Mickaël présente

Ascension

Ascension est un court-métrage lycéen de science-fiction. Votre soutien nous est indispensable et peut-être; rejoindra-t-on les étoiles ?

Large_affiche

Présentation détaillée du projet

Mise à jour (09/06/2014) :

 

Bonjour à tous,

 

Le film est enfin en ligne, après deux jours de téléchargement sur YouTube. Encore une fois je tiens à remercier les contributeurs du projet, mais également toutes les personnes qui ont pu apporter leur concours à un moment ou à un autre de l’élaboration du film. Si ce film a pu devenir ce qu'il est, c'est bien grâce à l'aide d'une multitude de personnes, que ce soit simplement au moyen de tutoriel sur internet ( qui m'ont été utiles pour les effets spéciaux par exemple) ou au travers de soutien plus direct, comme ici au moyen de Kisskissbankbank. Donc encore une fois merci.

Vous serez sans doute heureux d'apprendre que le matériel obtenu cette année m'a également permis de réaliser dans les meilleures conditions possibles un second court métrage, que j'ai coréalisé dans le cadre de l'option audiovisuel de mon lycée. Ce sont donc deux films que je vous livre au lieu d'un seul a l'origine. 

En espérant que les films vous plairont, je vous souhaite donc un très bon visionnage.

 

    **** ****

 

Synopsis :

En l’an 2087, deux ans depuis le début d’une guerre contre des envahisseurs extraterrestres, David, jeune sergent dans les dernières forces de défense européenne, se retrouve avec son unité en territoire hostile. Blessée et rompue, la petite escouade entame une haletante retraite dans la forêt, vers un hypothétique point d’extraction…

 

Le Scénariste et Réalisateur : Mickaël Marchese

 

Sans_titre_3

 

L'Assistant réalisateur : Rodolphe Maitre

Rodolphe2

 

La costumière et actrice : Sarah Marchese

4467_1129718253797_6563583_n

 

Quelques mots du réalisateur :

 

Ascension est un court-métrage qui doit être réalisé dans le cadre de la spécialité cinéma et audiovisuel que propose mon lycée aux élèves de première et terminale littéraire. Membre de cette section, il me faut dans le cadre de l’épreuve du baccalauréat, réaliser un film d’une dizaine de minutes au maximum. Avec pour contrainte d’incorporer une voix off dans mon film, ainsi que la notion de résistance, j’ai rapidement donné naissance à mon scénario, aujourd’hui titré « Ascension ».

Faire un film de science-fiction s’est très vite imposée comme une évidence pour moi. Grand fan de ce genre depuis le début de mon adolescence, j’ai à présent beaucoup d’histoires et de mondes lointains dans la tête. Âgé de 18 ans, c’est aujourd’hui mon tour de créer de nouveaux univers, en prenant le rôle du scénariste et du réalisateur.

Ascension n’est pas qu’un simple projet de fin de lycée. C’est certes, l’accomplissement de deux années de travail dans la section de cinéma, c’est certes, le moyen d’obtenir la meilleure note possible dans la matière la plus coefficientée au bac, juste après l’épreuve de philosophie. Mais au-delà de ça, c’est ma première réalisation en tant qu’unique scénariste et réalisateur sur un film.

Pour moi c’est très symbolique et je compte bien réaliser le meilleur film possible. J'ai la ferme intention de poursuivre mes études dans le cinéma, c'est donc une motivation supplémentaire que de réalise Ascension.

Seulement, la route est encore longue, et les années d’études nombreuses. Trouver un financement pour ce projet serait pour moi un incroyable accomplissement, me permettant de travailler dans les meilleures conditions possibles, afin d’acquérir l’expérience qui me donnera ce petit « plus », qui me permettra d’être pris dans une bonne école de cinéma. Au-delà de ça, c’est également ma première démarche de « grande envergure » qui, je pense, me rapproche un peu, certes à plus petite échelle, de ce monde professionnel qu’il me tarde tant de rejoindre.

 

Costume :

                                              

Pour ce qu’il en est des costumes, étant donné que je réalise un film de science-fiction il m’a fallu sortir l’artillerie lourde. Par chance, ma sœur est couturière et m’aide pour la partie « tissu » de mes costumes. Pour le reste, et j’entends par là : casque et des éléments d'armures, j'utilise le "procédé" du Papercraft. En quelques mots, le papercraft consiste à imprimer sur des feuilles un objet quelconque. En suivant les lignes de coupe et de plis, on finit par obtenir par collage un objet grandeur nature. Viennent ensuite les étapes du résinage (avec du mat de verre) pour le durcissement, puis le masticage (pour les jolies formes rondes) pour finalement terminer avec la peinture. À titre d’exemple, la résine et le mastic sont utilisés couramment pour réparer des voitures, ce qui garantit un effet réaliste et non pas un effet « plastique ».

Pour vous assurer du sérieux de cette technique, vous pouvez visionner les deux vidéos suivantes.

 

Ce monsieur très original explique en détail le procédé que je viens de décrire :

 

Ici pour la résine (sans mat de verre lui) :

http://vimeo.com/9584550#at=0

 

Et ici pour le mastic (sur un casque de Stormtroopers et d’Iron Man dans son cas) :

http://vimeo.com/9694675#at=0

 

 

Et voici des images de mon avancement:

C’est à la base un casque de Scout Troopers. Le fait est que je suis incapable de modéliser moi-même un casque par ordinateur. Il m’a donc fallu télécharger un modèle déjà existant… Néanmoins, pour ne pas souffrir du lien avec Star Wars, je n’ai pas fabriqué la visière du casque. Je compte également modifier quelques détails lors du masticage, mais ce qui finira la transformation vis-à-vis de l’original, ce sera la peinture qui sera certainement vert kaki ou vert olive.

 

Le Papercraft fini :

222

 

Après le résinage :

3333

 

Début du masticage  (gros ponçage en vue) :

Dsc00162

 

J'entame actuellement l’étape du masticage. Je vais donc pouvoir travailler cette forme, qui pour le moment est un peu brute. Viendra ensuite la peinture. Mon avancement est très rapide et j’ai bon espoir de finir dans les semaines à venir. Ce qui me laisse bien assez de temps…

 

…Planning :

 

Les professeurs ont prévu le déroulement suivant :

 

– jusqu’aux vacances de Noël (et pendant) nous sommes en préproduction. Ce qui consiste, bien sûr, à l’écriture d’un synopsis, d’un scénario, d’une note d’intention et à la réalisation d’un story-board ou «scénarimage » en français.  Je vais donc bientôt me lancer dans mon story-board, puisque mon scénario est déjà finalisé.

 

– En janvier et février, nous serons en phase de production.

 

– La post-production devra quant à elle, être finie fin avril.

 

Mes inspirations :

 

Mes sources d’inspiration sont nombreuses, mais je peux toutefois isoler celles qui ont le plus compté dans l’écriture du scénario.

Ainsi, le film Oblivion de Joseph Kosinski m’a fortement inspiré pour la voix off de ma production, qui « présente » en début de film les circonstances de l’histoire. Viennent ensuite les véritables chefs-d’œuvre que son : Étoiles, garde-à-vous ! (Starship Troopers) de Robert A. Heinlein ainsi que sa formidable adaptation au cinéma signé Paul Verhoeven. Suivie par l’incroyable série Stargate SG-1, qui m’a littéralement bercé depuis l’âge de cinq ans et qui inévitablement, m’influe inconsciemment.

 

Tom Cruise dans Oblivion :

Sans_titre_1

 

Projection :

 

Plus haut, j’ai signalé que l’une des contraintes du film était d’intégrer la notion de « résistance ». Cette consigne qui vient s’ajouter à l’obligation d'une voix off, doit son origine au fait qu’en début d’été un festival « Résistance » a lieu dans ma ville. Et par chance, une projection gratuite a lieu en début dudit festival afin que nous présentions nos projets annuels. La projection est donc libre et gratuite et seulement limitée par le nombre de places.

En plus de cela, deux professeurs, un d'anglais et un d'espagnol, ont déjà accepté de traduire les dialogues en vue d'un sous titrage. Cela permettra au film de toucher un public plus large, que ce soit dans des festivals et/ou sur internet.   

 

Les effets spéciaux (!petit spoiler de l'histoire !) :

 

Le film ne nécessite que très peu d'effets spéciaux. Lors de l'écriture du scénario, j'ai veillé à cela. Néanmoins, l'utilisation de quelques muzzle flash (coup de feu) s’est tout de même révélée nécessaire. Heureusement c'est un effet très facilement réalisable et très convaincant.

Le second effet (et le dernier) qui sera utilisé est le clonage de personnages (faute d’avoir le nombre de costumes nécessaires). Cette technique nécessite plusieurs prises  (cela dépend du nombre de personnages à dupliquer) lors du tournage, pour obtenir un seul plan. Bien sûr c'est une technique très contraignante (plan fixe), c'est pourquoi plusieurs personnages de l'escouade de David meurent en début de film, de façon à alléger le travail en post-production. De même, les plans avec plusieurs acteurs à cloner seront limités au maximum, à la faveur de champs/contrechamps notamment. Du point de vue des effets spéciaux, tout est donc maitrisé.

 

Pour plus de détails une petite vidéo explicative d'un youtuber :

 

À quoi servira la collecte ?

Mon lycée ne met à disposition des élèves, que de vieilles caméras à cassettes et une petite quantité de matériel. Mieux vaut donc être patient pour avoir le matériel, pour un résultat qui est au final des plus médiocres au niveau de l’image et cela, même si l’on prend soin de faire de jolis plans. Exit les jolis flous d’arrière-plan, l’image haute définition et donc, en général, cet aspect cinématographique des films qui passent au cinéma. Et c’est là que vous intervenez au moyen de KissKissBankBank.

 

Avec cet argent je pourrai acquérir un matériel qui rendra la qualité de ce film infiniment supérieure à ce que l’on pourrait attendre avec le matériel qui nous est prêté. Heureusement je n’ai pas besoin de grand-chose. Une partie du matériel qui nous est fourni par le lycée est plus que suffisant, comme les micros, les trépieds, les mandarines, les projecteurs… Mais filmer avec un caméscope du lycée ne me permettra pas de rendre un « effet » cinéma.

 

Pour atteindre la qualité escomptée il me faudra donc :

 

– Un reflex, en l’occurrence le 600D de chez Canon, avec un objectif de 18–55 mm (450 euros environ).

– Deux batteries supplémentaires (une trentaine d’euros).

– Un équipement de stabilisation pour le reflex, grandement nécessaire pour les scènes d’actions qui ne seront pas sur pied fixe…  (une cinquantaine d’euros).

 

 

Bien entendu 600 euros est le budget minimum, qui vient s’ajouter à un apport personnel déjà conséquent. Pour l’instant, j’ai fait l’acquisition d’un écran full HD, pour le montage et les effets spéciaux, qui vient en supplément de mon ancien écran qui n’était pas HD. J’ai également acheté un logiciel de montage, ainsi que le matériel (Dremel…) et les matériaux pour les costumes et les accessoires (tissu, résine polyester, mat de verre, mastique, peinture…). Il me faudra encore investir, mais ce budget minimum de 600 euros est ce qu’il me faut en plus pour réaliser le film convenablement.

Mais si par chance on atteignait un budget supérieur, ce serait formidable. Ça m’offrirait la possibilité d’acquérir des accessoires supplémentaires pour les costumes, des projecteurs sur batteries pour les scènes en forêt, etc.… Si nous dépassons de 200 € le budget initial, il me serait possible d’envisager l’acquisition d’un micro, voire d’un moniteur externe pour le réflex (supérieur en taille et en résolution pour un meilleur cadrage). Sans compter que l’acquisition d’un micro externe me rendrait totalement indépendant, me permettant de réaliser des projets en dehors du cadre scolaire.

Thumb_21
Mickaël

Je suis Mickaël Marchese, actuellement en terminale CAV et âgé de 18 ans, je souhaite m’orienter vers une carrière dans le cinéma.

Derniers commentaires

Thumb_default
Super projet découvert par hasard alors je le termine !!! Il y a des signes qui ne trompent pas !
Thumb_default
Nous te soutenons!bon courage!
Thumb_21
Bonjour à tous, Je partage pour tous les amateurs de cinéma un lien vers le site "comment faire un film", car la personne qui gère le site a accepté de lire mon scénario pour en faire ressortir le meilleur (c'est un professionnel). La moindre des choses c'est de faire parler de son site autour de moi. Au delà de ça si je vous communique ce lien c'est parce que je lis ce site depuis plusieurs mois, et il faut dire que les articles de ce dernier sont très bien écrits et d'une grande aide lorsqu'on débute. N'hésitez donc pas à y faire un petit tour. Amicalement, http://www.commentfaireunfilm.com/