Pour une aide à la création au cœur de l'Arctique

Large_image_kiss_kiss_bank_bank-1514547543

Présentation détaillée du projet

 

 

ARTISTES EN ARCTIQUE

 

 

Un bateau, un équipage, huit artistes d’horizons différents, un scientifique, retirés pendant trois mois dans les glaces, avec un objectif commun : se laisser volontairement emprisonner, là-haut, tout là-haut, au cœur des glaces, à des latitudes au-delà du Cercle Polaire. S’isoler dans des conditions extrêmes, dans un espace confiné, pour prendre le temps de créer, d’échanger, de rencontrer des Groenlandais et de partager leur quotidien. Telle est l’aventure givrée et engagée que le bateau Le Manguier propose de vivre cette année à huit artistes et un scientifique venus d’horizons différents.

Pour cette deuxième édition d’«Artistes en Arctique», le Manguier se laissera prendre dans les glaces, sur la côte ouest du Groenland, dans la petite baie de Qammavinnguaq, au sud immédiat du petit village d’Akunaaq. Situé à l’écart de la ville, le mouillage permettra aux artistes embarqués d’être totalement immergés dans la nature, tout en étant suffisamment proche de la ville pour pouvoir échanger, partager et créer avec des élèves, des jeunes et des artistes groenlandais.

 

 

 

 

 

L'ARTISTE

 

 

 

 

Je suis née à l’heure où les enfants rêvent parmi les étoiles. De mon origine Kabyle je garde les douces mélodies du chant des plaines, l’ocre rouge des terres argileuses, le regard des enfants sauvages sur le bord des routes.
Deuxième fille de parents utopistes, je quitte les rives du Maghreb et j’arrive en France à l’âge de 15 ans dotée d’une belle alliance culturelle et idéologique. Choc culturel et émerveillement teinteront mon adolescence d’une curiosité insatiable. Je découvre peu à peu des horizons aux antipodes de mes origines et, très vite, la culture soufflée des pays froids exerce sur moi une fascination et une magie indéniables.  

J’ai nourri des espoirs, dévoré des livres de contes, visionné des films aux saveurs de légendes, arpenté le désert blanc à bord de traîneaux imaginaires, regardé tomber les flocons avec le regard d’une enfant mais je n’ai jamais eu l’occasion d’atteindre ces contrées lointaines.
Aujourd’hui, il m’est donné l’occasion de voyager au firmament de mon imagination.

Si je souhaite réaliser ce voyage dans les conditions proposées c’est parce que le principe même de la résidence est à l’image de ma personnalité et en adéquation avec mes préoccupations actuelles. La dimension écologique et mémorielle sont au premier plan et l’état d’esprit du Manguier correspond à l’idée du voyage que je me fais. Je ne pourrais imaginer une résidence négligeant les préoccupations environnementales ou portant atteinte à ces lieux déjà fragilisés.
Depuis toujours mes créations ont abordé la question de la mémoire. Mémoire des lieux, des Hommes, de la nature. Elle oriente et donne le cap à toutes mes aventures créatives.

 

 

 

LE PROJET

 

 

Mon projet se présentera sous la forme de photographies et d’illustrations, comme une histoire à raconter. La mienne bien entendu mais celle de ceux qui vont m’accompagner dans ce moment unique.
J’ai souvent été inspirée par les mythes, légendes et contes fantastiques. Ils sont une source magique, symbolique, ésotérique et humaine.
En imaginant cette résidence dans cet espace temps il m’est apparu évident que je devais puiser dans mon imaginaire et celui des peuples nordiques. J’ai repris la route de mes inspirations passées et très rapidement mon chemin s’est éclairé.

 

Exemple de la couverture de l'édition à venir. Textes, photos et dessins.

 

 

 

 

INSPIRATIONS

 

Mon projet artistique prendra sa source dans le mythe d’Odin et ses deux corbeaux Hugin (la réflexion) et Munin (la mémoire).

 

«Hugin et Munin

olent chaque jour

Au dessus de la vaste terre

Je crains pour Hugin

Qu’il ne revienne point,

Mais je m’inquiète plus encore pour Munin.»

 

Pourquoi Odin craint-il plus la disparition de Munin, «la Mémoire» ?

La mémoire est-elle plus importante que la pensée ?
La réponse est oui. Sans mémoire, la pensée est tronquée, elle est amputée de son socle, et ne peut plus être dirigée selon une base stable et solide.
Si je regarde l’ensemble de mes créations la mémoire et l’âme humaines ont toujours été au centre de mes préoccupations. Le fil conducteur du récit de ma résidence sera le mythe des deux corbeaux sur les épaules d’Odin.

Symboles vivants de l’âme et de la mémoire. Tout mon voyage portera sur l’esprit et la mémoire de mon séjour en Arctique. Un parallèle métaphorique entre le quotidien au sein de la résidence, les habitants des villages traversés, les moments d’isolements, les sensations, mon passé, mes souvenirs et le mythe d’Odin et ses corbeaux symbolisant l’esprit et la mémoire de ce pays, du monde contemporain et de l’humanité. Passé et présent vont se mêler pour former une histoire personnelle et collective.

 

Exemple d'une page "Souvenance". Un poème devra compléter cette planche.

 

 

 

 

Un carnet de route juxtaposant les rêves à la réalité, la nuit au jour, la chaleur du bateau au froid de la banquise, le silence à la musique, les souvenirs au présent, l’émerveillement aux enjeux climatiques.

 

 

 

L’ASSOCIATION (loi 1901)


Le Manguier, c’est aussi, et peut-être avant tout, un état d’esprit : celui de la curiosité, de l’échange, du partage, de la découverte et de l’enthousiasme. Embarquer sur le Manguier, c’est ouvrir son esprit, le mettre en éveil, être en état d’observation, faire appel à ses perceptions, ses intuitions. Être attentif au monde et à ceux qui le peuplent. Être imaginatif et créatif. Être humain dans le bon sens du terme !!!
Plus d’une centaine de personnes ont navigué sur le Manguier depuis sa réfection : des élèves de Bastia, de Douarnenez ou de Dillingham, des pêcheurs de Tunisie, d’Irlande, d’Alaska ou du Canada, des artistes, des scientifiques, des pèlerins orthodoxes, des équipiers partenaires devenus presque tous des amis, ou de simples curieux…
Ces rencontres ont donné naissance, à l’association à but non lucratif Les amis du Manguier, qui gère le projet Artistes en Arctique.

 

 

PARTENAIRE - TERRE SAUVAGE

 

 

 

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS

 

LE MARIN - Philippe Hercher, homme de la mer

https://lemanguier.net/philippe-hercher-homme-de-la-mer/

LE SITE DU MANGUIER :

https://lemanguier.net/

 

 

A NOTER

Les photos du Groenland et du bateau sont visibles sur le site du Manguier et ont été réalisées par les résidents précédents. Un dossier de presse est à disposition pour les personnes souhaitant en savoir plus. Merci pour l'utilisation des photos. Les premières planches/créations présentées au-dessus sont destinées à donner un aperçu de la suite du travail à effectuer tout au long du voyage.

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

La résidence d'artistes en Arctique se déroulera pendant un mois.

Je vais avoir besoin de vêtements adaptés au froid, au vent et à l'humidité.

Je dois également envisager des protections concernant mon matériel photographique.

 

La collecte servira à financer une partie du voyage. Il concerne également l'achat d'équipements contre le froid pour moi et mon matériel photographique. A cela vont s'ajouter les frais de participer à la vie collective sur le bateau Le Manguier pendant tout le séjour.

1700 Euros est une belle somme mais restera insuffisante à l'ensemble des dépenses à venir. Elle aura cependant pour fonction d'alléger mon budget qui devrait s'élever à 5000 Euros. Cette somme (5000 Euros) ne tient pas compte des expositions à mettre en place (Impressions, cadres, transport), du temps alloué à la création et de la communication à venir.

 

Si grâce à cette collecte je dépasse la somme demandée, le supplément m'aidera à mieux m'équiper contre le froid mais aussi à préparer mes futures expositions. Je pourrai également investir un peu plus dans du matériel photographique, dans sa protection contre le froid et cela enrichira ma création.

Mon départ pour le Groenland est prévu le 2 mars. Le voyage va durer un mois. D'ici-là je dois préparer et mettre en place l'équipement photographique et vestimentaire. Après mon arrivée je m'occuperai des futures expositions ainsi que de l'édition. Il est évident que la préparation du projet va de paire avec le financement et les moyens mis à ma disposition.

 

A noter que la somme reçue sera entièrement consacrée au projet et que je serai l'unique bénéficiaire. J'en profite pour remercier tous les futurs donateurs. Je percevrai donc la totalité de la collecte et l'utiliserai avant mon départ.

A mon retour du Groenland j'envisage une série d'expositions ainsi qu'une édition illustrée et photographique. Après la résidence, je partirai à la recherche d'un éditeur et ne manquerai pas de vous informer de la suite du projet.

 

La date de livraison de chaque contrepartie sera effective en octobre 2018. Je vais consacrer 6 mois environ à la réalisation de l'exposition. La somme récoltée participera à payer les contreparties.

 

 

 

Thumb_autoportrait03-1514478214
FÉRIAL

Artiste des deux rives, Parisienne par ma mère, kabyle par mon père, je suis née en 1965 et porte l’utopie libératrice dans l’âme et l’émerveillement du futur dans les yeux. Diplômée des Arts décoratifs de Nice (Villa Arson), major de promotion à l’École d’Art Beaubourg (Paris) avec une thèse sur Serge Gainsbourg, j’ouvre les portes du monde du... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
L'heure du départ approche à grands pas et j'imagine combien cette expérience humaine et artistique sera enrichissante, inoubliable. Tu vas affronter les grands froids, des conditions peut- être pas toujours faciles mais tu vas le vivre intensément et nous faire partager tes émotions au retour avec tes photographies toujours pleines de sensibilité et d'humanité. Je suis déjà cette aventure et vais continuer de plus belle avec ton oeil avisé, ton tempérament altruiste et tes mots si souvent bien choisis et percutants. Bon voyage Férial, je penserai à toi..... Je t'embrasse Laurence
Thumb_default
vas y Férial, fonce ! bises Sophie
Thumb_default
Fé!...mon icône givrée ;)... raconte moi , et un jour, les aurores boréales à partager. Que le vol des corps beaux fassent les âmes belles ... baisers de moufles