Participez à un web-documentaire sur les agricultrices dans le monde:. Des portraits de femmes à travers leur travail et leur cuisine..

Large_img_3454_kkbb_copie

Présentation détaillée du projet

« AU GOUT DU MONDE » EN QUELQUES MOTS :

 

D’ici 2050, il faudra nourrir 9 milliards d’êtres humains sur la planète et trouver de nouvelles solutions pour produire les ressources nécessaires. Les agriculteurs représentent 11% de la population active mondiale alors que les agricultrices ne représentent que 8%. Combler cet écart entre les genres et donner de meilleures conditions de travail aux femmes représenteraient une solution à part entière pour nourrir la population des décennies à venir, réduire la famine et améliorer les conditions de vie des pays en développement.

 

1147_kkbb_copieDurant un an de voyages, à travers la transmission du travail de la terre et de la cuisine, j’aimerais réaliser un web-documentaire en photographiant, filmant et écrivant les histoires des femmes agricultrices d’aujourd’hui.

1-            Leur travail et ses particularités, les produits qu’elles cultivent et le contexte géographique, économique, social ou encore culturel du pays dans lequel elles vivent seront le point de départ de chaque portrait.

2-            Puis, leur cuisine, faite des produits de la terre locale et la transmission d’une recette permettra de mieux les connaitre dans leur quotidien.

3-            Enfin, une interview avec une série de questions communes à toutes les femmes sera le moyen de raconter leur histoire de manière plus personnelle.

 

Sur 4 continents et à travers 16 pays d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et d’Amérique latine, il s’agit de dresser les portraits de quelques-unes de ces femmes courageuses qui, à travers un besoin vital tel que l’alimentation ont toutes une histoire singulière à raconter.

 

POURQUOI CE WEB-DOCUMENTAIRE ?

 

L’alimentation est un besoin vital qui a toujours suscité des stratégies, des migrations, des conflits ou des alliances mais aussi des inventions et des tendances propres à chaque époque. Mais l’alimentation est aussi le reflet indéniable d’un pays : son niveau de développement, son climat, sa géographie, sa population ou encore ses croyances et ses traditions. Les problématiques et les sujets qu’elle soulève sont innombrables, surtout aux prémisses d’un 21ème siècle où l’on parle agriculture biologique ou intensive, métissage culturel ou identité communautaire, commerce équitable ou mondialisation menaçante.

 

Mais alors qui sont ces femmes d’aujourd’hui qui représentent 43% de la main d’œuvre agricole des pays en développement, qui cultivent la terre et travaillent aussi dur que les hommes pour nourrir les êtres humains ?

En filmant et en photographiant les agricultrices dans le monde, « Au goût du monde » cherchera à montrer le rôle capital de ces millions de femmes dont le travail est un véritable espoir pour l’avenir de la planète.

 

En effet, si les femmes agricultrices disposaient d’une parcelle de terrain ou de bétail, si elles avaient plus facilement accès au crédit et aux formations ou encore si elles bénéficiaient des mêmes intrants agricoles que les hommes, la situation serait complètement différente. Dans les pays en développement, elles pourraient ainsi augmenter de presque 30% leurs rendements, accroître la production agricole nationale de 2 à 4% et éventuellement réduire le nombre de gens souffrant de la famine d’environ 15%, soit sortir 100 à 150 millions de personnes de la pauvreté.  

                                           

En mettant en exergue la transmission du travail de la terre et la transmission de la cuisine,  -acte essentiellement féminin- le web-documentaire permettra de dresser les portraits de ces travailleuses héroïques et de les découvrir dans leur quotidien. Raconter leur histoire en écoutant leur témoignage, leurs rêves, leurs doutes et leurs difficultés sera le moyen de leur rendre hommage mais aussi de remplir un devoir de sensibilisation face à un sujet dont les enjeux nous concernent tous dans un avenir proche.

 

LA REALISATION DU PROJET

 

Img_5261_kkbbEn parcourant 16 pays et en restant 3 semaines environ dans chacun, j’aurai le temps de prendre des contacts sur place et d’étudier les particularités et enjeux de l’agriculture locale avant de partir à la rencontre des femmes du pays.

En restant plusieurs jours auprès du personnage choisi, je pourrai ainsi découvrir son travail et son quotidien, partager ses recettes de cuisine chez elle et apprendre à la connaître grâce à une interview longue et posée.

 

Les vidéos montées interviendront ensuite sur la plateforme du web-documentaire où il sera possible de choisir de naviguer par thème, par pays ou par recette.

Les photographies prises et les textes rédigés tout au long du voyage alimenteront le web-documentaire et permettront de mieux s’immerger dans le pays traité en comprenant les enjeux de l’agriculture sur place et le rôle joué par les femmes.

Des cartes interactives, des statistiques et des données détaillées viendront compléter les portraits de femmes.

 

LES PARTENAIRES DU PROJET

 

BALADEO : c’est une marque d’équipements techniques, existante depuis 1995. La marque édite et distribue des accessoires de randonnée et des produits de coutellerie. En 2013, elle a pour la première fois lancé le concours « Baladéo, Plus loin que le voyage » avec en premier prix, une bourse de 3000€ que j’ai remportée.

 

BABYLOAN : c’est une plateforme de microcrédit sur internet. Les fondateurs, financent des projets grâce aux prêts solidaires de particuliers. 145 pays sont déjà membres de Babyloan et permettent à des entrepreneurs d’une quinzaine de pays sur 4 continents, d’accéder au microcrédit et de bénéficier d’un accompagnement pour développer leur projet.

Membre de Babyloan depuis 2012 et particulièrement intéressée par leurs actions, j’ai pris contact avec les membres de l’équipe en leur proposant d’apporter ma pierre à l’édifice durant la réalisation de mon projet. Ils m’ont proposé de rencontrer, pendant mon voyage des entrepreneurs dont le projet soutenu par Babyloan a un lien avec l’alimentation. Je relayerai ainsi l’information pour leurs réseaux sociaux en leur proposant des portraits d’entrepreneurs que je pourrai rencontrer dans 4 pays où Babyloan est présent : le Cambodge et les Philippines en Asie, le Nicaragua et l’Equateur en Amérique latine.

 

MKF EDITIONS : Studio d’édition particulièrement actif dans les nouveaux supports et le numérique, MKF Editions développe de nombreux projets dont le contenu est pensé pour trouver sa place sous une forme adaptée aux nouvelles technologies, alliant papier et contenu en ligne. MKF sera partenaire du projet à mon retour de voyage en menant à bien un plan transmédias prévoyant l’édition d’un beau-Livre, un livre numérique et la mise en ligne d’un web-documentaire.

 

LE MOUV’ : Après un premier passage à l’antenne en décembre 2012 dans l’émission « Allo la planète » d’Eric LANGE, nous avons convenu que je pourrai prendre la parole régulièrement à la radio tout au long de mon voyage pour partager mes expériences, mes découvertes et mes rencontres liées aux portraits de femmes réalisés.

 

 

POURQUOI VOTRE AIDE ?

 

Votre soutien est maintenant indispensable pour la dernière ligne droite du projet. En effet, je prépare « Au goût du monde » depuis maintenant décembre 2012 et j’ai réussi à réunir les fonds nécessaires pour le voyage et le tournage. Il ne me manque plus qu’une somme destinée aux derniers achats de matériel, au développement de la plateforme du web-documentaire et à la postproduction du film.

Nul besoin de vendre les bijoux de votre grand-mère ou de vider votre PEL, votre contribution si elle est financière sera forcément pour moi une aide pour me rapprocher un peu plus de la réalisation optimale du projet.

Par ailleurs, votre aide est tout aussi précieuse s’il s’agit de relayer l’information autour de vous, sur les réseaux sociaux, par mail, via le bouche à oreille ou autre moyen de communication moderne auquel je n’aurais pas pensé.

Quoiqu’il en soit, j’espère qu’en apportant votre contribution, vous aurez quelque peu l’impression de m’aider à mener à bien un projet personnel certes mais aussi d’honorer le travail de femmes remarquables qui quelle que soit le recoin du monde qu’elles occupent, contribuent toutes à faire fructifier la terre.    

À quoi servira la collecte ?

 

 

2300 EUROS : MATERIEL VIDEO : OBJECTIF LONGUE FOCALE 70/300MM, UN MICRO HF, UN ENREGISTREUR SON.

3000 EUROS : DEVELOPPEMENT PLATEFORME WEB

3500 EUROS : POST-PRODUCTION : MONTAGE VIDEO, MONTAGE SON, MIXAGE SON, ETALONNAGE, EDITION DVD

Thumb_763
Marion GABORIT

Passionnée de voyages, de photographies, de documentaires et de cuisine, ce projet sera ma première réalisation personnelle. En effet, après avoir été initiée à la photographie par mon père à l’âge de posséder mes premiers appareils jetables puis, après avoir été assistante caméra et cameraman pour des documentaires et des émissions télévisuelles telle... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravoo!!! Félicitations!!! Trop heureuse pour toi!!!
Thumb_default
A toi de jouer maintenant...
Thumb_default
juste un peu plus du choclito dans le froid