Un court métrage de fiction drole et décalé sur une femme prete à tout (ou presque) par amour...

Large_immagine

The project

SYNOPSIS /

 

Au chevet de son mari mourant, Jennifer fait une promesse qu'elle doit tenir à tout prix...

 

Six mois plus tard, de retour d'un mystérieux voyage au Mali, Jennifer n'a qu'une envie: ouvrir son congélateur pour réanimer son mari... Enfin, sa tête (puisque c'est la seule partie du corps qu'elle a su sortir de la morgue)... Grâce à un rite appris par son maître de stage: un puissant maître vaudou!  

 

LES DÉBUTS DU PROJET /

 

Didier Wirickx a écrit le scénario du court métrage il y a un an. Depuis, il a créé sa propre boite de production, Dark Crystal Productions, et a commencé à s’entourer de collaborateurs pour pouvoir tourner son projet... Il cherchait en particulier quelqu'un qui prenne les commandes de la réalisation...

 

La rencontre avec Eric Koninckx, futur réalisateur d’Aimer à en perdre la tête, s’est faite assez rapidement : depuis ils travaillent en duo, Didier pour la partie pratique et Eric pour la partie artistique… Et maintenant que toute l’équipe est au complet, ils sont tous les deux débordants d’énergie pour tourner assez rapidement cette histoire qui leur tient à cœur… Sans passer par les mécanismes classiques de production (qui prennent un temps fou !).

 

LA PAROLE AU SCÉNARISTE ET PRODUCTEUR /

 

Didier: "Malgré sa prémisse fantastique, ce court métrage est centré sur les rapports très (parfois trop) complexes qui se créent au sein d'un couple... Soumission, domination, jalousie... Envies de meurtre!

Une fois que Jennifer ressuscite son mari, les rapports entre ces deux personnages sont clairement établi... Pour ensuite se renverser progressivement! 

Notre Jennifer est prête à tout pour son mari, mais elle va bientôt se rendre compte qu'elle doit prendre l'envol pour enfin s'épanouir... Surtout parce que ce mec est un vrai salaud!

 

Ce court-métrage est une comédie décalée avec de vrais enjeux, des rapports de force, des trahisons... Il se terminer par une vengeance implacable que seule une femme bafouée, trompée peut imaginer.  

 

« Aimer à en perdre la tête » est une fiction qui puise sa force dans le réel: dans notre entourage, nous avons tous vu des couples où s'est instauré un rapport de soumission, une relation torturée dans laquelle la « soumise » est prête à tous les sacrifices afin de satisfaire son conjoint. 

Mais dès qu'il a été trahi, cet amour inconditionnel, généralement à sens unique, peut se transformer en une vengeance froide et implacable!

 

C'est cette histoire, souvent à la une des news, qui a convaincu le réalisateur, l'équipe technique et les acteurs de participer à ce projet fou... Un court-métrage que nous croyons tous promis à un bel avenir!"

 

EQUIPE TECHNIQUE ET ARTISTIQUE

 

Eric4

 

Après une multitude de métiers très différents, fleuriste, web designer/master, coach/formateur et thérapeute, Eric Koninckx a suivi il y a quelques années une formation à l'école Cinécours.

Il a terminé ses études avec une note de 97% et une mention spéciale pour la qualité de ses exercices filmés, la troisième mention délivrée en 10 années d'existence de l'établissement, soit sur +/- 8000 élèves.

 

Fier de ce résultat et littéralement passionné/dévoré par ce nouveau métier, il décide de réaliser un premier court métrage : PAELLA, avec Chris Baltus, Caroline Lambert et Francis Foscolo.

 

En tant que coach/thérapeute, et toujours à la découverte de lui-même, il a cherché comment on pouvait être aussi «  accro  » à un métier. Il l'explique clairement  : «  En tant que fleuriste, j'avais la créativité et la communication, en tant que web designer/master, je pouvais me nourrir de technique et de créativité mais la communication me manquait car j'étais devant mon ordinateur jour et nuit, et en tant que coach/thérapeute, je travaillais sur la nature humaine et donc sur la communication ».

 

Bref, les trois aspects dont il a besoin pour être pleinement nourri dans sa vie professionnelle, technique, créativité et communication n'étaient pas réunis. Il manquait chaque fois le chaînon manquant. Dans la réalisation, il y a ces trois éléments, bref le pied total quoi  !!

 

Grand optimiste envers la vie, il sait qu'il a devant lui encore de nombreuses années et qu'il va les passer en tant que réalisateur. Et quelques part, c'est en fait très simple et un juste retour des choses quand on sait qu'il allait dans un club de super 8 avec son père durant son adolescence et qu'il réalisé et présentés plusieurs films à des concours.

 

Tristan de La Selle, étudiant en 2ème Image à l'IAD accompagnera Eric sur Aimer à en perdre la tête, en assurant à nouveau le cadre et la photo du court métrage (comme il l'avait fait sur Paella, que vous pouvez découvrir ici en bas).

 

 

 

Mathieu Volpe, étudiant en cinquième et dernière année en réalisation à l'IAD, sera assistant sur ce nouveau projet... Il fera tout pour que le timing soit respecté: chaque plan sera dans la boite en fin de journée!

Actuellement, il est en train de préparer son travail de fin d'études, un documentaire sur des lieux en voie de disparition dans la région de Bari (Italie).

 

LES PERSONNAGES PRINCIPAUX et les seconds rôles / LES COMÉDIENS

 

Notre casting est au complet!

 

JENNIFER, la trentaine, discrète, soumise à son mari / JOËLLE FRANCO (showreel à partir de 2:00)

 

   

 

Et voici son CV!

 

ALAIN, mari de Jennifer, la trentaine aussi, dur, froid, manipulateur / GUILLAUME DE LOPHEM

 

 

Et encore un "petit" CV!

 

OLIVIA, amie de Jennifer, 25 ans, délurée / MAGALI GENICQ

 

 

KRISTANA, 25 ans, maîtresse d'Alain / HÉLOÏSE GIMONDI

 

 

PHILIPPE, meilleur ami d'Alain, la trentaine, séducteur / VINCENT DOMS

 

 

Vincent-doms-0004

 

Son site!

 

LE SDF / MARCEL VANDERICKEN

 

Marcel__1_

 

UN EXTRAIT DU SCÉNARIO

 

1. INT: / JOUR - LIVING

La porte s'ouvre. JENNIFER, deux valises dans les mains, entre dans la pièce.  JENNIFER est suivie d'OLIVIA. JENNIFER dépose les deux valises dans un coin tandis qu'OLIVIA s’affale dans le canapé.   

 

JENNIFER

Pas de problème pendant mon absence ?  

 

OLIVIA

Aucun... Et comme tu me l'as demandé, j'ai relevé ton courrier... Que des factures: elles sont sur ton bureau.  

 

JENNIFER

Pas de coupure de courant ?  

 

OLIVIA

Non... Pourquoi?  

 

JENNIFER

(s'empressant de répondre)

J'ai juste quelques trucs dans le surgel et je voulais savoir au cas où.  

 

OLIVIA

Ah oui ! Ton fameux surgélateur !  

 

JENNIFER

(paniquée)

Quoi mon surgel ? Il est tombé en panne ?  

 

OLIVIA

Non, mais l'autre jour, j'avais fait une petite soirée chez moi et comme je n'avais plus de glaçon, je me suis dit que....  

 

JENNIFER

(paniquée)

Tu ne l'as pas ouvert au moins ?  

 

OLIVIA

Comment voulais-tu que je l'ouvre? Avec les chaines et les cadenas que tu avais mis! Mon copain a même cru que tu y avais planqué ton mari.    

 

JENNIFER

Et ?  

 

OLIVIA

Bah, je lui ai dit que comme Alain était un gros salopard, on l'avait tué et découpé en morceaux.  

 

JENNIFER

Il t'a pas crue au moins !  

 

OLIVIA Jennifer, même si nous l'avions fait, c'est pas dans un surgélateur de 50 cm sur 50 qu'on aurait pu le cacher. Je te rappelle qu'Alain faisait bien 2 mètres et 105 kilos de graisse.  

 

JENNIFER

T'as raison, je suis bête.   ...

Why fund it?

Le tournage se déroulera du 26 Octobre au 1er Novembre 2013, en équipe réduite (composée de bénévoles) et avec un budget qui ne dépassera pas les 3500 Euros !

Nous disposons donc de peu de temps et de moyens… Mais ce qui compte c’est surtout notre envie de tourner... Et votre envie de devenir partie intégrante de ce projet!

 

Le montant que nous demandons nous sera surtout utile pour pouvoir louer tout le matériel image dont nous avons besoin (chez KGS et EYE LITE à Bruxelles), et ce pendant une semaine (6 jours de tournage)… Le tout pour un montant de 2200 Euros (dont 1200 sont déjà couvert par des fonds propres à Dark Crystal, c’est-à-dire qu’une bonne partie du court métrage est déjà entièrement auto-produite) !

 

Vos dons servirons donc à financer:

- 1472,11 Euros (projecteurs + pieds, câbles et autre matériel technique chez Eye Lite);

- 129 Euros (location chez Kgs d'un travelling circulaire pour une journée pour le tournage de la scène du rite Vaudou)

- 450 Euros (autre matériel comme objectifs et viseurs HDMI).

 

Toutes ces dépenses nous permettront d'obtenir une qualité technique qui n'aura rien à envier à d'autres projets où l'argent coule à flots!

 

Nous tournons avec un appareil photo (type 60D) et quelques amis nous aident à compléter cette liste de matériel en nous prêtant gratuitement de la machinerie et de l'éclairage!

 

POUR NOUS AIDER AUTREMENT

Parlez du film le plus possible autour de vous, relayez l'actualité du court-métrage sur vos réseaux sociaux!

 

Ce court métrage ne peut exister que grâce à vous... Et on est impatients de vous montrer un produit fini de qualité!

 

Thumb_image
DARK_CRYSTAL

Dark Crystal, une nouvelle société de production est née! Aimer à en perdre la tete sera le premier court métrage produit par cette nouvelle boite... Didier Wirickx, son fondateur, écrivain, scénariste et producteur de Juan (cri de rage suite au scandale du roi d'Espagne, tueur d'éléphants et président d'honneur du W.W.F.), d'Help (fiction dont le... See more

Newest comments

Thumb_default
Voilà, j'ai appris que les répétitions évoluent de façon passionnante, préparation technique importante. Tous rêvent de réaliser leur projet plein d'humour et scénario des plus original...
Thumb_default
de belles idées et plein de chance dans votre projet et à votre réussite ! Béatrice
Thumb_default
J'espère que votre projet va pouvoir aboutir ! Marie-France de la Selle