Godspeed présente

Babelogue

Traverser l'Europe : Toulouse-Istanbul en train sur une période d'un mois et demi. Réaliser un docu-photos sur les spécificités culturelles et historiques des pays traversés, afin d'animer des ateliers découverte dans les écoles primaires de ma ville.

Large_gare_retouch_e_4

Présentation détaillée du projet

"Nous sommes tous des ignorants, mais nous n'ignorons pas la même chose" A. Einstein.


Il y a différents chemins de fers l'école. Je voudrais éveiller les plus jeunes "au soupçon d'autre chose" et les sortir des représentations spectaculaires. Le but est de les encourager à se faire leur propre représentation du monde, développer leur esprit critique et leur curiosité.


Babelogue est un dialogue entre les cultures. Le railtrip reliera Toulouse, la Ville Rose à Istanbul, la Magnifique, en 5 étapes. Les capitales choisies sont : Zurich, Vienne, Belgrade, Bucarest et Athènes. Le périple, long de plus de 5300 kms, sera propice à la réflexion... J'étudierai comment ces villes ont géré le brassage des cultures, entre tolérance et rejet.


Zurich : Terre d'accueil. Depuis la Réforme au XVIe siècle, Zurich est une ville ouverte, qui a servi de refuge aux persécutés et renégats de tout poil. Les protestants, les libres penseurs des Lumières, les juifs, Casanova, les dadaïstes et même Lénine et Trotski se sont installés dans la métropole suisse. Jung y établit son école de psychanalyse et la première revue gay du monde y a été publiée à la fin du XIXe siècle. Quel héritage ont-ils laissé ?


Vienne : La ville historique par essence. Profondément meurtrie par les attaques ottomanes, puis par les guerres napoléoniennes et enfin, par les bombardements de 1944, Vienne se releva fièrement à chaque fois. Cette volonté de maintenir le prestige et le rang de la ville fascine. D'où puise t-elle sa force ? C’est l’atmosphère romantique et tragique de tous ces siècles de puissance et de gloire que j'essaierai de capturer. 


Belgrade : Au carrefour des influences orientales, slaves et autrichiennes, la ville blanche s'est forgée une identité propre, celle d'une capitale balkanique. De son histoire agitée, les belgradois ont conservé un fort esprit de liberté donnant une allure jeune et moderne à la ville. Voie de passage naturelle entre Occident et Orient, entre Europe centrale et monde méditerranéen, la Serbie, aux frontières historiquement mouvantes, a subi les invasions de toutes parts, les colonisations les plus ardentes, frôlant l’anéantissement. Le combat multiséculaire contre les Turcs a défini un peuple entier, réfractaire aux modèles venus d’ailleurs. La foi orthodoxe et le nationalisme ont été le refuge du peuple serbe. L’histoire récente de la Serbie a démontré comment, à l'intersection des mondes et là où cohabitent trois grandes religions (orthodoxie, islam, catholicisme), les cicatrices du passé peuvent ressurgir. 

 

Bucarest : A la rencontre du peuple Rom. Comment concilier traditions et modernité ? En Roumanie, le terme « tsigane » fut pendant cinq siècles synonyme d'esclave : il porte toujours la marque du mépris. Les descendants d'esclaves préfèrent se dire Roms, ce qui signifie « homme » en langue romani. En Europe, le peuple rom est loin d'être un ensemble homogène : Manouches et Sinti en Europe de l'Ouest, Gitans dans le sud-ouest du continent, Roms en Europe centrale et orientale. La grande majorité des Roms s'enfonce dans la pauvreté avec ses corollaires. Ils s'organisent alors autour d'associations et revendiquent le droit de vivre entre deux cultures : la leur et celle du monde d'aujourd'hui. De nombreux projets sont actuellement mis en œuvre, ayant pour but l'éradication de l'analphabétisme.

 

Athènes : La cité est renommée pour son glorieux passé dans l'Antiquité. C'est là que sont nées la démocratie et la philosophie. De ce fait, la civilisation athénienne est l'un des fondements de la culture européenne. Il sera intéressant de voir comment les grecs d'aujourd'hui, durement touchés par la crise financière, réinventent la société. 

 

Istanbul : Ici finit l’Europe, ici commence l’Asie... À cheval sur deux continents, la ville fut la Byzance des Grecs, la Constantinople de l’Empire romain d’Orient et la capitale des sultans ottomans. Fabuleuse concentration d’intelligence et de richesses, Istanbul a éblouie l’humanité durant neuf siècles.... Comment les stambouliotes gèrent-ils le mélange perpétuel des populations ?

 

Voilà un exemple de problématiques soulevées par le voyage et auxquelles je souhaiterais confronter les enfants. Recueillir leurs regards sur la mixité sera le dernier objectif de Babelogue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 






Toulouse by night... le pont Saint Pierre.

 

 



Les épices... senteurs et saveurs que je vous ramènerais...



 


La Mosquée Bleue d'Istanbul...

 

Qui suis-je ?




Bonjour, je m'appelle Alexandra Laval et j'ai 25 ans. C'est avec la volonté de m'impliquer dans la transmission de valeurs humanistes au sein de ma communauté que je suis partie au Kenya avec l'association Concordia en 2007 pour faire un chantier bénévole. Là-bas, j'ai participé à la construction du Ressource Center de Thika, destiné à accueillir des dortoirs pour les enfants des rues et des salles de classe.

 

Aujourd'hui c'est pour ma ville, auprès de la jeunesse que j'ai envie de m'investir. Je ne sollicite votre aide que dans l'espoir de vous donner envie, à votre tour, d'inventer une société plus juste.

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

Les fonds récoltés couvriront une partie des frais de transport, à savoir l'achat du pass InterRail: 500 euros.

 

 

 

Derniers commentaires

Thumb_img_1049
Besoin du nom et de l'adresse de mes KissBankers Albertine et Kev148 :) Un grand merci à vous <3
Thumb_img_1049
Merci à mon premier Kissbanker Flack ;) ...with all my grateful thanks <3