(AV = Agnès Varda) (JR = JR) : aidez-les à partir en camion photographique pour faire un film ensemble en Haute-Provence.

Large_av_x_jr_kkbb-1433975165-1433975183

Présentation détaillée du projet

Ciné-Tamaris et Social Animals ont trouvé une partie du financement, il nous manque le reste…

Vous êtes avec nous sur ce coup-là ?

 

- AV : Je connais et j’aime les gigantesques photographies que JR colle sur des vieux murs, sur des escaliers urbains ou sur des planches. J’en ai vu et j’ai aussi des livres d’images : des grands visages d’inconnus ou un vieux couple marqué par les ans... et des yeux qui nous questionnent. 

 

Light--the_wrinkles_of_the_city__la_havana__rafael_lorenzo_y_obdulia_manzano___artwork_by_jr__project_by_jr___jos__parl___cuba___2012-1433945770

Rafael Lorenzo y Obdulia Manzano, The Wrinkles of the City, La Havana

(artwork by JR, project by JR & José Parlá, Cuba, 2012) 

© JR-ART.NET

 

Light-28_millim_tres_-_women_are_heroes__action_in_kibera_slum__train_passage_3__kenya__2009_copie-1433945815

28 Millimètres - Women Are Heroes, Action in Kibera Slum, Train Passage 3, Kenya, 2009 

© JR-ART.NET

 

Light-28_millim_tres_-_women_are_heroes__action_dans_la_favela_morro_da_provid_ncia__escalier__close-up__rio_de_janeiro__br_sil__2008-1433945877

28 Millimètres - Women Are Heroes, Action dans la Favela Morro da Providência, Escalier, close-up, Rio de Janeiro, Brésil, 2008 

© JR-ART.NET

 

- JR : Je connais les documentaires d’Agnès Varda où elle donne la parole à ceux que l’on entend rarement, des glaneurs, des oubliés, des veuves… Elle ne manque pas une occasion de pointer les détails amusants de la vie. Elle a l’œil !! Et je comprends pourquoi je lui ai tapé dans l’œil, elle s’était déjà intéressée aux grands « murals » de Los Angeles…

 

Ok-2glaneurspatates-1433945908

Les Glaneurs et la Glaneuse » un documentaire d’Agnès Varda (2000) 

© 2000 ciné-tamaris

 

Gl_main_av___patate-coeur-1433945933

« Les Glaneurs et la Glaneuse » un documentaire d’Agnès Varda (2000)

© 2000 ciné-tamaris

 

Murmurs_07-2-light-1433945986

« Mur Murs » un documentaire d’Agnès Varda (1980)

© 1980 ciné-tamaris

 

- AV : C’est ma fille Rosalie qui a fait la go-between

 

- JR : J’ai invité Agnès à venir me voir dans mon studio, j’avais une surprise pour elle…

 

- AV : Il avait fait un agrandissement de mon autoportrait devant une peinture de Bellini que j’avais fait à Venise en 1960 et il voulait me tirer le portrait devant cette image.

 

- JR : Oui, c’était mon idée, voilà le résultat (je ne pensais pas qu’elle allait faire un pied de nez !).

 

Av___jr_atelier__rosalie-1433946018

JR tire le portrait d’Agnès devant son autoportrait de 1960...

© rosalie varda

 

Light_agnes_varda_atelier_jr06709-1433946054

Agnès Varda face à Agnès Varda devant une toile de Bellini

© JR-ART.NET

 

- JR : Mos Def passait par là ce jour-là … On a tous déjeuné ensemble… La rencontre a été explosive !

 

- AV : Ah oui, c’est toujours mieux pour parler, quand on mange quelque chose ! Tout de suite j’ai eu envie qu’on invente une occasion de travailler ensemble.

 

Agnes_jr-1433946274

Agnès Varda et JR

© Etienne Rougery-Herbaut

 

- JR : C’était parti, déjà, on se voyait en goguette !

 

- AV : Et puis on s’est revus à New York peu de temps après, il présentait son court métrage « Les Bosquets » au Festival du Film de Tribeca. Le soir-même, il y avait une petite fiesta chez lui…

 

- JR : Bob de Niro est venu et il a embrassé Agnès comme du bon pain.

 

_jr02484-1433946312

Robert de Niro et Agnès dans l’atelier de JR à New York 

© JR-ART.NET

 

- JR : J’ai aussi fait poser Agnès en Solex devant le camion photographique. L’aventure continue…

 

Img_0539-1433946340

Agnès déjà en route devant le camion photographique de JR à New York 

© JR-ART.NET

 

- AV : C’est ça le projet. On va faire les routiers.

 

- JR : Ah oui ! Et quand tu ne conduiras pas, tu pourras attraper des camions, comme dans « Les Glaneurs » !!

 

Camion_carnac02_recadr_-1433946368

Le fameux camion photographique de JR, ici devant les alignements de Carnac 

© JR-ART.NET

 

Catchcamion1retouchee-1433946403

Agnès attrape les camions dans « Les Glaneurs et la Glaneuse »

© 2000 ciné-tamaris

 

Catchcamionretouchee-1433946422

... et y parvient la plupart du temps !!

© 2000 ciné-tamaris

 

- AV : On ira en Provence, dans le Luberon, pour une aventure de rencontres autour de ce super camion.

 

- JR : Elle a dit le Luberon parce que sa fille Rosalie a un plan à Bonnieux…

 

- AV : … une maison de famille, en fait un hôtel, qu’elle a confié au club Le Silencio. Ils en font un hôtel éphémère sous le nom de La Maison de l’Aiguebrun, ils invitent des artistes. Pendant notre tournage, ils nous offriront le gîte et le couvert.

 

- JR : Nous on collera des images sur leurs murs.

 

- AV : Et on mangera bien j’espère !!

 

Olivier-1433946454

Un olivier dans le Luberon...

© rosalie varda

 

- AV : J’ai repéré les jours des marchés dans certains villages, pour être sûrs qu’il y aura beaucoup de monde, et des marchands de fromages de chèvre, et des vendeurs de boutons… etc !

 

Mercier_06_light-1433946479

Le mercier sur le marché

© agnès varda

 

Fromage_light-1433946500

Les fromages de chèvres de Patricia M.

© agnès varda

 

- AV : Je constate que les gens avec leur téléphone, « aïe-fone » ou pas, ont tout le temps envie de se faire des autoportraits, les récents et fameux « selfies » !

 

- JR : Tant qu’à faire, on va les inviter à monter dans le camion pour leur tirer le portrait et on leur offrira des grandes images d’eux-mêmes. Mais surtout on va improviser des œuvres dans la région…

 

- AV : Moi je veux filmer les gens du cru, « ceux du coin », filmer leurs gestes, leurs maisons, leurs enfants... et évoquer leurs soucis.

 

- JR : Moi je veux photographier Agnès en train de filmer.

 

- AV : Moi je veux filmer JR en train de photographier !

 

- JR : Tu sais, il faut qu’on ait un chef op’ qui filme toute l’affaire… Mais je prendrai aussi une petite caméra pour te suivre un peu aussi ! Tu m’inspires !

 

- AV : Ou une chef op’ ! Et je me régale déjà à l’idée de faire le montage, je me demande si ce n’est pas ce que je préfère dans le travail de cinéma…

 

- JR : Mais je viendrai aussi au montage !

 

- AV : Bien sûr, on est co-complices sur ce coup-là. Mais c’est toi qui m’a m’inspirée avec ton camion plein d’images que tu offres et qui permettent des rencontres.

 

- JR : C’est que ce camion est équipé pour faire d’énormes agrandissements…

 

- AV : Et selon votre habitude, toi et tes gars, vous allez réussir à coller des photos géantes sur des vieux murs ou sur de vieilles parois.

 

- JR : Oui, on aime bien installer des photos dans des coins et des recoins impossibles, à des hauteurs inattendues…

 

- AV : Parfois tu étales une image par terre sur 50 mètres, comme à New York, mais on ne pourra pas le faire !!

Nyc-jr_light-1433946532

Collage de JR dans les rues de New-York : la photographie a servi de couverture au New York Times Magazine du 26 avril 2015 

© JR-ART.NET

 

- JR : Ne t'inquiète pas on trouvera d'autres idées, c'est ça l’art c'est de se donner des défis ! On va s’attaquer à des murs de toutes sortes, des petits, des grands, des plats ou des bossus ! Rien ne nous arrêtera et on le fera avec les gens sur place !

 

Mockup_cadenet_un_peu_light-1433946561

Projet de collage avec une photographie d’Agnès Varda

 

- AV : Ah oui, mais moi je veux qu’on demande la permission aux proprios, à la Mairie, qu’on fasse ça dans les règles de l’art !

 

- JR : Tu me fais rigoler !

 

- AV : Ris donc, Paillasse !

À quoi servira la collecte ?

Les artistes vous ont raconté leur projet en souriant.

A nous, sociétés de production (une végétale, une animale) Ciné-Tamaris & Social Animals, d’être un peu sérieux, c’est-à-dire réalistes !

 

La production du projet s’est lancée instantanément sur l’enthousiasme d’Agnès et de JR.

Nous sommes dans l’urgence car les artistes souhaitent partir en goguette dès juillet : vos contributions aujourd’hui vont nous permettre très concrètement de commencer ce tournage tout de suite.

Nous espérons rassembler 50.000 € grâce à vous.

Nos artistes vont rencontrer des Provençaux, parler avec eux, faire leur portrait, leur en offrir, les agrandir en format géant et les coller sur des murs, des remparts, etc. Il ne s’agit pas seulement d’un film documentaire sur la création de ces collages spectaculaires, mais aussi de la mise en place d’installations le plus souvent éphémères, ou parfois prévues dans des lieux culturels de façon plus pérenne.

 

Le devis jusqu’à finition du film de 26 minutes, étalonné, mixé, et prêt à être diffusé est estimé autour de 300.000 € HT.

Nous avons commencé à réunir les financements aux sources habituelles de production d’un film (télévision, CNC, aide de la région), mais ils ne couvriront qu’une partie de ce devis… et leur paiement sera échelonné du début du tournage à la fin de la post-production.

 

L’argent immédiat apporté par les « KissBanquiers » paiera ainsi une partie des premières dépenses, car le devis global en détails est un inventaire à la Prévert, comprenant entre autres :

 

- le déplacement du Camion photographique (fuel, maintenance, colle, encre, au minimum 10 rouleaux de papier à tapisser de 50m, etc.),

- un thermos chinois pour qu’Agnès puisse avoir de l’eau chaude dans tous les lieux de tournage,

- l’hébergement de l’équipe technique dans le Luberon,

- des prises anti-moustiques,

- des locations d’échafaudages là où les échelles ne suffisent pas,

- les moyens techniques (plusieurs caméras, matériel de prise de son, etc.),

- les biscuits au chocolat qu’il faut fournir chaque jour pour que les équipes survivent de bonne humeur jusqu’à 19h !

- les salaires et les charges sociales pour une équipe de techniciens compétents à tous les stades de la production (du conducteur du Camion photographique au mixeur de tous les sons),

- les coûts de laboratoire

- un fauteuil pliant pour Agnès

- … et plusieurs ratons laveurs !*

 

Si la collecte dépasse 50.000 €, nous pourrons alors laisser libre cours à la créativité d’Agnès et de JR, elle hors normes et lui hors formats : ils pourront improviser des scènes et des situations, des déplacements, peut-être vouloir un hélicoptère ou une charrette à foin…

 

Ils ont bien l’intention de faire durer le plaisir du tournage… et les raffinements du montage !

 

FIN !

 

*Merci Prévert !!

Thumb_logo_ct___sa-1433946908
Ciné-Tamaris et Social Animals

CINE-TAMARIS (la société végétale) Créée en 1954 sous le nom de Tamaris Films pour produire La Pointe courte, premier long-métrage d’Agnès Varda, film avant-coureur de la Nouvelle Vague, la société est devenue Ciné-Tamaris en 1975 pour produire Daguerréotypes et n’a plus cessé depuis ses activités de production, puis distribution, et enfin édition et... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Nous aimerions avoir de vos news ! où en est le projet ? merci Agnès et Jr
Thumb_logoc_o_2013-1431685964
Hou hou ! Y'a quelqu'un ? Où en êtes-vous ? Toujours en goguette ? Faites-nous un petit signe.
Thumb_default
Pas de nouvelles, bonnes nouvelles ?