« Balade avec Beethoven » nous entraîne dans une fabuleuse aventure, surréaliste, qui n'a pour ambition que de vous faire rêver...

Large_betov__1__copie

Présentation détaillée du projet

Synopsis

 

 

MICHEL, un auteur-compositeur d’une quarantaine d’année et son épouse ESTELLE, la trentaine, se rendent comme chaque année, dans la région du Luberon. Région qu’ils affectionnent particulièrement.

Ce jour-là, ils décident d’aller jusqu’à la cascade d’Aiguebrun. En chemin, ils croisent une connaissance, GINO, le patron d’un restaurant, à qui ils réservent une table pour le soir.

Lorsqu’ils arrivent à la cascade, Estelle s’installe au pied d’un arbre avec de la lecture,  tandis que Michel préfère s’asseoir sur un banc proche. Il finit par s’allonger et inévitablement, bercé par la nature, il s’endort et part dans un rêve.

 

   Cascade

 

Il est transporté au cœur d’un spectacle de danseurs, qui a lieu en plein air, dans un coin de la région. À la fin de la prestation, un homme, derrière lui,  se met à applaudir. Michel se retourne,  et à sa grande stupéfaction, un individu, vêtu en habit du 19ème siècle est là, puis il ne tarde pas à venir s’installer près de lui. Il se présente comme  étant LUDWIG VAN BEETHOVEN. Michel n’en revient pas, cependant ils sympathisent rapidement et Michel décide de lui faire connaître la Région.

C’est ensemble qu’ils vont parcourir différents endroits du Luberon, toutefois la commune de Sivergues sera un des lieux de prédilection. Sur sa place, une troupe d’Avignon interprète une farandole, au rythme d’une œuvre de Michel, « Balade en forêt de Sivergues » et dans la forêt, ils font la connaissance d’un peintre impressionniste, inspiré par la nature, pour ses créations. Ils vont également y croiser deux cavaliers, ce qui immédiatement ravive chez LUDWIG,  des souvenirs de chasse à courre.

Afin de faire plaisir à son ami, MICHEL lui propose de revivre une étape de ce tableau. Ludwig accepte et par le biais de son ami, ils se retrouvent projetés dans le Centre de la France, près de la forêt domaniale de Tronçais, aux abords de la propriété d’une comtesse, une connaissance de Michel. C’est à travers les grilles, qu’ils assistent aux préparatifs d’une chasse à courre. Lorsque le jardinier s’apprête à ouvrir le portail, il reconnaît Michel et s’empresse d’aller informer la comtesse, qui instantanément invite les deux hommes à entrer. Après quelques civilités, elle leur propose d’aller boire un café, à l’intérieur de la demeure. L’hôte sympathise avec Ludwig et lui demande de jouer une de ses œuvres, « Lettre à Élise », sur son piano.  Le virtuose accepte avec grand plaisir.

Ils profitent de ce déplacement pour visiter la forêt de Tronçais. Cependant, au cours de leur promenade, Ludwig disparaît brutalement. Inquiet, Michel se met à sa recherche et c’est grâce aux témoignages de différentes personnes, qu’il le retrouve. Ce passage se termine avec des vues de la forêt de Tronçais sur un fond musical. 

 

   Dsc01049__1_

 

Michel et Ludwig sont près de la fontaine de Viljot. Ludwig avoue à son ami qu’il a deux surprises pour lui et qu’il est temps de lui dévoiler la première.

Ils se retrouvent dans la région natale de Michel, le Nord, et plus précisément là, où il a passé son enfance. Michel est ému et au fil de leur promenade, des souvenirs l’assaillent.

Ils arrivent près d’une mine et Michel décrit un peu la vie, au temps des mineurs, puis nous voyons des « gueules noires » en tenue, descendre dans la mine à l’aide d’un ascenseur. Nous suivons un bout de leur parcours dans les galeries, sur un fond musical. Ils passent ensuite par la mare à Goriot et finissent leur excursion à la forêt d’Arenberg.

Ils reviennent à Sivergues et le cabanon devient un joyeux bar où là, les deux hommes, devenus amis, en viennent aux confidences sur la difficulté d’un parcours de musicien. Ludwig est conquis par la beauté de cette région, dont il ne manque pas de faire des éloges.

À présent devant la cascade d’Aiguebrun, Ludwig décide d’offrir le deuxième présent à Michel. Il lui offre une orchestration sur sa musique avant de disparaître. Quant à Michel, il est transporté au cœur d’une salle de concert, où un chanteur ténor, interprète une chanson.

 

 

À quoi servira la collecte ?

Actuellement le projet est déjà soutenu par la société de production OctopussyProd . 

La collecte servira exclusivement au tournage du documentaire, à la location du matériel, aux voyages et aux salaires de tous les intervenants.

Plutôt que de grands discours, nous vous invitons à prendre connaissance du Budget prévisionnel.

Thumb_logo_black_ii
OctopussyProd

C'est un regroupement de passionnés de l'image. Nos réalisations vont du documentaire engagé au film institutionnel, en passant par les clips et les courts métrages.

Derniers commentaires

Thumb_affiche_silence.2-1427823725
Bon courage à toute l'équipe ! Marc