Soutenez le court-métrage "Au-delà des buissons rouges" : un thriller surréel et grotesque.

Large_mtg.v3_et.si.je.te.tue_171216-1485458290-1485458326

Présentation détaillée du projet

Après "et toi ?" et " lei leva i capelli bondi" (titres en minuscules, comme s'ils étaient déchirés du parlé) le réalisateur Giorgio Salamone retourne explorer l'espace indéfini et éthéré entre la réalité et l'imagination dans le cinéma avec son nouveau court-métrage "Au-delà des buissons rouges ". Quelle est l'histoire de ce film ?

 

SYNOPSIS 

 

Henri et Petit Duc sont deux cinquantenaires qui passent leur temps dans un appartement délabré, rempli de poussière et de bouteilles de Whisky.

Un beau jour, Petit Duc a un projet pour eux : aller récupérer un précieux sac laissé à l'abandon au fin fond d'un lac, encerclé par d'épais buissons rouges. L'idée s'implante, et peu à peu, l'esprit dérangé d'Henri envahit l'espace pour laisser place à un monde halluciné, à la couleur pourpre.

 

LE TEASER DE "AU-DELÀ DES BUISSONS ROUGES "

 

 

 

COMMENT J'AI DECIDÉ DE RÉALISER CE FILM ?

 

"Je suis dans une immense vallée rocheuse. Je respire l’air propre de la montagne et je me rends compte que je suis seul, et pour un instant je me sens bien. À quelques mètres de moi, à travers des buissons rouges, j’aperçois un étang. Je sais qu’une chose terrible s’est passée ici."

 

Ce rêve est longtemps resté dans mon esprit. Même si ces traits étaient indéfinis et flous, les images parlaient clairement. Je sentais qu’il voulait me dire quelque chose. 

 

Quelques temps après, j'ai pensé à une situation très similaire à celle qu'on pourrait retrouver dans les contes de Bukowski : deux hommes dans une maison délabrée. Ils sont alcooliques et ils discutent de la possibilité de récupérer un sac dans un lieu mystérieux, une vallée recouverte de buissons rougesJe n’essaie pas de me l'expliquer et n’en ai pas l’intention, mais j’ai très souvent pensé à ce que disait le grand réalisateur italien Michelangelo Antonioni : « (…) Je reste fidèle à une conviction ancienne : pour faire du bon cinéma, il suffit d’un rien, une image comme celle de ce monde, à partir de laquelle naissent d’autres images conçues en vue de leur seule réalisation en film. Quel grand jour que celui où les réalisateurs sauront noter en trois lignes dans leur calepin des films à tourner sans hâte, comme Tchékhov le faisait pour ses nouvelles. Alors on pourra démontrer que les idées susceptibles de faire naître de telles visions fleurissent partout, même là où l’on s’y attend le moins (…)». 

 

 

LES PERSONNAGES

 

 

 

Paolo Casagrande dans le rôle de Henri

 

16178420_1756764097976284_2661557697053344999_o-1485464221

 

 

 

 

Eric Moscardo dans le rôle de Petit Duc 

 

16178630_1756764137976280_7712688990971086148_o-1485464257

 

 

 

 

Julia-Myriam Sadel dans le rôle de la Femme Mystérieuse

 

B1_13220074_1096614580361775_387453665_n-1485464373

 

 

 

LE RÉALISATEUR 

 

16112810_1756767311309296_6336045708628597602_o-1485552142

 

 

Giorgio Salamone est né à Palerme en 1991. Après son BAC littéraire au lycée classique Umberto I de Palerme, où il a fréquenté des laboratoires d'écriture cinématographique avec l'écrivant italien Ugo Barbàra. En 2009 il a commencé ses études en Audio Vidéo et Multimédia à l'Académie de Beaux Arts de Palerme. Il a aussi fréquent des laboratoires de dramaturgie, en conclusion desquels il a mis en scène ses pièces théâtrales.

En 2013 il a gagné le prix Corto '86 au concours international de scénario Mattador, avec le scénario du court-métrage “e tu?” (“et toi ?”).

En 2015, il a suivi le cursus d'assistant réalisateur au Conservatoire Libre Du Cinéma Français à Paris. Pendant ses études, il réalise le court-métrage "lei aveva i capelli biondi", sélectionné au Visionaria International Film Festival de Sienne.

 

 

L'EQUIPE

 

Adrien Duvivier 

 

Assistant réalisateur, infatigable, passionné. Un vrai leader du plateau.

 

 

 

Marion Bry

 

Scripte, précise et infaillible. Grace à elle aucune faute de continuité n'est possible. 

 

 

 

Emerson Lefrançois

 

Directeur de la photographie. Si le Cinéma est dessiner avec la lumière, il est notre peintre. 

 

 

 

Magali Moronval et Aurélien Chorin

 

Les ingénieurs du son. Les atmosphères sombres et surréelles du film n' auraient pas le même charme sans leur travail.

 

 

 

16177934_1756763617976332_1240904369134214723_o-1485622999

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Depuis plusieurs mois, pendant mes études au Conservatoire Libre du Cinéma Français, mon équipe et moi travaillons sur le projet de court-métrage "Au-delà des buissons rouges".

Votre soutien sera crucial pour donner vie aux séquences fascinantes et hypnotiques du film.

 

Voilà comment nous allons utiliser votre contribution :                                        

- 2500 Euros - Caméra et équipe images                                                                               

- 2000 Euros - Décor                      

- 500 Euros - Transport et Logistique                      

- 500 Euros - Etalonnage                       

- 500 Euros - Mixage

 

Avec une longue formation dans l'audiovisuel entre l'Italie et la France, et ayant déjà réalisé deux courts-métrages sélectionnés dans des festivals, ce troisième court-métrage peut prendre vie grâce à votre contribution.

 

 

Faites partie de ce projet en nous aidant à le réaliser !

Thumb_9-1484737758
Giorgio Salamone

Giorgio Salamone est né à Palerme en 1991. Après son BAC littéraire au lycée classique Umberto I de Palerme, où il a fréquenté des laboratoires d'écriture cinématographique avec l'écrivant italien Ugo Barbàra. En 2009 il a commencé ses études en Audio Vidéo et Multimédia à l'Académie de Beaux Arts de Palerme. Il a fréquenté aussi des laboratoires de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Je crois en toi Bello ! :D
Thumb_default
Grande Giorgio!
Thumb_default
In bocca al lupo! Be strong :). Rosario & Graziella