Art créé en prison : Exposition internationale pour la première fois à Paris. 150 œuvres de 40 pays changent notre regard sur les détenus.

Large_art_en_prison_def

Présentation détaillée du projet

English Version

 

                         Une collection itinérante en exclusivité à Paris

 

Art crée en prison : Exposition internationale inédite à Paris. 150 œuvres de 40 pays changent notre regard sur les détenus.

 

Après son succès au Ministère de la Justice à Berlin en avril 2013, l’exposition internationale « Un demi-mètre carré de liberté » arrive en exclusivité à Paris du 16 octobre 2014 au 14 décembre 2014.

              Malraux

 

Participez à un projet unique en son genre !

Aidez-nous à donner une voix aux détenus et changer le regard de la société sur le monde carcéral.

 

Grâce à vos fonds, nous pourrons organiser une exposition unique de 150 œuvres ainsi qu'une série d’événements liés à la prison (débats de spécialistes internationaux, rencontres et témoignages d’anciens détenus, projections de films, concerts, lectures etc..) pour approfondir le sujet.

 

L'exposition donne une voix, à ceux dont on ne parle jamais.

Contraints dans un univers clos, ces détenus ont choisi d'exprimer leurs émotions par l'art. Ils révèlent au public leurs luttes, leurs peurs, leurs espoirs, leurs rêves, leurs désillusions, leur solitude.  Grâce à l’art, ils réussissent à rebâtir l'espoir d'un futur qui paraissait improbable.

 

Affiche_art___prison

 

Cette exposition est soutenue par l'organisation britannique "The Koestler Trust".

 

« Si vous laissez ces œuvres agir sur vous, votre point de vue sur le système pénitentiaire changera. »  Mr. Nettersheim, Ministère de la Justice allemand.

 

                     Objectifs_de_l_exposiotn

 

- Donner un visage humain au monde carcéral

- Montrer que le monde carcéral peut être un endroit de création

- Donner une voix aux détenus en exposant leurs œuvres

- Changer le regard de la société sur les détenus et la vie carcérale pour aider à leur réinsertion  

                        Destin         

            

La Collection

 

Après deux concours d’art internationaux, 250 peintures, dessins et sculptures ont été sélectionnés par un jury d’artistes parmi les œuvres envoyées par 1000 femmes, hommes et jeunes en prison. La collection d’œuvres présentées est unique par sa taille, sa qualité artistique et sa diversité géographique.  

 

Plus de 40 pays de tous les continents sont représentés : Allemagne, Argentine, Australie, Brésil, Bulgarie, Burundi, Canada, Chine, Colombie, Corée du Sud, Cuba, Etats-Unis, France, Ghana, Grèce, Iran, Japon, Maroc, Mexique, Népal, Niger, Pologne, Pakistan, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Singapour, Slovénie, Suède, Ukraine,Uruguay…

 

                        

Rebâtir l’espoir

 

 En couchant leurs émotions sur une toile, ils nous lancent un appel. La reconnaissance par le public de leurs œuvres leur permet de reprendre confiance en eux et d'envisager une possibilité de réinsertion  dans la société.

Ils montrent qu’ils sont des personnes comme les autres avec du talent, de l’humour, du potentiel, des compétences qu'ils peuvent offrir à la société.

   

                         Germany

   

                         Pont_de_comp

 

« Si vous laissez ces œuvres agir sur vous, votre point de vue sur le système pénitentiaire changera. »  Mr. Nettersheim, Ministère de la Justice allemand.

 

Cette exposition porte un éclairage inédit sur les détenus, la prison et l'art.

 

Sa venue à Paris prolonge le message porté par cette collection. Elle révèle comment l'art traverse les frontières géographiques et culturelles pour créer un pont de compréhension entre les hommes.

 

Pour que les détenus redeviennent des citoyens comme les autres et se réintègrent dans la société, celle-ci doit changer et dépasser ses clichés sur les détenus. Elle doit accepter, soutenir, accueillir au sein de ses familles, de ses lieux de travail, de ses écoles, de ses lieux de culte, de ses communautés et de ses établissements culturels les détenus devenus libres.

 

 

                                                Frederic___germany

 

                          D_tenus

 

Ceux dont on ne parle jamais

 

 Le travail artistique remarquable qui sera présenté changera le regard du spectateur sur les détenus et sur la société. Encourager, mettre en valeur et exposer les créations artistiques faites en prison au sein d’une galerie d’art offre aux détenus un nouveau statut, celui d’artiste.

 

Ils montrent qu’ils sont des personnes comme les autres avec du talent, de l’humour, du potentiel, des compétences qu'ils peuvent offrir à la société.

 

En couchant leurs émotions sur une toile, ils nous lancent un appel. La reconnaissance par le public de leurs œuvres leur permet de reprendre confiance en eux et d'envisager une possibilité de réinsertion  dans la société.

              

 

                 A._-_rum_nien

                                 T_moignae

 

Berthet One, un artiste qui s’est découvert en prison

 

 " Le public serait vraiment surpris de voir que les personnes qui ont fait ça sont pleines de sensibilité aussi.  Pour ma part, après ce que j'ai vécu, je peux vous dire que l'art m'a sauvé, tout simplement."

 "  Il y a plein de gens qui sont en prison, qui ne s'expriment pas et donc qui agissent, alors que s’ils avaient un moyen d'expression, peut-être qu'ils ne feraient pas certaines choses […] "

 

 Berthet_oneLevasion_berthet_one                                                                     

 

                               Programme

 

Sur deux mois, une série d’événements liés au thème de la prison

 

- Débat avec des spécialistes internationaux  de l'art en prison, venant des Etats-Unis, du Royaume-Uni, d'Allemagne et de France

 

- Rencontres avec des artistes anciens détenus tels que Berthet One  ainsi qu’avec des artistes engagés tels que le photographe reporter iranien REZA

 

- Projections documentaires sur la prison / réalisées en prison

 

- Concerts

 

- Lectures

 

 

                      Stephen___rum_nien

                  Organisateurs

 

Les organisateurs de cette exposition sont tous des organismes à but non lucratif :

 

- "Dorothy’s Gallery, American Center for the Arts" accueillera l'exposition. Elle a été fondée par sa directrice Dorothy Polley.

Galerie d’art américaine créée en 2006 et Association culturelle française, créée en 2009, dédiée au rapprochement des cultures et au besoin d'élargir et de démocratiser les réseaux de l'art et de traverser les frontières.

Pour plus d’informations : www.dorothysgallery.com

 

Copie_de_le_salon5

 

 

-  L'Association "Art and Prison e.V."  créée à Berlin en 2009 par Peter Echtermeyer a réuni la collection d'oeuvres présentées. Elle est l'organisatrice du concours international d'art réalisé en prison.

- Peter Echtermeyer, actif auprès des prisonniers depuis plus de 20 ans, a occupé des fonctions de responsabilité dans des associations internationales d’aide aux détenus

- Cornelia Harmel, artiste d’origine est-allemande, commissaire de l’exposition « Un demi-mètre carré de liberté».

 

Pour plus d’informations : www.artandprisonberlin.jimdo.com

 

- L’association "Art et Prison France" a été créée par Inga Lavolé-Khavkina, Bruno Lavolé et François Charron pour la venue à Paris de l'exposition internationale d'art réalisé en prison.

Les fondateurs :

 

        - Inga Lavolé-Khavkina, réalisatrice de films documentaires.

        - Bruno Lavolé, ancien cadre supérieur dans le secteur bancaire, producteur de films documentaires

        - François Charron, ancien cadre supérieur dans le secteur bancaire et Commissaire de l'exposition

          «Talents Cachés » qui présente des œuvres venant des prisons de la Région Parisienne

 

 

 

                       Vidéo de l’exposition ayant eu lieu à Berlin en 2013

 

 

 

English Version

 

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Pour que ces œuvres agissent sur le public, il faut qu’elles soient vues.

Aidez-nous à financer leur venue à Paris !

 

Besoinde_vous

 

Devant ce projet ambitieux, toute contribution sera la bienvenue !

Communication, Acheminement, Organisation d'événements

 

- Transport des œuvres : 150 œuvres (tableaux, dessins et sculptures) doivent être acheminées de Berlin à Paris. Les œuvres ne sont pas en vente et devront retourner à Berlin à la fin de l’exposition.

 

- Communication : création et distribution dans Paris de différents supports physiques tels que les affiches et flyers de l’exposition qui nous permettront de  communiquer aussi largement que possible pour assurer à cet événement le retentissement qu'il mérite.

 

- Organisation d’une série d’événements en lien avec la prison pour approfondir le sujet :  Conférence et débats de spécialistes internationaux sur l’art et la prison, Rencontre et témoignage d’anciens détenus tels que Berthet One, rencontre avec des artistes engagés sur le sujet tels que le photographe reporter engagé iranien Reza, projections de films, concerts, lectures, etc.

 

- Edition d’un catalogue de l’exposition

  La levée de fonds auprès de mécènes privés et publics est également recherchée.

 

         Us

 

English Version

Thumb_avatart
Association Art et Prison France

L’association "Art et Prison France" a été créée par Inga Lavolé-Khavkina, Bruno Lavolé et François Charron pour la venue à Paris de l'exposition internationale d'art réalisé en prison. Les fondateurs : • Inga Lavolé-Khavkina, réalisatrice de films documentaires. • Bruno Lavolé, ancien cadre supérieur dans le secteur bancaire, producteur de films... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Une fenêtre ouverte ... Une belle inspiration ! Une envolée !!!
Thumb_default
All the Best and Successes! Bon courage!
Thumb_default
Ce projet doit absolument voir le jour ! Je dois dire que c'est une initiative rêvée (je développe en effet des projets en prison, actuellement, un projet d'art postal, et je prends part à un orchestre participatif itinérant dans les prisons du Nord-Pas-de-Calais - Le Jeu d'Orchestre, une recherche-action de l'Université Lille3) Bonne route, avec le fort espoir que cette expo se réalisera, et avec les financements adéquats !