ADN (Acide désoxyribonucléique) de Dennis Kelly. Allez, copain, file un coup de main!

Large_17097750_10154562051983681_101908145177000639_o-1488806189-1488806205

Présentation détaillée du projet

Img_6390-1492350197

 

BRAVO! Tu as choisi le bon projet!   

 

Tu t'en doutes, nous venons vers toi de manière totalement désintéressée, pour te demander ce que tu sais qu'on va te demander, à savoir : de l'aide! Tu te demandes sûrement: "Mais pourquoi donc?" Eh bien, on va te l'expliquer, l'ami!   

 

Tout d'abord, on va te parler de notre pièce :  

 

« ADN », c’est, attends, comment dire? C'est l’histoire d’un groupe d’adolescents qui a fait, genre, une bêtise. Mais, vraiment, une très grosse bêtise. Parce que, bon, oui c’est vrai… C’est la merde! On l’admet, on l’admet, on va pas vous cacher que les choses sont délicates. C’est une situation… Bref, ils sont tiraillés entre la culpabilité et, enfin tu vois, la morale quoi, en fait, hein. Alors ils se posent la question, celle qu’on se pose tous quoi… : Qu’est-ce qu’on va faire?

 

Img_0579-1488806944

 

Cette pièce d'une tension inouïe nous plonge au coeur d'un combat sans merci entre notre sens éthique et notre instinct primaire de survie (belle phrase hein?). Le groupe d'adolescents en question a tué un de leurs camarades, Adam, dont ils se moquent continuellement. Entraînés dans une spirale infernale, ces adolescents devront apprendre à vivre avec le poids de la culpabilité. Et c'est pas toujours évident.

 

Mais ce qui fait notre singularité, c'est notre parti pris dramaturgique le plus conséquent de la pièce. Il concerne le personnage d’Adam, celui qui est harcelé par ses camarades. En effet, il nous semblait dommage de lui coller un visage et une voix, de le réduire à une seule personne car selon nous, une des thématiques à défendre est le harcèlement dont il a été victime. Pour ce faire, nous avons choisi de ne pas représenter physiquement Adam sur scène, mais de réaliser un montage sonore à partir du texte d’Adam, mélangeant diverses langues et différentes voix, de tous âges et toutes origines. L’auteur, Dennis Kelly, a notamment accepté de participer à notre projet et a enregistré sa voix pour notre montage (et ouais c'est la classe).

 

17101823_10154562067088681_110854442_n-1488807517

 

Ca se voit qu'ils se sentent coupables, non?  

 

Ensuite, on va quand même t'expliquer un peu comment on en est arrivés à se lancer dans ce bazar :

 

Un beau jour d'été, Laura Hoogers (la metteuse en scène) découvre un trésor inestimable caché dans sa bibliothèque : la pièce "ADN" de ce cher Dennis Kelly (bon, tu l'avais probablement deviné). Très vite, son esprit s'emballe et elle commence à rêver. Sur sa route, par hasard, au détour d'un chemin sinueux, elle croise l'intrépide Sandrine Desmet qui, sans aucune hésitation, et avec un sourire plein de promesses, accepte de l'épauler dans cette aventure riche en rebondissements. Il va sans dire que pour porter un tel texte, il leur fallait des comédiens de talent, prêts à se donner corps et âmes au projet. L'équipe s'est vite dessinée, et elles ont alors fait appel à leurs très fidèles compagnons : Denis Bechoux, Margaux Fontaine, Fanny Dreiss, Mickaël Dubois, Laura Van de Steene et Florent Simon. Pardi, l'allégresse était de mismodihfgnqùêvrpçiZE,G^Q 

 

Bon. Excusez-moi, Sandrine s'est un peu emballée, je reprends les commandes.

 

Donc, depuis maintenant 9 mois, nous travaillons de manière sporadique certes, mais tout de même professionnelle, et toujours dans la joie et l'allégresse! Nous avons eu la chance d'avoir plusieurs résidences, à la Comédie Claude Volter, au BAMP et à l'Entrela' - le centre culturel d'Evere.

 

Depuis maintenant 9 mois, nous bravons les tempêtes du Monde théâtral. Nous nous démenons sans relâche, jour et nuit, pour échapper aux contraintes liées aux horaires, aux disponibilités, aux locations de salles, aux droits d'auteurs, au décor, lumières et sons. Nous avons même été jusqu'à Londres pour rencontrer Dennis Kelly et le convaincre de participer à notre projet en nous prêtant sa voix mélodieuse (ce qu'il a accepté, soit dit encore en passant). 

 

Aujourd'hui, malgré nos efforts illimités, il est un problème que nous ne pouvons résoudre sans toi et qui est malheureusement trop conséquent pour que nous l'affrontions seules du haut de nos 1m60. 

 

Et c'est là que tu nous sauveras, tel Ulysse ou n'importe quel héros intergalactique (Sandrine, calme-toi)! Bien sûr, demander des fonds est toujours délicat mais tu trouveras ci-après une description détaillée de ce qui nous pousse à faire appel à ton porte-monnaie. Tu ne le regretteras pas!

 

17903474_1433368393391033_1094629443595909530_n-1492350257

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Nous avons besoin de:

 

- 1400 euros pour notre décor. Comme tu l'as vu sur la photo, il s'agit d'une cabane en bois et il serait regrettable qu'elle ne soit pas assez solide pour porter nos comédiens.

- 700 euros pour le transport de ce fameux décor. Forcément, il ne rentre pas dans un sac à dos et la fonction téléportation n'est pas encore activée.

- 200 euros de location de matériel pour illuminer nos fabuleux comédiens. Là encore, la fonction phosphorescence n'est pas encore activée.

- 400 euros pour la communication et le graphisme, les affiches et flyers afin de te prévenir quand on jouera!

- 400 euros de costumes et autres accessoires, car, bien que certains de nos acteurs nous aient suppliés de jouer nus, nous avons décliné leur proposition.

- 400 euros de location de salles pour ne pas avoir à venir sonner à ta porte en t'implorant de nous prêter ton salon. 

- 180 euros pour notre montage son qui fait partie intégrante du spectacle. Et auquel tu pourras peut-être participer!

- 320 euros = 8% de commission pour KissKiss BankBank (5% pour KKBB, 3% de frais bancaires) .

 

 

Adn-1490905750

Thumb_14054229_10154028274368681_8183152310220672128_n-1488557564
LauraHoogers

Dans le cadre de ses études au Conservatoire Royal de Mons (ARTS2), Laura travaille notamment avec Pascal Crochet, Lorent Wanson, Antoine Laubin et Jasmina Douieb. Après avoir été assistante à la mise en scène d’une pièce de Dario Fo, elle part à Paris où elle fait une lecture de la pièce «Les Armes blanches» de Luc Delisse (mise en lecture par Marc... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Je croise les doigts ...
Thumb_default
Haut les cœurs Laura, vous y êtes presque ! bon travail et beaucoup de succès. Et BRAVO pour ce que tu sais :-)
Thumb_default
Tous nos encouragements à tout l'équipe ! vous avez tout notre soutien. Bisous bisous ;-)