CINEMA E présente

BAROCK

Participez au documentaire BAROCK avec l’ensemble : les Contre-Sujets !

Large_cover_yt-1499250288-1499250317

Présentation détaillée du projet

Savez-vous que le grand Johann Sebastian Bach en personne a recopié certaines partitions de Johann Friedrich Fasch ? Savez-vous que Georg Philipp Telemann a dû écrire trois autobiographies à la demande de ses amis ? Savez-vous que nous ne savons rien sur Philipp Heinrich Erlebach ? Financez une partie du documentaire mettant en lumière le jeune ensemble baroque parisien les Contre-Sujets et son itinéraire atypique autour de la musique allemande.

 

                                                               

                                                       Samuel

Notre premier souhait, c’est de faire connaître la musique baroque au plus grand nombre. Parceque nous pensons, vraiment, qu’elle peut apporter quelque chose à l’âme humaine, qu’elle peut faire du bien.

                                                        Maéva

Rubato, tempi, versions… Quels sont ses mots étranges qui résonnent à mes oreilles. Je ne connais rien à la musique baroque et pourtant je sens qu’elle m’emporte peu à peu dans son aventure...

 

 

...En quelques mots… Les baroqueux des années 2 000 voyagent aux côtés d’un public vieillissant à contre-courant des scènes de musiques actuelles.

Ce film cherche non seulement à leur donner un visage, mais aussi à montrer leur combat pour l’avenir de la musique ancienne.

Comment la musique baroque est-elle perçue, interprétée et partagée aujourd’hui par cette nouvelle génération au-delà des grandes institutions?

 

Mais qui sont les Contre-Sujets? Samuel Rotsztejn, trentenaire, flûtiste et agrégé de mathématiques, fonde en 2012 à Paris, son propre ensemble baroque : Les Contre-Sujets. Intégrant le programme européen EEEmerging d’Ambronay en 2015, l’ensemble s’est produit dans plusieurs grands foyers de la musique ancienne tels que York, Pavie et commence à prendre une certaine notoriété auprès des festivals de musique baroque. 

Dans une recherche pour renouer avec les grands pionniers, jusqu’à la redécouverte du baroque au XXe siècle l’ensemble combine des instruments d’époque, avec des partitions ancestrales, des textes poétiques et citations historiques.

Aux côtés du claveciniste Takahisa Aida et du violiste Eric Tinkerhess, musiciens japonais et américain Samuel entend aussi le baroque de façon plus universelle par le mélange des cultures autour de cet art musical.

 

Cs_kkbb-1499250168

 

Mais pourquoi ce film ?  Aujourd’hui la musique ancienne constitue une réelle institution et rassemble des musiciens du monde entier autour de ce qui se nomme le grand frisson.

N’est-il pas temps d’écouter ces passionnés qui nous rappellent aux origines de la basse continue et nous mettent en garde contre les dérives du consumérisme culturel et des lendemains de la nouvelle génération dans un secteur qui touche au patrimoine mondial de l’UNESCO. 

Pour cela, il nous faut comprendre les étapes et enjeux de la transmission d’une musique dominée par des questions de styles, de pratiques et de manières. Il nous faut écouter les récits des musicologues, des théoriciens, des enseignants, des auditeurs et des musiciens eux-mêmes qui se racontent aux portes des édifices, derrière les murs d’un salon XVIIIe, dans l’atelier d’un luthier, l’auditorium d’un conservatoire, une salle d’attente d’un aérogare, ou encore chez les artistes et musiciens eux-mêmes.    

Il nous faut enquêter en terre sacrée, ressentir la pierre fraîche d’un patrimoine, relever les traités ancestraux, assister aux répétitions plurielles et singulières. Pour voir monter la communication des passions il nous faut méditer à Royaumont, prendre le métro parisien, un vol pour la Valetta et un train pour le pont d’Amsterdam. Il nous faut voyager en Europe sur des sonates allemande aux côtés du jeune ensemble, franco-americano-japonais; les Contres-Sujets.

 

L'équipe

 

Maéva Dayras, diplômée de l'école EICAR en montage et postproduction et d'une licence Art et Technique à Marne la Vallée travaille depuis 2008 comme monteuse sur divers projets audiovisuels tels que la fiction avec le long-métrage Les Etoiles Restantes de Loïc Paillard, le documentaire avec Le Renouveau du collectif Utopie Tangible, le clip avec From Dusk Till Dawn de CätCät, etc. Elle suit en décembre 2016 une formation sur le montage de séries aux côtés du chef monteur Yves Beloniak.

Maéva co-réalise,  Vodka Tagada  en 2014, un court-métrage sélectionné au festival Paris Courts Devant  et remarqué par le prix du Jury au festival des Busters en partenariat avec le centre Georges Pompidou.

 

Maedays-1499527306

 

Maéva rencontre; Sylvain Teissier, chef opérateur son sur le tournage du film de Loïc. 

Sylvain est un ingé son peu barock dans son genre; exploreur de l'arctique aux côtés de The Explorers, comme des toits parisiens aux côté de Romain Francisco et de son court-métrage Premier acte, etc

 

Sylvain.teissier-1499528603

 

Et rencontre Benjamin Meignan en 48H sur les 48H film project de Paris 2015.

Benjamin est un montreur d'ombre et de lumière qui a étudié à l'ENS Louis Lumière.

 

Benjamin-1500053818

À quoi servira la collecte ?

La collecte de 2 500 € servira à suivre les C/S lors d'une formation autour de l'offrande musicale de J.S Bach à l'abbaye de Royaumont aux côtés de Bertrand Cuiller, Sophie Gent, Jocelyn Daubignet et Peter Wollny et d'autres jeunes musiciens émergeants.

 

26_big-1499695407  

J'ai décidé, dans un premier temps, d'auto-financer ce film et de faire appel aux dons sur une base minimal de 2 500 € pour répondre à l'urgence d'un premier tournage qui aura lieu début août. 

Capture_d__cran_2017-07-06___09.09.18-1499324987

Le budget nécessaire à la réalisation du tournage global est évalué à 15 000 €.

Si le montant est dépassé, le supplément permettra de contribuer à la suite du tournage (Paris, Malte et Amsterdam) ainsi qu’à la postproduction (montage, mixage, étalonnage) et promotion du film.

  Capture_d__cran_2017-07-06___09.27.30-1499326107

L'intégralité de la collecte KissKissBankBank sera versée sur le compte bancaire de Maéva Dayras.

L'association Cinéma é sera en charge des dépenses et reste disponible pour répondre aux questions, propositions de co-production. Nous tiendrons informé chaque kisskissbankers à l'issu de la collecte sous forme de newsletter des différentes étapes de fabrication du film.

En vous remerciant d'avance de votre intérêt au projet, confiance et générosité.

asso.cinemae@gmail.com

(association de la loi 1901 - R.N.A : W953000270)

 

Maéva remercie Sylvie Brély déléguée générale des programmes artistiques de la fondation Royaumont pour son soutient au projet. 

 

 

 

Thumb_cinemae-1499073812
CINEMA E

Maéva Dayras travaille depuis 2008 comme monteuse de films. En parrallèle de la salle noire, elle écrit et réalise son premier long-métrage documentaire BAROCK aux côtés de l'ensemble baroque les Contre-Sujets.

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo pour ce super projet ! Hâte de découvrir les Contre-Sujets côté coulisses (et plus si affinités)...
Thumb_default
Vivre la musique baroque ! J'ai foi en ton projet, bonne chance ! Béatrice Huaulmé
Thumb_default
Baroque? vous avez dit baroque? j'espère que le film le sera et l'attend avec une impatience certaine... Courage!