Lions Clubs qui a été ouvert pour la jeunesse en œuvrant pour l’apprentissage, l’échange, le développant personnel mais surtout social au service de la communauté. Bien qu’en progrès, le nombre d’adhérents à cette filière reste réduit, peut-être en raison du manque de promotion relative à la génération qu’elle touche.      

 

 

 

Un club LEO Ligérien ? 

 

 

 

Après discussion avec le Lions Club de "Boën pays d'Urfé", nous avons jugé qu'il serait d'un intérêt majeur de fonder un LEO club au sein même de la Loire qui s'en trouve malheureusement dépourvue. 

 

 

Pour cela, je vais, bien évidemment, me porter garant de la création de ce club. Mais j'espère aussi par le biais de la web-série inciter des jeunes Ligériens à devenir de futurs membres LEO.

 

 

En exposant les actions des différents Lions clubs que je rencontrerai, leur ouverture d'esprit, leur volonté de partage, je pense pouvoir donner envie à de nouvelles personnes de s'investir dans une association à but communautaire.

 

 

 

 

 

Tous les objectifs de ce projet

 

 

 

1) La reconstruction de l’école KALIKA au Népal via une sensibilisation de différents mécènes dont notamment les Lions clubs Australiens. 

 

2) Inciter de jeunes Ligériens à  créer d’un club nouveau communautaire.

 

 

 

3) Echange entre la culture Française et Australienne tout en vous la faisant partager.

 

 

*Après avoir contacté les Lions Australiens, je donnerai une initiation de deux heures sur la langue et la culture française dans chacun des clubs où je passerai. 

 

 

 

 

 

 

La web-série

 

 

 

Une web-série de 9 épisodes (1 épisode tous les 5 jours). Cette web-série relatera mes aventures tout au long du parcours, et sera un moyen de vous faire également découvrir l’Australie.  

 

 

 

A chaque épisode en plus de mon parcours, je vous ferai découvrir une spécialité australienne ! Que ce soit le mateship (mode de vie à la cool), le vegemite ou le surf je vous montrerai tout.  

 

 

 

De plus pour tinter d’humour ce projet, les donateurs  pourront me lancer un défi à réaliser au cours de mon périple.  Suivant le montant de la somme, le défi sera plus ou moins difficile à réaliser.

 

 

 

Comment ca marche ? Les participants pourront m’envoyer leurs idées dès que la somme de départ sera atteinte.

 

 

 

Exemples :

 

 

-         Flo, tu dois aller nager avec des baleines énormes !

 

 

-         Tu dois réussir à sensibiliser le gouverneur d'un district à agir pour la cause népalaise !

 

 

-         Tu dois réussir à faire du ski en Australie !

 

 

-         Tu dois réussir à jouer de la guitare en surfant une vague de dingue !

 

 

 

 

 

Comment suivre la progression?

 

 

 

1) Un blog (www.florianjavelle.simplesite.com), une page facebook (www.facebook.com/alarencontredelaustralie/) et une chaîne Youtube (https://www.youtube.com/channel/UCdS9WUu8NwocZ7whVW5Xcrg)

 

 

 

Des photos seront ajoutées journalièrement. Je ne manquerai pas non plus d’écrire de nombreux articles pour vous faire part de mes découvertes.

 

 

 

2) Bien sûr, la web série dont les épisodes sortiront tous les 5 jours à 20 heures (de quoi finir sa journée sur une note d’humour ;) ).

 

 

 

 

3) Pour finir une carte interactive en temps réelle sera mise à votre disposition pour suivre ma progression en Australie. 

 

 

 

Pour tous renseignements supplémentaires ou question particulières, n'hésitez pas à me contacter: florian.javelle@berkeley.edu ou par téléphone au 06 82 01 97 38.

 

 

À quoi servira la collecte ?

Pour commencer, je vais engager le totalité de mes fonds personnels dans ce projet. Malgrè tout il manquera une partie des fonds à la réalisation de ce projet.

 

L'utilisation du financement participatif servira à la réalisation du projet, de la websérie...  (pour le reste je compterai sur mes propres moyens):

 

Liste non exhaustive des investissements:

 

-         Le billet d’avion France-Australie (Lyon-Melbourne) : 1100 euros

 

-         Le transport local : l’objectif est de faire le maximum de distance en stop, dépendant ainsi du vouloir des populations locales. Cependant, je préfère tout de même prévoir un budget si jamais je dois faire face à un imprévu, si certaines parties ne sont possibles qu’en bus et évidemment pour le retour en avion entre Cairns et Melbourne : 350 euros   

 

-         Nourriture : Je pense utiliser environ 10 euros par jour pour me nourrir donc  44 x10= 440 euros

 

        Equipement de randonnée: Sac à dos grand volume "Osprey Aether 70"= 207 euros

Sac-_-dos-osprey-aether-70-1480031747

 

-         Matériel numérique 

 

Large_hero3-1480032008

 

1 GoPro Hero 3 : 179 €

1 fixation GoPro Harnais : 49 €

1 perche GoPro : 35 €

1 carte mémoire SanDisk : 35 €

1 batterie supplémentaire pour la GoPro : 24 €

 

Total = 322 €

 

 

-         Hébergement : L’objectif est d’arriver à fonctionner en couchsurfing avec l’aide Lions et LEOs Australiens en échange d’interventions sur la langue et la culture française  donc 0

 

 

==> Coût total de l’expédition : 2419 €

 

 

 

Si le budget est dépassé, l'argent supplémentaire me permettra de réaliser des expériences moins accessibles et plus onéreuses comme aller à la rencontre du Bush et de ses Bushmen. Soyons fous ! Cela pimentera la web-série ! 

 

*Si à la fin de cette expédition, il me reste une partie du financement, je la reverserai entièrement au projet de reconstruction de l'école népalaise. 

 

D'avance, merci ! 

J’espère que ce projet vous motive autant qu'il me transcende et que vous prendrez du plaisir à participer à la réalisation de la web-série !

Thumb_609fed29-4f5f-41ea-b7dd-84b2e3ef5a5d-1480037015
FlorianJavelle

Alors un petit mot sur moi ? Pour faire court, mon nom est Florian, j’ai 24 ans et je viens de la Loire. Je viens juste de terminer un master Nutrition et Neurosciences à l’université de Bordeaux. Avant de m’engager dans un doctorat, je voulais expérimenter d’autres choses que mes capacités scientifiques, m’investir dans une association à visée... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_609fed29-4f5f-41ea-b7dd-84b2e3ef5a5d-1480037015
Ca sera avec le plus grand des plaisirs =) Merci à vous de la rendre possible =)
Thumb_default
Merci de nous faire profiter de cette belle aventure !! Bon voyage !
Thumb_609fed29-4f5f-41ea-b7dd-84b2e3ef5a5d-1480037015
Merci beaucoup!! C'est super sympa! Une grosses bise à tous =)