Expo // DJ-set // ateliers: un événement où le Polaroid et le vinyle seront mis en valeur grâce au collage. Prenez part au projet !

Large_banni_re

Présentation détaillée du projet

C'EST QUOI ?

 

« Back To The Collage » est un événement pluridisciplinaire qui met en avant deux supports matériels artistiques réunis par la thématique du collage: le Polaroid et le vinyle.

 

Collage et transformations dans la photo instantanée / exposition & atelier

 

Une exposition présentera les œuvres d'artistes photographes travaillant uniquement sur Polaroid et clichés instantanés. 

Ces artistes les manipulent dès leur sortie de l'appareil grâce à diverses techniques: collage, découpage, ajout de matériaux, grattage de la surface... Ces techniques vous seront présentées au cours d'un atelier et d'une performance de Lili Plasticienne projetée en parallèle d'un DJ-set.

 

L'atelier: l'intervenant montrera comment il est possible de manipuler un cliché au sortir de l’appareil. La première partie de l’atelier sera centrée sur l’utilisation du PIC 300, appareil instantané récent dont le format des clichés a sa particularité.

La seconde s’articulera autour de la manipulation des clichés « Impossible Project » grâce à l’appareil Polaroid 600. Raul montrera notamment la technique de « transfert par émulsion » permettant le transfert d’une image instantanée sur divers matériaux. Chacun repartira avec son œuvre d’art ! 

(Nombre de places limitées et sur réservation: contrepartie à 20 €)

 

Collage et transformations dans le mix musical / DJ-set & atelier

 

De la même manière que le fait un plasticien, le DJ assemble, colle et transforme des morceaux et des sons avec ses platines, d'où le rapprochement entre vinyle et polaroid, entre DJ et plasticien.

Trois DJs viendront mixer sur vinyle uniquement en parallèle de l'exposition.

Un atelier gratuit vous sera également proposé pour venir découvrir et appréhender la manipulation des sons.

 

C’EST OU ? C'EST QUAND ?

 

Ef-logo_jpg

 

Back To The Collage aura lieu à En Face (8, rue Gambey / M° Parmentier) chez Raul Diaz, passionné de photo instantanée : peut-on demander mieux ? C’est dans une atmosphère intime et chaleureuse que l’événement se déroulera du 19 septembre au 25 septembre 2014 selon cette programmation :

 

Vendredi 19 septembre:

- accrochage de l'exposition (Polaroid et clichés instantanés retravaillés)

- atelier "mixe sur vinyle" 

- vernissage

- DJ-set sur vinyle uniquement avec Hybu, Davjazz et DJ Kazar

 

Samedi 20 septembre:

- exposition toujours accessible

- atelier photo axé sur la transformation et le collage sur cliché instantané (PIC 300 et Polaroid 600)

 

Exposition accrochée jusqu'au 25 septembre 2014.

 

 

PROGRAMMATION - exposition

 

- Lili Plasticienne -

 

Jalouse

 

Lili Plasticienne a un lien avec la réflexion sur le temps, la mémoire et un lien proche avec cette théâtralité cinématographique. Cette mise en scène se retrouve dans ses polaroids où se mêlent divers espaces temporels et intemporels liés à la mémoire.

L’émulsion permet de transposer sur le même support : il y a ce sentiment de construire, de déconstruire pour reconstruire. Le travail de stratifications est en lien avec l’espace de la mise en scène, de la mémoire. Les couches successives sur le film fonctionnent comme des traces, comme les différentes temporalités de la mémoire.

Le support photographique est important dans la démarche de Lili Plasticienne car il permet la trace et le souvenir d’un espace-temps, bref, l’instantanéité… de plus les films Polaroid sont tous uniques car aucun d’eux ne sera identique ; c’est la magie de l’unique. 

 

 

- Nathalie Gélard - 

 

Nathalie_g_lard

 

« J’ai toujours été, avant même mes études aux Beaux-Arts et jusqu’à mes recherches sur le cinéma, obsédée par ces notions complexes et immenses de vrai, de faux, de réalité, de réel, et surtout d’image. J’ai commencé à travailler sur le Polaroïd pour ce que cela véhicule d’instantanéité, « d’authenticité ». Il s’agit d’un médium très particulier que l’on peut décomposer, comme des peaux qui se détacheraient d’un corps, révélant les spectres qui se terrent dans ses différentes couches. A travers le Polaroïd, à travers les opérations de gravure -de chirurgie presque- que j’opère sur lui, je modifie le réel, comme un masque transforme celui qui le porte. »

 

- Marion Lanciaux - 

 

Marion_lanciaux

 

Marion Lanciaux est professeur et photographe et vit à Paris.

Son histoire avec la photographie instantanée remonte à 2006. Ses photos sont des dialogues conscients ou inconscients entre les mots, la musique et les images et traitent de sujets tels que la mélancolie, la communication, la mémoire et les rêves.

 

- Raul Diaz -

 

Raul

 

Depuis son plus jeune âge Raul Diaz est fasciné par le Polaroïd . Dès sa sortie de l'école de photographie (School of Visual Arts , NYC), il décide de faire de cet outil son moyen d'expression. Une carrière dans la mode et le portrait ont confirmé sa passion pour ce produit. Malheureusement, au début des années 2000, la production "polaroid" a été contrainte de fermer ses portes, ce qui lui a rendu la tâche beaucoup plus difficile pour la poursuite de son travail et de son art .

C'est à ce moment  là qu'il fut amené à ouvrir la boutique EN FACE. Ici, il continue à expérimenter son mode de photographie grâce à l'arrivée des nouveaux films "impossible". Aujourd'hui, s'ajoutent à cela la vente d'appareils polaroid tout format et tout modèle confondu, ainsi que l'instruction de ses techniques personnelles à un tout nouveau public .

 

PROGRAMMATION - DJ set

 

- Hybu - 

 

Hybu_2

 

HYBU a presque toujours été DJ, alors qu’on jouait aux pogs dans la cours de récré, il gratouillait ses cahiers du nom de ses groupes préférés et il compilait ses morceaux favoris. A peine pubère, c’est lui qui ramène les disques de cette musique qui chatouille les jambes et fait glousser de plaisirs hédonistes les kids de la génération 90. La musique est devenue le moteur de son existence. Formé à l’école du Big Beat et de la House délurée et délirante, nourri depuis toujours du meilleur rock anglais, il conserve de cette époque le goût des morceaux tendus et dansants, pops et incandescents entre rock renversant et électro trapue.

 

Aujourd’hui, 25 ans, c’est l’âge parfait, celui où se croise expérience et liberté adolescente, ces moments ou l’on aime encore danser jusqu’au bout de la nuit, draguer tout en écoutant cette musique qui nous est si chère. Depuis le temps, HYBU a aussi réussi à affuter ses talents derrière les machines et les platines. Des centaines de clubbers pourront en témoigner, le jeune garçon est devenu spécialiste dans l’art d’accommoder avec goût musique pointue et accessible sans jamais tomber dans les lieux communs ou l’excessive vulgarité. Cette musique est faite pour faire bouger les fesses, les oreilles ouvertes, la sueur sur le front et un sourire coquin sur les lèvres.

 

Son Soundcloud  

 

- DavJazz - 

 

Davjazz

 

Davjazz est un amoureux du vinyle. Il aime la pochette, la texture, les couleurs et par dessus tout, la sonorité qui en découle.

Etant un féru de l’authenticité, on peut le trouver chez son ami Betino’s Record Shop en train de farfouiller à la recherche de la pépite rare. Passionné depuis son plus jeune âge par cette culture particulière et unique Davjazz est un collectionneur. Sa bande son est à base de Funk Soul, Latino House et surtout de Jazz Funk. Moderniste, précurseur, avant-gardiste et friand de nouveautés, il travaille et s’inspire de nouvelles sonorités telles que la Broken et la Deep.

On peut le retrouver au Zéro Zéro, au Mimi’s, la Favela Chic, le Café des Sports, Chez Moune ou encore au Nouveau Casino. Cette année 2014 va être impétueuse et fougueuse et commence bien puisqu’il vient de démarrer un partenariat de production musicale (édit) avec Lord Funk USA import.

 

- DJ Kazard -

 

Véritable amoureux de la basse, DJ Kazard a fait ses armes en rave party où il a pris goût au mix pour ensuite passer à la composition. Dans ces fameuses soirées, il a commencé à se produire régulièrement pour ensuite jouer dans de nombreuses soirées parisiennes.

Influencé par Rober Hood, Jeff Mills ou encore Ben Klock, ce jeune DJ puise également son énergie dans les musiques urbaines et la culture hip-hop. De la hard techno à la dark techno en passant par la trap, la house, DJ Kazard a de multiples facettes et aime transmettre son univers aux amateurs de sensations fortes. 

 

 

CONCEPT

 

« Back To The Collage » est un projet qui vise à mettre en avant deux supports artistiques, un visuel et un sonore, liés par l’esthétique du collage et des transformations diverses : le Polaroid et le vinyle.

 

On connaît les collages de Georges Braque et ceux de Picasso mais cette esthétique a touché bien d’autres domaines dans les arts visuels, et pas seulement : ceux de la photographie instantanée et de la musique sont également concernés par l’esthétique du collage et des transformations diverses.

 

C’est au travers du Polaroid et du vinyle que « Back To The Collage » mettra en avant le collage et les transformations existant dans la photographie instantanée avec une exposition de ces clichés, et dans la musique avec un DJ-set où le vinyle sera le support premier du DJ.

Ce projet vise donc à réunir deux disciplines artistiques liées par une thématique commune : le collage & les transformations

 

POURQUOI ?

 

Il existe actuellement un réel engouement pour le passé et ce qu’il suscite.

Nostalgie ou effet de mode, on voit aujourd’hui réapparaître une véritable attirance pour une époque dite « vintage ».

A l’heure où le numérique prend le dessus sur la photographie et la musique, il est important de réaffirmer la valeur matérielle du Polaroid et du vinyle qui sont aujourd’hui encore des objets indémodables. Issus du passé et nous rappelant celui-ci, ils sont encore utilisés par un grand nombre d’entre nous.

 

Suite à l’arrêt de production des appareils à développement instantané en 2008 par la firme Polaroid, les artistes ont pu continuer à travailler avec les clichés instantanés grâce à Impossible Project fondé par André Bosman et Florian Kaps en 2010. Ce projet est une grande réussite et permit à la communauté des passionnés de Polaroid de s’agrandir davantage.

 

L’engouement pour le vinyle est aussi important à l’heure à actuelle.

Alors que les plateformes de téléchargement se multiplient, les ventes de vinyles augmentent. La passion pour cet objet et le son qui s’en dégage grandit et touche un public plus large puisque les artistes d’aujourd’hui sortent encore leurs albums sur vinyle.

 

Par ailleurs, le parallèle entre photographie et musique, deux disciplines liées, entre autres, par le collage et les transformations, a malheureusement trop peu été fait au sein d’événements précis jusqu’alors.

Il est temps de valoriser ce lien et de faire découvrir ou redécouvrir cette esthétique si riche et si vaste ayant inspiré un grand nombre d’artistes depuis sa création.

 

C’est pourquoi « Back To The Collage » doit voir le jour !

 

LE COLLAGE, LA TECHNIQUE

 

Le Polaroid et le vinyle ont connu, et connaissent encore, l’esthétique du collage à leur manière.

Mais qu’est-ce que le collage ?

 

En arts plastiques, il s’agit, pour l’artiste collagiste, de prélever plusieurs éléments déjà existants, dans des œuvres ou d’autres supports, pour les réintégrer dans une nouvelle création.

C’est une esthétique apparue avec les Dadaïstes dans les années 1910, aussi bien dans les arts visuels avec Braque et Picasso qu’en littérature avec Burroughs par exemple.

De manière plus récente, la photographie et le Polaroid ont été touchés par ce phénomène.

Comme l’indique Barbara Hitchcock, directrice des collections Polaroid :

 

«  Pour beaucoup d’artistesun tirage Polaroid est comme une toile inachevée  qui n’attend que leur touche personnelle. »

 

Ce support est donc un véritable outil pour de nombreux artistes collagistes qui aiment ajouter de nouveaux éléments sur leurs clichés instantanés.

 

Le Polaroid peut aussi subir de nombreuses transformations au point de devenir une œuvre complètement différente du cliché de départ : ajout de peinture, saturation des couleurs, modification des formes avant séchage… Les possibilités de transformations d’une photographie initiale sont multiples à travers ce support changeant et magique !

 

Dans la musique, plusieurs techniques permettent aux artistes de « coller » des sons entre eux, telles que le montage, le sample ou encore le mash-up. Lors de l’événement Back To The Collage, plusieurs DJ mixeront sur vinyle et feront ressortir l’aspect « collage » subi par le son mais également les différentes transformations qu’il peut subir à travers ce support.

 

 

COLLABORATION AVEC L'ASSOCIATION PORTE 8

 

Logo_porte_8

 

Pour en savoir plus sur l'association Porte 8, porteuse du projet c'est par ici !

 

 

PARTENAIRES

 

Merci à tous nos partenaires pour leur soutien: 

 

Partenaires_d_finitifs_3

 

Un immense merci à Benoît Bizard pour les visuels de l'événement !

À quoi servira la collecte ?

La collecte nous permettra de mener à bien cet événement qui nous tient à cœur !

C’est donc grâce à vous que Back To The Collage pourra voir le jour, alors n’hésitez pas, toute contribution nous fait avancer.

D’autant plus que chacune d'elle est récompensée par une contrepartie en lien avec le projet… !

 

L’argent perçu sera donc directement investi dans ces différents postes de dépenses :

Défraiement des artistes, location de matériel, achat de films instantanés, communication (flyers, affiches), commission KissKissBankBank

Thumb_capture_1
Charlyne B.

Je suis Charlyne Boscarato et suis passionnée depuis longtemps déjà par la photographie instantanée mais aussi par les travaux manuels. Pour ce premier événement culturel, il m’a paru important de mettre en avant ce qui me fait vibrer et m’inspire, à savoir la musique et la photographie mais surtout la photographie instantanée et le mixe sur vinyle.... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
COLLAGE ET PATURAGE SONT LES 2 MAMELLES DE LA CREATION ARTISTIQUE... GOOD LUCK CATHERINE ET VINCENT DELATTRE
Thumb_default
Un beau projet qui mérite d'être soutenu ! C'est une bonne chose que des gens sérieux et amoureux de l'art se lance dans des projets de qualité avec autant d'implication. Je soutiens donc à 100% cette initiative. Bon courage Charlyne, des bisous !
Thumb_default
Bonjour, Nous sommes de grands amis de Charlyne depuis plusieurs années maintenant, et connaissons son sérieux, sa motivation, son investissement et sa capacité à mener à bien ses projets. C'est pour cela que nous sommes certains que "Back to the Collage" sera une exposition de qualité, réalisée sans défauts. Connaissant les passions de Charlyne, nous savons que ce thème sur les vinyles et les polaroids lui tient à cœur et qu'elle donnera le meilleur d'elle-même pour sa réussite et pour le plaisir du public. Bonne exposition ! :) Mégane, Etienne et Sophie.