Un documentaire pour comprendre comment voyager de façon plus responsable, respectueuse de l'environnement et des populations d'accueil

Large_13090227_10154147018816310_1414461811_n-1461627381-1461627396

Présentation détaillée du projet

Autrement_loin_qques_mots-1462370774

 

Voyager vous fait rêver ? Vous êtes attiré par la découverte de nouveaux lieux et paysages ? Vous aimez l’aventure, la nature, aller à la rencontre des autres et découvrir de nouvelles cultures ? Cependant, il vous arrive de vous interroger sur la meilleure façon de voyager en respectant vos valeurs et en étant respectueux des populations d’accueil, ainsi que de l’environnement ? « Autrement loin » est un projet de création documentaire né de cette envie de comprendre comment voyager de façon plus responsable et respectueuse. Nous voulons explorer les différentes alternatives au tourisme de masse existantes en prenant un exemple de projet concret mis en place à Madagascar.  

 

Photomada-1462371037

 

 

Autrement_loin_d_tail-1462370786

 

Kkbb-1461624118

 

Le tourisme est la première industrie de la planète avec ses 1,2 milliard de voyageurs internationaux par an (rapport annuel de l'OMT, 2015). Le tourisme de masse, comme nous l’entendons aujourd’hui, peut avoir des conséquences négatives au niveau économique, environnemental et social : confiscation des terres, déplacement des populations, destruction de l’environnement, remise en cause de l’éthique traditionnelle des peuples, folklorisation des cultures, gaspillage des denrées rares telle que l’eau, …

 

Cependant, le tourisme peut aussi avoir des aspects positifs dans certains lieux ou pour certaines communautés. En effet, il existe un grand nombre d’alternatives au tourisme de masse qui tendent toutes vers un tourisme plus responsable, un tourisme qui respecte l’environnement naturel et la culture des populations visitées. Ces nouvelles formes de tourisme permettent notamment de réduire la pauvreté, d’apporter de nouveaux emplois et d’améliorer les conditions de vie des populations accueillantes.

 

Pour arriver à cela, il faut sensibiliser les visiteurs, les visités mais aussi les pouvoirs publics à cette problématique et aux alternatives possibles. Ils sont les acteurs qui vont permettre à ce tourisme durable de se développer.

 

Projet-1461624213

 

Dans le cadre de notre mémoire médiatique de fin de master, nous allons réaliser un documentaire vidéo ayant pour but de sensibiliser de jeunes adultes belges francophones au tourisme alternatif.

Pour illustrer cette thématique de manière pertinente, nous avons voulu prendre un exemple concret qui deviendrait le « porte parole » de cette nouvelle manière de voyager, plus durable et respectueuse des populations visitées. Notre choix final s’est alors porté sur Madagascar.

 

Avec l’aide de notre partenaire local MATOR (Madagascar TOurisme Rural), une confédération créée par la FEKRITAMA en 2006 qui soutient les communautés rurales malgaches en les associant au développement touristique, nous aurons la possibilité – durant 4 semaines en juillet 2016 -  de rencontrer les différents membres des associations du projet MATOR, ainsi que certaines communautés concernées par cette alternative touristique. Nous voulons que notre documentaire amène notre public à une certaine réflexion sur cette nouvelle manière de voyager à travers les témoignages des hôtes, acteurs à part entière du voyage.

Nous aimerions également que notre documentaire soit par la suite hébergé sur une plateforme web pour lui permettre une meilleure visibilité. Celle-ci comporterait également les portraits des différentes personnes que nous aurons rencontrées, ainsi que des clefs plus théoriques pour comprendre ce qu’est le tourisme alternatif. La diffusion de notre documentaire est prévue pour mars-avril 2017 dans le centre de Bruxelles, 2017 étant l’année internationale du tourisme durable pour le développement.

 

A travers notre projet, nous aimerions atteindre certains objectifs tels que:

- sensibiliser des jeunes adultes belges francophones au tourisme alternatif. Nous ne sommes ni dans une optique de dénonciation ni de promotion. En effet, nous voulons pousser notre public à se poser des questions sur ce type d’alternatives et donc le pousser à la réflexion;

- « inverser les tendances », c’est-à-dire donner la parole aux populations visitées et comprendre leur point de vue sur le tourisme alternatif qui les concerne directement.

 

 Pq_mada-1461624553

 

Le projet MATOR, un projet d’origine malgache de tourisme rural mis en place par la FEKRITAMA, se développe depuis quelques années dans la région de Madagascar où nous nous rendrons durant 4 semaines en juillet 2016. Ce projet - qui accueille des touristes de tous les horizons depuis 2006 - lie développement rural et touristique. Il encourage de nombreux changements sur le plan social, économique et culturel au sein de diverses communautés malgaches, comme l’amélioration du savoir-faire des membres (gérer, exploiter, développer), afin qu’ils puissent mener et prendre en main le développement économique de leur communauté, comme par exemple la meilleure exploitation des surfaces cultivables.

Le fait que ce projet soit mené par des habitants malgaches eux-mêmes renforce la pertinence de ce dernier.

 

Intineraire-1461624668

 

Le tournage de notre documentaire se déroulera du 2 au 30 juillet 2016. En voici l’itinéraire :

 

 

Mars-1461625023

 

- Antananarivo --> Manandona ;

- Manandona --> Sandrandahy ;

- Sandrandahy --> Betafo ;

- Betafo --> Mahabo ;

- Mahabo --> Morondava ;

- Morondava --> Antananarivo.  

 

Equipe-1461624778

 

Nous sommes 5 étudiantes belges de Master en Communication Appliquée à l’IHECS, une haute école basée dans le centre de Bruxelles. Depuis octobre 2015, nous nous sommes rassemblées autour de ce projet commun qui traite de la thématique du tourisme alternatif.

 

De par notre spécialisation qui a pour nom « animation socio-culturelle et éducation permanente », il nous semblait pertinent de travailler sur un sujet qui oeuvrait à la construction d’une conscience citoyenne. L’éducation permanente tend vers le fait de travailler non pas pour les citoyens mais avec ceux-ci. Dès lors, l’optique de notre documentaire qui est d’ « inverser les tendances » et donc, de « retourner la caméra » pour laisser la parole à ceux qui sont de l’autre côté du voyage, était en adéquation avec les valeurs de notre filière.

 

Ce travail représente bien plus à nos yeux que l'aboutissement de nos études. Nous ne sommes qu'à mi-parcours depuis l’idée de départ jusqu’à la diffusion de notre documentaire, mais nous sommes fières du chemin déjà parcouru et avons hâte de poursuivre notre projet pour obtenir un résultat en accord avec nos objectifs et valeurs.  

 

Emilie, Isaline, Marceline, Clémence & Alba.

13105880_10154146922536310_1881522073_o-1461623348    

 

Un énorme MERCI pour le soutien et l’intérêt que vous apportez à notre projet!

Pour suivre l’avancement de celui-ci, n’hésitez pas à aimer notre page facebook. http://www.facebook.com/autrementloin/?fref=ts

 

Soutien-1462371885

 

Ils soutiennent notre projet:

- IHECS

- MATOR

- TAMADI

- ATES

- Alter voyages

- ARES

 

Logos_soutiens_me_moire-1464036105

À quoi servira la collecte ?

La somme que nous souhaiterions atteindre couvre en partie nos 4 semaines de tournage à Madagascar en juillet 2016. Durant notre séjour, nous favoriserons notamment les transports locaux, ainsi que le logement chez l’habitant pour rester cohérentes avec notre démarche.

 

Mars_logo_tarif2-1462306888

 

- 2 billets d'avion Bruxelles - Antananarivo (Madagascar) : 2130€ (ce montant comprend le prix du billet d’avion pour 2 d’entre nous. ARES (=Académie de Recherche et d’Enseignement Supérieur) soutient notre projet en accordant une bourse à 3 membres de notre groupe. Cela rembourse donc le billet d’avion de ces dernières)

 

- La nourriture sur place pour 5 personnes : 660€ (nous mangerons dans les associations que nous rencontrerons, ainsi que chez l’habitant)

 

- L'hébergement sur place pour 5 personnes : 390€ (nous logerons dans les associations que nous rencontrerons, ainsi que chez l’habitant)

 

- Les transports sur place pour 5 personnes : 470€ (nous utiliserons les transports locaux pour nous déplacer à Madagascar)

 

- Le traducteur sur place : 320€

 

- Le nom de domaine pour notre plateforme web d’hébergement pour publier notre documentaire : 30€

 

- 8% de la somme de notre budget reversée à la plateforme KissKissBankBank pour pouvoir lancer notre récolte de fonds sur leur plateforme : 300€

 

TOTAL: 4.300€

 

Dans l'hypothèse où nous dépasserions la somme demandée, l'argent supplémentaire servira à payer le traducteur qui nous aidera en Belgique lors du montage de notre documentaire.

Thumb_newlogofinal__capture_d_e_cran_-1465159956
tourismedurable

Nous sommes 5 étudiantes belges de Master en Communication Appliquée à l’IHECS, une haute école basée dans le centre de Bruxelles. Depuis octobre 2015, nous nous sommes rassemblées autour de ce projet de documentaire qui traite de la thématique du tourisme alternatif.

Derniers commentaires

Thumb_default
Un petit coucou à Clem et ses copines - Super projet - Les Favaros Bravos les filles .
Thumb_default
You hou super voyage à vous !!
Thumb_default
You hou super voyage à vous !!