Rencontre et partage - par le jeu et la photographie - avec les jeunes d’Éthiopie. Reportage auprès des derniers juifs d’Éthiopie.

Large_capture_d__cran_2013-10-23___21.05.10

Présentation détaillée du projet

                                                        And! Uluth! Sost! Partez ! *

 

 

(*Un! Deux! Trois! en langue amharique)

 

Img_2729

 

 

Qui sommes-nous ?

 

Un jeune couple de (futurs) psychologues, passionné par la rencontre et le partage !

 

 

Capture_d__cran_2013-11-01___12.08.43

 

Fanny a 23 ans, c'est une jeune femme pétillante, toujours attentive et empathique, actuellement en stage au contact de jeunes enfants dans différentes structures. Passionnée par la psychologie interculturelle, ce voyage lui permettra d'enrichir sa pratique.

 

Johan a 23 ans et est stagiaire en soins palliatifs à l'hôpital Foch.  Il officie aussi sous l'identité d'un écureuil musicien de la nuit (https://soundcloud.com/sir-squi) pour le compte de la joyeuse bande qu'est forecast Label (https://www.facebook.com/forecastlabel). Il espère revenir de ce voyage le cœur rempli de nouvelles inspirations artistiques pour vous livrer un EP courant février, et faire partager ces sons venus d'ailleurs, sur des rythmiques toujours aussi efficaces.

 

Bercés aux émissions telles que « J'irai dormir chez vous » et « Rendez vous en terre inconnue », nous cherchons la rencontre brute, l'immersion réelle et totale, sans le confort aseptisé des structures pour touristes.  

 

Pour plus d'infos sur nous, vous trouverez une bio mieux détaillée un peu plus bas =)

Et si cela ne suffisait pas, contatez-nous et nous nous ferons une joie de répondre à toutes vos questions par mail!

 

 

Notre projet 

 

Il consiste à se rendre en Abyssinie pour rencontrer son peuple et sa culture.

 

 

Les enfants et jeunes d'Ethiopie :

 

Le but est d'entrer en contact avec les enfants et les jeunes qui sont le futur de ce pays, notamment via toutes les médiations que nous avons pu rencontrer durant nos études de psychologie (jeux, matériel scolaire, tours de magie, musique...).

 

A quoi ressemble la vie et l'éducation d'un enfant éthiopien, quels sont ses rêves et ses espoirs, comment voit-il le Monde ?

 

Le but ici de partager au maximum, en offrant un visage de l'occident autre que celui de la télévision, de l'argent car nous espérons avant tout partager un moment agréable de rencontre, d'écoute et de jeu, où le langage n'est plus une barrière. Ne parlant pas l’amharique, et l'anglais étant assez peu parlé par les adultes, les enfants et les jeunes nous semblent la population la plus facilement accessible.

 

Img_0934

Enfants d'Ekas, Ile de Lombok, Indonésie

 

Car la communication avec un enfant se passe souvent de mots, tout est dans le regard et le geste, le rire et l'attention que chacun porte à l'autre. Avec une grimace ou un sourire, le contact est très vite noué et l'échange devient rapidement possible. Si le contact et la confiance sont facilement noués avec les enfants, nous pourrons ainsi accéder à leurs familles et partager des discussions qui enrichirons tant notre pratique clinique que nos esprits et nos cœurs.

 

Img_2528

Anishik vit dans le Kerala, Inde.

   

 

Les juifs d'Ethiopie :

 

L'origine des juifs d'Ethiopie est encore mal connue, mais les Falash Mura comme on les appelle, se disent descendants du Roi Ménélik, fils du Roi Salomon, et de la Reine de Saba. 

En vertu de la Loi du Retour, qui permet à tout juif d'immigrer en Israël, de nombreux éthiopiens s'exilent en terre promise, notamment lors de deux opérations secrètes menées par le gouvernement américain lors de la grande famine en Ethiopie dans les années 80.

Depuis, quelques dizaines de milliers de juifs éthiopiens sont partis vivre en Israël, jusqu'à cet été 2013 ou la terre Sainte leur a fermé ses portes, conséquence du durcissement de sa politique migratoire.

Le 28 août 2013, les 400 immigrants éthiopiens qui ont foulé le sol de l'aéroport Ben Gourion marquent la fin de l'opération "Aile d'hirondelle" débutée en 2010, qui aura permis d'acheminer plus de 6700 membres de la communauté Falasha.

 

Ainsi, nous souhaiterions savoir comment vivent "ceux qui restent", ceux qui n'ont pas pu prouver leur judéité, et qui ont vu leur famille partir vers un espoir de vie meilleure en Eretz.

 

Sont ils encore nombreux, et cette minorité est elle visible? Est-ce que les traditions religieuses se perpétuent toujours? Quel est le sentiment dominant dans la communauté juive éthiopienne?

 

Nous ne sommes pas certains de pouvoir réussir cette partie du projet, car il est possible que nous n'accédions pas à cette population. Nous effectuerons nos recherches du côté de la ville de Gondar, où vivait la majorité de la communauté juive.

 

Capture_d__cran_2013-11-01___16.49.30

 

 

La suite du voyage :

 

A notre retour de voyage, nous souhaitons monter une exposition photos, ouverte au plus grand nombre. Ainsi, nous prendrons sur place une série de photos en couleur et noir et blanc ainsi qu'un documentaire vidéo.

Notre matériel sera un appareil photo numérique pour Fanny, un appareil argentique que Johan maîtrise à merveille et une caméra GoPro pour filmer facilement les scènes du quotidien tout en ayant les mains libres.

 

 

Le protocole est standardisé, pour chaque enfant/jeune rencontré, et volontaire, nous réaliserons :

 

- une photographie numérique en couleurs de pied,

- un portrait argentique en noir et blanc et une photographie dite « libre » où l'on donnera à l'enfant/jeune la possibilité de poser avec l'objet/la personne de son choix dans le lieu de son choix.

 

Cela dans le but de leur permettre de s'exprimer dans la photographie, et ainsi devenir non plus de simple sujet mais aussi acteur.

Les séances photographiques seront toujours filmées en continu afin de proposer un « making of », de montrer l'envers du décors. La caméra servira aussi à filmer nos échanges verbaux ou jeux en tout genre, scène de vie quotidienne tout en respectant au maximum l'intimité et la volonté des personnes capturées en images.

Nous proposerons, chaque fois que cela sera possible, de leur renvoyer les clichés par mail (les jeunes disposent souvent d'une adresse e-mail) afin qu'ils aient un retour. Nous sommes par ailleurs en contact avec des personnes parlant l'amharique afin de faire traduire les consignes des photos à l'écrit et en phonétique pour permettre une compréhension plus simple et s'assurer la faisabilité du projet.

 

Avec bien sur une part laissée à la spontanéité des moments que nous vivrons !

 

 

On cherche ici à effectuer un voyage où partage, humilité, ouverture et responsabilité sont les maîtres mots : on prévoit donc à cet effet tout l'attirail du sac à malices.

En plus de tours de magie plus impressionnants qu'évolués – mais toujours provoquant des sourires et des rires – et de la musique (un ipod et une enceinte portative ainsi qu'un petit clavier), nous amènerons des balles et ballons pour jouer au foot, de la pâte à modeler, des jouets et vêtements issus d'une récolte auprès de notre entourage, des fournitures scolaires en tout genre ayant une utilité immédiate pour eux, etc... Nous comptons aussi utiliser tous les jeux possibles impliquant un ballon ou pas, réveillant les enfants en nous tout en étant à leur écoute.

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à  :

financer notre hébergement, les transports et payer un traducteur,

financer les tirages photo pour l'expo et vos cadeaux,

la caméra GoPro et ses accessoires.

 

Parce que l'on a peu de temps avant le grand départ, et que KisskissBankbank obéit à la loi du tout ou rien, nous voulions nous assurer un minimum de fond, donc la collecte se limite à 300 euros.

Mais surtout, n'hésitez pas à aller au delà de cette somme, tous les fonds récoltés en plus iront directement aux familles rencontrées, aux enfants, et nos rencontres seront d'autant plus riches si l'on a plus de jeux, de livres, et de médiations intéressantes. 

 

Un petit aperçu de ce que l'on a filmé lors de notre dernier voyage en Inde :

 

   

 

Mais aussi des scènes plus insolites de la vie quotidiennes :

 

 

Nous avons de plus présenté notre projet à la Mairie d'Antony, dans le cadre des Bourses d'aide à l'aventure et à la création. Nous attendons les délibérations en conseil municipal!

Thumb_img_3150
Nifa

Nous sommes Johan et Fanny, deux étudiants en Master 2 de psychologie. Nous nous sommes rencontrés lors de notre deuxième année, et partageons la passion des voyages, de la découverte d'autres cultures par la rencontre des personnes, l'art … Johan est issu d'une famille nombreuse de musiciens. Baigné depuis tout petit par des voyages à travers... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
C'est un pays fantastique. Bravo et bon voyage. Amitiés. Gilles
Thumb_default
Super projet les amis :)
Thumb_default
Bravo pour l'initiative. Bon voyage à vous deux, comme d'hab. une recommandation de prudence ! Je vous embrasse très fort.