L’histoire étonnante d’un figurant. Un comédien, huit personnages pour un thriller déjanté ! Soutenez nous ..

Large_affiche_artiste_de_complement_essaion

Présentation détaillée du projet

 

C’est l’histoire d’un figurant de cinéma, un de ces artistes «de complément» sans qui aucun film n’aurait une quelconque crédibilité. Toute sa vie est nourrie par la passion qu’il éprouve pour un acteur : Michael C. Il connaît tout de sa vie. Il collectionne tous les articles de presse et interviews le concernant. Il tourne uniquement dans les films où joue Michael C. un jour il va rencontrer cet acteur et là, toute sa vie va basculer.

Affiche_artiste_de_complement_essaion

 

 

J’ai écrit ce texte par accident. Mon premier projet était celui d’adapter une nouvelle de Nabokov « La vénitienne » qui raconte une fascination qu’un homme éprouve pour un autre (son statut social, sa réussite auprès des femmes, son charisme). 

Mais très vite je me suis aperçu que ce qui m’intéressait dans ce texte était une question plus profonde : celle de la perte de l’identité et du double.

 

L’univers du cinéma (où le rêve et la réalité ne cessent de se côtoyer) et plus particulièrement celui des figurants m’a semblé très approprié pour développer cette passion dévorante. Le figurant n’existe que par rapport aux acteurs, l’un ne peut pas vivre sans l’autre.

 

Il est aussi le lieu de la fabrication des mythes et de la vénération de l’image iconique.

 

L’idée était aussi de faire voyager le spectateur dans le labyrinthe psychologique d’une personne qui bascule dans l’irréparable sans violence ni hystérie juste par passion.

 

Différents personnages peuplent l’univers de cet artiste de complément : Mickael C bien-sûr (acteur qui a réussi mais qui est devenu un peu blasé), un homme qui travaille dans une agence de casting de figurants, la meilleure amie de cet artiste de complément (qui tente de le raisonner mais en vain), la mère de Mickael C (vieille femme isolée et abandonnée par son fils), l’ex petite amie de Mickael C... Cette galerie de personnages permet au spectateur l’identification et l’aide à suivre le récit de son expérience.

J’ai voulu nourrir et rythmer le texte de citations d’articles, d’interviews de Mickael C que le personnage récite religieusement. Il ne va plus regarder la réalité que par le prisme de ces aphorismes.

 

« Le plus important quand on aime ce n’est pas de le dire, non, c’est de le montrer. Psychologie Magazine... 29 janvier... ce sera ta dernière interview... » 

Artiste_bras_ouverts

Cette comédie dramatique nous fait passer du rire à une série d interrogations : sommes- nous face à un psychopathe, un tueur en série, un amoureux transi, un personnage « banal », ou juste un « figurant »... ?

 

Jd_b206

Le défi, c’était de faire exister avec un seul acteur tout un univers et toute la galerie de personnages qui peuplent cet univers.

 La scénographie créée par Charlotte Villermet uniquement composée de frigos nourrit le spectacle et structure ce labyrinthe psychologique.

 

Artiste_debout_frigo

Ce spectacle a été créé au théâtre de l abbaye de St Maur à la suite d une résidence artistique de 5 semaines en avril 2013. Les retours très encourageants et touchants des spectateurs et des professionnels (voir les avis sur le site billetreduc.com  http://www.billetreduc.com/88221/evt.htm?nr=1)  nous donnent des ailes pour venir sur Paris jouer ce spectacle.

 

Le théâtre Essaion (6, rue Pierre au Lard 75004 Paris tel : 0142784642 www.essaion-theatre.com) a eu un coup de coeur et nous propose de jouer du 15 septembre 2014 au 13 janvier 2015 les lundis et mardis à 20 h afin de pouvoir lancer un véritable "bouche à oreille" du public et aussi de la presse.

 

l équipe :

 

Jacques Dupont 

 

Il est auteur, comédien et metteur en scène.

Après une formation à l’université d’Aix En Provence il rentre au Cours Florent.

Il joue dans de nombreux spectacles dont « Volpone » (m.s. R. Ribeiro), « Mireille » (texte et mis en scène Hugo Paviot),  « Si j’étais un homme » (m.s. Erwan Créac’h), « C’est au cinquième » d’Anne Vantal. Il a également mis en scène différents spectacles dont « Ubu roi » au Vingtième Théâtre et au palais des Arts de Nogent sur Marne, l’Opéra de Quat’sous au Lucernaire forum, « Encore heureux qu’il ait fait beau » au Th Rive Gauche, « Mademoiselle Julie » au Th des Déchargeurs... Il a joué « Pour un peu on b... sur la terrasse» d’après les textes d’Alina Reyes spectacle dans les bars à Paris et à Avignon lors du Festival off 2006.

Depuis 2008, il est artiste associé de la compagnie du « Théâtre de l’Imprévu » (cie conv. DRAC Centre, région centre, dép. du Loiret et Ville d’Orléans) il met en scène « On n’arrête pas le progrès » avec Éric Cénat et François Rascal, spectacle qui a été joué au Théâtre Essaïon à Paris et en tournée 

Il a écrit, co-mis en scène, et interprète « Tom à la licorne », (texte édité aux Éditions Alna en juin 2011). Ce spectacle a été joué à la scène nationale d’Orléans, Th Essaïon à Paris, au Th. La Luna au Festival d’Avignon et en tournées nationales (près de 200 représentations)

Il a écrit et interprété « Dire Dire Souvenir » (texte édité aux Editions Alna décembre 2012). Ce spectacle a été crée au th. de l’Abbaye de St Maur en février 2012 et a été programmé de janvier à mars 2013 au th Essaion et en tournée lors de la saison 2013-2014.

Il est dans le nouveau spectacle de la cie « Ah quel boulot...pour trouver du boulot » création a l’espace Malraux de Joué les Tours et différents lieux à partir de janvier 2014.

Il a mis en scène « Matakonda entre en scène » d’Anne Vantal (actes Sud junior) création th de Saint Maur et qui s’est joué au théâtre Clavel en octobre et novembre 2013.

Depuis 2003, il anime les ateliers théâtre de la MJC de Sceaux et intervient également dans toutes les écoles de Sceaux. 

Artiste_de_complement_st_maur_photo_leo

metteur en scène : 

Damien Bricoteaux

 

Il fait ses premières mises en scènes en 1996 au Th de l’Œuvre avec « Les Contes de la Folie-Méricourt » qu’il adapte du recueil de Pierre Gripari, et « Il était une fois », d’après « Les Contes de la rue Broca ».

Il rencontre Hélène Vincent et l’assistera sur trois spectacles : « La Nuit des Rois » de W. Shakespeare au Théâtre de la Ville, « Voix secrètes » de Joe Penhall au Théâtre de l’Est Parisien et « Monsieur Malaussène » de Daniel Pennac en tournée.

Il devient également l’assistant de Gildas Bourdet pour deux spectacles « Caton en Utique » de Vivaldi à l’Opéra Comique et « Le Malade Imaginaire » de Molière au Théâtre de l’Ouest Parisien.

Avec Charles Limouse, qui dirige l’Orchestre Sud-Essonne, il met en scène « Didon et Enée» de Purcell au Théâtre d’Etampes en 2005. Il rencontre Diastème en 2004 et l’assiste sur la création de ses trois dernières pièces, « 107 Ans », « La Tour de Pise » et « L’Amour de l’Art », ainsi que sur la mise en scène des « Justes » de Camus au Th. du Chêne Noir (Festival d’Avignon 2008). Diastème lui confie également la coordination artistique de son long-métrage « Le Bruit Des Gens Autour. » En 2008, il met en scène « La Nuit du Thermomètre » de Diastème au Th du Petit Hébertot. Toujours en 2008, Fabian Chappuis lui confie la direction d’acteurs de « Marie Stuart » de Schiller au Théâtre 13.

En 2009, il met en scène « Je vois des choses que vous ne voyez pas » de Geneviève Brisac à la Manufacture des Abbesses et au Th. Rive-Gauche d’octobre 2009 à janvier 2010. En mai 2010, dans le cadre du festival « Les Mises en Capsules » au Ciné13, il met en scène « Inventaires » de Philippe Minyana avec entre autres Sarah Biasini.

En décembre 2010, il met en scène « Violoncelle sur Canapé » de Cécile Girard à l’Aktéon Théâtre, au Festival Off d’Avignon en juillet 2011 et 2012 et au Th Essaion de novembre 2012 à janvier 2013. Le spectacle est repris au Ciné 13 en janvier 2014.

En octobre 2011, il revient à l’univers de Pierre Gripari. Il met en scène et joue « Je Suis Un Rêve », au Théâtre de Florac. Le spectacle est repris ensuite à Etampes et en tournée. 

 

Scénographie et costumes :

Charlotte Villermet a été formée à l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg (section scénographie-costumes). De 1988 à 1998 elle crée les décors et les costumes de Moi quelqu’un et Gouttes d’eau sur pierre brûlante mis en scène par Bernard Bloch, Surprise et Agnès mis en scène par Catherine Anne, La Voix du tube mis en scène par Jacques Rebotier, et Les Troyennes mis en scène par Solange Oswald. Elle a créé les costumes de Jardin de reconnaissance mis en scène par Valère Novarina, Milarepa l’homme de coton mis en scène par Bruno Abraham-Kremer, Le Repas mis en scène par Claude Buchwald, La Rue du château et Lisbeth est complètement pétée mis en scène par Michel Didym.

De 1998 à 2010 elle crée les décors et les costumes pour les mises en scène de Nathalie Fillion au Centre Dramatique de Bretagne (Alex Legrand, et Pling), d’Alain Mollot au théâtre Romain Rolland de Villejuif (La Fourmilière, La Fin d’une liaison, Portrait de Dorian Gray et Liliom) d’ Olivier Brunhes (Rève d’Ade), de Didier Ruiz (Le Bal d’amour), de Catherine Verlaguet (Chacun son dû), de Christine Mananzar (L’Opéra d’Automne, Verdun 19), d’Alison Hornus (Agatha).

Elle crée les décors de Barbe Bleue mis en scène par Laurence Andreini, Oedipe mis en scène par Jean-Claude Seguin, Long voyage du pingouin vers la jungle mis en scène par Valérie Grail, Merlin ou la terre dévastée mis en scène par Jorge Lavelli, Les Quatre Morts mis en scène par Catherine Anne. Elle crée les costumes d’Un homme ordinaire pour 4 femmes particulières mis en scène par Stella Serfaty, Le Manteau et Roman de famille mis en scène par Alain Mollot, Le Triomphe de l’amour mis en scène par Guy Freixe, M. Ibrahim ou les fleurs du Coran mis en scène par Bruno Abraham Kremer... 

 

Lumières 

Florent Barnaud

 

Eclairagiste depuis 15 ans dans le spectacle vivant, Florent Barnaud s’évertue à mettre en lumière plutôt que de simplement «éclairer». Il a travaillé avec : Sébastien Rajon « Peer Gynt » Théâtre 13, « Le Balcon » Théâtre de l’Athénée , « Les courtes lignes de monsieur Courteline » Théâtre en Beauvaisis, avec Frédéric Ozier « Bastringue » L’étoile du nord, « Les iles Kerguelen » Théâtre de la Tempête, avec Frédéric Jessua « Le Misanthrope » Théâtre Berthelot, « Jules César » Théâtre14, Victor Haïm « Jeux de scène », avec Stéphanie Tesson « Au bal d’Obaldia » au Théâtre Le Ranelagh...

Parallèlement, il sera successivement régisseur général / Directeur technique, de l’Espace La Comédia Paris 11, et enfin du Théâtre le Ranelagh depuis 2003. En 2012, il crée les lumières de « Dire Dire Souvenir » de Jacques Dupont spectacle jeune public, « La Gloire de mon père » pour Stéphanie Tesson, « La Religieuse » mis en scène par Nicolas Vaude et « 6 Solo » de Valetti mise en scène par S. Rajon au Chien qui fume Festival Avignon Off. « Je pense à toi », « Marie Stuart», et « Le cercle de craie caucasien » avec Fabian Chappuis au Théâtre 13. 

 

assistant à la mise en scène :

Léonard Prain

 

Après une formation au cours Simon il entre au Studio D’Asnières dirigé par Jean louis Martin Barbaz. Il a ensuite suivi les cours de Jean-Pierre Garnier au cours Florent. A la télévision, il a joué dans «RIS police scientifique» réalisé par Alain Choquart. Il a joué également dans « Nadatown » réalisé par Christophe Deroo.

Il a créé en 2009 sa compagnie « C’est pas du jeu ». Il a joué «c’est au cinquième» d’Anne Vantal (150 représentations notamment au théâtre le Funambule, théâtre Clavel, théâtre Marsoulan, festival Avignon off). Dans la saison 2013-2014 Il jouera « Matakonda entre en scène » d’Anne Vantal au Théâtre Clavel ainsi que « De quoi parlez-vous » de Jean Tardieu, mis en scène par Sophie Accard. 

 

Artiste_bouquet

 

 

Le visuel du spectacle (dossiers de presse, affiches, flyers) a été fait par le talentueux Mathieu Morelle. Il a su donner une véritable identité graphique à ce spectacle. Ce dessin (de sa composition) avec la mise en abime nourrit le mystère et donne un aspect thriller cinematographique très pertinent. L équipe est fière de sa collaboration et vous invite à découvrir son univers dans le lien qui suit.

 

http://www.tioum.com/tioum/

 

 

voici pour finir un dernier bonus

1h de seul en scène = 17 pages de textes à apprendre...avec les indications de Damien Bricoteaux et Leonard Prain

Photo_texte_artiste_2

 

À quoi servira la collecte ?

Nous aimons le spectacle et nous croyons qu il s adresse au plus grand nombre.

 

La compagnie "Le septentrion" qui produit le spectacle assure toutes les dépenses liées au théâtre (minimum garanti pour 36 représentations et salaires de l équipe artistique) ainsi que les frais de communication (attaché de presse et réalisation des supports de com)

 

Votre générosité nous permettra de diffuser largement l information par le biais d achat d espaces publicitaires sur les sites de billeteries et si nous dépassons l objectif nous pourrons payer un ou deux tracteurs (personnes qui tractent à la sortie des théâtres) pour développer le "bouche à oreille".

 

Merci pour votre participation à ce projet et à cette belle aventure humaine

Thumb_jd_c247
jakodupont

La compagnie " le Septentrion" créée par Michel Brochon et Pierre Megrot soutient (et ce depuis plus de 15 ans) la création et la production de spectacles.

Derniers commentaires

Thumb_septembre_2012_002
Voila !!!!
Thumb_default
ON EST TOUS AVEC TOI TONTON JACQUES!!!!