"Un homme tente de fuir ses poursuivants à travers une campagne abandonnée. En chemin il rencontre l’Amour."

Large_capture_d__cran_2014-02-21___20.13.18

Présentation détaillée du projet

Présentation du projet par le réalisateur: Grégoire Pascual-Martin

 

Salut tout le monde !  Je m’appelle Grégoire et pour mon premier court métrage je me suis lancé dans un projet assez  compliqué : la réalisation d’un western moderne.

C'est-à-dire que je vais reprendre les codes du western italiens des années 60 (Leone, Corbucci…) et les transposer dans un univers quasi post-apocalyptique à la Fallout (célèbre jeu vidéo).

Des personnages sales et amoraux, des revolvers de cow boy, un cheval sous un soleil de plomb et des zooms sur le flingue et les yeux d’un type badass, voilà le programme pour la partie western.

Mais je n’ai pas voulu sombrer dans le cliché ou la parodie. Les personnages évoluent dans un monde à l’abandon, mi-rural, mi-industriel au milieu duquel aucuns sentiments n’existent, pas même l’Amour liant une mère à son fils.

Pas facile à monter comme projet vous me direz. Mais voilà, ce film nous l’avons tourné les 7, 8 et 9 mars grâce au soutien financier de la Sorbonne Nouvelle et de l'association The Art Oz. Mais si vous voulez le voir il va falloir nous aider à financer la post production (montage, étalonnage, mixage, musique, effet spéciaux…), l’édition de DVD, l’envoi à des festivals, les flyers, les affiches etc… 

 

Quelques mots sur les comédiens:

 

 

Marc Dujarric, maquillé et en costume pour le rôle principal du film.

 

1978676_10100832986026137_944364353_n

 

 

 

 

Après des études très sérieuses de mathématiques et d’économétrie, Marc découvre les Etats Unis, et se lance dans l’apprentissage de la réalisation cinématographique à la New York Film Academy. Il rentre en France et exerce différents métiers dans l'audiovisuelle comme régisseur, photographe, chef opérateur sur de nombreux projets, notamment sur les courts métrages d’Ayoub Layoussifi. Il apprend ensuite le métier d’acteur pendant 3 ans aux cours Florent, où il participe à de nombreux travaux de fin d’études, dont 12 hommes en colères nommé pour 7 Jacques (équivalent des Molière pour le cours Florent). Il a été dirigé par Isabelle Nanty au Théâtre des Mathurins dans Scandaleuse. Il joue également Mr Brochant dans "Le dîner de cons" et dans "Gymnasium" création d'Agnès Hurstel. Au cinéma, il tourne dans plusieurs courts métrages, sous la direction notamment de Jonathan Helpert.  

 

"Je suis très enthousiaste de participer à ce projet original car les protagonistes sont un peu comme pris en flagrant délit dans un moment fort de leur vie et car l'idée de participer à un Western style dur mais riche pour ses visuels et sa narration, est attirante."   

 

 Marie Bokillon    

 

 

Marie_bokillon_cm_rose

 

 

Marie BOKILLON a suivi une formation d'art dramatique au Studio Création Formation (STUDIO 34) dirigé par Philippe BRIGAUD. Elle a entre autres pour professeur le réalisateur libanais Georges HACHEM (l.m. "Balle perdue"). Cette formation l'a fait travailler avec l'auteur et metteur en scène Daniel BESSE (Molière du meilleur auteur en 2001). Au théâtre elle écrit et met en scène ses propres projets. Elle a tourné pour le cinéma et la télévision sous la direction d'Eric LE ROUX ("RIS Police scientifique" série TF1), Jean-Pierre DELEPINE (l.m. "Que justice soit nôtre") et surtout Alain ESCALLE (plusieurs collaborations dont "Le livre des morts" sélectionné à Clermont-Ferrand et plusieurs fois primés dans des festivals). Elle a tourné dans plusieurs courts-métrages, web-série, publicités et clip-vidéos.  

 

"Jouer dans un western est un rêve de petite fille. C'est une occasion qui se présente peu de fois, c'est pourquoi je suis heureuse de participer à ce projet ! Ce que j'aime dans le scénario de Grégoire PASCUAL-MARTIN c'est la tension dramatique présente tout au long de l'histoire. La tension entre les personnages, leurs rapports. Le peu de dialogues sert l'histoire en rendant l'atmosphère pesante et plus dangereuse. En tant qu'actrice j'ai tout de suite voulu travailler ça : cette tension constante et ce danger omniprésent. Le personnage de la femme m'intéresse car elle est seule. Seule dans un milieu d'hommes, dans la crasse. Elle est solide, elle résiste et n'a pas de sentiments. Elle semble n'avoir aucune humanité. Cette histoire est dure, on ne sait pas où elle va nous emmener. Et on attend ce que nous promet le titre : l'Amour. "

 

Didier Morvan

 

 

  385837_208039149290870_100002543587648_423630_170521665_n    

 

Adrien Rouyard 

 

 

  20130701_adrien_rouyard_md-1    

 

 

Extrait du scénario:

 

"SEQ 5 – Ext/Jour - Campagne

Le vagabond marche à côté de son cheval. Il le fait boire dans une flaque d’eau. On entend un bruit venant d’une maison abandonnée. Il attache le cheval et sort son revolver. Il avance jusqu'à la porte de la maison. Après un instant d’hésitation  il ouvre la porte à coup d’épaule.

La maison semble vide. On entend à nouveau des bruits venant du grenier.

 

 

SEQ 6 – Int/Jour – Grenier

Dans un grenier servant d’habitation de fortune, une femme d’environ 35 – 40 ans vêtue d’une robe assez légère est assise sur un matelas. Elle tient un fusil mitrailleur. A côté d’elle, un jeune adolescent tient un revolver. Ils visent les escaliers.

On entend le vagabond monter les marches. Quand il commence à apparaître la femme le mitraille.

Après quelques secondes :

 

La femme, au garçon

Va voir si je l’ai eu.

 

Sans dire un mot, le garçon se lève et descend les escaliers d’un pas hésitant.

On entend un coup de feu, la femme sursaute."

 

 

 

Quelques mots sur le chef opérateur: Vincent Moreau

 

 

"Je travaille en tant que Chef Opérateur & Directeur de la Photographie sur des courts métrages, séries et clips. Je suis passionné par le travail des directeurs de la photographie tel que Eric Gautier, A.F.C. ( Carnet de Voyage, Clean, l’ Heure d’été, Après Mai, Les Herbes Folles, Into The Wild, On The Road ), et Rodrigo Priertro, A.S.C ( Amours Chiennes, Babel, Brokeback Moutain, 21 grammes, The Wolf of Wall Street, Biufiful, Argo ) qui, par leur travail sur la mise en lumière et les cadrages tentent de sublimer les sentiments qui parcourent les personnages et le récit : fragilité, peur, désirs, ...  

Le projet “Amour” a le mérite de proposer un récit dont le thème sort du carcan habituel des courts métrages. Il est donc primordial que le spectateur s’approprie en quelques secondes cette atmosphère singulière & décalée.  

En plus de restituer le rendu Technicolor des Westerns des années soixante, le principal défi du film sera de rendre de la textures aux images, de leur apporter de fortes densités, de la dureté, et de la rudesse, esthétique qui va de paire avec l’âpreté sentimentale des deux personnages masculins. En cela, le travail naturaliste de Jeanne Lapoirie, AFC sur “Michael Koolhaas” , et celui de Bradford Young pour “ Les Amants du Texas” forment de parfaites sources d’inspiration."

 

http://www.vincent-moreau.fr/

À quoi servira la collecte ?

- Montage

- Mixage

- Étalonnage

- Effet spéciaux

- Edition DVD

- Affiches

- Flyers

- Inscription festivals

Thumb_557711_10151489863154374_1886184588_n
Grégoire Pascual-Martin

Ayant toujours été attiré par le cinéma j’ai eu envie, après mon Bac, de m’inscrire dans une licence qui m’en apprendrait plus sur un univers que je ne connaissais que trop peu. Mais cette Licence de Cinéma à la Sorbonne Nouvelle m’a permis d’apprendre bien plus que l’Histoire du cinéma. J’ai pu étudier l’Histoire de l’Art en générale, mais aussi la... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
j'espère qu'il y aura du cul !
Thumb_default
Tu me le rendras quand tu seras connu ;)
Thumb_994066_595124270549547_1175329386_n
J'aurais mon nom dans le générique, yeaaaaah ;)