Dix concerts solidaires, des ponts multiculturels, un espace de partages où nous vous convions, merci de nous aider à lancer Âmes Latines !

Large_ames-latines-2-fustian

Présentation détaillée du projet

La musique lusophone (de langue portugaise) et son cortège d’influences, en particulier africaines, connaissent actuellement un regain d’intérêt, que ce soit dans le domaine de la variété, du classique ou du jazz, ce qui est peut-être dû au fait que le monde est d’humeur changeante : cette musique reflète la complexité de l’âme latine, elle mêle parallèlement du rythme et de la nostalgie, donnant l’envie de faire la fête tout en générant des émotions autour de la saudade, ce « manque habité » si spécifique au monde lusitanien. Cette musique porte en elle une charge d’histoire(s), de rencontres d’âmes latines ; elle parle des sentiments humains mais également de notre planète. Elle est aussi un des plus beaux exemples de métissage qui existe, mélange de races, de cultures, aux influences héritées des rythmes africains, du fado (lui-même nourri d’influences brésiliennes issues du Lundum africain), de la samba, du boléro, de la bossa nova, de la musique du Nordeste du Brésil. De nombreux artistes sud-américains (en particulier brésiliens) s’ouvrent par ailleurs aux chansons du répertoire anglophone et francophone qu’ils interprètent, traduisent et arrangent, créant ainsi un pont culturel qui se renforce au fil des ans. L’objectif de la programmation Âmes Latines est de développer des échanges entre les cultures lusophones (de langue portugaise) et d’autres cultures par le biais de concerts illustrant la richesse des musiques d'âmes latines. Nous voulons générer des émotions par la musique et la poésie, et des échanges entre différentes personnes qui n’ont pas coutume de se rencontrer afin de partager des idées et des expériences. Dans un premier temps, la programmation propose dix concerts en 2014 dans des salles bruxelloises faites pour les rencontres culturelles.

 

Le réseau de musiciens décrit ci-dessous dépasse largement la seule dimension musicale. Il constitue un véritable espace de partages entre la lusophonie et la francophonie qui peuvent amener à des évènements ouverts à tous publics. En fonction des fonds collectés, le projet invitera des musiciens basés au Brésil à venir se joindre à la communauté musicale internationale d’Âmes Latines.

 

Chaque concert sera filmé et un court-métrage sera préparé et monté sous la forme de DVDs. A plus longue échéance, un CD d’Âmes Latines sera enregistré. Pour la première partie du projet (qui fait l’objet de cette collecte de fonds), La programmation culturelle 2014 sera présentée sous la forme d’un carnet décrivant les différents concerts / groupes en fonction des différentes dates (un concert par mois, à l’exception des deux mois d’été). Ce carnet, produit en 10.000 exemplaires, sera distribué par les responsables de la programmation et les salles de concerts sélectionnées. De plus, des affiches seront produites et affichées dans divers lieux publics. Pour chaque concert, des tickets reprenant les motifs des affiches seront produits de manière professionnelle. L’ensemble des documents promotionnels imprimés (carnet de programmation, affiches, tickets) feront référence aux soutiens à des associations caritatives partenaires et aux mécènes (Kissbankers). Une campagne de communication sera planifiée dès la fin 2013 sous la forme de courriers électroniques envoyés à un réseau privé de 1.500 contacts et à un réseau de contacts des institutions européennes (plus de 5.000 contacts). De plus, les concerts seront annoncés sur une page Facebook (plus de 1.500 contacts) et une diffusion d’annonces sera faite dans la presse. Il est espéré que les concerts attireront entre 150 et 200 participants (payants) à chaque événement, ce qui correspond à une moyenne du nombre de participants des six derniers concerts (organisés en 2012-2013). Le budget estimé tient compte de cette moyenne.

 

Le thème multiculturel des concerts, la solidarité, le partage d’idées, un public issu de réseaux internationaux, des lieux de qualité pour des rencontres privées ou professionnelles, des avantages adaptés au niveau du mécénat, ce sont tous ces points qui justifient une demande de sponsoring par l’association Arte N’Ativa pour l’organisation de dix concerts à objectif caritatif. L’objectif de la collecte est d’assurer le financement des dix concerts, permettant ainsi de dégager des aides financières (basées sur les entrées payantes aux concerts) pour des associations caritatives partenaires du projet.

 

En cas de dépassement du montant fixé pour la collecte, la programmation financera en priorité les frais de déplacement et logement des musiciens « hors Bruxelles », y compris ceux des musiciens basés au Brésil (pour un montant estimé à 5.000 euros). Il sera également envisagé d’enregistrer un CD illustrant la programmation Âmes Latines (montant estimé de 7000 euros), qui sera alors proposé pour les programmations futures si le succès est au rendez-vous.

 

Les acteurs

 

Les musiciens d’Âmes Latines offrent une palette de styles musicaux que vous pourrez découvrir dans les vidéos dont les liens sont inclus dans les descriptions ci-dessous.

 

Samba, Baião, Choro, Forró

 

Renato Martins, percussionniste brésilien de réputation internationale, a choisi de s'installer en Belgique pour connaitre de nouveaux horizons et chemins musicaux. Dans sa formation CALATRIO, il s'associe à deux musiciens, Cláudio Rocha (saxophone et flûte traversière) et Victor da Costa (guitare), pour jouer un répertoire brésilien fait de rythmes de samba, baião et choro.

 

1._calatrio2

 

Le groupe Gangorra se compose d’un trio familial : Simone Lima (chant), Vincent Penasse (saxophone, flûte) et Thiago Penasse (guitare), auquel s'associent Augusto Rego (batterie) et José Curier (basse). Le groupe propose divers styles de musique brésilienne (sambas, bossa nova, baião, choros, lambadas.

 

2._gangorra2

 

Le Goiabada Quartet interprète les rythmes très variés de la musique brésilienne tels que sambas, choros et baioes. Baden Powell, Tom Jobim, Edu Lobo et quelques compositions originales sont au programme. Le quartet se compose de Victor Da Costa (guitare), Claudio Rocha (Saxophone et flûte), Marat Araujo (basse) et Augusto Rego (batterie et percussions).

 

Goiabada

 

Artiste de carrure internationale originaire de Bahia, Osman Martins s’est établi à Bruxelles depuis 1987. Il s’est produit aux côtés de grands noms de la musique brésilienne. Son groupe Samba da Candeia illustre le métissage du Brésil autour d’un répertoire basé sur les rythmes sud-américains, samba, salsa, pagode, baião, afoxé, chorinho et d'autres rythmes du Brésil.

 

3._osman_martins2

 

Chanteur-compositeur-interprète brésilien, Pedro Moura joue de la guitare et du cavaquinho. Il anime des groupes de percussion Batuqueria et Terra Brasil, ainsi que des Roda de Choro et joue également avec d’autres musiciens des thèmes classiques de musique brésilienne et internationale (samba, chorinho, funk, et musique du Nordeste (forró)).

 

4._pedro_moura2

 

Le groupe de Forró Pau Xêroso est né d’une volonté de montrer le forró traditionnel brésilien en y mêlant d’autres musiques dansantes du Nordeste telles que Baião, Frevo etc. Le groupe se compose de Maurice Blanchy « Zé Momo » (accordéon), Augusto Rego (percussions), Dioni Costa (chant) et Marat Araujo (basse).

 

 

5._pau_x_roso2

 

Roda de Choro

Le chôro est un mélange de musiques européennes de l’époque, telles que la polka, la mazurca et la valse, avec des rythmes africains tels que le lundu et le jongo. La Roda de Choro de Bruxelles est formée par des musiciens brésilien et belges qui interprètent des musiques de grands compositeurs tels que  Pixinguinha, Jacob do Bandolin, Valdir Azevedo, etc.

 

Roda_de_choro_2_

 

Fusion entre jazz brésilien, samba et autres rythmes brésiliens

 

Le groupe Enrique Tarde joue un jazz latino débordant d’enthousiasme, improvisant sur différents styles avec talent, harmonie et originalité. Il se compose de Henk de Laat (chant, contrebasse), Ron van Stratum (batterie), Frank Peeters (guitare), Dirk Schreurs (piano), et Peter Hermesdorf (saxophone).

 

Henk_laat

 

Mind Priority, dirigé par José Alvaro (basse), interprète des compositions influencées par l’ambiance de différentes régions du Brésil, en particulier les rythmes baião, afoxè et frevo, ainsi que des styles plus modernes tels que la samba funk. Le groupe comprend José Alvaro (basse), Pierre Six (saxophone), Pamela Schmid (chant, clavier), et Pierre Gillet (flûte traversière).

 

8._mind_priority2

 

Tupynagroove est un trio composé par deux frères : Fernando Barros (guitare, chant) et Wellington Barros (piano, chant), et un percussionniste, Nyllo Canela, jeunes musiciens de São Paulo, dont le répertoire mêle de la samba, du boléro, du jazz, des rythmes africains et les fondamentaux de la bossa nova.

 

9._tupynagroove2

 

Blue Bossa Liberté regroupe trois artistes réunis pour composer et improviser la musique brésilienne dans toute sa diversité afro-rythmique, mélodique et harmonique, avec ses influences du jazz. Le trio se compose de Cecilia Peçanha (chant, guitare), Matheus Groove (percussions) et Daniel Bartos (basse), qui interprètent les grands noms de la musique brésilienne et leurs propres compositions.

 

12._blue_bossa_libert_2

 

Bossa nova et ponts vers la francophonie et le jazz

 

Bossa Flor est né de la passion de Philippe Quevauviller pour la bossa nova et des liens qu’il a établis entre la musique brésilienne et le répertoire francophone. Le groupe est ouvert à des styles autour de la musique brésilienne (bossa nova et samba), du jazz, et des chansons du répertoire francophone et anglophone adaptés en rythmes brésiliens et jazzy. Il se compose de Philippe Quevauviller (guitare, chant), Fernando Barros (guitare, chant), Wellington Barros (piano), Berny Hoste (trompette), Marat Araujo (basse) et Jacques Gillet (batterie).

 

10._bossa_flor2

 

Un peu de jazz dans la bossa nova, du funk versé dans la samba, un mélange qui décrit bien le groupe Tamango Bossa Quartet qui vous embarque dans un voyage musical rythmé où les instruments soulignent la sensualité des 2 voix féminines, Nathalie Defoort et Valérie Lécluselle, accompagnées par Frédéric Pluskota (guitare basse) et Olivier Westrelin (percussions).

 

11._tamango2

 

Jazz aux multiples sources

 

Le trio Swing à Jo exprime le swing et les mélodies de Django Reinhardt dans un mélange subtil de guitares et de contrebasse. Il se compose de Gilles Boujo (guitare), Eric Mercier (guitare) et Robertino Mihai (contrebasse).

 

13._swing___jo2

 

L’Orchestre Toubab présente des compositions originales de Robert Falk inspirées par les rythmes et les ambiances tropicales (Brésil, Sénégal, Congo, etc.). Avec des mélodies chantantes et chaleureuses et des improvisations inspirées. Une musique pour tous les esprits curieux. Avec Robert Falk (Guitare), Benoit Leseure (Violon), Gauthier Lisein (Percussions) et Alessio Campanozzi (Contrebasse).

 

14._toubab2

 

Musique latine aux multiples sources

 

Espelhos : Avec pour mission de promouvoir la musique lusophone, L’association D'ARTE a récemment produit le CD ESPELHOS (miroirs) dans lequel la poésie portugaise est chantée par Cristina Rosal et Ana Milena Gaspar et accompagnée par les musiciens Pierre Gillet (Guitares 7 cordes), Miguel Rosal Martins (Basse et Contrebasse) et Thibault Dille (Accordéon).

 

15._espelhos2

 

Le trio Metzi, composé de Sergio Carvajal (Guitare et Vihuela), Danilo Flores (percussions et chant) et Pierre Gillet (guitare 7 cordes et chant), propose des arrangements de chansons instrumentales ou chantées, allant du répertoire cubain au chorinho Brésilien, passant par différents rythmes ibéro-américains.

 

16._metzi2

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte permettra de couvrir les frais d’organisation des concerts et de faire de sorte que les entrées soient intégralement reversées à des associations caritatives partenaires. Le budget moyen d’un concert est de 4.000 euros, s’établissant comme suit :

 

• Location salle de concert, en moyenne de 600 € par concert, couvrant le matériel d’amplification, les lumières et la régie

 

• Cachets des musiciens, en moyenne de 1.800 € pour des concerts impliquant entre 10 et 15 musiciens (basés à Bruxelles ou environs)

 

• Frais de gestion, couvrant la production et impression de programmes et d’affiches, les frais de production, la Sabam (équivalent Belge de la Sacem), en moyenne de 800 € par concert

 

• Prise et montage de vidéos, et enregistrements audios des concerts, en moyenne de 800 € par concert

 

La collecte a pour but de couvrir les frais de 10 concerts, donc un montant total estimé de 40.000 euros. En tenant compte du fait que les réseaux de l’association Arte N’Ativa et des différents musiciens impliqués dans la programmation rassemblent plus de 5.000 contacts, qu’il peut être estimé que 20% de ces contacts répondront à l’appel de fonds, et que la contribution moyenne des « Kissbankers » est de 40 €, le rassemblement de la somme totale semble pouvoir être atteinte.

Thumb_pr_sentation3
Arte N'Ativa

Le projet Âmes Latines est proposé par l’association Arte N'Ativa, ASBL établie à Bruxelles qui cherche à promouvoir les échanges culturels avec le Brésil autour de valeurs humaines ouvertes sur le monde. L’équipe se base également sur un réseau de groupes de musiciens (cf. Annexe) et d’associations partenaires. Arte N'Ativa s’est bâti une expérience... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Super projet, bon courage!!
Thumb_default
bon courage pour ce joli projet !! à bientôt maud & fred
Thumb_default
Bonne année à ce projet. Isabelle