Aidez-nous à financer un colloque dont le but est de diffuser la pensée de René Girard, en particulier auprès des plus jeunes.

Large_rene-girard2-1479163934-1479163945

Présentation détaillée du projet

Cathedrale-metz-ville-1478728483

"Le verrou du meurtre fondateur, levé par la Passion, libère aujourd'hui une violence planétaire, sans qu'on puisse refermer ce qui a été ouvert. Car nous savons que toutes les victimes sont innocentes. La Passion a dévoilé une fois pour toutes l'origine sacrificielle de l'humanité. Elle a défait le sacré en révélant sa violence."

                                                                                                                                René Girard, Achever Clausewitz

 

 

Ce projet, soutenu par les classes Préparatoires du lycée Georges de la Tour à Metz, vise à faire connaître la pensée de René Girard, non seulement auprès d’un public étudiant et lycéen, mais aussi auprès d’un public sensible aux défis de nos sociétés. 

 

Tous les deux enseignants en classe préparatoire au lycée Georges de la Tour à Metz, Martin Steffens qui est professeur de philosophie en filière littéraire et moi-même comme professeur de mathématiques en filière économique, avons éprouvé le besoin, après les attentats qui ont frappé la France en 2015, de donner à nos élèves les moyens de réagir le plus sereinement possible, au moins sur le plan intellectuel, et de les aider à comprendre et à dépasser l'émotion très légitime éprouvée lors de ces événements dramatiques.

 

Coïncidence étonnante, René Girard nous a quittés quelques jours avant le 13 novembre 2015.

 

Il nous a alors apparu que les clés intellectuelles qu’il nous a léguées, pouvaient les aider et nous aider à penser, avec pertinence et sagesse, la violence dont l'Homme est capable.

 

Nos élèves ont montré beaucoup de réceptivité en découvrant la pensée de René Girard et font preuve de beaucoup d'enthousiasme dans l'organisation de cet événement.

 

 

 

Cet événement a pour ambition de conjuguer deux dimensions, intellectuelle et artistique. Il s’articulera autour de :

           -   cinq conférences se déroulant sur deux demi-journées.

           -   un concert de quatuor à cordes dont le programme sera en lien avec le sujet du colloque.

 

Il se déroulera à Metz, sur deux jours, les 13 et 14 janvier 2017.

 

 

Un colloque : « La violence,  à la lumière de la pensée de René Girard »

 

Nous avons invité des intellectuels, chercheurs dans les institutions françaises les plus prestigieuses ainsi que des personnalités de Metz.

 

Nous font l'honneur de leur présence :

 

Benoît Chantre – Docteur-ès-lettre et éditeur de sciences humaines. Benoît Chantre est fellow de la fondation Imitatio (San Francisco), membre associé du Centre international d’étude de la philosophie française contemporaine (CIEPFC, Rue d’Ulm), et président de l’Association Recherches Mimétiques dont le but est de promouvoir la pensée de René Girard. Il a étroitement collaboré avec René Girard à l’écriture de son dernier livre Achever Clausewitz.

 

François Doumazane – Agrégé de lettres. Professeur en classe préparatoires économiques et en Première Supérieure au lycée Georges de La Tour de Metz.

 

Olivier Rey – Polytechnicien, mathématicien et philosophe. Olivier Rey est chercheur à la section philosophique de l'IHPST (Paris I, CNRS). Son livre Question de taille a été primé par le  Prix Bristol des lumières 2014 et le Grand Prix de la Fondation Prince Louis de Polignac 2015 lui fut décerné pour l’ensemble de son œuvre.

 

Robert Scholtus –  Ecrivain, prêtre du diocèse de Metz, ancien supérieur du séminaire des Carmes à Paris.

 

Lucien Scubla – Lucien Scubla est chercheur en anthropologie. Après avoir été membre du Centre de recherche en épistémologie appliquée de l’École polytechnique, de 1982 à 2012, il est actuellement chercheur associé au LIAS de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales. D'inspiration structuraliste et morphogénétique, ses travaux portent principalement sur les modèles formels de l’anthropologie, les théories du sacrifice, et les fondements rituels des sociétés humaines. Il est notamment l’auteur de Lire Lévi-Strauss (Odile Jacob, 1998) et Donner la vie, donner la mort (Le Bord de l’eau, 2014).

 

 

Un concert : « L’année 1806 : René Girard, penseur du romantisme »

 

René Girard, comme critique littéraire, anthropologue puis philosophe, a toujours ancré son travail dans l’étude des plus grandes œuvres littéraires et musicales.

Il a élaboré à travers cette étude la notion de désir mimétique. Il porte ainsi un éclairage original sur l’émergence du romantisme allemand à la fin du XVIIIème et au début du XIXème siècle. Haine de la France pour avoir trahi l’idéal des Lumières, détestation mêlée de vénération pour Napoléon, remise en cause plus fondamentale du rationalisme de la Révolution française, sont autant de courants contradictoires qui constituent un soubassement à la fabuleuse histoire artistique du XIXème siècle allemand.

Ce concert a pour but d’illustrer et de comprendre la pensée de René Girard sur cette période à travers de grandes œuvres de musique de chambre.

 

Quatuor Girard  

Hugues Girard : Violon

Agathe Girard : Violon

Odon Girard : Alto

Lucie Girard : Violoncelle

 

Quatuor_girard-1478728819

 

Biographie du Quatuor Girard : constitué au sein d'une grande fratrie, le Quatuor Girard est né d'une passion commune révélée par la pratique très précoce de la musique de chambre en famille. Formé par le Quatuor Ysaÿe au Conservatoire Régional de Paris puis par Miguel da Silva à la HEM de Genève, le Quatuor Girard reçoit en parallèle l'enseignement de très grands quartettistes, et ne tarde pas à se faire remarquer au cours de grandes compétitions internationales. Lauréat du Concours de Genève en 2011, le quatuor a remporté en 2010 le Prix Académie Maurice Ravel à Saint-Jean-de-Luz, devient par la suite lauréat de la Fondation Banque Populaire puis lauréat HSBC de l'Académie du Festival d'Aix-en-Provence.

Il est actuellement en résidence à la Chapelle Royale Reine Elisabeth de Belgique, bénéficiant ainsi d'échanges privilégiés avec le Quatuor Artemis. 

Invités de salles et de festivals prestigieux en France -Auditorium du Musée d'Orsay, Théâtre du Châtelet, La Folle Journée de Nantes, Soirées et Matinées musicales d'Arles, le festival de Deauville, la Grange de Meslay...- le quatuor est également demandé à l'étranger notamment en Suisse, en Italie, en Belgique, au Maroc, en Russie, au Japon... 

Il s'est également produit avec Martin Steffens, pour l’interprétation des sept paroles du Christ en Croix de Joseph Haydn.

En février 2016, ils ont rendu hommage à leur grand-oncle René Girard en interprétant cette œuvre avec Michel Serres comme récitant en l’église Saint Germain des Près à Paris.

Le Quatuor Girard joue sur un quatuor d'instruments fabriqués entre 2014 et 2016 par le luthier parisien Charles Coquet

 

Site du quatuor

 

Site officiel de l'événement

 

Nous avons besoin de votre aide pour mener à bien ce projet qui suscite déjà beaucoup d'intérêt tant de la part du public mais aussi des étudiants très enthousiastes et pleins d’initiative dans l’organisation de cet événement ! 

À quoi servira la collecte ?

Nous avons déjà récolté une partie du budget, mais il nous manque encore 2000 euros pour parvenir à tout boucler et offrir à la fois aux participants et au public un moment de grande qualité ! 

 

Avec ces 2000 euros, nous couvrirons les frais suivants : 

 

- voyage, hébergement et restauration sur place (1200 euros)

- Aide à la rémunération des intervenants (700 euros)

- frais de gestion kisskissbankbank (8%)

 

Si nous récoltons davantage que la somme demandée, nous avons plein d'idées ! Proposer cet événement dans un autre lieu et commencer à préparer une deuxième édition pour l’année 2017-2018. Nous souhaitons aussi pouvoir améliorer notre site internet. Et, surtout, cela nous permettra de recevoir nos participants et notre public dans les meilleures conditions possibles, cette année et les années qui suivent !

Thumb_marie-girard-image-1478818837
Marie Girard

Marie Girard : professeur de mathématiques en classe préparatoire au lycée Georges de la Tour à Metz

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonne chance Marie et bravo pour l'initiative ! Gabrielle
Thumb_default
Très beau et important projet ! Bon courage pour la dernière ligne droite d'ici janvier. Célia