Dans ce webreportage, des personnes en situation de handicap parlent de leur vie sexuelle, entre plaisirs, désirs et frustrations.

Large_acc_s_au_plaisir

Présentation détaillée du projet

 

Ils aiment faire l'amour. Même avec un handicap. Même si on en parle peu. Même si cela dérange. Ce webreportage donne la parole aux hommes et femmes en situation de handicap qui veulent jouir de leur vie sexuelle.

 

 

Être intégré dans la société c’est aussi pouvoir entretenir une vie sociale, créer des liens amoureux, ne pas être considéré comme asexué. Si cela demeure tabou, c’est une réalité : moins d’un quart des personnes handicapées avaient une relation sexuelle en 2001. Une décennie plus tard, où en est-on ?

 

 

Dsc_5496

Yanou profite à sa manière de son handicap...

 

 

Aujourd'hui, on parle beaucoup de sexe. Mais beaucoup moins quand il s'agit des personnes en situation de handicap. Quand le sujet est abordé, il tourne principalement autour de l'assistance sexuelle. Pourtant, d'autres réalités méritent d'être abordées. Comment adapter son handicap à ses désirs ? Quelles limites subit le corps handicapé ? L'intimité en institution est-elle respectée ? 

 

 

Dsc_5339

Après avoir été marié pendant 6 ans, Willy essaye de vivre pleinement son célibat.

 

 

Les témoignages, coeur du projet. Nous avons privilégié la parole des mieux placés pour en parler. Femme, homme, jeune, en couple, divorcé, célibataire, hébergé en centre ou non, ayant recours à l'assistance sexuelle... Nous traiterons le sujet sans retenue, avec délicatesse, parfois avec humour.  

 

 

Le sexe c'est la santé. Nous avons aussi interrogé des spécialistes qui éclairent les propos des intervenants. Sexologue, chercheur, vendeur de sextoys et associations.

 

 

Acc_s_au_plaisir

 

Le webreportage Accès au plaisir sera diffusé sur internet, via d'éventuels médias partenaires ou sur un site créé pour l'occasion. 

À quoi servira la collecte ?

Ce projet est porté par deux étudiantes en journalisme à l'EJT,  l'école de journalisme de Toulouse, qui nous prête le matériel de tournage (caméras, pieds, micros).

 

A ce stade, nous avons donc besoin de :

 

300 euros pour le logiciel de montage et la diffusion pendant un an

200 euros de frais de déplacement pour terminer nos interviews

 

 

C'est tout ! Mais essentiel pour finaliser notre projet.

 

 

Thumb_20130318_212006
Mélody Locard et Elsa Mourgues

Mélody Locard Moi, j'aime parler mais pas de moi. En fait, j'aime surtout faire parler les autres. Je me dis qu'heureusement et que c'est aussi pour ça que je suis journaliste. Sinon je prépare d'excellents tiramisus (cf contrepartie), j'essaye de danser le n'dombolo et je filme le pire et le meilleur des gens. Une prédiction pour finir : le webdoc,... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Moi j'adore le Tiramissu alors j'ai pas pu résister !! (je plaisante !!) Mais en fait c'est super de parler de ce genre de sujet, si ça peut faire avancer les choses et améliorer la vie des personnes handicapées alors il faut foncer ... Bravo les filles
Thumb_387932_2703743591702_50997629_n
j'ai participé au projet pour deux raisons : je suis extrêmement sensibilisé au secteur du handicap, et c'est un sujet encore tabou alors que les personnes handicapées ont besoin d'une vie sexuelle (comme tout le monde... ) et puis... j'adore les tiramisu. à bientôt !
Thumb_default
2ème essai poulette