Contribuez, et recevez le premier déodorant anti-transpirant totalement issu du végétal ! Moderne, parfaitement sûr, et efficace...

Large_visuel_eden-1420763991

Présentation détaillée du projet

R_sum_-1422280835

Un vent nouveau souffle sur le monde des déodorants… Ici et là, apparaissent sur les étiquettes une nouvelle mention en vogue : « déodorant sans sels d’aluminium ». Pourquoi cet argument commercial ?

 

Pourquoi… Du fait de certains articles issus de la recherche scientifique, et ayant alerté l’opinion publique. L’un en particulier, mettant en lumière des suspicions de lien entre cancer du sein et utilisation d'anti-transpirants avec sels d'aluminium [1]. De plus, l’accumulation d’aluminium par le corps est suspectée d’être un facteur d’apparition de la maladie d’Alzheimer [2], or il a été prouvé que la seule application sous les aisselles de formules contenant des sels d’aluminium provoquait une accumulation dans le corps de faibles doses d’aluminium [3]. De plus, trois agences nationales (France en 2011 [4], Norvège en 2013, et Allemagne en 2014) en charge de la sécurité des produits cosmétiques ont chacune conclu qu’en l’état actuel des connaissances, la présence d’aluminium dans les produits cosmétiques ne peut pas être considérée comme sans risques [5].

 

Ce projet concerne l’élaboration d’un actif anti-transpirant alternatif parfaitement sûr, à la formule totalement issue du monde végétal, et sans aluminium.

 

L’actif – déjà trouvé mais restant à valider expérimentalement – permettra de créer le PREMIER déodorant anti-transpirant 100 % issu d’ingrédients naturels et sans aluminium, c'est-à-dire ayant une double performance déodorante (neutralisation des odeurs) ET anti-transpirante (diminution de la transpiration), tout en gardant un prix accessible à tous.

 

Barre-separation-feuille-verte-1422794578

 

Alors... prêt à essayer un déodorant anti-transpirant à la pointe de la recherche, et bénéficiant d'une innovation de rupture ? :)

 

 

Gen_se-1420670854

http://youtu.be/Bdbu8X06ioY

Les abeilles butinent… Les fleurs sentent délicieusement bon… Nous sommes dans le jardin d’Eden, tout y est parfait… Les animaux se prélassent, tandis qu’Adam et Eve viennent de terminer leur footing du matin. Ils ont transpiré, et bien qu’un petit passage sous la cascade d’eau fraîche efface toute trace olfactive de leur effort, pas le temps dans l’immédiat, ils doivent aller s’occuper des éléphants ! Ils passent néanmoins faire un saut éclair dans une aire toute spéciale de leur domaine, le jardin d’Eden cosmétique…

Ici, une explosion de couleurs et d’odeurs… maquillage, savons, crèmes, parfums, mousse à raser, lotions, dentifrices, déodorants, tout y est ! Tout, mais le couple originel aimerait voir son jardin s’enrichir de nouvelles espèces, tout spécialement en périphérie, pour que la frontière soit moins nette entre le jardin des cosmétiques, et le jardin des plantes… Quelle belle création que seraient de nouvelles variétés métissées, entre cosmétiques et végétaux ! Une biodiversité à soigner tout particulièrement, pour qu’elle se développe plus encore…

Aujourd’hui surprise ! Adam et Eve découvrent un nouveau spécimen au fond de leur jardin… La plante est gracieuse, et les fruits laissent apparaître une myriade de flacons au nom intriguant : « déodorant anti-transpirant végétal »…

 

Eden_entier-1420764248

 

 

 

 

Quoi-1420671077

Dans le monde des déodorants anti-transpirants, on trouve essentiellement deux types de produits :

– les anti-transpirants aux sels d’aluminium de synthèse [par exemple le chlorhydrate d’aluminium, de formule chimique Al2Cl(OH)5].

– les déodorants aux sels d’alun [eux aussi des sels d’aluminium, de formule chimique KAl(SO4)2].

Certains consommateurs sont en recherche de cosmétiques sans aluminium, par volonté de limiter l’absorption d’aluminium par le corps, ou encore par principe de précaution (voir la rubrique « pour aller plus loin », en fin de page).

Ce projet concerne une innovation dans le domaine de déodorants anti-transpirants respectant ce choix de produits sans aluminium, sans concession du point de vue des performances du produit.

L’idée a été confrontée à la littérature scientifique, et aux brevets déposés : l’actif anti-transpirant est innovant (aucun autre brevet déposé à ce jour), et prometteur (certains ingrédients qui le composent se rapprochent de composés à la propriété anti-transpirante établie). De plus, la composition totale du déodorant anti-transpirant repose sur une synergie d’ingrédients naturels qui potentialiseront les effets de l’actif.

 

Sel-1421074420

 

 

Comment-1420671140

Un projet scientifique nécessite des fonds, d’autant plus difficiles à trouver que l’efficacité n’est pas encore prouvée. Mais démontrer la performance d’un concept innovant nécessite également des ressources importantes, du fait du matériel de laboratoire et des matières premières nécessaires pour y parvenir. Dès lors, comment faire ?

Comment ??? En sollicitant votre aide à vous, particuliers, qui êtes peut-être dans cette attente de cosmétiques sans aluminium, ou qui souhaitez simplement contribuer à une plus grande diversité dans le domaine des cosmétiques ! :)

 

 

Sch_ma1-1420671161

 

Schéma n°1 : la recherche et développement liée au projet de déodorant anti-transpirant sans aluminium

 

 

Cela fait plus d’une année que je travaille à la recherche de la solution anti-transpirante sans aluminium idéale (phase I du schéma). De nombreuses pistes ont été explorées, et les pièces se sont peu à peu assemblées entre elles, pour former un ensemble cohérent, innovant, et prometteur. Cette phase I est donc achevée.

Il ne reste « plus qu’à » élaborer le déodorant… et le tester (phase II du schéma) ! « Plus qu’à », mais cette deuxième phase compte plusieurs étapes gourmandes en fonds…

Première étape, fabriquer les actifs du concept, pour une première validation expérimentale de l’action déodorante et anti-transpirante de la formule (en vert sur le schéma). Cette étape à elle seule demande 39.000€ d’investissements, qui correspondent à la présente campagne de financement participatif.

L’étape suivante (en rouge sur le schéma) représente la clé maîtresse du projet, à savoir l’évaluation de la sécurité de la formule (non toxique, non allergène, etc.), et des performances in vitro de l’actif. Si l’objectif de collecte est atteint avant la fin des 72 jours, les contributions supplémentaires permettront le financement de cette nouvelle étape :). La somme restante sera réunie auprès d’investisseurs et/ou de banquiers, auprès desquels votre contribution aura du poids !

 

Je sollicite ainsi votre aide à cette étape de validation expérimentale du concept. Comme tout projet de recherche, le concept reste à valider, malgré que le résultat de mes recherches m’ait convaincu de sa pertinence. Le projet repose sur une approche inédite, et des actifs innovants. Il est de plus un point de départ pour de nombreuses autres applications que je ne peux vous révéler pour le moment, mais qui conduiront à une nouvelle génération de cosmétiques.

 

En contribuant à ce projet dans cette deuxième phase de développement, vous recevrez avant tout le monde le déodorant anti-transpirant que vous aurez contribué à concrétiser ! Evidemment, cela sera fait dans le respect des réglementations officielles (envoi des contreparties après réalisation des tests d’innocuité, étiquetage conforme du produit, etc.). Vous comprendrez que tout cela prendra du temps, c’est pourquoi je m’engage à ce que vous receviez les contreparties en mars 2016 au plus tard, soit dans l’année suivant la fin de la collecte.

 

7772694550_cc3152912a_o-1421077760

 

 

Qui-1420671193

Je m’appelle David Ménétrier (voir ici pour mon profil Linkedin). Je suis ingénieur chimiste, jeune diplômé. Passionné par les plantes et les thérapeutiques naturelles, j’ai pu découvrir en laboratoires et en entreprises le milieu des plantes médicinales, de la gemmothérapie, des huiles essentielles, et des actifs végétaux cosmétiques. J’ai eu la chance d’être formé par des gens passionnés par leur domaine, et qui ont su m’initier aux mystères de leur savoir-faire et de leur science.

Constatant la rareté de produits cosmétiques associant de manière prépondérante le végétal, j’ai longuement observé la diversité des produits cosmétiques. De par mes lectures, ma formation, mes expériences, mes rencontres, et mon parcours, les briques ont commencé à s’agencer pour dessiner de plus en plus clairement ce qui pourrait être une nouvelle génération de produits cosmétiques. Des produits montrant qu’une alliance entre l’homme et le végétal est non seulement possible, mais permet aussi l’apparition de cosmétiques encore plus sûrs et plus efficaces pour nous, et plus respectueux pour la Terre.

 

Img_2709-1421075261

 

 

Ou-1420671203

Dans les environs de Lyon. Je suis accompagné dans mon projet entrepreneurial par l’un des 29 « PEPITE » de France. Il s’agit de pôles étudiants pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat répartis sur tout le territoire français. Ils assurent un accompagnement d’étudiants ou de jeunes diplômés dans leur projet, après sélection sur dossier. J’ai pour ma part postulé au PEPITE de l’Université de Lyon « Booster l'esprit d'entreprendre BeeLYS », qui a retenu mon dossier.

 

Lyon-1421078150

 

 

Et_apr_s-1420671218

Une nouvelle levée de fonds sera réalisée afin de terminer la deuxième phase, et commencer la suivante (voir schéma n°2 ci-dessous), à savoir le financement d’une étude clinique permettant d’attester in vivo (c’est-à-dire sur des volontaires rémunérés) les performances du déodorant anti-transpirant. La réussite d’une telle étude permettra d’utiliser l’allégation « déodorant anti-transpirant » pour le produit.

 

Une société sera également créée, consistant en un laboratoire de production de cosmétiques, avec une équipe à compétences complémentaires, pour une production en série et une distribution sur le marché des déodorants anti-transpirants sans aluminium.

 

 

Sch_ma2-1420671235

 

Schéma n°2 : évolution du projet après confirmation de l’innocuité et de la performance

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte permettra la conduite de la phase d’amorçage du projet de déodorant anti-transpirant sans aluminium, à savoir la validation expérimentale du concept découvert. Pour cela, plusieurs postes de dépense ont été identifiés, dont le coût s’élève à environ 39.000 €.

 

Postes_d_penses-1420671412

D_penses-1420674135

 

 

 

Sch_ma3-1420671427

 

Schéma n°3 : répartition des coûts de la phase d’amorçage du projet

 

 

Votre contribution permettra l’achat du matériel de laboratoire et des matières premières nécessaires à la validation du concept de départ. Grâce à vous, je pourrai élaborer les actifs du déodorant selon mes recherches préliminaires (phase I du schéma n°1), et ainsi avoir une première validation de l’action déodorante et/ou anti-transpirante des actifs fruits de mes recherches.

 

 

Mot_fin-1420671460

Pour votre contribution, du fond du cœur, un immense merci…

Votre don permettra au projet de faire un véritable bond en avant… Votre soutien est précieux !

 

Img_0282-1421075431

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

__loin_orange-1420675268

 

[1]       DARBRE PD, Underarm antiperspirants/deodorants and breast cancer, Breast Cancer Research, 2009; 11(Suppl 3): S5. 5 pages.

http://breast-cancer-research.com/content/11/S3/S5

 

[2]       TOMLJENOVIC L., Aluminum and Alzheimer's disease: after a century of controversy, is there a plausible link?, Journal of Alzheimer's Disease, 2011, Volume 23, Issue 4, 567-598.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21157018

 

[3]       FLAREND R, BIN T, ELMORE D, HEM SL, A preliminary study of the dermal absorption of aluminium from antiperspirants using aluminium-26, Food and Chemical Toxicology, 39, 2001, 163-168.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11267710

 

[4]       AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé), octobre 2011, Evaluation du risque lié à l’utilisation de l’aluminium dans les produits cosmétiques, 43 pages [en ligne], adresse URL :

http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/ad548a50ee74cc320c788ce8d11ba373.pdf

Pour les plus pressés, voir le résumé en pages 3 et 4 du rapport.

 

[5]       EUROPEAN COMMISSION, SCCS (Scientific Committee on Consumer Safety), 18 juin 2014, Opinion on the safety of aluminium in cosmetic products, 34 pages [en ligne], adresse URL :

http://ec.europa.eu/health/scientific_committees/consumer_safety/docs/sccs_o_153.pdf

Voir page 21, premier paragraphe de la partie « 3.8. Discussion ». Pour les non-anglophones, en voici une traduction :

L’évaluation des risques liés à l’utilisation d’aluminium dans les produits cosmétiques a récemment été conduite par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps, 2011), par le Comité Scientifique Norvégien pour la sécurité alimentaire (2013), et par l’Institut allemand en charge des produits cosmétiques (BfR, 2014). Ces rapports ont conclu qu’en l’état actuel des connaissances, la présence d’aluminium dans les produits cosmétiques ne peut pas être considérée comme sans risques.

 

[6]       EUROPEAN COMMISSION, consulté le 04 décembre 2014, Liste des composés anti-transpirants autorisés en Europe :

http://ec.europa.eu/consumers/cosmetics/cosing/index.cfm?fuseaction=search.results&function=9&search

 

[7]       EUROPEAN COMMISSION, consulté le 04 décembre 2014, Fiche ingrédient du chlorhydrate d’aluminium :

http://ec.europa.eu/consumers/cosmetics/cosing/index.cfm?fuseaction=search.details&id=31452

 

[8]       EUROPEAN COMMISSION, consulté le 04 décembre 2014, Fiche ingrédient du sel d’alun :

http://ec.europa.eu/consumers/cosmetics/cosing/index.cfm?fuseaction=search.details&id=79432

 

[9]       BOUSQUET Elodie, 19 février 2014, Déodorant : pourquoi j’ai laissé tomber la pierre d’alun. Article de blog [en ligne], adresse URL :

http://blogs.lexpress.fr/styles/aparte-beaute/deodorant-pourquoi-jai-laisse-tomber-la-pierre-dalun/

 

 

 

Img_2072-1421074764

 

Thumb_3ad1894-1418652043
David M.

Je suis ingénieur chimiste, jeune diplômé. Passionné par les plantes et les thérapeutiques naturelles, j’ai pu découvrir en laboratoires et en entreprises le milieu des plantes médicinales, de la gemmothérapie, des huiles essentielles, et des actifs végétaux cosmétiques. J’ai eu la chance d’être formé par des gens passionnés par leur domaine, et qui ont... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Des déodorants anti-transpirants sans aluminium... ça n'existe pas déjà ?

On trouve essentiellement deux actifs parmi les produits du marché [6] :

– les sels d’aluminium de synthèse [par exemple le chlorhydrate d’aluminium [7], de formule chimique Al2Cl(OH)5].

– les sels d’alun [eux aussi des sels d’aluminium, de formule chimique KAl(SO4)2, qui agissent par astringence [8] (resserrement des tissus de la peau)].

EN VERITE, pour nombre de déodorants portant par exemple l’appellation « sans chlorhydrate d’aluminium », ces sels d’aluminium de synthèse ont été substitués par des sels d’aluns… qui sont AUSSI des sels d’aluminium ! Vous pourrez le vérifier par vous-même en lisant attentivement la liste d’ingrédients :).

+ Est-ce qu'un anti-transpirant bloque les pores de la peau ?

Contrairement à ce que l’appellation porte à croire, la définition d'un anti-transpirant ne porte pas sur sa capacité à bloquer les pores de la peau, mais sur sa capacité à diminuer le flux de transpiration des aisselles d’au moins 25%. Le mode d'action dépend néanmoins de la substance impliquée. Il reste vrai que dans le cas du chlorhydrate d’aluminium, le mécanisme d'action est le blocage des canaux excréteurs.

L'actif du projet ne fonctionne néanmoins pas sur ce mécanisme.

+ Est-ce qu'un produit 100% naturel peut être aussi performant qu'un produit synthétique ?

Bien sûr ! L’argumentation scientifique des produits cosmétiques actuels est sans appel sur ce point.

Les actifs végétaux suivront les processus standards à la recherche en industrie cosmétique, pour la validation scientifique de leurs performances (tests in vitro et in vivo, étude clinique).

Les plantes utilisées seront de la meilleure qualité (culture biologique, et cueillette responsable de plantes sauvages), pour donner un déodorant anti-transpirant à l’innocuité totale.

+ Un déodorant anti-transpirant issu d’ingrédients totalement naturels ? Avez-vous pensé à son odeur ?

Oui. :) La vie citadine actuelle demande un parfum moderne et discret pour les déodorants anti-transpirant. Rassurez-vous donc, ce point ne sera pas oublié : le produit conviendra aux plus citadins d’entre vous ! ;)

Derniers commentaires

Thumb_3ad1894-1418652043
Merci beaucoup Pierre ! :)
Thumb_default
Bon courage ! Pierre
Thumb_3ad1894-1418652043
Merci Sarah !! ;)