Aidez nous à présenter ce spectacle à Avignon au Théâtre du Roi René à 12H « Des femmes, une usine, des voix, du courage, un combat !

Large_affiche-apc-600px-1430321705-1430321717

Présentation détaillée du projet

 

 

À Plates coutures de Carole Thibaut s’inspire du combat des ouvrières Lejaby face à la fermeture de leur atelier en 2010. Dans une écriture forte et poétique, nourrie de la rencontre avec ces femmes, quatre comédiennes et un musicien racontent la lutte, la résistance, les bouleversements que ce conflit a provoqué dans leurs vies, et ce qui a suivi.

 

Affiche-apc-600px-1429652800

 

 

La mise en scène enchante les voix, chorégraphie les corps, rythme les gestes répétitifs et la musique omniprésente est rude, âpre dans le conflit mais se fait douce pour souligner l’intime.

Au-delà du rêve, du glamour et du sensuel, c’est avant tout l’histoire d’un combat pour rester dignes et vivantes. 

 

Origin_photo_lejaby_ligne_du_tonnerre_jaune_hd_37f39-1430319716

 

 

Depuis juin 2012 nous avons entamé un vaste projet que nous intitulons « Femmes : histoire intime et collective ». Ce projet s’est articulé  jusque fin 2014, et connaîtra sans doute d’autres ramifications lors de nos créations à venir. Le premier volet de ce projet, l’histoire intime, fut l’adaptation d’un roman inspiré d’une histoire vraie : Darling de Jean Teulé. Puis nous avons entamé l’histoire collective par un travail de collectage de la parole auprès des ouvrières de Lejaby, afin de produire un spectacle musical haut en couleurs en 2014.

L’origine de notre projet trouve ses racines sur le territoire où notre structure culturelle est implantée : le pays de la jeune Loire et ses rivières. Dès fin 2010, je me suis intéressée au combat des ouvrières de l’usine Lejaby. Leur engagement pouvait être le point de départ de cette « histoire collective » que je voulais aborder. L’idée a alors germé de proposer un projet artistique de collecte de paroles afin de présenter un projet culturel en rapport avec la population, leur histoire, leur vécu, leur espoir et d’essayer d’expérimenter un travail créatif et une mise en commun des expériences.

La Compagnie Nosferatu a toujours été sensible à l’implication des populations locales et au développement des publics. Depuis le début de notre résidence association nous n’avons eu de cesse de proposer des échanges et des rencontres avec le public. 

 

Banner__simple-1430320269

 

Une commande d’écriture à Carole Thibaut

 

La Compagnie Nosferatu a eu envie d’interroger cet endroit de l’écriture qui consiste à mettre en relation un metteur en scène, ou une équipe artistique, ou un directeur de structure, ou un responsable de ville, avec un auteur. Mais il me fallait trouver le thème, le sujet que j’avais envie d’aborder. Le sujet m’ est apparu fin 2010 lors des premières manifestations des ouvrières de Lejaby dans les rue d’Yssingeaux. J’ai alors décidé d’aborder le thème du travail des femmes en m’inspirant du combat de ces ouvrières. C’est ensuite que l’idée « Femmes : histoire intime, histoire collective » est née.

Simultanément je découvrais l’écriture de Carole Thibaut et plus particulièrement son activité de collecte de parole qui m’a particulièrement touchée. Cette écriture qui consiste à rencontrer, écouter et partager une expérience avec un groupe de personnes pour ensuite réaliser un réel acte artistique en composant une œuvre théâtrale inspirée du réel m’a particulièrement attirée. C’est donc avec Carole Thibaut que j’ai décidé d’entamer un travail de collecte de parole afin de créer un spectacle musical autour du thème des femmes, du monde du travail et de l’entreprise textile en s’inspirant des ouvrières de l’entreprise Lejaby (textile sous-vêtements). 

 

Homme_politique_2-1430320701

 

Acte d’écriture et mise en scène

Au fur et à mesure de la collecte de parole, l’autrice Carole Thibaut et moi avons travaillé de concert sur l’écriture du spectacle. Lors de chacun de nos échanges et de nos rencontres il est apparu évident que dans ce spectacle les membres de l’équipe mettront en jeu le mode de fabrication et l’ensemble des outils de la représentation : texte, corps, espace, lumières.

Le processus de création sera la matière même du spectacle. La matérialité du texte, l’acte d’écriture, le geste de l’autrice ont alors fait l’objet d’investigations scéniques.

 

 

Gestessophie-1430320868

 

Recherche sonore & musicale

Débuté avec Darling de Jean Teulé, je poursuivrai avec À Plates Coutures, un travail sur le son réel et la création musicale. Les sonorités âpres et parfois violentes inspirées de la guitare électrique et de l’univers de Simon Chomel seront au coeur de la mise en scène. Cette recherche sonore et musicale permettra aussi l’alternance d’une interprétation théâtrale et d’une interprétation intime, propre à ce que je pense être le théâtre musical contemporain.

 

Quatre comédiennes et un musicien prêtent leurs corps et leurs voix aux hommes et aux femmes rencontrés lors de la collecte de parole. C’est bien sûr une histoire de femmes, mais pas seulement. C’est surtout une histoire de lutte, lutte pour garder un emploi mais aussi pour rester vivant et digne.

Ce spectacle ne se veut pas une analyse sociologique mais j’espère qu’il apportera quelques éclaircissements sur la condition des femmes et des hommes au travail tout en s’appuyant sur des évènements personnels et intimes. Loin d’être une vision misérabiliste du monde du travail et de la mondialisation, on verra comment dans ces moments de lutte pour l’emploi on s’en sort, comment on vit, comment on rigole, on s’amuse malgré les difficultés et la souffrance. On parlera d’amour, d’amitié de solidarité, d’espoir et le plus souvent de lutte dans la douleur peut-être... 

 

 

 

Claudine Van Beneden

metteuse en scène et directrice artistique

 

La_peau_d__lisa_clauzel_18_ok_petit-1430818444

 

Formée aux classiques à l’académie de Charleroi et au conservatoire de Rennes, puis à Paris à l’ECAT et au studio Pygmalion, elle s’installe en 2000 eu Haute-Loire au Puy-en- Velay. Elle poursuit des cours de chant avec le centre de la voix de Lyon depuis 2004. Également comédienne et chanteuse, elle a travaillé entre autres avec le Théâtre Alicante (La Manie de la Villégiature, Le Songe d’une nuit d’été, Le Mariage de Figaro) et le Théâtre de Romette.

À 18 ans, elle quitte la grisaille et le monde ouvrier des corons pour s’installer en Bretagne. Mais dès l’enfance, c’est à l’Académie de Théâtre de Charleroi qu’elle s’évade. La scène devient alors le lieu de tous les possibles. De ses origines, elle garde la rigueur dans le travail et ce besoin d’aller voir plus loin, de s’élever et de remettre sans cesse son ouvrage sur le métier.

Très jeune, elle a donc tout naturellement créé sa propre compagnie pour pouvoir être au four et au moulin.

 

« Avoir la tête dans les nuages sur scène et les pieds sur terre dans la vie.

Artiste, productrice, administratrice ? Et si elle était tout à la fois ! Ce n’est pas possible vous dites – vous. Parfois c’est ce qu’elle se dit aussi, alors selon les expériences et selon les envies ou les coups de cœur, elle va de l’une de ces fonctions à l’autre. Fidèle, enthousiaste et optimiste, elle réussit, à chaque projet, à mobiliser une équipe qui lui fait confiance. Elle sait aussi se mettre au service d’autres équipes qui l’engagent tantôt pour ses qualités artistiques, tantôt pour ses qualités administratives. Il paraît qu’elle aime les gens et qu’elle ambitionne de leur apporter la connaissance et le bonheur par le théâtre, c’est peut–être pour cela qu’elle aime animer des ateliers théâtre avec des publics en difficulté (détenus, demandeurs d’emploi, handicapés). Utopiste, elle voudrait que tout un chacun ait envie au moins une fois d’assister à un spectacle ; elle pense que l’art et la culture abolissent les différences et suscitent la réflexion et l’action. 

 

À quoi servira la collecte ?

La participation au festival d'Avignon demande un investissement financier important:

 

 

 

charges de personnel artistique, technique et administratif, locations, transports, hébergement, restauration, communication, et fonctionnement.

 

 

Logo_roirene_mail-2-1430835136

 

La collecte nous permettra de:

- mettre en place la communication: 550 affiches cartonnées, 15000 tracts, 2 achats d'encarts publicitaires

- compléter le financement des frais de locations du théâtre du Roi René qui nous accueille.

- de payer la location d'un camion et le transport du décor du Puy en Velay à Avignon.

 

 

Travaildidier-1430321578

 

 

Si nous collectons plus que la somme désirée, nous pourrons acheter un vidéoprojecteur, très utile dans ce spectacle.

 

On compte sur vous, sur votre soutien fidèle.

Même une somme modeste sera la bienvenue !

Et on se retrouve très bientôt en Avignon ou ailleurs.

 

Thumb_img_lingerie_grd-1430331688
Cie Nosferatu

La compagnie est installée depuis 2004 en au Puy-en-Velay. Son ambition est de développer un théâtre musical exigeant par le fond et la composition et de se confronter à des sujets de société. Au sein de notre démarche, se dégage une volonté de travailler sur des textes d'auteurs contemporains et de réfléchir sur la forme du théâtre musical. En 2013 et... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
A fond avec vous les filles. Après votre présentation à la médiathèque et au musée de Sainte-Sigolène, j'ai vu votre spectacle à Saint-Etienne : une vraie grande et belle réussite ! Amicalement Anne-Marie Saignol
Thumb_default
J'ai mis ma jarretière pour vous...
Thumb_default
Actrice (dans un théâtre "amateur" liégeois) j'adhère et je soutiens votre démarche artistique et sociale. J'aimerais vraiment vous voir à Avignon. A bientôt peut-être.