Vous voulez soutenir des villageois responsables, novateurs ? Aidez l'atelier de transformation des produits d'un groupement paysan du Togo

Large_organisation_en_parcelles-1433355940-1433355961

Présentation détaillée du projet

 

Transformer les produits agricoles locaux pour améliorer la vie des Paysans de Baga.

Partenariat CIDAP (Togo) - APATAM (France)- et vous !!

 

Apatam-1432053885 Logo_apatam-1432053932

 

Avant-propos :

Ce projet est porté par le Centre International de Développement Agropastoral (CIDAP) au Togo, qui est à l’initiative de la démarche et qui assurera son fonctionnement et son entretien.

 

Notre Association APATAM est partenaire du CIDAP depuis plus de 20 ans. APATAM a déjà collecté 19.834 € pour ce projet dont le budget total projet est de 26.826 €.

La somme déjà collectée a financé l’achat du matériel nécessaire, pour 14.834 € et a cofinancé avec le CIDAP la construction d’une première case de transformation (5.726 €).

Il reste à réaliser au minimum une seconde case pour rendre ce projet pleinement opérationnel.

 

En nous aidant à atteindre ce but, vous participez concrètement à conforter et permettre l’activité de transformation de produits agricoles issus des cultures des paysans en lien avec le centre CIDAP.

 Merci pour votre soutien !  

 

 

Atelier_8-1433361984

 

 

Atelier_2-1433362108

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentation du projet Ateliers de transformation

 

Pourquoi une telle initiative ?

L’inorganisation et l’isolement des paysans de cette zone pré sahélienne provoquent une insécurité alimentaire, une paupérisation importante, un exode rural et une désertification rampante de cette région du Nord Togo.

La plupart des paysans sont à la merci d’une mauvaise saison des pluies, d’une insuffisance de moyens financiers individuels, et d’usuriers pratiquant des taux d’intérêt très élevés.

 

 

Ce projet doit permettre la transformation des produits agricoles locaux en produits conservables et commercialisables.

L’objectif est de permettre au Centre CIDAP et aux paysans en lien avec le centre de partager un outil collectif pour :

- Générer un complément de revenu  

- Sécuriser les activités paysannes du secteur.

- Augmenter l’autosuffisance alimentaire en conditionnant des produits frais pour les consommer transformés tout au long de l’année (produits secs ou cuits)

- Créer des nouvelles formations, stages et cycle d’enseignement autour de la transformation des produits agricoles (étudiants et femmes paysannes)

- Gagner en autonomie financière  afin d’autofinancer les moyens de production et financer la filière pédagogique (formation des futurs exploitants).

- Volonté de participer au commerce équitable avec des produits bios issus de la transformation de produits agricoles locaux.

 

Les produits transformés

Mangues, bananes, papayes, ananas, citrons : Fruits séchés, sirop, confitures

Sorgho, soja, mil : Biscuits

Néré, arachides : condiments, pâtes.

 

 

Culture_arachide-1432055655Arachides-1432054753

 

 

 

Mangues-1432055543Confitures_mangues-1432054718

 

 

 

Biscuit-1432055570

 

 

Ces produits ont déjà été mis au point, avec de bons résultats tant techniques que commerciaux: ils sont bons et plaisent à la population.

 

 

 

 Présentation des acteurs du projet

Le CIDAP Centre International de Développement Agro-Pastoral

 

Histoire : Tiyeda et Seda BAWIENA, originaires de la région, décident après des études supérieures de retourner au village en 1983 pour créer une ferme agro pastorale. Le CIDAP est né.

Photo_tyieda_et_seda__2-1432979523

 

 

 

Depuis plus de 30 ans, le CIDAP a décidé de rompre la fatalité de la pauvreté, de la faim, de l’exode rural, par une approche globale mettant l’homme au centre de tout, et s’attachant à agir sur le terrain, là où les paysans vivent.

 

Les premières années ont été consacrées à prouver concrètement qu’il était possible, par des techniques agricoles réfléchies et adaptées, de redonner vie aux terres et par là de vivre des productions agricoles.

 

Les techniques agronomiques ont été testées pour sélectionner celles qui correspondaient le mieux aux caractéristiques de la zone : association élevage /agriculture, introduction du parcage des bêtes permettant de recueillir les matières organiques, techniques de compostage avec apport de paille, réhabilitation des sols par apport de matières organiques, protection des cultures par plantation de haies d’épineux, reforestation avec des arbres choisis pour leurs vertus agronomiques ou médicinales (Néré permettant l’apport naturel d’azote,… ) .

La solidarité avec le milieu local est au cœur des préoccupations du Centre. Ainsi la constitution de groupement de paysans, et de femmes, et la mise en place de microcrédits a permis de concrétiser les projets individuels et collectifs de ces groupes ;

Il est vite apparu que la formation des paysans était primordiale, avec une pédagogie construite sur la pratique concrète des enseignements théoriques. C’est pourquoi le CIDAP a créé un institut de formation : L’Institut de Formation IFAEFA 

 

Le CIDAP, une histoire humaine, d’esprit et de sens …

But : Bien-être des populations à travers l’agropastoralisme

Mission : « Semer l’espérance, transformer la pauvreté en richesse en milieu rural »

Devise : « Tous au travail pour le développement de tout homme et de tout l’homme »

Le CIDAP porte un projet global pour un développement maitrisé, durable et partagé avec les villageois :

- Par le travail de la terre : défrichement, dépierrement, décompactage de la latérite, fertilisation par enfouissement (herbe, humus, compost) assolement et jachère;

- Par l’élevage : production alimentaire et fumier

- Par l’aménagement du territoire (barrage, réfection des chemins, nettoyage)

- Par la formation aux techniques agricoles des étudiants (institut) et l’animation de groupes (Programme Vacances utiles)

- Par l’aide à l’installation (micro crédit) d’exploitant

 

 

 

Les groupes cibles du CIDAP :

Ø  Coopérative paysanne BAKOTE (250 femmes)

Ø  Programme Vacances Utiles (400 enfants /an)

Ø  Stages de formation (800 stagiaires / an)

Ø  Institut (20 étudiants)

 

 

 

 

 

Objectifs

 

Objectif_cidap-1432063769

 

Cadre juridique : Depuis 1984 Association internationale de droit privé sans but lucratif .

 

Localisation

Localisation_texte-1432064029

Plan_baga_german-1432979604

 

Savane_sahelienne_saison_des_pluies-1432064549

 

Paysage du Nord Togo Savanne sahelienne en saison des pluie

 

Cases-1432064648  Cases d'accueil du CIDAP

 

Arbres-1432064921

 

Plantations d'arbres fruitiers

 

 

Potager-1432064951

 

Institut de formation: maraichage

 

 

Cultures_en_buttes-1432065005

Cultures en butte

 

Cultures-1432065064

 

Paillage , enfouissement et enrichissement du sol

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

 

Toute la collecte servira à la construction des ateliers de transformation.

Il n'y aucun autre frais à prendre en charge.Le devis de l'entrepreneur local, partenaire du Cidap est joint et  détaille chaque partie du futur bâtiment.

Détail du coût de construction d’un atelier : 5.726 €

Nous espérons dépasser l'objectif de 6.000 € correspondant à la création d’un atelier.

Toute recette supplémentaire sera affectée à la constitution d’un fonds permettant le fonctionnement des ateliers (financement des stocks et des premiers achats) et d’une réserve pour la construction d’un troisième atelier qui permettrait d'augmenter les productions de produits transformés.

 

 

Plan_2-1431891315Plan_1-1431891289

 

Plan_3-1431891358

 

 

 

Atelier_12-1433362210

 

Le coût d'un atelier est le suivant :

 

Budget-1431891473

 

 

 

 

Thumb_apatam-1431890838
apatam

APATAM Qui sommes-nous ? Après avoir vécu et travaillé au Togo, un groupe d’ami décide en 1994 de soutenir, à son échelle, les actions des amis africains rencontrés sur place. Constitué en Association loi 1901 n° 049 101 4217 dont le siège est à Saint Savin (Isère), non confessionnel et apolitique, APATAM (Association Pour Agir dans les Terres... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Félicitations pour votre entreprise.Isabelle
Thumb_default
J'avais vu le film de Brice Laîné sur le village de Baga, je suis contente de contribuer à la poursuite de cette belle construction. Denise
Thumb_default
lors de mon séjour à baga en 2008, le projet m'a époustouflé ! j'encourage à le soutenir. chantal B.