Soutenez Assoiffés de Wajdi Mouawad, première création du Bruit de la Rouille, enfin sur la route du Festival Off d'Avignon !

Large_assoiffe_s_kisskiss_petit-1457116064-1457116084

Présentation détaillée du projet

En juillet 2016, au Festival Off d'Avignon, la Cie Le Bruit de la Rouille présentera ASSOIFFÉS, de Wajdi Mouawad et Benoît Vermeulen, au Théâtre de l’Alizé (tous les jours à 13h20) !

 

C’est avec ce spectacle qui mêle onirisme et réalisme, légèreté et brutalité que nous avons choisi d’aborder Avignon.

 

Nous souhaitons, grâce à la visibilité qu’apporte le Festival, chercher de nouveaux partenaires. Cela nous permettra de continuer à développer notre démarche de culture populaire et pédagogique tout au long de l’année.

Il manque 6000 € au budget pour permettre à l'ensemble de l'équipe de mettre les voiles sur le Festival !

À tous ceux qui ont envie d’encourager le plaisir que nous aurons à porter cette pièce et de soutenir la prospérité du Bruit de la Rouille, lisez les quelques lignes qui suivent, elles vous expliquent tout : la création, le projet Avignon, l'équipe et ses actions, et surtout : l'utilisation des financements !

 

POUR TOUTES LES CONTRIBUTIONS :

La Cie Le Bruit de la Rouille s'engage à vous faire un reçu fiscal "Reçu au titre des dons"

(Cerfa N11580*03)

Ce qui signifie 66% de votre don remboursé sur vos impôts.

Exemple : 100€ don = 66€ remboursé = 34 € réellement versé + les contreparties !

 

 

      L_affiche__nouveau_logo_mini-1457425993

© Aurélie Imbert.

 

 

PRÉSENTATION DÉTAILLÉE ET SYNOPSIS DU SPECTACLE

 

Assoiffés, une mise en scène collective.

 

Tout commence par notre rencontre avec l’œuvre de Mouawad ; des lectures, des laboratoires, des ateliers, des débats… beaucoup de débats ! Au début, on ne savait pas exactement où tout cela allait nous mener. Jusqu’à ce que nous débusquions ASSOIFFÉS

 

Boon rêvait de devenir auteur. Il est finalement devenu anthropologue judiciaire. Au lieu de créer un monde qui n’existe pas, il fait voir ce qui n’existe plus. Une nuance insignifiante qui va changer tout le cours de sa vie. La preuve, il n’est pas comédien professionnel mais vient nous raconter son invraisemblable histoire et par le fait même, celle de Sylvain Murdoch, soudainement habité par une soif nouvelle impossible à étancher, et mystérieusement disparu le mercredi 6 février 1991, jour de la Saint Gaston.

 

                 Thumb_img_3766_1024-1457426713

© Amélie Fouillet

 

Sur scène, une boîte rouillée, abandonnée, un cri de détresse aux couleurs de la beauté mystérieuse. Sa porte fragile appelle à l’ouverture, à l’éclatement de ce qui se passe à l’intérieur. C’est la boîte de Boon. Celle qui renferme ses mots, ses passions et son espérance.

 

Boon, déchiré entre l’écoute de son cœur et la société, décide, malgré sa crainte du passé, malgré l’impact de l’abandon de ses rêves sur son être intime, d’ouvrir publiquement sa boîte. Personnages réels ou fictifs ?

 

     Thumb_img_3782_1024-1457426603

© Amélie Fouillet

 

Des sons, des êtres masqués, usés par le temps, retracent alors l’histoire de Boon.

 

Il comprend : et si la violence d’une vie pouvait donner la beauté de l’art? Et si « rêver d’être auteur » n’était rien de plus que l’espoir de trouver un sens à sa vie ? C’est dans cette réflexion qu’est le message profondément enthousiaste et optimiste de la pièce.

 

Car à travers le parcours, les souvenirs et l’espoir de Boon, ce spectacle invite à s’interroger sur les rêves, leur rôle et ce qu’ils deviennent. L’impact de notre quotidien, la violence du monde, sont pointés du doigt dans un mélange d’onirisme et de réalisme, de légèreté et de brutalité.

 

      Thumb__dsc8596_1024_1024-1457426904

© Xavier Pagès

 

Aussi, travailler avec un comédien québécois nous a permis de conserver la langue originelle du texte, son tempo singulier, sa respiration, son humour. L’évolution de l’histoire dans un jeu tout en rupture donne au spectacle un rythme épique et surprenant.

 

               Thumb_dsc_0473_1024-1457429947

© Roland Plenecassagne

 

LE TEASER

 

 

 

ÉQUIPE ET COMPAGNIE

 

ASSOIFFÉS est une mise en scène collective créée par Mélaine Catuogno, Pierrick Bressy-Coulomb, Alexandre Streicher, Sarah Ballestra et Vivien Fedele.

 

         Nous-1457524043

 

Tous rencontrés au conservatoire d'Avignon et passés par le TRAC, nous nous sommes réunis et avons mis nos spécialités au service de la scène. Issus du clown, du théâtre ou de la technique, membre de la compagnie ou amis du Bruit de la Rouille, nous défendons à travers la poésie d'un auteur ou le punch du théâtre forain notre démarche artistique et d'éducation populaire avec la même conviction.  

 

Le pari de la compagnie est de toujours se poser la question du rôle des arts de la scène dans notre société. Que cela soit sous forme de laboratoire pédagogique, dramaturgique ou création de spectacle, Le Bruit de la Rouille cherche sans cesse cet endroit du théâtre qui interroge et joint l’enchantement de l’onirisme à la violence de la poésie. Comment chercher l’équilibre entre rêve et réalité, création et destruction pour raconter ce monde doux et amer, que nous construisons.

À quoi servira la collecte ?

POURQUOI CE FINANCEMENT : PROJET FESTIVAL

 

Le Festival d’Avignon est le plus gros au monde avec plus de 1300 spectacles par jour pendant 3 semaines de juillet. Il coute cher mais plusieurs milliers de professionnels du spectacle vivant s’y côtoient. C’est une sacrée occasion pour la compagnie de rencontrer de nouveaux partenaires afin de diffuser le spectacle et de multiplier les actions culturelles auprès des enfants et des adolescents.

 

Ce Kiss Kiss Bank Bank nous permettra de défendre notre création auprès du public et des professionnels.

 

Grâce à votre soutien nous serons en mesure d’assurer la communication du spectacle, les droits d'auteurs, l’achat de matériel essentiel au spectacle (ainsi que les nombreux frais quotidiens du Festival) mais aussi et surtout la professionnalisation des artistes que nous sommes, et la pérennité de la Cie Le Bruit de la Rouille.

 

BUDGET

 

  Thumb_img_0015_1024-1457430155

 

6000 €

Budget Kiss Kiss Bank Bank pour financer la communication, les frais du spectacle et une partie des salaires :

 

Paiement d’un chargé d’accueil/billetterie : 800 euros

Paiement d’un chargé de communication : 1200 euros

Compléments de salaire de l’équipe artistique: 2000 euros

Droits d’auteurs estimés : entre 2000 et 2800 €

 

Si vous faites exploser le budget

 

Entre 6000 € et 7000 €

Achat d’une découpe (projecteur spécifique), indispensable à la création lumière du spectacle : 500 €

Amortissement plus large des droits d'auteurs : 500 €

 

7000 € et plus

Investissement pour la prochaine création du Bruit de la Rouille sur Shakespeare : Antoine et Cléopâtre (sortie 2017).

 

CALENDRIER D'UTILISATION DES FONDS KISS KISS :

 

La totalité des fonds sera utilisée à la fin du Festival d'Avignon, fin juillet - début août, pour le paiement des comédiens, de la technicienne, des chargés d'accueil et de communication.

De même pour les droits d'auteurs.

 

Si nous dépassons les 6000 € la découpe (projecteur spécifique) sera achetée avant le Festival d'Avignon.

 

 

11 130 €

Apport du Bruit de la Rouille

 

Paiement de l’équipe artistique : 7000 €

Flyers : 80 €

Affiches : 150 €

Fournitures : 140 €

Dossier de communication : 350 €

Frais de diffusion (enveloppes, timbres, impression invitations) : 630 €

Articles publicitaires + inscription dans le programme du Off : 1400 €

Location de matériel technique : 500 euros

Déplacement du décor et du matériel depuis Lyon : 450 euros

Adaptation du décor pour le festival (rapidité montage/démontage) : 190 euros

Catering : 240 euros

 

OÙ AVONS-NOUS TROUVÉ ET OÙ ALLONS-NOUS TROUVER LES 11 130 € RESTANT ?

 

Suite à plusieurs dates avec ASSOIFFÉS, les recettes ont directement été mises de côté en vue du Festival :

 

Festival Les Bravos de la Nuit à 3000 €

Théâtre du Balcon à 2000 €

Pourcentage des ateliers donnés aux enfants/adolescents/adultes : 1400 euros

 

Demande de subvention en cours :

 

Spedidam : entre 5000 et 7000 €.

Thumb_logo_et_typo_noir-1457173159
Le Bruit de la Rouille

Le Bruit de la Rouille est né en 2014, d’une collaboration artistique de près 2 ans entre Pierrick Bressy-Coulomb, Mélaine Catuogno et Alexandre Streicher. La démarche de la compagnie s’inscrit dans la recherche d’un théâtre populaire et accessible à tous les publics. Le pari est de toujours se poser la question de la nécessité de l’engagement des... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Un spectacle incroyable qui reste aujourd'hui dans mon cœur. Beaucoup de travail, d'ambition, d'exigence, et ça paye! Bravo à vous, continuez à nous faire rêver. Je peux enfin vous donner un petit quelque-chose, je ne me voyais pas passer à côté d'un projet pareil! Camille Kolski.
Thumb_logo_et_typo_noir-1457173159
Merci merci merci!!! Vous êtes vraiment tous super avec vos messages qui fonds tous clairement chaud au coeur! On passe de belles journée grâce à vous :)
Thumb_default
Vous êtes les meilleurs et je vous aime (en tabarnac)! Hâte de vous revoir! Bon festival les belles et beaux! Laïma à Montréal X