Soutenez Said pour qui le désert est toute sa vie !

Large_photo_titre-1522671566

Présentation détaillée du projet

Je m’appelle Eric, je vis en France et j’ai connu Saiddont la famille vit à ZAGORA (Sud-Marocain), lors d'une randonnée dans le Désert en février dernier. Il est un ami de longue date de mon amie Sylvie qui co-écrit ce sujet, et qui faisait partie du voyage. Afin d'aider Said et sa famille, elle l’avait aidé à créer il y a quelques années à Zagora, une petite agence locale pour lui permettre de se faire connaître et continuer à organiser circuits et randonnées.

 

http://razguisahara.wixsite.com/razgui-sahara

 

Par la suite, Said avait réussi, au fil des années et à force de travail et d'économies, à réaliser son RÊVE : implanter son BIVOUAC DANS « SON » DESERT.

 

VOICI LE BIVOUAC AVANT

 

 

 

Sylvie, qui vit à MARRAKECH, y avait d'ailleurs déjà séjourné lors de précédents circuits. Depuis, au fil des mois, les intempéries et tempêtes de sable ont eu raison de lui, malgré son acharnement à colmater tant bien que mal les dégâts, en remplaçant, faute de moyens, les belles, mais fragiles,  toitures blanches détériorées, par d’autres bâches afin de pouvoir continuer son activité.

 

LE BIVOUAC APRÈS LES INTEMPÉRIES

 

 

Mais le bivouac, dans cette configuration, n'était pas viable pour y accueillir des clients. Le coup de grâce a été la dernière tempêteil y a quelques mois, très violente, qui a totalement détérioré le bivouac.

 

LE BIVOUAC AUJOURD'HUI

 

 

 

Découvrir le bivouac dans cet état, presqu’à l’abandon faute de moyens financiers pour le reconstruire, a profondément choqué et attristé Sylvie, sachant toute l'implication et surtout l'espoir qu'il avait mis dans ce projet.

 

 

Sylvie découvrant les dégâts avec Said.

 

MA RENCONTRE AVEC SAID

 

J’ai apprécié son accueil dès le premier contact. Il vous fait l’accolade coutumière comme si vous étiez un membre de sa famille… 

 

J’ai eu l’occasion de discuter de sujets divers et variés avec lui durant ce séjour, car Said est quelqu'un qui fait preuve de curiosité d'esprit, d'ouverture à l'autre et de tolérance…

 

Comme tous les gens du désert, il dégage une certaine sagesse et un attachement pour les vraies valeurs de la vie.

 

J’ai tant appris à son contact que sa situation ne pouvait me laisser indifférent. J’apprécie beaucoup la personne qu'il est et il me tient à coeur de l’aider comme le ferait un ami.

 

POURQUOI AIDER SAID  ?

 

Tout simplement parce que Said n’est pas du genre à se plaindre ou à réclamer de l’aide, il espère toujours que "ça ira mieux demain"… mais vu les dégâts et la somme qu’il faut investir pour reconstruire son bivouac, nous avons décidé de faire ce qui est en notre pouvoir pour l’aider, en faisant appel à votre solidarité.

 

L'ACTIVITE DU BIVOUAC LUI EST VITALE  :

 

> Tout simplement parce que c'est son GAGNE-PAIN, et que la survie de sa FAMILLE en dépend en majeure partie.

 

> Parce qu'il doit pouvoir accueillir des touristes / Voyageurs / dans le cadre de son métier de guide, transmis de père en fils, et qu’il exerce avec le coeur depuis près de 15 ans.

 

Voici la vidéo  pour voir le bivouac à 360° en l'état actuel :

 

 

 

QU'EST-CE QU' UN BIVOUAC et COMMENT EST-IL STRUCTURÉ ?

 

C'est un lieu de campement fixe en plein air, qui sert de base pour les circuits. Certaines personnes font aussi le choix d'y séjourner plusieurs jours, soit en individuel, soit en groupe pour des stages.

 

Il est composé :

 

> De chambres spacieuses et confortables séparées les unes des autres

 

> D'un local en matériau dur (déjà existant) pour les sanitaires (douches et toilettes)

 

> D'un grand local plus important avec plusieurs pièces séparées, dédié à l’intendance : restaurant, cuisine, réserves, logement pour le personnel (guides, chameliers, chauffeurs de 4x4). Les travaux gros oeuvre de ce local, aujourd'hui stoppés, avaient déjà démarré.

 

 

Le grand local déjà commencé.

À quoi servira la collecte ?

Si vous êtes sensible à sa cause et que vous souhaitez l'aider, voici, en DETAIL,  la somme dont il aura besoin pour repartir sur de bonnes bases :

 

> 2 500 € pour terminer le grand local

 

> 1 450 € pour la reconstruction de 2 des 7 chambres en un matériau solide et pérenne (exemple en photo), ainsi que l'achat de divers matériel (panneaux solaires, coussins, tapis, bâches, etc....).

(Reconstruire en dur la totalité des 7 chambres demandera 5 000 €)

 

AU TOTAL :  3 950 €

Je percevrai l’intégralité de la collecte.

 

Reconstruire le bivouac en matériaux plus solides est une nécessité pour résister aux intempéries, ainsi qu'aux assauts constants du vent de sable, et la chaleur des rayons du soleil. C’est un investissement qu’il ne peut se permettre de faire seul. La reconstruction est en cours, mais au ralenti, et elle reprendra de plus belle dès les premiers dons.

 

VOICI UN EXEMPLE DE BIVOUAC EN DUR

 

 

POUR AIDER SAID ET SA FAMILLE, CHAQUE EURO COMPTE

 

 

Eric, Said, Sylvie... et notre ami le dromadaire qui sourit pour la photo !