Soutenez l'édition de mon livre de photographies « BAB-EL », parution prévue en mars 2017 chez Loco & Le Centre Photographique de Marseille.

Large_israel_2012_00134_copy-1475766159-1475766182

Présentation détaillée du projet

Dummy03suite-1475671252

 

BAB-EL une immersion photographique dans le quotidien et les fêtes en Israël et en Palestine.

La première fois que je me suis rendue en Israël, j’emportais avec moi les stéréotypes d’une Terre sainte issus de reproductions orientalistes du XIXe siècle. Je m’étais construit une image mentale correspondant à la symbolique du nom ; la Palestine évoquée sur les anciennes cartes géographiques provoquait en moi un désir de rencontre et de confrontation avec le réel.

En voyageant à travers Israël et les territoires occupés, j’ai vu des dialectiques et des cultures s’opposer ; une culture musulmane où chaque événement est conforté par la grâce de Dieu, et une culture juive associant l’histoire tragique de son peuple avec un besoin de défense et de suprématie absolue.

 

UN TERRITOIRE COMPLEXE

De 2008 à 2012, j'ai tenté de mettre en lumière ce qui rassemble les individus, tels les liens et l’appartenance à un groupe qu’il soit social, ethnique ou religieux. Loin des images véhiculées dans les médias, Bab-El évoque le territoire israélo-palestien à travers ses diverses communautés et ses paysages. 

 

Bab-El présente un pays dans sa globalité et sa complexité. Un pays qui, depuis la nuit des temps est décrit comme celui du lait et du miel. Depuis 1948, il ne cesse de s’enfermer dans des certitudes à l’égard de ses voisins et de ses habitants. J’aime envisager cette terre comme une gigantesque tour de Babel avant que Dieu ne décide de brouiller les langues et de séparer les hommes pour que leurs forces ne le défient. Une terre où l’Autre serait une part de moi-même, et ses différences mes propres manques.

 

 

D'après Erick Gudimard, commissaire de l'exposition à La Friche Belle de Mai en janvier 2016 : " Pour regarder ces images, et pour voir au delà, il faut sortir de nos a priori. Il ne faut pas, non plus, chercher le message politique ou le parti pris de l’auteure. Sa conscience politique, qui n’est pas dans la revendication mais dans la contemplation, est portée par un regard qui nous oblige à regarder, et non pas à porter un regard. Par la puissance de l’observation, sa façon de faire des images nous permet de sortir des images toutes faites. 

Mais alors que voit-on ? 

À la lisière de la vérité et de la fiction, du document et du rêve, de l’information et de l’interprétation, ces photographies nous montrent une réalité pacifiée dans un réel tourmenté. Elles nous montrent une terre traversée par le temps, où le présent est en conflit avec le mythe. Le sacrifice fraternel, la prière, le moment passé au jardin sont des peintures classiques. Le quotidien est glorifié, l’extra ordinaire y est banal. On voit des paysages déserts, des villes fortifiées – qu’elles soient anciennes ou contemporaines – et on y voit des personnes qui se ressemblent. Dans la confusion, le bruit, le conflit, la séparation, Valentine Vermeil retrouve les racines communes aux différentes communautés. C’est bien là le scandale possible de ses images."  

 

Kiss07_copy-1477321733

 

Kiss01_copy-1475671771

 

UN BEAU LIVRE GRÂCE À VOUS !

Le livre rassemble 48 photographies en couleurs et un texte lumineux de l'anthropologue Assaf Harel. Assaf est israélien et enseigne l'anthropologie des religions et du temps à l'université de Rutgers aux USA.

 

Le livre sera imprimé en quadrichromie sur un Gardapat 13 kiara. Le façonnage dit "à la suisse" permettra une ouverture des pages entièrement à plat et donnera à ce livre documentaire tout son caractère exceptionnel. La direction artistique sera assurée par les talentueux graphistes de Camping Design.

 

J'ai besoin de vous pour (enfin) sortir ce livre !  

Fabriquer un beau livre de photographies coûte très cher, mais c'est le seul moyen de faire exister un travail artistique dans le temps et d'être accessible au plus grand nombre. Réaliser ce livre, c'est donner à voir la totalité du travail, c’est partager mon point de vue au fil des pages sur ce monde qu’on appelait « le pays du lait et du miel ». 

 

 

Autres exemples de doubles-pages :

 

Kiss08_copy-1477321762

 

Kiss02_copy-1475671790

 

Kiss04_copy-1475671805

 

Kiss06_copy-1475671819

 

 

PRIX, BOURSES & EXPOSITION

 

Bab-El a été soutenu par le Centre national des arts plastiques (CNAP), et par Kodak pour sa production.

Le Centre photographique d'Île-de-France de Pontault-Combault (CPIF) m'a également soutenu avec la résidence de post-production, et le Centre atlantique de la photographie de Brest (CAP) a également contribué à la diffusion de Bab-El.

 

Bab-El a également été élu Prix du personnel Neuflize OBC en 2012. 

 

BAB-EL a été exposé de nombreuses fois :

Exposé à La Friche Belle de Mai de Marseille en 2016

Exposé au Centre d'art et de Photographie de Lectoure en 2015

Exposé au Festival PhotoFolies à Millau en 2014

Diffusé pendant la Nuit des Images au Musée de l’Elysée à Lausanne en 2014

Diffusé pendant le Festival Images Singulières de Sète en 2014

Exposé au Centre Atlantique de la Photographie de Brest en 2014

Exposé au Festival Circulation(s) à Paris en 2013

Diffusé pendant la Nuit de l'année à Arles en 2012

Exposé à Chic Art Fair à Paris en 2011 

 

 

LES CARACTÉRISTIQUES DU LIVRE

Photographies : Valentine Vermeil

Texte : Assaf Harel

Langues : français-anglais

Format 235x280 mm à la française 

96 pages avec 48 reproductions en quadrichromie

Couverture cartonnée, reliure suisse.

Sortie en librairie en mars 2017

 

 

À quoi servira la collecte ?

Le budget global de ce beau livre est de 16 000 euros. Nous avons déjà réussi à réunir les 2/3 du budget avec les éditions Loco & les Ateliers de l'image / Centre Photographique de Marseille qui éditeront le projet. 

 

Aujourd'hui, il nous manque encore 5000 euros pour que le livre puisse exister. Cette somme permettra de financer la photogravure, de financer une partie des frais d'impression, du façonnage et du suivi de fabrication. Cependant, plus la collecte grandira, plus cela nous permettra de réaliser ce livre dans les meilleures conditions possibles ! 

 

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter  : valentinevermeil@gmail.com

 

Merci infiniment à tous et à toutes pour votre participation et votre soutien, c’est grâce à vous que ce livre pourra voir le jour !

 

Israel_2012_0036-1472651629

Thumb_portrait_garault-1473065893
Valentine Vermeil

À la suite de mon diplôme de Communication Visuelle à l’ENSAD de Paris en 2000, j’ai choisi la photographie documentaire comme terrain d’expression, là où les identités se dévoilent, où les rencontres prédominent et permettent d’interroger le réel. Mes sujets de prédilection traitent de l’humain, en tant qu’identité et être social lié à un territoire.... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo! You did it!
Thumb_default
Last but not least!
Thumb_default
Bravo Valentine !! Tu as réussi !