Aidez-moi à montrer que l'abandon et l'oubli sont toujours producteurs d'images, d'émotions et de créations. Finalement plein d'énergie.

Large_img_0871

The project

Tout au long des routes que j'ai fréquentées j'ai vu des zones industrielles s'ériger et d'autres se déserter. On croit souvent que celles qui naissent seront là pour l'éternité, alors que celles qui sont abandonnées resteront là, si non pour l'éternité et pour bien plus longtemps que celles qui naissent.

 

Celles qui naissent sont de l'ordre de la statistique et attestent l'activité et les changements.

 

Celles qui sont désertées témoignent de ce qui fût une statistique. Toutefois elles demeurent, se dégradent et produisent encore... Elles produisent des images, des paysages; des surprises parfois, visuelles, factuelles ou imaginaires. Le temps les façonne à sa manière, les oxyde. Quelques hommes, qui les fréquentent encore les maquillent.

Img_0889

 

Parfois en pénétrant ces lieux, la peur nous étreint et l'ignorance nous assaille. Pour finir la mélancolie nous envahie, et l'admiration nous étreint. L'admiration d'une architecture que l'on croit révolue, qui n'a plus de sens aujourd'hui, mais qui avait la plus grande utilité en ces temps. La désuétude des machines à l'intérieur des bâtiments nous frappent alors que l'on ne sait même pas quelle a été leur fonctionnalité ou leur utilité.

Img_1622

 

J'ai appelé la photo ci-dessus "le soldat". C'est sans doute mon ignorance et mon imaginaire qui m'ont suggérer ce titre.

 

Ces lieux témoignent d'une histoire et sont aussi un véritable patrimoine. Un patrimoine moins considéré que des châteaux parce que plus récents et que ce qui n'est pas vraiment très vieux ne peut revêtir le costume de l'histoire. Parce que pour être historique, il faut avoir exister avant la deuxième guerre mondiale, voire avant Marx. Pourtant l'histoire est récente, voire très récente. Et ces restes d'usines sont tout autant des vestiges que les ruines de Pompée. Comme ils ne sont pas moins respectables. Ils furent les lieux de travail et de vie de nos proches aïeux. 

 

Certains de ces ces lieux ont produits des objets de toute nature; des briques, de la farine, des navires... Ces objets aussi, lorsqu'ils sont abandonnés et délaissés se transforment avec le temps et nous surprennent. à ce point même que nous pouvons donner à des photos des titres surprenants et pourtant naturels. 

 

La rouge, c'est le visuel du projet; une peinture écailléée sur un poteau d'une structure en Béton

 

La bleue

Img_2163

Cette photo a été prise en Suisse. je ne peux la nommer autrement car je ne sais pas à qoui cet  objet abandonné  a pu servir. 

 

La jaune

Img_2146

Cette photo a été prise au même endroit que la bleue. Peinture, sur la citerne d'un wagon, outragée par le temps.

 

Regard

Img_3943

 

un regard, animal, mélancolique...

 

Attente

Img_3909

Cette bitte d'amarrage, patiente, attend toujours son bateau.

 

Hublot

Img_0780

Un hublot qui n'en est pas un et que le sel et le temps ont ravagé.

 

Hublot bleu

Img_3925

Hublot perdu dans la mer, le métal et la peinture. Hublot perdu dans l'oubli.

 

Etoiles d'eau

Img_3001

Ces étoiles scintilles pour cette bitte d'amarrage oubliée de tous les bateaux. 

 

Mon bateauImg_3049

C'est le bateau à bord duquel je voyage.

 

 

Un lieu abandonné et ou oublié vit encore par le temps qui le transforme, le façonne et par le regard d'improbables visiteurs. C'est cela que je veux montrer et partager; dans le plus grand respect de ceux qui ont créé ces lieux et le pluds grand respsect des objects, petits ou émormes qui sont sortis de ces lieux.

 

Prêts pour ce vayage dans l'abandon et l'oubli? un voyage au bout du délaissemment et de l'indifférence. Vous ne serez pas au bout de vos surprises...

Why fund it?

J'exposerai ces photos à Montélimar, à Valence, à Vienne, à Sète et à la Chaux de fonds. Je l'espère aussi à Neuchâtel. Je prendrai en charge la location des salles et les déplacments (coût estimé à 3000 euros), les frais de publicité (1000 Euros grâce au soutien des villes concernées) et les frais de convivialité (1500 Euros). Je prendrai donc en charge un montant de 5500 euros hors taxes, je veux dire hors surprises. je prévois et provisionne une surprise de 2000 Euros.

En outre je prendrai en charges les frais de convivialité pour un public scolaire ( boissons et petites gourmandises) soit 250 Euros.

 

Je vous sollicite donc pour une somme de 7600 Euros, laquelle servira à financer les supports (Dibond) des photos à exposer. Une trentaine de photos de grand format (de 1  X 0,70m à 2 X 1,30m)  et moyen format ( de 0,30 X 0,50m à 0,50 X 0,70m) constiteuront l'exposition. Leurs support (dibond) sera rigide; c'est là le coût principal.c'est pourquoi je vous sollicite pour le financement d'un montant de 7600 Euros.

 

Cette somme permettra de financer 15 grands format à 300 euros chacuns (soit 4500 euros), 20 moyens format à 100 euros chacun (soit 2000 euros). 8% seront dévolus à KissKissBank (avec toute ma reconnaissance pour lerur travail et la mise en place de cette merveilleuse idée). Le reste des 7600 (soit 580 euros sera destiné aux contreparties. Je prévoie d'ajouter moi-même 200 Euros à ces contreparties.

 

L'excédent, s'il en est, me permettra d'équiper un lieu d'exposition d'un défibrillateur et d'initier un jeune public à son usage et plus largement aux gestes de premiers secours.

 

Thumb_img_3108
smo

Je suis passionné par le photo, par les voyages et la découverte. Par les photo du fait qu'elles sont un mode de communication et d'échange. Par les voyages parce qu'ils donnent à découvrir. en fait le goût de découverte a amplifié ceux du voyage et de la photo; sans qu'il soit nécessaire de partir loin, il y a tant à découvrir à nos porte. Ce goût de... See more

Newest comments

Thumb_default
Tous mes encouragements Stéphane