Un webdoc qui ne pourrait se faire sans vous ! Participez au Financement de la réalisation. http://www.aucoeurdefrance.fr

Large_kkbb2-1411635093

Présentation détaillée du projet

un web documentaire qui vous emmène sur les routes de nos campagnes, rencontrer l’inconnu.

 

“Chaque voyageur a son truc : Arthur Rimbaud utilise des semelles de vent et une ceinture gonflée de huit kilos d’or. Paul Morand préfère la Bugatti ou l’avion et Valery Larbaud mobilise un wagon de l’Orient-express pour y serrer ses douze douzaines de caleçons et sa mélancolie.

 

Robert Louis Stevenson, quand il se met en tête d’explorer les Cévennes en 1878, a aussi un truc, un âne...“

 

Moi, j’ai pris ma Vespa, un siècle plus tard. Je suis parti découvrir les routes de France. Prenant tente, réchaud et de quoi filmer, sans itinéraire fixe, en errance, un vagabondage entre villages et lieux-dits pour partager avec l’inconnu.

 

Je veux proposer un site internet offrant une succession de portraits collectés au cours de cette traversée de France...

 

Retrouvez l'interview de Allô la Planète, pour en savoir plus.

 

 

 

J'ai déjà développé une première version du site, qui comporte le fonctionnement et le ton de parole que je veux mettre en avant. Je prépare une sortie officielle fin 2014, début 2015 pour une version définitive du webdocumentaire, qui serait accompagnée d'un livre retraçant l'expérience. 

 

www.AuCoeurdeFrance.fr

 

Pour suivre le projet en direct ou presque : c'est ici

 

Twitter : @aucoeurdefranc1

 

 

--

 

L’idée

 

Une immersion en solitaire à la recherche de personnages rencontrés au gré des routes. M’attachant à un visage, un vêtement ou à un signe distinctif.  Je veux créer un panorama de points de vue sur les changements visibles et invisibles de notre société. Un choix sur le terrain sans préméditation, hors des grandes agglomérations. Filmer la rencontre telle qu'elle se présente.

 

--

 

Le but

 

Ce web documentaire a pour but de partager un regard sur le temps présent et les changements que celui-ci ordonne dans l'artisanat mais aussi dans les langages actuels. Partager l'écoute de personnages, participer à un travail de mémoire sur la culture de notre pays. 

 

--

 

Repérage

 

Parti d’Avignon pour Paris à deux reprises en 2012 et 2013, puis de la pointe du Raz en direction du Sud en 2014 où je suis actuellement, j’ai expérimenté mon dispositif de tournage. Comment organiser les journées, entre les rencontres, les kilomètres et le campement. Dans ces  6000 kms, j’ai pu filmer plusieurs types de personnalités (45 portraits / 26h de rush de parole), de personnes. L’agriculteur à l’accent Canadien, le bougnat buvant un verre de rouge, le pain au chocolat dans la poche.  J’ai pu me rendre compte qu’être moi-même dans un déplacement permet  d’obtenir un rapport plus direct. Un des premiers outils pour le film est le sourire. Arrivé avec un scooter à l’allure d’un âne, surprend et anime la curiosité. Cela crée des ouvertures. Une démarche sincère apporte un échange sincère. La beauté de nos anciens, de la culture intérieure de notre pays est riche. La mettre en avant en poussant les portes est faisable.

 

--

 

Réalisation

 

Mon idée pour la réalisation de cet essai documentaire à destination d’internet, a été de filmer le plus simplement ce qui se passe. Cherchant à ne pas modifier la réalité de mon sujet. C’est en gardant les lumières naturelles, concentrer mon image sur les visages, les yeux, les mains, montrer le rapport aux objets, à l’environnement. La plupart du temps, la camera est à hauteur d’épaule. Agir le minimum sur le réel, laisser le temps choisir.

 

--

 

Inspiration

 

De ma génération et de ma culture "confiture", je parlerai en premier d’Antoine de Maximi avec "J’irais dormir chez vous". Il a su démontrer qu’il était possible avec les moyens d’aujourd’hui de réaliser une série seul.  En second, je parlerai de "Jolie Mai" de Chris Marker, un film réalisé avec les premières caméras qui synchronisent le son et l’image, une traversée de Paris en 1967, un des premiers printemps sans guerre. A deux, ils sont partis filmer les parisiens voulant transcrire leur époque à travers la voix de l’habitant. Pour finir, je ne peux oublier Raymond Depardon, qui par sa manière de photographier la France a évidement inspiré mes cadrages, tel un grand père, son rapport à l’image toujours accompagné de rigueur.  

 

--

 

Production

 

Pour mettre en place la production de cet essai documentaire, je me suis servi en premier de mes propres compétences. Convaincu de pouvoir prendre en charge toute la partie technique et intellectuelle que cela engage. Les techniques d’aujourd’hui m’ont permis d’accéder à une manière de voir le film différemment. Pouvoir minimiser les dépenses sans perdre en qualité. Pour trouver les financements, j’ai utilisé une partie de mes économies et fait appel à mon entourage, sensible à la possibilité de participer d’une manière externe à un projet au sujet qui anime en nous des émotions simples et sincères. C’est l'ensemble de ces évolutions sociales et techniques, qui permettent la réalisation de ce web documentaire.

 

--

 

www.AuCoeurdeFrance.fr

 

Les chiffres

 

10 000 kms en 3 ans

55 heures de rush

1 Vespa Lx 50cc

1 5D Mk II

1 tente, 1 réchaud

31 départements traversés

70 jours de route

env. 85 km par jour

à 40km/h de moyenne  

 

Montesquieu disait : J'aime les paysans parce-qu'ils ne sont pas assez instruits pour réfléchir de travers... 

 

 

Img_0689-1410272472

 

Img_0165-1409582958

 

Img_1644-1409583100

 

www.AuCoeurdeFrance.fr

 

 

Img_0142-1409583005

 

Img_0784-1409583042

 

Img_0721-1409583017

 

Img_2073-1409583129

 

Img_2726-1409583157

 

Img_1741-1409583187

 

Img_1146-1409583220

 

Img_1023-1409583249

 

 

Img_1156-1409583362

 

Img_1546-1410272497

 

www.AuCoeurdeFrance.fr

 

À quoi servira la collecte ?

1000 euros pour : 

 

La communication du projet, j'ai crée un flyer, des cartes de visites, un dossier de presse qui permettent aux gens de pouvoir se connecter au réseau, de voir à quoi ressemble le projet. Déjà 1000 personnes sont venues visiter le site développé et mises en ligne début juillet. L'argent sert pour l'impression. Je travail sur une édition numérique d'un livre comportant l'histoire du projet, que j'aimerai voir éditer en papier. Un support supplémentaire qui accompagnerait le webdoc. 

 

www.AuCoeurdeFrance.fr

 

--

 

à savoir 

 

Evidement je ne compte pas le temps de travail que j'ai pu passé, ni l'investissement des années précédentes, ceci fait partie d'un choix personnel. Mon investissement dans ce projet est aux alentours des 15 000 euros en trois ans comptant l'achat du matériels professionnels et pour la préparation des voyages.

 

Malheureusement je me retrouve à sec pour être très concret et j'ai donc besoin de soutien financier.

 

--

 

La suite

 

J'aimerai offrir ces portraits aux anglophones,

 

Evidement mon ambition ne s'arrête pas là, J'aimerai à terme développer une application pour smartphone et un site internet avec plus d'interaction, l'édition imprimé d'un livre et pourquoi pas créer une communauté autour du site pour chaque année mettre a jour des nouvelles rencontres toujours réalisées avec la même volonté. Transformer cet essai en série, créer plus d'outils de communication, à terme j'aimerai offrir ces portraits aux anglophones, que les portraits soient sous titré.

 

Dans un rêve, j'imagine le Vespa, tout terrain et connecté. Envoyer en temps réel les images des rencontres du bout du monde. Je voudrais repartir sur les routes du Kazakhstan mais en deux roues, rapporter les sourires et l'accueil de nos voisins... Créer des inspirations et redonner un peu d'oxygène à ceux qui ne sont jamais parti. En faire une institution... 

 

Mais évidement pour le moment je suis le seul comme sur la route et mes finances ralentissent mes perspectives.

Thumb_img_0651-1409386375
tgranovsky

Dernier en date, l'Atelier Documentaire de la Fémis 2013. De mon parcours, CAP d'exécutant graphique, brevet technique d'art appliqué, diplôme de graphiste multimédia niv.3. De mes différents environnements de travail, promoteur dans des salons, assistant d'une galerie d'art, directeur artistique junior dans le marketing direct et maintenant... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Ton Vespa, il tient?

... !

Derniers commentaires

Thumb_default
Dernier coup de pouce !
Thumb_default
Bonnes routes et belles rencontres....
Thumb_default
Bonne chance pour ton projet! J'ai beaucoup aimé le portrait du petit fils du général Ferrier...