Que se passe-t-il en Libye au-delà du front armé médiatisé? La lutte contre le régime de Kadhafi voit naître des initiatives civiles inédites, dans un pays où presque tout était interdit. Ce documentaire suit des parcours extraordinaires de journalistes, artistes, opposants qui sortent enfin du silence, mettant leur vie en jeu au nom de la liberté.

Large_benghazi_header

The project

Au début de l'éclatement de la guerre en civile en Libye, je faisais partie des centaines  de journalistes et caméras étrangères, arrivant dans cette nation jusqu'alors méconnue et isolée. Au milieu du conflit armé, des chars d'assaut et des bombes, j'ai découvert une société portée par des milliers de combattants armés, prêts à donner leur vie pour faire tomber Mouammar Kadhafi. Pris par le rythme et la logique des médias, j'ai capturé les images de la violence qui s'abattait sur la population civile, et couvert les zones de combats. Mais que se passe-t-il au-delà des lignes de front? Benghazi et de ses environs sont un des bastions de la Révolution en marche. Des hommes et des femmes de tout âge y mènent une autre forme de combat : la  résistance non-armée

 

                    

 

Ce documentaire dresse le portrait de journalistes, musiciens, caricaturistes... qui ont investit l'espace public, jusque-là tenu par le régime. A leur manière, ils se sont engagé pour soutenir les combattants, traduisant les frustrations et aspirations d'une société muselée par la censure.  Cette lutte pacifique s'incarne dans des messages et des formes d'expressions alternatifs, à l'exemple de Mohammed Al-Nabbous, un des créateurs de Hourra Libye, espace de libre expression sur le web, qui fut tué en direct alors qu'il exerçait son droit, jusqu'alors inaccessible, à une parole libre et engagée.

 

 

                              

 

Chacun y participe à sa mesure. Les femmes s'organisent pour donner vie à un large mouvement de solidarité et assurer collectivement un service pour nourrir les soldats de l'insurrection.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous découvrirez comment cette révolution est aussi une révolution des idées, mobilisant des intellectuels mettant leurs compétences au service de la résistance. Universitaires et experts apportent leurs contributions bénévoles là où leur savoir peut aider. De l'étranger reviennent les Libyens partis en exil, désireux de participer à l'écriture de l'histoire de leur pays.

 

Chacune de ces initiatives est une transgression d'un interdit jusqu'alors en vigueur en Libye. En creux se dessine le portrait d'une société jusqu'alors largement méconnue par l'Occident, perçue seulement à travers le prisme du régime de  Kadhafi et de ses exactions, à l'extérieur comme à l'intérieur de son pays. Ce qui frappe, c'est la rapidité et l'urgence avec laquelle ces formes de lutte se mettent en place. Ce qui était jusqu'alors caché ou tu, apparaît enfin au grand jour : une urgence de la parole, de l'engagement et de la solidarité pour conquérir la paix.

 

 

Au-delà de la guerre, cette incursion dans Benghazi révèle un Islam porteur de solidarité et de tolérance, l'esprit festif d'une révolution, malgré les bombes et les vies sacrifiées, au nom de la bataille pour la liberté qui ne doit pas être perdue. C'est le portrait de ceux qui dans la société libyenne combattent, armés seulement de leur dignité, leur ténacité et leur espoir, pour construire, sans ingérence, un futur différent. Autant de chances pour fonder la démocratie de demain…

 

                       

Qui suis-je ?

 

Je suis journaliste et réalisatrice d’origine colombienne, ayant fait la plupart de mes études en France (Master en Sciences Politiques et Master en Aide humanitaire). Pendant 10 ans, j'ai été correspondante et présentatrice à l´antenne pour les médias latino-américains en France et Washington DC, ainsi que journaliste freelance pour RFI.

 

                               

 

Récemment j’ai reçu le Prix national du journalisme Simon Bolivar pour mon documentaire Guantanamo, jusqu’à quand ?, une incursion dans la prison américaine basée à Cuba et une enquête autour du débat portant sur son éventuelle fermeture, constamment repoussée.

 

Mon dernier documentaire réalisé, Les Roms : citoyens sans patrie ? porte un regard critique sur la façon dont la France et l’Europe font face au challenge d’intégrer cette minorité.   

 

Ces expériences m'ont convaincue de renoncer à un journalisme ancré seulement dans le suivi de l'actualité, immédiate. Je souhaite me consacrer entièrement à un journalisme basé sur une recherche rigoureuse et qui invite à la réflexion. Le pari s’annonce difficile. Mais des professionnels très expérimentés, dont :

 

   KARINE LAYMOND, Politologue - Scénariste          

  OSCAR CORRONS, Cameraman

NACHO BONILLA MENDEZ, Monteur

AYMAN FAREH, Coordinateur

Ils ont été les premiers à croire à ce projet et à me soutenir dans cette première production complètement indépendante, me confortant dans ma démarche. Votre soutien me sera  également très précieux. 

Why fund it?

Après avoir passé presque un mois en Libye en tant qu’envoyée spéciale de chaines d’informations, j’ai ressenti le besoin de rapporter les histoires de ceux que j'ai croisés et que les médias commerciaux n’intègrent pas forcement. J'ai donc choisi de réaliser un documentaire, à partir de témoignages des acteurs de ce printemps arabe libyen, issus de la société civile, qui combattent sans arme.

 

Les différentes personnes apparaissant dans ce documentaire ont d'ores et déjà été contactées et ont donné leur accord. La phase de pré-production est ainsi prête, grâce aux repérages que j'ai peu effectués sur place et aux contacts établis localement.

Les fonds collectés serviront à financer le tournage du documentaire à Benghazi pendant 10 jours, comprenant  nos frais de déplacements et de logements.

 

Votre aide s’ajoutera à l'effort d’une équipe de professionnels (KARINE LAYMOND, scénariste, OSCAR CORRONS, cameraman, NACHO BONILLA, monteur), prêts à donner de leur temps et à participer à ce documentaire , dans le but de donner la parole à la société civile jusqu'alors tenue sous silence par la censure..

Newest comments

Thumb_default
Un petit mot d'encouragement, je crois en votre projet !! Et j'ai hâte de voir le résultat ! Félicitations d'ores et déjà !
Thumb_default
C'est tres emouvant de tous nous voir contribuer a realiser ce projet qui t'est si precieux, ca va te donner des ailes. Gardes ton energie intacte et ramenes nous de belles histoires de Benghasi.
Thumb_default
Natalia, je te souhaite bon courage pour ton projet et te dis @ bientôt !