Aidez-nous à réaliser un road trip filmé en Galice et faire de la réalité une fiction.

Large_285214_2275750810694_3425544_n_-_copie-1467550890-1467550905

Présentation détaillée du projet

Afficionados (mot qui désigne les passionnés de corridas) est un court-métrage conçu comme un road movie sur la désillusion. Donc non pas quelque chose d'initiatique, non pas une ode à la liberté, mais plutôt la confrontation à l'ennui, à tout ce qui est manqué, à la recherche toxique de la jouissance à tout prix. Ce projet trotte depuis longtemps dans ma tête, nourri par des influences hétéroclites qui macèrent dans mon cervelet. Alors c'est le moment de s'y lancer avant que tout ça pourrisse. Le dispositif de tournage est lui-même pensé comme un road movie afin de capter une certaine spontanéité dans le film, de toujours intégrer les accidents comme des possibilités créatrices et de prouver à moi-même comme à d'autres qu'il est possible de toucher quelque chose de cinématographique sans être dans une logique d'industrie.

 

 

   Samuel séjourne chez ses grands-parents en Galice et laisse libre cours à sa dépression loin de sa vie en France. Ses journées sont rythmées par les lectures inattentives, la contemplation du vide et l’abus d’alcool. Un jour, Paul et Yvan ses amis traversent l’Espagne pour aller chercher Samuel et lui proposer un road trip sur la péninsule ibérique. Paul n’a qu’une idée en tête: aller voir les corridas espagnoles, capables de réunir selon lui l’art, la mort et le sens du sublime. Samuel n’adhère pas à ces idées romantiques. Paul insiste tellement qu’il finit par accepter. Conduit par Yvan qui semble plus chercher des vacances festives qu’un sens à l’existence, ils ne cesseront d'aller de ville en ville pour voir les corridas. Pourtant, chaque tentative se solde par un échec Pour combler ces actes manqués, ils auront l'alcool et la fête à disposition ce qui ne fera que creuser le vide de leurs existence et de leur compte bancaire jusqu'au point où celui-ci n'est plus tenable.

 

Taureau-1467558003

 

L'idée de Afficionados est de créer une fiction par des moyens documentaires. Un scénario existe pour donner une direction narrative, mais il devra s'appliquer à un réel. S’intégreront alors les situations rencontrées lors du voyage que l'on aura mis en fiction. Le film flirte avec une dimension documentaire, parfois même assumée (regards caméra, prise d'image sur le vif, personnages secondaires rencontrés lors du tournage). L'idée est de montrer trois jeunes personnes fuyant la réalité dans leur fantasme ou la dépression, le road trip avance selon une série d'actes manqués. Entre eux, la communication devient de plus en plus maladroite, de plus en plus incomprise et ironique. A la recherche d'un résidu de grandeur dans une époque où le capitalisme colonise même les esprits et les relations, ils deviendront obsédés jusqu'au ridicule dans leur recherche de corridas, parasitée par l'alcool, la paresse, la fête et la séduction. L’époque actuelle est pour eux trop prosaïque, aucun but ne crée une vibration à l’âme. Ils parlent sans cesse mais les discussions seront filmées de telle façon qu’elles ne soient plus vraiment significatives. Tous les clichés du voyage s'effondrent, il n'est plus initiatique mais ennuyeux, plus d'exotisme mais des grandes surfaces partout. L’échec même de leur voyage sera pourtant la possibilité d’une réussite personnelle, ayant chacun pris conscience de ces névroses qui croupissent au fond d’eux-mêmes.

 

Gui-1467557485

 

Guillaume Tanis, réallisateur, acteur (Samuel) et gourou.

 

Philou2-1467556999

 

Philibert Gau, acteur (Paul) et doublure officielle de BHL.

 

Img_2087-1467631525

 

Mathieu Colombani, acteur (Yvan), rompu à la vie sauvage dans des climats difficiles ou dans des festivals.

 

Img_4544-1467554032

 

Raphaelle Petit-Gille, assistante réalisatrice, qui tient à préciser que depuis une rupture mal digérée elle a perdu du bidou.

 

Img_5837-1467554253

 

Ingrid Labbebda, notre chaste opératrice caméra.

 

Simon-1467554131

 

Simon Perroy, opérateur son, pas encore tout à fait convaincu de la pertinence du projet.

 

Isa-1467557409

 

Isabel Moratinos, assistante caméra, assistante son, assistante régie, assistante d'espagnol... notre madrilène à nous, garante de notre capital sympathie auprès des espagnols.

 

 

À quoi servira la collecte ?

On peut faire un film en dessous d'un million d'euros, telle est l'idée du film à l'origine. Il s'agit de montrer qu'on peut avec moins de budget générer plus de créativité. Après mes techniciens et acteurs me rappellent qu'il ne faut quand même pas pousser, et qu'ils refusent de dormir à la belle étoile en suçant des cailloux, pendant 15 jours. Le minimum syndical, une douche et surtout des rechargement de batterie tous les 2 jours ainsi qu'un budget nourriture.

 

Nous faisons appel à vous pour:

500 euros de nourriture (pas de restaurant, on a pas encore intégré l'industrie cinématographique) calculé sur un budget type leader price, prévu pour manger sobrement sans non plus se contenter d'une boîte de maïs tous les midis.

 

Big-nourriture-galice-1467556968

 

300 euros de logement (hôtel non compris, aucun de mes projets n'a été sélectionné pour Cannes ou Sundance), à savoir que si une partie du logement est pris en charge (nous avons déjà un point de chute pour quelques jours dans la maison des grands parents.) , nous privilégions les tentes et les voitures quand on ne peut pas faire mieux (mais n'oublions pas que l'Espagne c'est 35 degrés à l'ombre lors des périodes glacières, alors en août ... ). Pour les villes (Salamanque et Pontevedra), nous nous permettrons des AirBnB pour l'hygiène, les rechargements de batteries et reposer les nerfs des uns et des autres pour un bon déroulement du projet.

 

L'ESAV (école supérieure d'audiovisuel de Toulouse dans laquelle nous sommes pour la plupart étudiants), et la bourse obtenue de Cultur'action du CROUS permettent de financer le matériel de prise de vue et de son, à savoir: une caméra P2, un pied, des lumières légères style bricoled, un enregistreur fostex, des micros canon et cardio, des micros HFs, un cargrip..

 

Pour ma part, après avoir passer une année à trimer dans une poissonnerie et conservé tant bien que mal quelques menues économies pour ce projet, je financerai l'essence , les locations de voitures, les cautions pour des éventuelles sorties de prison et les petits accessoires qui manqueront.

Thumb_img_0295_copie-1467550369
GuillaumeTanis

Etudiant en master à l'école supérieure d'audiovisuel de Toulouse (ESAV), après quelques hasardeuses études de littérature, je cherche par le cinéma à traiter des désillusions en série de nos vies dans une époque en manque d'aventure et à l'avenir incertain. Je crois en la capacité de traiter de façon excitante une réalité plate.

Derniers commentaires

Thumb_img_0295_copie-1467550369
Le veux-tu customisé ou nature? Cela peut changer la nature du caillou en question. En tout cas, c'est cool merci!
Thumb_default
Je veux bien un caillou de Galice quand même. Merci. Très bon courage
Thumb_default
Ah ça fait longtemps qu'on attend ce projet! Financer un remake de Las Vegas Paranos en Espagne, là vous touchez mon sens de l'évergétisme. Bon tournage à vous, je vous aurais bien accompagné ;)