Aidez-nous à soutenir ce projet: 1955, Stockholm, Un moment d'éternité dans l'intimité de trois femmes.

Large_asdlvkisskiss-1433159792-1433159800

Présentation détaillée du projet

                    Création Avignon 2015         

 

 

 Def_asdlv_affiche_42x60cm_-1433157615

 

 

 

 

                                                                        LA PIÈCE

 

TROIS FEMMES D’HORIZONS ET D’ÂGES DIFFÉRENTS partagent la même chambre dans une maternité pendant vingt-quatre heures. L’une s’apprête dans l’euphorie à mettre au monde un enfant ardemment désiré, la deuxième vit sa fausse couche dans le désespoir, la petite dernière a été hospitalisée après l’échec d’une tentative d’avortement «maison»...

 

 

                                                                       L’AUTEUR:

 

 L’ÉCRIVAIN SUÉDOIS ULLA ISAKSSON (1916-2000) est née et décédée à Stockholm. Elle est l’auteur de nouvelles, romans, pièces de théâtre et scenarii de films. Enfant, elle grandit dans une ambiance très religieuse, ce qui influence ses premiers écrits. Brillante élève, elle obtient un doctorat en philosophie et publie son premier roman « Trädet » en 1952. Deux années plus tard, elle se fait un nom grâce au roman «Kvinnohuset» (La Maison des femmes) qui est adapté à l’écran par Erik Faustmann. C’est le début d’une longue collaboration avec des réalisateurs de cinéma et de télévision et notamment avec Ingmar Bergman pour qui elle devient scénariste. C’est lui qui propose en 1954 d’adapter son roman « Det vänliga, värdiga » pour un film qui s’intitulera «Nära livet» (Au Seuil de la Vie). Parmi ses thèmes de prédilection, les tensions et conflits religieux, les questionnements des femmes, les soucis de maternité et paternité. Plus tard dans sa vie, elle écrira un témoignage poignant sur la maladie d’Alzheimer dont souffre son deuxième mari «Boken om E» qui sera adapté par le cinéaste danois Bille August. Le décès de Ulla Isaksson surviendra juste avant la sortie du film.

 

                                                                       LE PROJET

 

 

LA GENÈSE DE CE PROJET remonte indéniablement à ma rencontre avec la comédienne suédoise Sofia Maria Efraimsson. Nous avons fait connaissance lors d’un chantier dirigé par Bertrand Hurault au Théâtre des Carmes. Nous avions toutes les deux une certaine expérience du théâtre scandinave traduit en français : Sofia    dans « Docteur Glas » du suédois Hjalmar Soderberg (l’un des grands succès avignonnais de ces trois dernières années), moi-même dans « Kristin Lavransdatter, La rose du nord ». Nous avons eu l’envie commune d’explorer à nouveau cet enjeu, avec une attention particulière pour le rôle de la femme scandinave. Longtemps, nous avons cherché un texte fort où deux femmes d’âges différents tiendraient les rôles principaux, que ce soit dans Strindberg, Ibsen, Karen Blixen... jusqu’au jour où dans une vieille librairie vouée à la fermeture à Göteborg, nous avons déniché, pour une poignée de couronnes, un petit livre bleu aux pages jaunies.. le bijou rare : la pièce « Nara Livet » de Ulla Isaksson. En feuilletant les pages, les noms des différents rôles nous sautent aux yeux - que des femmes ! Hjördis, Cecilia, Stina, Syster Britta... Le monde de la maternité, berceau de la vie, magnifiquement dialogué, nous confirme très vite dans notre choix. Pas étonnant qu’Ingmar Bergman en ait tiré le film du même nom... Nous avons imaginé le metteur en scène idéal : Hélène Darche, dont la sensibilité, l’expérience, et la finesse de direction dans la mise en scène du suédois Hjalmar Soderberg m’avaient fortement impressionnée. Aussi bouleversée que nous par cette histoire, elle accepte immédiatement ! Et relève le défi d’adapter le texte pour quatre femmes. La pièce «Au Seuil de la vie», version française, est lancée. Aujourd’hui le projet se réalise, et Sofia s’en est un peu éloignée : elle mettra au monde son premier enfant début juillet, pour l’ouverture du festival. Quand la vie rejoint le théâtre...

 

HELENA DUBIEL LORENZEN

Directrice Artistique - Paris, Avril 2015

 

Helenab_n-1433156751

 

Helena Dubiel Lorenzen

Directrice Artistique/ Interprète

 

 

 

 

  Sofia-1433157238

 

Sofia Maria Efraimsson

Traductrice

 

 

 

                                                                       NOTE D INTENTION

du metteur en scène: HÉLÈNE DARCHE

 

CECILIA, STINA ET HJÖRDIS, TROIS FEMMES CONFRONTÉES À LA MATERNITÉ. Trois femmes soumises à des forces de vie et de mort qui les dépassent. Ce texte puissant, monté comme un quatuor de musique de chambre, pose des questions qui trouvent dans la société d’aujourd’hui un écho troublant : la liberté de choix, la place de l’enfant, celle du corps, l’impossibilité où nous sommes de maîtriser notre destin... La mise en scène s’appuie sur un univers laiteux, proche du noir et blanc des films des années 50 – d’un blanc un peu saturé, d’un noir un peu passé. Une seule tache de couleur, les fleurs qui leur arrivent de l’extérieur : Une explosion pour Stina, la trop heureuse, Stina la solaire, dont les pauvres mots de conjuration ne suffiront pas à sauver l’enfant qu’elle porte, Stina à qui rien de vraiment mauvais n’est jamais arrivé, et qui fait devant nous l’apprentissage de la plus grande douleur. Un bouquet monochrome pour Cecilia, un bouquet de bon goût, un bouquet de bonne famille qu’elle déchiquète pétale à pétale, dans l’adieu à sa vie d’épouse qui vient de voler en éclats : une fausse couche aura été le révélateur du mensonge de cette vie-là. Un pauvre petit bouquet anonyme pour Hjördis, cadeau des collègues de bureau puisque aucun mari, ni fiancé, ni amant ne viendra la voir dans cette maternité où elle vient d’échouer après une tentative d’avortement ratée. AUPRÈS D’ELLES, SYSTER BRITTA, L’INFIRMIÈRE, une présence bienveillante et énigmatique, impénétrable, qui pourrait nous apparaître comme une sorte d’incarnation du destin. Elle veille sur elles trois, recueille leurs confidences et leurs cris de révolte, écoute en souriant leurs babillages de jeunes femmes redevenues soudain pensionnaires en dortoir, partage leurs fous rires ; la vie doit être là, à chaque instant, malgré tout. Malgré la cruauté incompréhensible de l’existence. Car chacune à sa façon trouvera les conditions de sa survie...

  

 

                                                                    INTERPRÈTES

 

                                Aliceauseuildelavie-1433157807

 

 

 

                                                                      ALICE ALLWRIGHT

Tourne dès l’âge de huit ans dans des courts métrages tels que Souffle de Muriel et Delphine Coulin et L’enfance de Catherine d’Anne Baudry. Elle s’inscrit alors à un cours de théâtre et joue dans des pièces comme Sous Contrôle de Frédéric Sonntag, Multilogues de Jean-Michel Ribes et Les pas perdus de Denise Bonal, sous la direction de Blue Belhomme. Puis elle intègre les Ateliers du Sudden, dirigés par Raymond Acquaviva et sera formée, par Philippe Rondest, Daniel Berlioux, Raymond Acquaviva. En 2014, elle joue en Avignon La Mère Confidente de Marivaux m.e.s Xavier Lemaire. En 2015, elle joue et assiste Christian Francois dans la mise en scène d’Une Vie pour Rire au théâtre des Béliers Parisiens. Elle prépare également les concours d’entrée aux écoles nationales d’art dramatique.

 

 

 

                                     Gwladys-rabardy-02-1433157840

 

                                                               GWLADYS RABARDY

Depuis douze ans, elle joue avec Hélène Darche au sein de la Compagnie L’Amour Fou puis la Compagnie du Passage. Elle découvre ensuite l’approche de l’Actor’s Studio chez Blanche Salant. A la suite d’interprétations de rôles pour le théâtre en entreprise et étant également directrice artistique ainsi que conseillère en stratégie créative, elle décide de créer le collectif Mesdames Messieurs, pour apporter aux entreprises de nouveaux relais et expériences de communication par le biais du spectacle théâtral pour le bien être au travail. Sensible à la mise en scène, elle travaille actuellement à l’écriture d’une pièce.

 

 

 

 

 

                                             Magda15-1433157972

 

                                                                    MAGDALENA KORPAS

Comédienne polonaise qui travaille entre Paris, Los Angeles et Londres. Elle se forme sous la direction de Francois Ha Van à l’Ecole Velo Vole et ensuite au Studio Pygmalion et L’atelier Théâtre de Monique Stalens. Depuis 2009, elle a joué dans cinq longs métrages ; Irina, dans Le Tournoi d’Elodie Namer, la norvégienne Zina, dans Les Conquérants de Xabi Molia, une fille du ghetto dans Beur sur la ville de Djamel Bensalah, Zorika dans le Pour Djamila de Caroline Huppert et Katje dans White Chapel de Daniel Nettheim. De l’autre côté de l’écran, le court métrage qu’elle a réalisé « Soixante-Dix » a été sélectionné en 2012 au Short Film Corner de Festival de Cannes.

 

 

 

                                                          Helenab_n-1433156751

 

 

                                                           HELENA DUBIEL LORENZEN

Après la danse classique à Londres et une maîtrise ès lettres, elle se forme à l’Ecole Jacques Lecoq. Outre les projets qu’elle mène avec sa propre structure, elle travaille pour différentes compagnies sur des textes contemporains et des créations - récemment avec Mike Sens dans Manticore à la Ferme du Buisson / Théâtre Gruttli Genève et dans Diremedinonpareil au Centquatre. Polyglotte, elle parle six langues et prête sa voix à de nombreux enregistrements notamment dans Cercles Fictions, m.e.s de J. Pommerat, à Maubeuge au Festival Dia. À l’écran, Eric Rohmer la remarque pour son film L’Anglaise et le Duc et lui donne le rôle de Mme Meyler.

 

 

                                                                            EXTRAIT

“Det är en hemlighet med livet, med födelsen och döden, en hemlighet varför somliga kallas till att leva, medan andra kallas till att dö. Vi kan bestorma himlen eller vetenskaparna med frägor – alla svar blir ändä bara endels. Medan livet gär vidare, krönande de levande med kval och med lycka.....”

“La vie, la naissance, la mort sont des secrets - des secrets pour lesquels certains sont appelés à vivre pendant que d’autres sont condamnés à mourir. Nous pouvons assaillir le ciel et la science de questions - toutes les réponses n’en font qu’une. Pendant que la vie se poursuit, couronnant les vivants d’angoisse et de bonheur.”

À quoi servira la collecte ?

Le Festival d’Avignon est une très belle aventure, mais elle génère des coûts de production importants.

 

TOUT TRAVAIL MÉRITE SALAIRE !

 

C’est pour cela qu’il est impératif pour nous de récolter les 5000 euros qui représentent les 25% manquants de notre budget.

 

Pour vous donner une idée ;

-la location de la salle coute :  4600 euros

-L’hébergement à Avignon pour l’équipe de 9 personnes coûte : 3900 euros

 

On y ’ajoute ;

-Les coûts du transport de la technique et des comédiens

-Le défraiement nourriture et d’autres coûts sur place

 

S’ajoute à cela les frais engendrés par la création du spectacle :

 

-Droits d’auteur

 

-Salaire équipe Artistique +  charges

 

-Salaire équipe Technique + charges

 

-Décors, costumes, création lumière, création musique

 

Et pour finir,

 

Les coûts de communication :

-graphisme

-affiche

-tract

-site internet

-diffusion

 

 

Si la collecte dépasse la somme, nous nous engageons à l'investir dans l’amélioration des décors et costumes et améliorer les défraiements de l'équipe sur place.

 

Thumb_capture_d_e_cran_2015-05-27_a__20.45.08-1432752335
Cie Théâtre Loki

Convaincue du vaste potentiel de la culture scandinave, Helena Dubiel Lorenzen fonde Théâtre Loki en 2014 dans le but de la promouvoir par le théâtre en langue française. Comme Loki, ce dieu provocateur de la mythologie nordique, capable de multiples transformations, elle souhaite provoquer une réflexion sur la condition humaine et en particulier,... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Merci pour ce moment partagé en espérant que le public du festival sura vos apprécier .Bonne chance
Thumb_default
Magnifique projet ! De tout cœur avec vous.
Thumb_default
Bravo ! beau projet ! belle équipe !