« Au bois dormant », (duo clownesque joué et chanté / berceuses du monde) au Festival d’Avignon 2013 – tout public à partir de 4 ans

Large_photo_spectacle_vierge__2_

The project

« Tous les dragons de notre vie sont peut-être des princesses qui attendent de nous voir beaux et courageux. Toutes les choses terrifiantes ne sont peut-être que des choses sans secours qui attendent que nous les secourions. » (Rainer Maria Rilke)

 

LE SPECTACLE

Dormir ou ne pas dormir… that’s the question !

 

_mg_4800

 

Deux personnages traversent la nuit au bord du sommeil, en se prenant au jeu de « qui dormira la dernière » ! Elles s’aventurent dans la forêt de toutes les peurs, bien décidées à ne pas sombrer trop vite dans le sommeil et à regarder le loup en face! Et lorsque celui-ci apparaît avec ses grandes dents et son sourire, peut-être ce n’est pas si difficile de le calmer en lui chantant une petite berceuse ! Compter les moutons pour s’endormir, mais surtout pour prolonger le jour, l’enfance et le jeu. À partir de là tout s’enchaîne, un son, un rire, une chanson, un cri d’oiseau, un animal…

 

Berceuses et comptines invitent l’enfant et l’adulte à un voyage au pays des sons, des langues, des chants traditionnels, le temps d’un souvenir, une rêverie, un souhait…

 

« Tous les soirs, c’est la même histoire, j’veux pas dormir, j’veux réfléchir… »

 

LE PROPOS

« (…) On va où quand on dort ? Est-ce que tu m’oublies quand je dors ? Où va le monde quand il fait noir ? (…) »

 

_mg_4789

 

En franchissant le seuil du sommeil, l’enfant s’embarque pour un voyage dans l'inconnu où il s'aventure seul ; les images du jour deviennent des monstres qui nous guettent derrière les rideaux ou se dissimulent sous le lit…

 

Le spectacle commence par une berceuse douce et cruelle invitant l’enfant à dormir et à se réveiller dans vingt ans… Mais l’enfance n’est pas un long sommeil paisible au terme duquel on se réveille adulte ! Et les berceuses ne sont pas toujours là pour nous rassurer. Les adultes continuent à dire aux enfants de ne pas sortir la nuit, de se méfier du loup qui rôde dans la forêt… que si l’enfant dort, le loup s’en va, sans les manger… mais les parents ne nous protègent pas éternellement contre cette peur. Et comment résister à ce désir de voir le loup, de l’affronter, d’aller vers ce plaisir que procure le danger… Et que serait le loup sans l’agneau et l’agneau sans le loup !

 

Derrière la peur du noir, des bêtes féroces, des fantômes, s’exprime cette peur fondamentale de disparaître… la peur de la mort qui s’atténuera peut-être avec le temps, le temps d'une nuit, d’un jeu, d’un spectacle.

 

LA FORME

Le rire flirte avec la peur, le cauchemar avec le désir.

 

_mg_4874

 

Le spectacle n’est pas une histoire linéaire ; les personnages et les images y surgissent au gré des jeux qui s’inventent au fur et à mesure pour tenter de repousser le moment de dormir, de grandir, de mourir… et faire de cette « nuit noire », une « nuit blanche »

 

La mise en scène est un aller-retour entre le jeu et le chant. En laissant émerger cette enfance qui erre à l’intérieur de chacun, les comédiennes s’emparent des berceuses comme d’objets sonores et prétextes à jouer. Au-delà des mots, les mélodies, les langues et les rythmes parlent; le corps se met à balancer, se bercer, danser.

 

Au fur et à mesure, la musicalité et la cadence du spectacle se met en place ; le visuel vient enrichir le tout. Le travail sur le son, geste et l’image, ainsi que le traitement clownesque mettent en valeur les contrastes et les paradoxes de la vie.

 

 

L’équipe de création

Conception du projet

Izabelle Chalhoub et Fransoise Simon

Dramaturgie

Anne Rousseau et Fransoise Simon

Comédiennes et chanteuses

Izabelle Chalhoub et Fransoise Simon

Collaboration à la mise en scène

Monique De Laere et Anne Rousseau

Création lumières

Benoit Colardelle

Régie lumière

Pierre Azaïs

Why fund it?

AFFICHES, TRACTS, DOSSIERS...

 

Nous demandons une aide pour la réalisation du matériel promotionnel du spectacle: affiches, flyers

plaquettes et dossiers du projet.

Tout cela coûte la peau des ... ! Mais on ne peut s'en passer pour faire connaître notre spectacle...

 

HÉBERGEMENT durant le festival

 

D'autre part, nous avons besoin de vous aussi pour l'hébergement de l'équipe (2 comédiennes et une administratrice). Nous avons loué des logements universitaires, pas exorbitants mais ça monte tout de même !!! (presque 2000 euros sont engloutis le temps de le dire!)

 

Alors MERCI déjà pour tout petit geste que vous ferez!

 

Izabelle et Fransoise

 

_mg_4764

 

  

 

 

 

 

Thumb__mg_4851
AVDO

La Compagnie À VOL D'OISEAU Un théâtre de mots et d’images, dans lequel humour flirte avec cruauté, équilibre avec chaos, comédie avec tragédie… La compagnie À Vol d’Oiseau mène une recherche sur le clown et le burlesque, le langage corporel et la voix. Née en 2003, à l’initiative de Fransoise Simon, elle privilégie un théâtre qui place le corps du... See more